Madame Plaza

2009
Année de création : 2009
Déposée par : Montpellier Danse

Extrait de la pièce de Bouchra Ouizguen, créée au Festival Montpellier Danse 2009.

 
close

Madame Plaza

Chorégraphie : Bouchra Ouizguen

Créé au Festival Montpellier Danse 2009

Filmé par Valérie Urréa au Studio Bagouet / Agora, cité internationale de la danse

Ça pourrait être une chambre. Ou la salle d'un cabaret après la fermeture. Il s'appelle “Madame Plaza”, c'est le plus vieux cabaret de Marrakech. Echouées là, quatre femmes s'étirent dans la lumière grise, roulent et tournent, allongées sur des lits, ou de vieux sofas, prolongeant des courbes de leurs bras le moment entre jour et sommeil. La nuit remue. Leurs mains accrochent le temps, leurs corps révèlent un monde où le regard s'abolit dans leur solitude d'après tout. Se cherchant l'une l'autre, leurs flancs se frôlent, leurs mains s'enlacent, esquissant des rencontres empreintes d'une sensualité furtive. Leurs gestes creusent le vide qui les enveloppe avant que leurs voix, soudain, n'ancrent ces corps dans le sol, ne les fassent surgir, indomptées, libres, fières. Prêtes à ravager la scène de leur existence, épaississant l'air qui les entoure d'un parfum charnel et capiteux par le chant qui soulève leurs gorges et pince le coeur. C'est en regardant un documentaire à la télévision que Bouchra Ouizguen a découvert les Aïta, ces chanteuses de cabaret, dépositaires à la fois d'un art venu du fond des temps et de l'histoire récente de son pays, le Maroc. Elle se lance alors dans une recherche pour retrouver ces femmes, libres, qui sont un peu l'équivalent des geishas japonaises, au chant puissant et séduisant. Madame Plaza est l'aboutissement de toute cette histoire, faite d'un lent processus pour trouver un langage entre voix et corps, où ces femmes, lourdes, lentes, magnifiques par la justesse de leurs gestes et la densité de leur présence, laissent librement leurs voix s'enfler dans les airs. Agnès Izrine

 

Générique

Compagnie Anania

Chorégraphie : Bouchra Ouizguen

Interprètes et chants : Fatima El Hanna, Fatima Aït Ben Hmad, Naïma Sahmoud, Bouchra Ouizguen

Musique utilisées : “Ahat ” chanté et composé par Youssef El Mejjad, « Akegarasu » de Shin-Nai

Création lumière : Yves Godin

Costumes : Nouredine Amir

Régie Lumière : Thalie Lurault

Consultant production : Michel Laurent

Captation réalisée par Valérie Urréa

Production : Compagnie Anania

Coproduction : Festival Montpellier Danse 2009, Fabbrica Europa (Firenze, Italie)

Soutiens à la production : Service de Coopération et d'Action Culturelle de l'Ambassade de France à Rabat, Département Afrique et Caraïbes de Culturesfrance – Ministère des affaires étrangères

Soutiens logistiques : Ecole Supérieur des Arts Visuels de Marrakech, Institut français de Marrakech

Durée : 40 minutes

Ouizguen, Bouchra

Née en 1980 à Ouarzazate (Maroc), Bouchra Ouizguen est soliste de danse orientale jusqu'en 2000 au Maroc, puis participe à de nombreux stages de danse contemporaine en Europe, notamment avec Mathilde Monnier et Boris Charmatz. Elle crée sa première pièce en 2002. Et fonde avec Taoufiq Izeddiou et Saïd Ait El Moumen la compagnie Anania. Depuis 2005, elle co-organise les Rencontres Chorégraphiques de Marrakech et enchaîne les créations : Mort et moi, Déserts, désirs, Aïta et Madame Plaza.

Urréa, Valérie

Après avoir suivi des cours à l’Ecole nationale Louis Lumière, Valérie Urréa affirme dès 1987 son engouement pour les arts visuels et le spectacle vivant. Documentaires, captations, fictions, de Bruit Blanc à L’Homme qui danse, ses films principalement coproduits par ARTE, interrogent tous des sujets aussi sensibles que l’autisme, la masculinité, ou les questions de la race, à travers des visions artistiques. Plusieurs fois primés, ses films sont régulièrement présentés dans des festivals internationaux. Par deux fois, elle a été artiste invitée à la commission Image Mouvement de la Délégation des Arts plastiques. Parallèlement, elle a enseigné plusieurs années les relations entre images et spectacle vivant à l’Ecole de cinéma de Marrakech (l'ESAV). 

Ses réalisations

Ottof France Télévisions / 24 Images – 2015 avec Bouchra Ouizguen

Afrique du Sud, portraits chromatiques & Chromatic Society - ARTE France / Axe Sud - 2014 co-réalisation Nathalie Masduraud / Brouillon d'un rêve multumedia SCAM 2012 

Mouvements d'Orchestre - Axe Sud / TLT - 2012 avec Tugan Sokhiev & l'Orchestre Philarmonique de Toulouse 

Manta - La Compagnie des Indes / Ccn Caen Basse-Normandire - 2012 avec Héla Fattoumi & Eric Lamoureux 

Focus Theatre/fr - Institut Français 2010 / 2011 7 spectacles d’auteurs contemporains français Joël Pommerat, David Bobee, GdRA, Philippe Ménard, Xavier Kim, Antoine Defoort, Christophe Piret 

L’homme qui danse - ARTE France / Les films Pénélope 2006 co-écrit avec Rosita Boisseau

Theatr&co – ARTE France / Zadig productions 2007-2008 série documentaire sur le théâtre contemporain d’ARTE
 Michel Vinaver, Jean-Luc Lagarce, Dominique Pitoiset 

Hors les murs – ARTEFrance / ExNihilo-2002 Arte/Music
Prix Nouvelle Danse et Musique, Festival International du Film d'Art de Paris, 2002
Prix Film de danse, Visions du Réel Nyon, Suisse 2002 

Bruit Blanc – ARTE France / Les Films Pénélope – 1998 co-écrit avec Mathilde Monnier
Mention spéciale du Jury, Festival Entraînements # 3 Paris, 2000 

Di et Vin Nem – ARTE France / Ex Nihilo – 2002 pour le magazine de danse d'ARTE 

Récital–ARTE France / ExNihilo-1999 Adaptation de la chorégraphie de Mourad Merzouki (Cie Kafig)
Prix danse du Festival International des cultures urbaines de Bruxelles, Belgique 2000 


Chinoiseries - ARTE France / Artline films / Centre Georges Pompidou -1997 avec Mathilde Monnier & Louis Sclavis 

A la renverse - La Sept / 7ème Industrie / Arcanal / Le Centre Georges Pompidou - 1990 co-écrit avec Mathilde Monnier

Ses parutions

Danse et Cinéma – participation, sous la direction éditoriale de Stéphane Bouquet (éditions Capricci / 2012) 

Stieglitz ou de la modernité (Idéale Audience/Musée d'Orsay 2004) sur Alfred Stieglitz

Dehors la Danse - Jean-Luc Nancy et Mathilde Monnier 2001 – publication d'un travail photographique à partir de la pièce "Les lieux de là", chorégraphie Mathilde Monnier 

 

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Montpellier Danse

Montpellier Danse

Déposée par : Montpellier Danse

Montpellier Danse propose à l’Agora, cité internationale de la danse des événements autour des spectacles pour permettre à chacun de « Mieux comprendre » la danse et de l’appréhender sous d’autres biais que le spectacle : cinéma, expositions, ateliers de danse… sont autant de moyens pour le public d’approcher au plus près du processus de création d’un artiste. Cette collection espère se faire le reflet de cette activité à la fois spectaculaire et pédagogique.

Voir la collection