Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Les cahiers retrouvés de Nina Vyroubova

Ministère de la Culture 1995 - Réalisateur-rice : Delouche, Dominique

Présentée dans la/les collection(s) : Ministère de la Culture

Producteur vidéo : Films du Prieuré, France 2, France supervision

en fr

Les cahiers retrouvés de Nina Vyroubova

Ministère de la Culture 1995 - Réalisateur-rice : Delouche, Dominique

Présentée dans la/les collection(s) : Ministère de la Culture

Producteur vidéo : Films du Prieuré, France 2, France supervision

en fr

Les cahiers retrouvés de Nina Vyroubova

Elle  fut la muse de Serge Lifar, des ballets du marquis de Cuevas, de Roland  Petit. La petite Russe de Meudon devenue étoile de l'opéra de Paris note alors dans des cahiers d'écolière les dessins des chorégraphies  créées pour elle. A partir de ces cahiers, Dominique Delouche emmène Nina Vyroubova dans un voyage à travers ses rôles.

Tout  au long du film, les images d'archives du Spectre de la danse ou de  Giselle alternent avec celles de Nina Vyroubova aujourd'hui,  transmettant ses rôles à de jeunes danseuses. On la suit également à  Saint-Pétersbourg, un voyage sentimental qui la mène de la datcha de son  grand-père à l'Académie du ballet russe où elle est acclamée. Ses  souvenirs ponctuent les images d'anecdotes, notamment lorsqu'elle évoque  son arrivée à l'opéra de Paris. Serge Lifar lui avait demandé de venir  remplacer "l'irremplaçable" Yvette Chauviré et, du jour au lendemain, Nina Vyroubova s'est retrouvée propulsée dans le tout Paris des années 40. Un conte de fées moderne qui fait encore briller les yeux de la  danseuse. 


Source : Fabienne Arvers

Vyroubova, Nina

Nina Vyroubova est née en 1921 en Crimée (Ukraine), d'un père russe et d'une mère bretonne. Ses parents fuient la Révolution en 1924 et viennent se réfugier en France. Elle commence la danse peu après son arrivée auprès de professeurs renommés : Olga Preobrajenska, Vera Trefilova, Lubov Egorova et Boris Kniassef. 

Dés 1937, elle danse son premier rôle de soliste dans Coppélia où elle apparaît sous les traits de Swanilda. Mes ses débuts sont difficiles et pour gagner sa vie elle est obligée de danser dans des cabarets. Sa carrière va prendre un grand tournant après la Seconde Guerre mondiale, tout d'abord elle se fait remarquer en dansant dans les « Soirées de la danse » données au Théatre Sarah Bernardt mais c'est surtout grâce à son engagement par Roland Petit au théâtre des Champs-Elysées qu'elle va connaître un véritable triomphe. Il lui confie le rôle de la « Belle endormie » des Forains et c'est un véritable succès pour la danseuse. Elle danse au sein de cette compagnie « la Sylphide » au côtés de Roland Petit dans la version de Victor Gsovsky. Serge Lifar l'engage en 1949 à l'Opéra de Paris avec le titre de danseuse étoile, elle reprend alors les rôles d'Yvette Chauviré. Nina Vyroubova débute à l'Opéra le 12 octobre 1949 dans Divertissement de Tchaïkovsky et pour sa seconde apparition, elle danse la variation difficile de la « Cigarette » de Suite en blanc de Lifar.

Elle quitte l'Opéra en 1956 et un an plus tard, elle est engagée au Ballet du Marquis de Cuevas où elle crée de nombreux rôles. Elle danse la Belle au bois dormant aux côtés de Rudolph Noureev, elle a ainsi été sa première partenaire après son passage à l'Ouest. Elle quitte cette troupe en 1962 et se tourne vers l'enseignement. Elle ouvre un cours à la salle Pleyel qui rencontre un grand succès et où se côtoient les grands danseurs de l'époque : Claire Sombert, Yannick Stephan (première danseuse à l'opéra) ou Simone Courtheoux. En 1983, suite à une histoire de bail, ele est contrainte de fermer son cours.

Nina Vyroubova apparaît dans un film de Dominique Delouche « Les carnets oubliés de Nina Vyroubova » (1996).

Nina Vyroubova a été une des plus belles étoiles de la danse de son époque, une artiste sachant faire oublier la technique pour faire place à l'expression. Son plus grand rôle a été Giselle qu'elle dansa sur les plus grandes scènes du monde.

Nina Vyroubova est décédée en juin 2007.

mise à jour : Février 2016

Delouche, Dominique

"Venu de l’Ecole des Beaux-Arts et pourvu d’une excellente formation musicale, il fut l’assistant de Fellini et auteur de courts métrages couronnés dans tous les festivals avant de passer à la réalisation d’œuvres plus importantes dont l’élégance et le raffinement font ouvertement penser à Ophuls. Nul mieux que lui n’a su capter en images la Danse et rendre sensible sur le plan visuel le charme de la musique."   Jean Tulard (Dictionnaire des Cinéastes)

« Esprit classique, Dominique Delouche s'intéresse à la logique qui détermine les vocations et à la singularité des destinées qu'elles entraînent. Il ne s'est jamais contenté, comme tant d'autres, de filmer la danse ou l'opéra. Dès le commencement, son regard précis et passionné s'est consacré à l'observation des mécanismes subtils qui permettent aux gestes et à la voix d'atteindre leur métamorphose et à la mémoire d'en transmettre le secret. Seule une éthique rigoureuse et un amour absolu des interprètes guident cette démarche constamment aux prises avec l'invisible. » Patrick Bensard

Après des études de piano et de chant aux Beaux-Arts, Dominique Delouche fut l’assistant de Federico Fellini de 1955 à 1960 (« Les Nuits de Cabiria »). Il réalise son premier film « Le Spectre de la Danse » en 1960. Jusqu’en 1985, il produit et réalise d’autres court-métrages de danse dont « Aurore » et « La dame de Monte Carlo ». En 1968, il met en scène Danielle Darrieux dans une adaptation de la nouvelle de Stefan Zweig « 24h de la vie d’une femme » (Festival de Cannes 1968), et dans la comédie musicale « Divine » en 1975. Il réalise d’autres long-métrages comme « Une étoile pour l’exemple » (1988), « L’homme de désir » (1970). En 1971, il monte et filme pour la télévision française l’opéra « La Voix humaine » (texte de Cocteau, musique de Poulenc) avec la soprano Denis Duval avec qui il travailera de nouveau sur "Denise Duval revisitée, ou la "voix" retrouvée" (1999). Le dernier film de son répertoire est « Balanchine in Paris » (2011). Gabriel Dussurget dans les années 1970 ("Béatris, "Esther" et "Didon et Enée") ouvrit à Dominique Delouche les portes de la mise en scène d'opéra ; relayé par Rolf Libermann à l'Opéra de Paris en 1978 pour la production de "Werther" (mise en scène, décors, costumes).


Source : Site de Dominique Delouche

En savoir plus : dominique.delouche.pagesperso-orange.fr

Ballet de l'Opéra national de Paris

Le Ballet de l'Opéra de Paris constitue le berceau de la danse  classique. Son origine remonte aux ballets de cour du règne de Louis XIV  et à l'Académie royale de danse, créée en 1661, où furent établis les  principes de base et les codes toujours en vigueur. Ne formant au départ  qu'un seul et même corps (la comédie-ballet), opéra et ballet se sont  peu à peu dissociés et ont pris chacun leur indépendance. L'Opéra a  toujours eu une double vocation de maintien de la tradition classique -  le Ballet de l'Opéra est une compagnie de répertoire - et d'ouverture à  la création contemporaine. Dès le XVIIIe siècle, danseurs et  chorégraphes français allèrent dispenser leur art à travers toute  l'Europe, recevant en retour l'influence de l'étranger (en particulier  d'Italie et de Russie) ; aujourd'hui encore sont invités à l'Opéra les  plus grands chorégraphes et danseurs du moment.


Source : Ivor Guest, Le Ballet de l'Opéra de Paris : Trois siècles d'histoire et de tradition. 2001, Flammarion : Paris. 336p.

Les cahiers retrouvés de Nina Vyroubova

Interprétation : Nina Vyroubova

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : films du Prieuré, France 2, France supervision / Participation : CNC, ministère des affaires étrangères, ministère de la culture (DMD)

Durée : 90'

Nos suggestions de videos
03:38

Yvette Chauviré

Fokine, Michel (France)

  • Ajouter à la playlist
05:26

Re:Rosas!

De Keersmaeker, Anne Teresa (France)

  • Ajouter à la playlist
11:41

Blue Lady Duo Carlson-Saarinen

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
17:18

Blue Lady [revisited]

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
54:55

Paroles de danseurs

Paroles de danseurs (France)

  • Ajouter à la playlist
26:02

Les Petites Pièces de Berlin [par les étudiants du CNDC]

Bagouet, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
01:54

Le cygne

Chauviré, Yvette (France)

  • Ajouter à la playlist
02:04

Transmission de Ostrich

Carlès, James (United States)

  • Ajouter à la playlist
01:56

Danse avec moi Extrait 1

Carlès, James (France)

  • Ajouter à la playlist
07:24

Karin Waehner, l'empreinte du sensible

Waehner, Karin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Le Spectre

Hoche, Lionel (France)

  • Ajouter à la playlist
11:23

Rendez-vous sur le quai de la Gare #1 (2012)

Malandain, Thierry (France)

  • Ajouter à la playlist
03:34

Montpellier, le saut de l'ange

Bagouet, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
01:29:53

Racheter la mort des gestes : Chroniques chorégraphiques 1

Gallotta, Jean-Claude (France)

  • Ajouter à la playlist
16:15

Week-end mouvementé 2012

Malandain, Thierry (France)

  • Ajouter à la playlist
00:00:28

La folie du jour

Baker, Joséphine (United States)

  • Ajouter à la playlist
01:32

La danse serpentine

Fuller, Loïe (United States)

  • Ajouter à la playlist
01:24:57

Maïa

Plissetskaïa, Maïa (Russian Federation)

  • Ajouter à la playlist
03:27

Objets Re-Trouvés

Monnier, Mathilde (France)

  • Ajouter à la playlist
04:22

Ribatz, Ribatz ! ou le grain du temps

Bagouet, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Julie Charrier

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !
Découvrir
En savoir plus

Genèse des oeuvres

Parcours

Centre national de la danse

Genèse des oeuvres

Parcours

Un spectacle de danse se crée en plusieurs étapes qui se situent entre le moment où s’énonce un désir initial qui lance le projet, et celui de la première représentation.

Découvrir
En savoir plus

Rituels

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Rituels

Parcours

Découvrez comment la notion de rituel prend sens dans diverses danses à travers ces extraits.

Découvrir
En savoir plus

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

Créée à Lyon en 1980, la Maison de la Danse fut le premier théâtre en Europe dédié exclusivement la danse. Avec plus de 150 000 spectateurs par saison et près de 200 levers de rideaux, la Maison de la Danse rassemble aujourd’hui un large public de spectacles très fédérateurs mais aussi d’œuvres innovantes et de recherche. Théâtre de diffusion mais aussi pôle européen de création et d’innovations numériques, la Maison de la Danse vous ouvre ses portes et vous dévoile ses projets.

Découvrir
En savoir plus

Danse et accessoires

Parcours

Julie Charrier

Danse et accessoires

Parcours

Les créations chorégraphiques comprennent parfois des accessoires pour compléter, nourrir ou contraindre la danse.

Découvrir
En savoir plus

Pantomimes

Parcours

Sarah Nouveau

Pantomimes

Parcours

Présentation de la pantomime dans les différents courants de la danse.

Découvrir
En savoir plus

Danses noires

Webdoc

Julie Charrier

Danses noires

Webdoc

James Carlès, danseur et chorégraphe spécialiste de la danse afro-américaine, évoque l’origine des danses urbaines actuelles. De l’Afrique aux États-Unis en passant par l’Europe, il souligne leur caractère métissé et met en perspective leur dimension sociale et politique. De nombreuses vidéos, photos, dessins et ressources complémentaires accompagnent cette interview.
Découvrir
En savoir plus

James Carlès

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

James Carlès

Exposition virtuelle

© Emmanuel Tussore

Découvrir
En savoir plus

Charles Picq, réalisateur en danse

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

Charles Picq, réalisateur en danse

Exposition virtuelle

Rencontre avec Charles Picq, réalisateur et vidéaste de la danse. 

Découvrir
En savoir plus

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

Découvrir
En savoir plus

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Parcours

Céline Roux

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Parcours

Si le 19e siècle est celui du romantisme, l’entrée dans le nouveau siècle est synonyme de modernité ! Ce sera quelques décennies plus tard que lui sera attribué a posteriori un nom : « le néo-classique ».

Découvrir
En savoir plus

Memories (ou l'oubli)

Exposition virtuelle

Travelling & co Hervé Robbe

Memories (ou l'oubli)

Exposition virtuelle

Memories (ou l’oubli) présente différents matériaux d’archive, les propositions textuelles et sonores de près de 50 collaborateurs sollicités, et les regards extérieurs d’artistes et écrivains, explorant le répertoire, la mémoire du geste chorégraphique et les évolutions du statut et des désirs d’avenir de cinq générations de danseurs.

Découvrir
En savoir plus

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

Montpellier Danse

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

La collection Dominique Bagouet sur Numeridanse présente les œuvres les plus emblématiques de son répertoire et s’enrichit au fur et à mesure de films liés à la transmission de son répertoire grâce au travail mené par l’association Les Carnets Bagouet.

Découvrir
En savoir plus

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

Biennale de la danse

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

La Biennale de la danse est un événement lyonnais que la ville traverse toutes les années paires. Voici l’histoire de cette aventure et un historique de toutes ses éditions.

Découvrir
En savoir plus

Féminin - Masculin

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Féminin - Masculin

Parcours

Promenade entre les différentes conceptions et réceptions des genres dans les différents styles et époques de la danse.

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus