Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Gnawa

Maison de la Danse de Lyon 2016 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Duato, Nacho (Spain)

Producteur vidéo : Maison de la Danse

Gnawa

Maison de la Danse de Lyon 2016 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Duato, Nacho (Spain)

Producteur vidéo : Maison de la Danse

Gnawa

Pour Gnawa, Nacho Duato s'est inspiré de Valence, sa ville natale, de ses arômes, ses couleurs et ses saveurs. Les Gnawas sont une communauté mystique musulmane. Nacho Duato joue ici sur la transe. La danse se propage d’un danseur à l’autre comme une flamme, se redessine, soulève et fait éclater dans une sensation de vertige. Les rythmes hypnotiques des musiques espagnoles et marocaines évoquent les rivages et le soleil de la Méditerranée.


Source : Maison de la Danse


Duato, Nacho

Né dans la ville espagnole de Valence, Nacho Duato commence sa formation professionnelle de danse à 18 ans dans la Rambert School de Londres. Il poursuit ses études à l’école Mudra de Maurice Béjart et termine finalement sa formation à l’Ailey American Dance Center à New York.    
 

En 1980, Nacho Duato signe son premier contrat avec le Cullbert Ballet de Stockholm. Un an plus tard, Jiří Kylián l’engage au Nederlands Dans Theater, à La Haye. Sept ans plus tard, Nacho Duato est récompensé pour ses performances de danse par un « VSCD Gouden Dansprijs ». Son talent l’entraîne vite au-delà d’une carrière de danseur et il se consacre aussi à la chorégraphie. En 1983, sa première chorégraphie pour le Nederlands Dans Theater, « Jardí Tancat », créée sur la musique hispano-catalane de Maria del Mar Bonet a un grand succès et est vivement saluée. Elle lui permet d’obtenir le premier prix au concours « International Choreographic Competition » de Cologne.    
 

Pendant qu’il faisait partie de la Compañía Nacional de Danza, Nacho Duato a aussi travaillé avec d’autres compagnies. En 1992, il crée « Duende » pour le Nederlands Dans Theater, sur une musique de Claude Debussy. En 1997, il imagine « Remanso » sur une musique d’Enrique Granados et en 1998, « Without Words » (Franz Schubert) avec l’American Ballet Theatre. Cette même année, il élabore la chorégraphie de « Roméo et Juliette » (Serge Prokofiev), son premier ballet long. Suivirent alors « Multiplicity. Forms of Silence and Emptiness » (Johann S. Bach, 2000), « Alas » (2006) et « Infinite Garden » (2010). À Berlin, Nacho Duato adapte « Duende » pour le Deutsche Oper Berlin en 1995, « Without Words » pour le Staatsoper Unter des Linden en 2002 et « Arcangelo » pour le Staatsballett Berlin en 2012.    
 

Un an après avoir célébré ses 20 ans avec la Compañía Nacional de Danza, Duato quitte l’Espagne et est nommé directeur artistique du Mikhailovsky Theatre à Saint-Pétersbourg le 1er janvier 2011. Cette année-là, il met en scène deux premières mondiales, « Nunc Dimittis » et « Invisible », et imagine sa propre version des œuvres « La belle au bois dormant », « Roméo et Juliette » et « Casse-noisette ».     
 

Il élabore en 2014 sa plus récente création pour la compagnie Martha Graham Dance Company. Nacho Duato devient directeur artistique du Staatsballett à partir de la saison 2014/2015. Cette saison, après avoir mis en scène ses chorégraphies « La Belle au bois dormant », « Multiplicity », « Forms of Silence and Emptiness », « White Darkness », « Herrumbre », « Castrati » et une nouvelle pièce intitulée « Static Time », il présentera « Casse-noisette » et une autre nouvelle création. 


Source: Staatsballett Berlin


En savoir plus : staatsballett-berlin.de

Plasson, Fabien

Fabien Plasson est réalisateur, principalement dans le domaine du spectacle vivant (danse, musique, etc.).

C’est au cours de sa formation à l’École Nationale Supérieur des Beaux-Arts de Lyon qu’il intègre en 1995 que Fabien découvre l’art vidéo. Il se forme alors auprès de divers artistes vidéastes (Joël Bartoloméo, Pascal Nottoli, Eric Duyckaerts, etc).
Son approche s’inscrit d’abord dans une recherche plastique avec la création d’installations et d’objets filmiques.

En 2001, il rejoint l’équipe de la Maison de la Danse de Lyon et s’occupe durant 10 ans de la programmation du Vidéo-Bar Ginger&Fred. Il découvre alors l’univers chorégraphique et les enjeux de la vidéo pour la diffusion et la transmission de la danse aux côtés de Charles Picq alors vidéaste et directeur du service vidéo de la Maison de la Danse.

En parallèle, il continue son activité de création plastique, réalise des vidéos de concerts, de pièces de théâtre et crée également des décors vidéos pour le spectacle vivant.

Aujourd’hui, Fabien Plasson est réalisateur vidéo au Pôle Image de la Maison de la Danse de Lyon et pour Numeridanse.tv, vidéothèque internationale de danse en ligne.


Source : Maison de la Danse, Fabien Plasson

Gnawa

Chorégraphie : Nacho Duato

Interprétation : Ammanda Rosa, Ana Paula Camargo, André Grippi, Artemis Bastos, Beatriz Hack/Ana Roberta Teixeira, Bruno Veloso, Diego de Paula, Geivison Moreira, Joca Antunes, Morgana Cappellari, Nielson Souza, Roberta Bussoni/Letícia Martins, Thamiris Prata/Michelle Molina, Yoshi Suzuki

Musique additionnelle : Hassan Hakmoun, Adam Rudolph, Juan Alberto Arteche, Javier Paxariño, Rabih Abou-Khalil, Velez, Kusur and Sarkissian

Costumes : Luis Devota, Modesto Lomba

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Carlos Iturrioz Mediart Producciones SL

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Maison de la Danse

Durée : 23'

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus