Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

STAYIN ALIVE

CN D - Centre national de la danse 2018 - Réalisateur-rice : Centre national de la danse, Réalisation

Chorégraphe(s) : Tompkins, Mark (United States)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse , CN D - Spectacles et performances

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

STAYIN ALIVE

CN D - Centre national de la danse 2018 - Réalisateur-rice : Centre national de la danse, Réalisation

Chorégraphe(s) : Tompkins, Mark (United States)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse , CN D - Spectacles et performances

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

STAYIN ALIVE

STAYIN ALIVE : le titre de la nouvelle création de Mark Tompkins condense certains des paradoxes qu’il n’a cessé de manier tout au long de son œuvre : brouiller les pistes, mélanger sans relâche le spectaculaire et l’intime, tramer les ressources de la voix, du corps,  les déguisements de toutes sortes, et ramener sur la scène contemporaine un tissu d’influences issues de la chanson ou du cabaret pour aller toucher au rapport ambigu de la fiction et de l’incarnation. STAYIN ALIVE est donc à la fois un tube disco – dont il suffit de prononcer le titre pour que les premières mesures démarrent dans la tête – et un signifiant, rester en vie, qui évoque une méditation sur le passage du  temps, le vieillissement, la mort, et les devenirs du corps de danseur. À l’origine de ce spectacle, l’impression d’être désormais catalogué dans la catégorie des « vieux », dont la carrière serait derrière eux : trop vieux pour danser, pour bouger, pour créer. Face à cette injonction silencieuse à s’effacer pour devenir un nom dans l’histoire, Mark Tompkins affirme la persistance du corps comme force au présent : un corps qui se présente à la frontière de ce qu’il est et de tous ses devenirs, de tous ses états fantasmés. Danse macabre, STAYIN ALIVE retraverse, passe, batifole, chante, rechante, redit ; énumère les vies réelles et rêvées, les états traversés et ceux qu’il reste à inventer. La scène devient une grande fiction – le lieu du réel des corps en même temps qu’un petit bout d’éternité arraché au temps. Dans ce show où l’on ne sait jamais ce qui est de l’ordre du premier degré, de l’ironie mordante ou de la célébration de la transformation, persiste la passion d’incarner.

Source : programme du CND

Tompkins, Mark

Danseur, chorégraphe et pédagogue américain, Mark Tompkins vit en France depuis 1973. Après une série de solos et spectacles collectifs, il fonde en 1983 la compagnie I.D.A., International Dreems Associated. Au fil du temps, sa manière unique de fabriquer des objets performatifs non identifiés est devenue sa signature.

Solos, pièces de groupe, concerts et spectacles mêlant la danse, la musique, le chant, le texte, la vidéo, sont les étapes de ce parcours initié au début des années 70 et poursuivi avec la complicité du scénographe et costumier Jean-Louis Badet depuis 1988. Il  mène aussi une recherche sur l'improvisation et la composition instantanée à travers son enseignement et des performances avec d'autres danseurs, musiciens, éclairagistes et vidéastes.

Lauréat du Concours de Bagnolet en 1984, il réalise un triptyque Trahisons - Men, Women, Humen, inspiré par l'étude du corps humain en mouvement du photographe Eadward Muybridge, présenté dans son intégralité au Festival Montpellier Danse en 1987. L'année suivante, il crée au Festival d'Avignon Nouvelles d'après le roman IDA de Gertrude Stein.

De  1990 à 1992, il produit La Plaque Tournante, une série de spectacles site spécifiques comprenant la danse, la musique, la vidéo et la lumière, avec sa compagnie et des artistes locaux dans dix villes européennes. 

Mark Tompkins accompagne d'autres artistes en tant que regard extérieur. Depuis 2013, il accompagne le collectif FIRE ! dans un projet d'improvisation danse et musique comme parrain et regard extérieur. 

Il est parfois interprète pour d'autres artistes : Journal d'Inquiétude de Thierry Bae en 2007 ; récitant chanteur dans mon amour de Christian Rizzo en 2008 ; lecteur dans Conférence sur rien de Joanne Leighton en 2010 ; chanteur danseur dans le concert de Sarah Murcia, NEVER MIND THE FUTURE d'après les Sex Pistols, avec son groupe Caroline et le pianiste Benoît Delbecq...


Source : Mark Tompkins

En savoir plus : www.idamarktompkins.com

Centre national de la danse, Réalisation

Depuis 2001, le Centre national de la danse (CND) réalise des captations de ses programmations de spectacle et de pédagogie et crée des ressources à partir de ces représentations filmées (interviews, conférences dansées, rencontres avec des artistes, démonstrations, grandes leçons, colloques spécialisés, montages thématiques, etc.). 

STAYIN ALIVE

Direction artistique / Conception : Mark Tompkins

Interprétation : Mark Tompkins

Conseil artistique / Dramaturgie : Jean-Louis Badet

Mise en scène : Frans Poelstra

Scénographie : Jean-Louis Badet

Musique additionnelle : Song For Our Ancestors – Steve Miller ; Stayin’ Alive – Bee Gees ; I Would Die 4 U – Prince ; I Am What I Am – Gloria Gaynor ; When the Music’s Over – The Doors ; The End – The Beatles ; Private Eyes, Emotional Blackmail, Hot or Cold, Blind Date, Stay Alive – composées par Nuno Rebelo & Mark Tompkins – Mark Lewis & The Standards ; Is That All There Is, arrangement Sarah Murcia (piano & contrebasse), Benoît Delbecq (piano)

Lumières : Titouan Lechevalier

Costumes : Jean-Louis Badet

Direction technique : David Farine

Autres collaborations : Enregistré au CND le 25 mars 2018

Nos suggestions de videos
18:46

Le Héron

Rigout, Alain (France)

  • Ajouter à la playlist
13:38

La C et la F de la F

Diephuis, Herman (France)

  • Ajouter à la playlist
22:25

Contre ceux qui ont le goût difficile

Rodrigues, Lia (France)

  • Ajouter à la playlist
03:44

Cécile ( work in progress )

Carlès, James (France)

  • Ajouter à la playlist
03:37

Mouvements #05

Moglia, Chloé (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Tiamat

Gaud, Delphine (France)

  • Ajouter à la playlist
04:31

Le corps de la ville #12

Attou, Kader (France)

  • Ajouter à la playlist
02:16

Sacrilège

Londoño, Jazmin (France)

  • Ajouter à la playlist
02:29

Evidence

  • Ajouter à la playlist
05:43

100m

Szpunar, Monika (Poland)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Les 2

Lagraa, Abou (France)

  • Ajouter à la playlist
03:05

De Patangome na Cidade

Moreira, Rui (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

L'oiseau qui n'existe pas

Waehner, Karin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Les marches

Waehner, Karin (France)

  • Ajouter à la playlist
06:06

(...)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Danse de l'enchanteresse - Mohini Attam

Kshemavati (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Récital de Bharata Natyam

Petit, Élisabeth (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Naï ou cristal qui songe

Diasnas, Hervé (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Le Bateleur

Deloche, Pierre (France)

  • Ajouter à la playlist
02:58

Phosphores

Delichères, Annie (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Vidéo-danses mexicaines

Exposition virtuelle

fr/en/

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

fr/en/

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

fr/en/

Carolyn Carlson, a woman of many faces

Exposition virtuelle

fr/en/

Technique(s) contemporaine(s)

Ce parcours en forme de question part en quête de la ou des technique(s) que révèlent différents spectacles de danse contemporaine et donne une idée des modes de formation des danseurs contemporains.

Parcours

fr/en/

Danses noires

James Carlès, danseur et chorégraphe spécialiste de la danse afro-américaine, évoque l’origine des danses urbaines actuelles. De l’Afrique aux États-Unis en passant par l’Europe, il souligne leur caractère métissé et met en perspective leur dimension sociale et politique. De nombreuses vidéos, photos, dessins et ressources complémentaires accompagnent cette interview.

Webdoc

fr/en/

Devenir spectateur de danse

Dans ce webdoc en forme d'enquête, Philippe Guisgand et ses étudiants répondent à une douzaine de questions que peut se poser tout apprenti spectateur. "Apprenti" ? En effet, pour ce chercheur en danse, spécialiste du débat esthétique, assister à un spectacle ne se résume pas à le voir. On ne naît pas spectateur mais on le devient.

Webdoc

fr/en/

La part des femmes, une traversée numérique

Exposition virtuelle

fr/en/

Charles Picq, réalisateur en danse

Exposition virtuelle

fr/en/

QUDUS ONIKEKU : Se réapproprier une mémoire oubliée

Exposition virtuelle

fr/en/

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

fr/en/

La compagnie Dyptik

Exposition virtuelle

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

fr/en/

Latitudes contemporaines

Exposition virtuelle

fr/en/

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

fr/en/

James Carlès

Exposition virtuelle

fr/en/

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

fr/en/

Partenaires artistiques de K. Danse

Exposition virtuelle

fr/en/

CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM ET L'ÉLAN VITAL - échappées chorégraphiques salvatrices

Exposition virtuelle

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus