Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La vidéo a été avec ajoutée succès.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter Register
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter Register
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist
La description est limitée à 500 caractères
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Modifier la playlist
La description est limitée à 500 caractères
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favoris Ajouter à vos favoris

Babilée 91

1992

Chorégraphe(s) : Babilée, Jean (France)

Déposé par Ministère de la Culture

Producteur : La Sept, Arcanal, Lieurac productions

Durée : 01:00:20

en fr

Babilée 91

1992

Chorégraphe(s) : Babilée, Jean (France)

Déposé par Ministère de la Culture

Producteur : La Sept, Arcanal, Lieurac productions

Durée : 01:00:20

en fr

Babilée 91

Ce  document sur la vie quotidienne du célèbre danseur est le plus bel  hommage que l'on pouvait lui rendre. Babilée a basé toute sa carrière  sur l'intelligence du présent. On le suit chez lui et dans les  répétitions de "Life", écrit pour lui par Béjart (1979), qu'il reprend  ici en 1991 avec Marie-Claude Pietragalla. Un plan final le montre sur  sa moto, fonçant dans les rues de Paris.
 

Le film débute sur les propos de Mikhail  Baryshnikov. Peu d'images d'archives : un film amateur de son enfance,  un extrait du "Jeune homme et la mort" (1946) et quelques plans de  "Life" en 1979, aperçus à la télévision dans son petit appartement  parisien. Devant les caméras de William Klein, Babilée remonte ce ballet  pour un gala au théâtre des Champs-Elysées. Beaucoup de moments  silencieux, de mouvements discrets du cadre, de respirations entre les  séquences, dans cette réalisation qui a su capter le calme intérieur de  cet homme d'apparence bouillonnante. Ecouter son corps, c'est, pour  Babilée, le contraire du narcissisme, c'est  écouter le monde et ne  jamais se refuser à lui. Un film noir et blanc qui évite les pièges de  l'hagiographie en une suite de séquences fluides et intimistes. 


Source : Patrick Bossatti

Babilée, Jean

Danseur, chorégraphe et comédien français.

Formé à l'École de danse de l'Opéra de Paris, il mène sa carrière au gré d'un caractère fantasque et exigeant. Alternent ainsi les périodes de gloire et d'absence chorégraphiques. Ayant débuté aux Ballets de Cannes en 1940, c'est aux Ballets des Champs-Élysées, de 1945 à 1949 qu'il est reconnu comme l'un des plus grands danseurs de sa génération, et qu'il signe ses premières chorégraphies. Il est invité ensuite au Ballet Théâtre, à l'Opéra de Paris, à la Scala et au Staatsoper, puis fonde sa compagnie (1956-1959). Il se tourne quelques temps vers le cinéma et le théâtre, puis compose un ballet avec ordinateur pour la télévision. Il dirige le Ballet du Rhin sur la saison 1972-1973. En 1979, il fait un retour sensationnel dans Life de Béjart, qu'il danse jusqu'en 1985. 

Danseur atypique, affirmant que la danse n'est pas un métier, mais un état, il développe une manière personnelle de travailler et se construit ainsi un corps toujours prêt à s'investir dans une danse athlétique, fluide et aérienne, qui donne une impression de parfaite sécurité et de naturel, même dans les passages acrobatiques qu'il affectionne. Il a peu interprété le répertoire, préférant les créations, parmi lesquelles le Jeune Homme et la Mort (1946, R. Petit) qui le fait entrer dans la légende aux côtés de N. Philippart qu'il épousera.

Sa manière de danser est le constituant formel de ses chorégraphies marquées par une expressivité pleine de tendresse et de poésie, particulièrement appréciée


Source : Marie Françoise Bouchon sous la direction de Philippe Le Moal, Dictionnaire de la danse, Larousse, 1999

Babilée 91

Direction artistique / Conception : William Klein

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : La Sept, Arcanal, Lieurac productions, participation : Procirep, ministère de la Culture et de la Commnunication (DMD, DDF), ministère des Affaires étrangères

Les vidéos du moment

02:31

La belle au bois dormant

Petipa, Marius (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:58

Milena & Michael

Gat, Emanuel (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:59

<<both, and >>

Maliphant, Russell (United Kingdom)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:59

Jessica and me

Morganti, Cristiana (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:46

100% polyester, objet dansant n°( à définir)

Rizzo, Christian (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
04:13

Tout morose

Hervieu, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:31

Soapéra

Monnier, Mathilde (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
}
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus