Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

De humani corporis fabrica

Travelling & co Hervé Robbe 1992

Chorégraphe(s) : Robbe, Hervé (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Travelling&Co - Hervé Robbe

Producteur vidéo : Marietta Secret (Le)

en fr

De humani corporis fabrica

Travelling & co Hervé Robbe 1992

Chorégraphe(s) : Robbe, Hervé (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Travelling&Co - Hervé Robbe

Producteur vidéo : Marietta Secret (Le)

en fr

De humani corporis fabrica

La proposition de Françoise Letellier d'inviter Hervé Robbe à créer une pièce pour le Festival d'Avignon 92, en mettant l'accent sur le rapport musique/danse, est intervenue au moment où la compagnie commençait une collaboration avec le Sextuor à Cordes de l'A.I.E.C.
Afin de mieux servir le thème de ce projet, nous avons fait la commande d'une création au compositeur Costin Miereanu. Le rapport de la musique et de la danse est réalisé dans la perspective d'une réflexion sur la composition scénique. Les six musiciens forment un chœur qui introduit, commente et conclue l'action chorégraphique. Leur présence sur la scène constitue un événement dramaturgique et la mise en scène intègre la spatialisation sonore. En dehors de cette dimension musicale, la préoccupation de l'équipe est de recentrer le propos de la danse sur le corps.
Le recueil anatomique « la fabrica » d'André Vesale, humaniste de la Renaissance, a séduit Hervé Robbe par sa double perception du corps humain :
- une perception artistique et baroque révélée par l'iconographie anatomique qui tente de sublimer la réalité et d'apprivoiser l'idée de la mort en mettant les écorchés dans des positions maniéristes.
La recherche gestuelle et chorégraphique s'inspire de ce recueil dans sa complémentarité méthodologique et iconographique, corps-système/corps-passion. La revendication finale est de dépasser tout système pour affirmer la suprématie d'une expression par le corps et spécifique à celui-ci.




Création pour le festival Danse à Aix. Hervé Robbe a été choisi comme chorégraphe en sélection nationale représentant la France au Rencontres Chorégraphiques Internationales de Bagnolet en 1994. Dans ce cadre « De humani corporis fabrica » a été reprise le 19 juin 1992 à la MC de Bobigny. 


Source : Centre National Chorégraphique du Havre Haute-Normandie

Robbe, Hervé

Après quelques années d'études d'architecture, Hervé Robbe se destine à la danse. Il reçoit principalement l'enseignement de Mudra, l'école de Maurice Béjart à Bruxelles. Il débute sa carrière d'interprète en dansant le répertoire néo-classique, puis collabore avec différents chorégraphes contemporains.

Dès 1987, il fonde sa compagnie "le Marietta secret".
 Son travail associe à la présence chorégraphique, des univers visuels, sonores et technologiques. Ses projets, œuvres polysémiques, prennent des formes multiples : spectacles frontaux, spectacles déambulatoires et installations. La place du public, sa présence et son regard, y est déterminante, l'espace scénique étant régulièrement questionné. 
En 1999, Hervé Robbe est nommé directeur du Centre chorégraphique national (CCN) du Havre Haute-Normandie. Il y crée le solo autobiographique Polaroïd. En 2000, il explore la thématique de la maison avec Permis de construire - Avis de démolition, diptyque composé d'une installation et d'un spectacle, puis appréhende en 2002, celle du jardin avec Des horizons perdus.
 Dans un univers construit d'écrans, réceptacles de corps virtuels, évocateurs de la mort, il engage dans le duo << REW, un dialogue entre l'homme et la femme sur le thème du suicide. En 2004, il renoue dans la pièce de groupe Mutating score, avec l'occupation commune par le public et les danseurs de l'espace scénique. En 2006, il conçoit l'installation, So long as baby...love and songs will be, manifeste de toutes les préoccupations qui sous-tendent son travail. Hervé Robbe y prenait ses distances avec le plateau pour y revenir dans la création Là, on y danse (2007). Depuis il poursuit son parcours en réalisant avec le vidéaste Vincent Bosc, les films Un appartement en centre ville et Une maison sur la colline en 2009, et parallèlement crée pour le plateau la pièce Next Days. En 2011, il retrouve le sculpteur anglais Richard Deacon pour un dialogue sur la forme avec Un terrain encore vague. 
Tout en poursuivant sa démarche au sein de ses productions, il répond régulièrement à des commandes pour l'Opéra de Lyon, le ballet Gulbenkian, le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) et pour l'Academy of performing arts de Hong Kong.

Après treize années passées à la direction du CCN du Havre Haute-Normandie, Hervé Robbe prolonge désormais son travail de recherche artistique et pédagogique au sein d'une nouvelle structure de production nommée Travelling & Co. Une de ses orientations artistiques consistera à inventer une hybridation singulière entre danse et image filmée et à proposer des objets artistiques au public.

Récemment, il a créé Slogans (2012), suivit de Dahlias Song (2013). Tout en poursuivant son travail personnel au sein de Travelling & Co, Hervé Robbe est nommé directeur artistique du Programme Recherche et Composition Chorégraphiques de la Fondation Royaumont, où il a pris ses fonctions en avril 2013.


Source : Programme de salle Centre national de la danse et Fondation Royaumont

De humani corporis fabrica

Chorégraphie : Hervé Robbe

Interprétation : Emmanuelle Huynh, Rachid Ouramdane, Françoise Rognerud, Hervé Robbe

Musique additionnelle : « Les miroirs invisibles » de Costin Miereanu

Lumières : Yves Godin

Costumes : Dominique Fabrègue

Décors : Hervé Robbe, Alexandre Tsekenis

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Coproduction Festival d'Avignon 92, Association l'Isadora / Danse au Centre, Région Nord / Pas-de-Calais, le Conseil Général des Hauts-de-Seine et les Scènes nationales : Les Gémeaux- Sceaux, Le Granit-Belfort, La Coursive-La Rochelle, La Coupole-Combs la Ville, CRDC-Nantes et la compagnie Le Marietta Secret. Avec le soutien de la Fondation Beaumarchais et de l'ADAMI (Société civile pour l'administration des Droits des Artistes et des Musiciens Interprètes).

Durée : 33'

Nos suggestions de videos
01:04:57

Un bruissement de volupté

Brumachon, Claude (France)

  • Ajouter à la playlist
03:03

Hommage à Hoagy Carmichael

Bufalina, Brenda (France)

  • Ajouter à la playlist
02:52

Verbum

Jones, Bill T. (France)

  • Ajouter à la playlist
09:21

Ad Libitum

  • Ajouter à la playlist
02:58

Carmen(s)

Montalvo, José (France)

  • Ajouter à la playlist
02:57

Noé

Malandain, Thierry (France)

  • Ajouter à la playlist
02:19

La Minute du spectateur (2019) : La Veronal

Morau, Marcos (France)

  • Ajouter à la playlist
02:31

Lady Magma

Doherty, Oona (France)

  • Ajouter à la playlist
09:00

A dentro

  • Ajouter à la playlist
52:17

Babel 8.3

Hervieu, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
02:57

Black Suzanne

Jones, Bill T. (France)

  • Ajouter à la playlist
04:35

An Najwa

  • Ajouter à la playlist
01:00

Ce qu'il nous reste — Trailer

Tran, Jérémy (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Conoisseurs of Chaos

Armitage, Karole (United States)

  • Ajouter à la playlist
02:57

Cão Sem Plumas

Colker, Deborah (France)

  • Ajouter à la playlist
04:11

Core Meu

Maillot, Jean-Christophe (Monaco)

  • Ajouter à la playlist
03:24

Appalachian Spring

Graham, Martha (United States)

  • Ajouter à la playlist
01:40

Drastic Classicism

Armitage, Karole (United States)

  • Ajouter à la playlist
02:21

La IXème symphonie

Béjart, Maurice (France)

  • Ajouter à la playlist
02:10

La Minute du spectateur (2020) : Le Ballet de l'Opéra National du Rhin

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

fr/en/

La compagnie Dyptik

Exposition virtuelle

fr/en/

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

fr/en/

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

fr/en/

Nouveau souffle : La jeunesse du XXIème siècle entre dans la danse

Exposition virtuelle

fr/en/

(LA)HORDE : RÉSISTER ENSEMBLE

Exposition virtuelle

fr/en/

CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM ET L'ÉLAN VITAL - échappées chorégraphiques salvatrices

Exposition virtuelle

fr/en/

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Exposition virtuelle

fr/en/

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Si le 19e siècle est celui du romantisme, l’entrée dans le nouveau siècle est synonyme de modernité ! Ce sera quelques décennies plus tard que lui sera attribué a posteriori un nom : « le néo-classique ».

Parcours

fr/en/

Latitudes contemporaines

Exposition virtuelle

fr/en/

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

fr/en/

[1930-1960] : Entre Europe et Etats-Unis, un néoclassicisme à l’écoute de son temps

Les Ballets russes ont ouvert la porte à ce qui sera nommé plus tard : le néoclassique. A l’époque, l’expression « ballet moderne » est souvent utilisée pour définir ce renouvellement esthétique : un savant mélange de tradition et d’innovation définit par chaque chorégraphe.

Parcours

fr/en/

La Nouvelle Danse Française des années 80

En France, à l’aube des années 80, une génération de jeunes s’empare du corps dansant pour esquisser leur vision singulière du monde. 

Parcours

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

[1970-2018] Développements néoclassiques : diffusion mondiale, répertoires multiples et dialogues avec la danse contemporaine

Avec les années 1970, l’élan des artistes vers un nouveau classique a plus d’un demi-siècle et ainsi plusieurs générations se sont déjà déployées depuis les Ballets Russes. Au fil des décennies, chacun a défendu ou défend la danse classique sous le signe de la nouveauté, de la singularité, de la connexion avec les autres arts et avec les préoccupations de son temps.

Parcours

fr/en/

les ballets C de la B et l'esthétique du réel

Exposition virtuelle

fr/en/

Quand le réel s'invite

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Parcours

fr/en/

La ronde

 De l’importance de la Ronde en danse aujourd’hui.

Parcours

fr/en/

Folklores dites-vous ?

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Parcours

fr/en/

Les états de corps

Explication du terme « état de corps » pour la danse.

Parcours

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus