Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La description est limitée à 500 caractères


Vos playlists

La vidéo a été ajoutée avec succès.

La vidéo est déjà présent dans la playlist.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter S'inscrire
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter S'inscrire
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist La description est limitée à 500 caractères


Embed the video Embed the video on your website
Index
Voir la vidéo
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
Help Par défaut, la recherche retourne les résultats pour tous les mots trouvés. Pour une recherche avancée, préfixez votre recherche par ":"
(ex ":hiphop && breakdance").

Vous pouvez utiliser les opérateurs suivants: AND (&&), OR (||), NOT (! ou -)

Pour utiliser l'opérateur NOT correctement, le deuxième mot doit être écrit juste après le point d'exclamation, sans espace (e.g. ":merzouki !hip hop").


Documents
Information Votre soumission a été envoyé
Informations vidéo

La politique vidéo du navigateur Google Chrome a été modifiée depuis la version 6.6 : les playlists vidéo ne peuvent pas être lues automatiquement

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favoris Ajouter à vos favoris

Au cœur des sables

Maison de la Danse de Lyon
2004 - Réalisateur-rice : Lefebvre, Élodie

Chorégraphe(s) : Acogny, Germaine (Senegal) Théfaine, Flora (Togo) Blumenthal, Bud (United States) Montet, Bernardo (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la Danse de Lyon , Saisons 2000 > 2009

Producteur vidéo : Association Jant-bi

en fr

Au cœur des sables

Maison de la Danse de Lyon
2004 - Réalisateur-rice : Lefebvre, Élodie

Chorégraphe(s) : Acogny, Germaine (Senegal) Théfaine, Flora (Togo) Blumenthal, Bud (United States) Montet, Bernardo (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la Danse de Lyon , Saisons 2000 > 2009

Producteur vidéo : Association Jant-bi

en fr

Au coeur des sables

 Germaine Acogny, figure emblématique de la danse contemporaine Africaine et fondatrice de l’École des sables implantée au Sénégal, nourrit depuis de nombreuses années le désir de mettre en présence les chorégraphes Africains et ceux de la diaspora. 

En 2007, l’École des sables invite, pour la première fois, trente-cinq chorégraphes et musiciens d’origine Africaine à travers le projet « Rencontres dansées de l’Afrique et de sa diaspora ». Ce lieu à l’écart de tout, s’offre durant deux semaines  comme le théâtre de ces échanges exceptionnels. Chaque créateur qui a accepté l’invitation amène avec lui son univers personnel. Il le déploie sous le regard des autres, à la recherche de la nature des liens qui l’unit à l’Afrique ; il le fait dialoguer avec celui de ses partenaires, à la recherche des mutations de formes et de sens qu’ont suivit sa danse . C’est dans un désir de communion et de partage que ces parcours singuliers se rencontrent à l’École des sables, c’est entre la brousse et l’océan qu’ils renouent avec leur histoire collective. 


Source :  Élodie Lefebvre  

Acogny, Germaine

Sénégalaise et Française, elle suit à Paris de 1962 à 1965 la formation de l’Ecole Simon Siegel (la directrice était Madame Marguerite Lamotte) dont elle est ressortie diplômée d’éducation physique et sportive et de gymnastique harmonique. Puis elle fonde à Dakar en 1968 son premier studio de danse africaine. Influencée par l’héritage gestuel de sa grand-mère, prêtresse Yoruba, son apprentissage des danses traditionnelles africaines et des danses occidentales (classique, moderne), Germaine Acogny a mis au point sa propre technique de Danse Africaine Moderne. Elle est considérée comme « la mère de le Danse Africaine Contemporaine».

En 1977, elle devient Directrice Artistique de Mudra Afrique jusqu’en 1982, créé par Maurice Béjart et le Président L.S. Senghor à Dakar. Après la fermeture de Mudra Afrique, elle s’installe à Bruxelles avec la compagnie de Maurice Béjart et organise des stages internationaux de Danse Africaine qui remportent un franc succès auprès du public européen. Avec son mari Helmut Vogt, elle fonde en 1985 à Toulouse le Studio-Ecole-Ballet-Théâtre du 3ème Monde. Après s’être absentée de la scène pendant plusieurs années, Germaine Acogny fait en 1987 un come-back couronné de succès comme danseuse et chorégraphe en travaillant entre autre avec le chanteur Peter Gabriel pour un clip, et en créant son premier solo « Sahel ». 

En 1995, elle décide de retourner au Sénégal et de construire un Centre International de Danses Traditionnelles et Contemporaines Africaines achevé en 2004 –  appelé aussi l’Ecole des Sables - lieu d’échange entre danseurs africains et danseurs du monde entier, et lieu de formation pour les danseurs de toute l’Afrique, afin de les mener vers une Danse Africaine Contemporaine. En 1997, Germaine Acogny est nommée Directrice Artistique de la section Danse d’Afrique en Création à Paris, fonction qu’elle assume jusqu’en septembre 2000. 

Son solo « Tchouraï », créé en 2001 et chorégraphié par Sophiatou Kossosko, a eu un grand succès pendant ses tournées jusqu’en 2008. En 2003/2004, elle créé la pièce “Fagaala” sur le génocide du Rwanda pour sa compagnie JANT-BI. Depuis Janvier 2015 elle a transmis la Direction Artistique de l’Ecole des Sables à son fils Patrick Acogny.


Source : Site de l'Ecole des Sables


En savoir plus : ecoledessables.org

Théfaine, Flora

Flora Théfaine est une pionnière de la danse afro-contemporaine. Arrivée en France de son pays natal le Togo un jour de l’année 1969, elle s’est enracinée sur d’autres terres que les siennes, et a décidé de s’inspirer des traditions de son pays pour concevoir des chorégraphies contemporaines singulières et métissées. Sa particularité : mettre en scène des artistes d’origines et de formations différentes, pour stimuler son imaginaire et nourrir sa recherche chorégraphique. Avec une vingtaine de pièces, sa recherche puise ses racines dans la réalité sociale et intime, avec la foi que « l’aptitude des êtres humains à la résilience et à la ténacité de suivre leurs rêves se traduit en danse ».

Blumenthal, Bud

Chorégraphe d'origine américaine, Bud Blumenthal crée ses pièces en Europe depuis 1990 où il est venu s’installer en 1988 pour intégrer la Cie du Plan K de Frédéric Flamand.
 

Très vite, il rencontre Michèle Noiret et de nombreuses collaborations entre les deux artistes voient le jour. En 1991, iIs créent ensemble le duo Louisiana Breakfast. Après un passage remarqué à Avignon avec « 24 Haïkus » (solo, 1996) et « Noeud de Sable » (duo, 1997) en 2000, il obtient l’année suivante une résidence au Festival des Hivernales de 2001 pour la création des « Entrailles de Narcisse ».
 

Poursuivant son travail de conjugaison de poésie et fluidité du mouvement avec les nouvelles technologies, il créé le « Rivertriptych », trilogie chorégraphique comprenant « Rivermen » (1999), « Les Entrailles de Narcisse » (2001) et « Red Cliff » (2002). Parallèlement, il crée « Phantom Limbic » pour le Ballet de Lorraine (2002), hommage à Loïe Fuller appuyé par des images de synthèse et des effets spéciaux.
 

Les années 2000 voient aussi l’exploration dans le mélange de styles, dans « Spledge » notamment (Bruxelles/Brussel 2000) où il est le premier en Communauté française à mêler Hip-hop et danse contemporaine et « Groundscape » (Africalia 2003), duo issu de sa rencontre avec deux danseurs d’origine ivoirienne. Accompagné durant plusieurs années par le Forum Culturel le Blanc Mesnil, en 2004, à la Biennale de Charleroi/ Danses, Bud Blumenthal présente « Les Reflets d’Ulysse », périple moderne en zone urbaine librement inspiré du mythe grec et de l’oeuvre de James Joyce. Suite à cela, Bud Blumenthal monte l’installation « Ulysses Roaming », mêlant ainsi danse, projection vidéo et diffusion sonore mobile.
 

2007 est consacrée à la création de Standing Wave, quatuor chorégraphique avec diffusion sonore originale et une musique signée Walter Hus et un quatuor à cordes sur scène. Parallèlement à cela, Bud Blumenthal retrouve Hayo David après avoir dansé ensemble dans des productions du Plan K pour « DoWhileLoopS », une création chorégraphique commune sur le thème de la boucle. Dans « Into the Riff », il explore avec 4 danseurs et 5 musiciens le mélange de danse et musique improvisées en compagnie du tromboniste Garrett List et le Riffing Society. Il retourne à une forme de prédilection pour les duos avec « Rorschach » en 2008 et « Beatrix//Beatrice » pour danseuses-chanteuses, piano et nouvelles technologies sur le sujet des deux femmes-auteurs du même nom de l'époque victorienne.
 

C’est aussi cette année-là que Bud Blumenthal lance le grand projet de « DANCERS! », installation monumentale mettant à l’honneur les danseurs par une collection de séquences improvisées de 2 minutes de danseurs de toute technique et originaires des quatre coins de la planète.
 

En 2010, invité par la chorégraphe espagnole Manuela Nogales, il crée avec elle leur duo dansé avec alto violon live de Sigrid Keunen, « Dentro Por Fuera, Fuera Por Dentro ».
 

Parallèlement, il commence ses recherches pour la prochaine création « PerfectiØn », un solo interactif et immersif, qui explore la technologie nouvelle de caméra 3D volumétrique. Entouré de 8 créateurs artistiques et numériques, Bud Blumenthal tente de repousser les limites de l’interactivité scénique. Le spectacle est créé au Théâtre National de Chaillot (Paris) en février 2014. La connaissance et les méthodes développées pour ce projet seront la base de la prochaine pièce de groupe ethno/écologique « Leaves of Grass ».


Source : Site de la Compagnie Bud Blumenthal 


En savoir plus :

bud-hybrid.org

Montet, Bernardo

Bernardo Montet est actuellement artiste associé au projet SEcW à Morlaix et en résidence d'artiste au Théâtre Louis Aragon à Tremblay en France. Il a été à la direction du Centre chorégraphique national de Tours de 2003 à fin 2011.

Après un passage à l’école Mudra de Maurice Béjart à Bruxelles, il poursuit sa carrière auprès de la chorégraphe Catherine Diverrès, et codirige avec elle le Centre chorégraphique national de Rennes jusqu’en 1998. A partir de 1997, Bernardo Montet s’entoure d’une équipe de collaborateurs fidèles :  Tal Beit Halachmi, Taoufiq Izeddiou, Dimitri Tsiapkinis et Marc Veh, avec lesquels il compose un répertoire d’une vingtaine de pièces.  Depuis Pain de Singe, solo fondateur imaginé avec le cinéaste Téo Hernandez (1987), il signe entre autres en 1997 Issê Timossé (avec la complicité de Pierre Guyotat, auteur et récitant), en 1998 Beau Travail (en collaboration avec Claire Denis), en 2001 Bérénice de Racine (coécrit avec Frédéric Fisbach), ou encore O.More (avec des musiciens gnawas) en 2002.

A Tours, il crée neuf pièces : Parcours 2C (vobiscum) (avec le plasticien Gilles Touyard) en 2004, Coupédécalé avec Eran Tzur pour la composition musicale (2005), Les batraciens s’en vont (2006) et Batracien, l’après-midi (2007), deux pièces réalisées avec Lorella Abenavoli pour la création électroacoustique, Apertae (2008), Switch me off (coécrit avec Thomas Ferrand, 2009), God needs sacrifice (2010), Isao, un solo écrit pour et en collaboration avec la chorégraphe malgache Gaby Saranouffi et Des Hommes, une pièce de groupe en collaboration avec l’historienne et critique Geneviève Vincent en décembre 2011.

En juillet 2011, il est nommé Officier de l'ordre des Arts et des Lettres.

En 2012, Bernardo Montet accompagne Madeleine Louarn sur le spectacle Les Oiseaux d’Aristophane, parallèlement il travaille sur un duo intitulé (Des)incarnat(s), avec un des comédiens de l’Atelier Catalyse, sur la notion de Vulnérable.

Toutes ses pièces, portées par l’exigence et la radicalité, traitent de sujets qui lui sont chers : le colonialisme, la mémoire, l’identité, la conscience des corps, la résistance… Chaque chorégraphie surgit de la précédente pour tisser une image à la fois semblable et différente : les corps, dans leur dimension poétique et politique, rejouent le monde qui nous entoure.

Bernardo Montet développe également des projets singuliers avec des enfants tels que ChOral (2013), Mom’arts (2011 et 2014), et dans l’espace urbain avec Pas à Pas (2013), La marche des Anges (2007), Veiller par le geste (2008, 2010).
 

Plus d'infos : www.ciemawguerite.com

Lefebvre, Élodie

 Artiste plasticienne et réalisatrice, Élodie Lefebvre est née à Toulouse en 1974 d’une mère danseuse de Flamenco et d’un père architecte. Elle découvre la vidéo lors de son cursus aux Beaux-arts de Toulouse de 1994 à 1999. En parallèle elle s’inscrit au conservatoire National de théâtre pour finalement choisir les arts plastiques. L’expérience du corps est essentielle dans son travail, c’est avec lui qu’elle rend sensible les paradoxes qui habitent les relations humaines et qu’elle invente son propre langage. En 2001 elle choisi de réaliser son premier film documentaire sur le travail que mène Germaine Acogny avec l’École des sables, Centre de formation pour la danse au Sénégal, aujourd’hui devenu la maison mère de la danse contemporaine Africaine. A partir de ce film d’autres rencontres suivront dans le domaine de la danse et des arts plus largement. La matière de ses films : Le travail de La chorégraphe Franco- vietnamienne Ea Sola, celui de la sculpteure Kaidin le Houeuleur, et de Odile Mir. Avec le film documentaire Cassa Cassa elle retrouve Germaine Acogny à L’école des sables pour une rencontre dansée sensible et engagée, née de chorégraphes africains et de ceux venu de la diaspora africaine qui dans un désir de communion ont renoué avec leur histoire collective. 


Source :  Élodie Lefebvre  

École des sables

L’École des Sables, centre international de formation et de création en danses traditionnelles et contemporaines d’Afrique, est à la fois une école d’enseignement théorique et pratique, un laboratoire de recherches, et un lieu de rencontres et d’échanges, de conférences et de résidences artistiques.

Elle œuvre pour la formation professionnelle des danseurs de toute l’Afrique en danses traditionnelles et contemporaines d’Afrique. Elle a pour objectifs de professionnaliser les danseurs africains, de leur permettre de vivre de leur métier, d’encourager la communication et la collaboration entre les danseurs, chorégraphes et compagnies d’Afrique et du Monde entier ; enfin de développer et promouvoir une danse africaine contemporaine.

Elle a été créée en 1998 par la danseuse et chorégraphe Germaine Acogny, considérée comme la mère de la danse africaine contemporaine, et son mari Helmut Vogt. Germaine Acogny, fondatrice-directrice de Mudra Afrique (1977-1982) avec Maurice Béjart, s’est très jeune, fixé comme objectif de former des danseurs et des citoyens africains pour être responsables et autonomes à travers l’art.

L’École organise régulièrement des stages de formations professionnelles réunissant des danseurs et chorégraphes d’Afrique, de sa diaspora et du monde entier.

Au coeur des sables

Direction artistique / Conception : Élodie Lefebvre

Chorégraphie : Longa Fô / DRC – Bud Blumenthal / USA – Bernardo Montet / France – Flora Théfaine / Togo – Germaine Acogny / Senegal

Durée : 48'

Nos suggestions de videos
03:38

Yvette Chauviré

Fokine, Michel (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:55

Relâche

Börlin, Jean (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
50:36

Cassa Cassa

Acogny, Germaine (Senegal)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
00:00:55

Compagnie 3.0 - Holistic

Edith Chateau, (Reunion)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
28:55

Carolyn Carslon, A Woman of Many Faces

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
54:01

Carolyn Carlson, Solo

Carolyn Carlson, Solo (Italy)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris

[TEASER] - Bouge #2

Lamotte, Sylvère (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
04:27

Samia forever

Samia forever (Samia forever)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
01:52

Ghazeia danseuse d'Egypte

Ghazeia danseuse d'Egypte (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
05:04

Boomerang - Résidence au Musée des Confluences

Tchouda, Bouba Landrille (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:31

Dis moi pourquoi tu danses

Dis moi pourquoi tu danses (Dis moi pourquoi tu danses)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:41

Dis moi pourquoi tu danses

Dis moi pourquoi tu danses (Dis moi pourquoi tu danses)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
06:16

Corps virtuose

Lecavalier, Louise (Canada)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
06:22

Corps politique

Léveillé, Daniel (Canada)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
25:57

BIOPICS

Winkler, Christoph (Germany)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
05:10

Projet Jumeaux # teaser 2

Alexandre, Yvann (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
04:06

Projet Jumeaux # teaser 1

Alexandre, Yvann (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
28:41

Projet Jumeaux

Alexandre, Yvann (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:05

Douar [teaser]

Attou, Kader (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
Nos suggestions de themas

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Parcours

Céline Roux

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Parcours

Si le XIXème siècle est celui du romantisme, l’entrée dans le nouveau siècle est synonyme de modernité ! 

Découvrir
En savoir plus

Collaborations artistiques

Parcours

Centre national de la Danse

Collaborations artistiques

Parcours

Petit panorama de collaborations artistiques, des « couples » de chorégraphes aux créations impliquant des musiciens ou des plasticiens, via quelques rencontres atypiques

Découvrir
En savoir plus

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

Montpellier Danse

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

Dominique Bagouet a créé plus de 45 pièces en 15 ans. Certaines ont marqué le paysage chorégraphique entre 1980 et 1992, année de sa disparition. Cette collection montre les œuvres les plus emblématiques et s’enrichit au fur et à mesure de films liés à la transmission de son répertoire grâce au travail mené par l’association Les Carnets Bagouet créée par ses interprètes aprè

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus