Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Three Theories - Relativity

Numeridanse 2011

Chorégraphe(s) : Armitage, Karole (United States)

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse

en fr

Three Theories - Relativity

Numeridanse 2011

Chorégraphe(s) : Armitage, Karole (United States)

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse

en fr

Three Theories

Un travail ballétique qui examine la poésie sous-jacente aux piliers de la physique théorique du XXe siècle - la théorie de la relativité générale et la mécanique quantique d’Einstein - et le nouveau venu connu sous le nom de String Theory. C'est la preuve du matériel éclectique qui inspire Armitage. «Il y a des forces qui nous émeuvent que nous comprenons; d’autres que nous ne comprenons pas. Mes danses sont la combinaison des deux. Le but ultime en réunissant de telles forces est de créer un mouvement magnifique et symboliquement significatif qui stimule notre sens du monde. "

Source : Armitage Gone! Dance

En savoir plus : www.armitagegonedance.org

Armitage, Karole

Après des études de danse classique, Karole Armitage commence sa carrière professionnelle dans le corps de ballet du grand Théâtre de Genève, avec le répertoire de Balanchine. De retour aux Etats-Unis, elle découvre en 1975 l'enseignement de Merce Cunningham qui l'engage dans sa compagnie de 1976 à 1981. Dès 1978, passionnée par les courants rock et punk, elle réalise quelques performances dans les lofts de Soho (New York) puis réunit en 1980 un groupe de danseurs (dont Joseph Lennon et Michael Clark) et de musiciens (David Linton et Rhys Chatham) avec qui elle crée des oeuvres fracassantes telles que Vertige en 1980 ou encore Drastic Classicism en 1981.

Son ascension est rapide : elle passe à un plus grand nombre de danseurs, les commandes pour les compagnies étrangères se multiplient (Massacre sur MacDougal Street, 1982, The Mollino Room, 1985). Après son séjour à l'Opéra de Paris, elle redécouvre la danse classique et commence à travailler une danse basée sur la technique classique. en 1985, elle associe à ses projets le peintre David Salle (The Elizabethan Phrasising of the late Albert Ayler, 1986, Les Anges Ternis Belle, 1987 avec l'Opéra de Paris) et l'artiste Jeff Goon (Gogo Ballerina, 1988, Contempt, 1989).

En 1982, elle forme sa compagnie Armitage Gone ! Dance, basée à New York, qui tourne régulièrement en Europe, en Asie, en Amérique du Sud et aux USA. Elle signe la chorégraphie de plusieurs films et clips vidéos dont Vogue de Madonna et In the Closet de Michael Jackson. Nommée en 1985 comme directrice du MaggioDanza di Firenze, compagnie de Florence, elle dirige 45 danseurs dans un répertoire allant du classique  aux chefs d'oeuvres du XX ème siècle (Balanchine, Forsythe, Kylian...), en passant par des créations (Montalvo, Byrd, Kinkalieri...). Elle fait 2 créations : Apollo et Dafne (1987) avec des décors et costumes de James Ivory, et Pinocchio en 1998, avec des costumes de Jean-Paul Gaultier. En 1999, née une importante collaboration avec Peter Speliopoulos qui fait ses costumes.

Au delà de son style contestataire, sa façon déglinguée d'envoyer bras et jambes en tous sens, en utilisant la technique classique, répond au besoin d'aller à l'extrême de l'énergie et de la rapidité. Rendre le corps électrique par une musique poussée au volume maximal et privilégier une virtuosité lui permet de laisser exploser un élan brut allant jusqu'à la violence. Extrême par la tension qu'elle provoque entre une danse débridée, une rapidité, une virtuosité, une énergie maximum, et l'environnement plastique de ses pièces, Karole Armitage à l'instar d'un William Forsythe refonde le ballet classique dans une démarche d'une grande modernité. elle est associée depuis 2000 au CCN - Ballet de Lorraine pour développer et approfondir son style et sa recherche.

Source : CCN - Ballet de lorraine, programme 2002 – 2003

En savoir plus : www.armitagegonedance.org/

Armitage Gone! Dance

Armitage Gone! Dance, a été lancé en 2004 lorsque Karole Armitage est revenu aux États-Unis après 15 ans de travail à l’étranger. Dédiée à redéfinir les limites et la perception de la danse contemporaine, la compagnie prolonge le mandat d'innovation qui la caractérise à la fois dans son précédent Armitage Ballet, fondé en 1985, et sa première compagnie à temps plein, Armitage Gone !, fondée en 1979.

Surnommée la «ballerine punk» dans les années 1980, Armitage distingue sa compagnie de ses contemporains par son extrême polyvalence et son originalité. S'appuyant sur des idiomes classiques et modernes allant des traditions Balanchine aux traditions Cunningham, Armitage imprègne la pensée expérimentale de l'équilibre géométrique, de la vitesse, du rythme et de la beauté des pas de danse. Jennifer Dunning, critique de danse pour le New York Times, a écrit que Time était l'écho d'une hache dans un bois, créée en 2004, "une des plus belles danses à être vue à New York depuis très longtemps". Elle puise son inspiration dans des sources telles que la physique, l'esthétique japonaise, la mode, la culture pop, les nouveaux médias et ses danseuses de divers horizons culturels et dansés.

Armitage Gone! Dance est bien connue pour ses collaborations avec des innovateurs dans les domaines de la musique, des sciences et des arts visuels, notamment les artistes David Salle et Jeff Koons et le physicien de la théorie des cordes, Brian Greene. La compagnie se produit régulièrement sur de la musique live et a commandé de nombreuses partitions depuis ses débuts en 2004. Connu pour son panache d'esprit libre, Armitage Gone! Dance apportent des saveurs uniques et une forte personnalité à la scène. 

Le cœur de la production de la compagnie est centré sur une série de « paysages de rêve » dansés qui entraînent le spectateur dans un voyage. Ayant travaillé comme chorégraphe pour le Cirque du Soleil, Madonna, Michael Jackson et Broadway, Armitage a de nombreux intérêts, mêlant le populaire au marginal ainsi que la technique et les traditions du ballet à la danse moderne.

La société est soutenue par le National Endowment for the Arts, le Département des affaires culturelles de la ville de New York, le Conseil des arts de l'État de New York, le National Dance Project et le Lower Manhattan Cultural Council, ainsi que par des commanditaires privés, des fondations et des particuliers.


Source : Armitage Gone! Dance

En savoir plus : www.armitagegonedance.org

Three Theories

Chorégraphie : Karole Armitage

Musique originale : Quantum – original score by Rhys Chatham // Relativity – “Raga Jog: Vilambit Ektaal” performed by Sangeeta Shankar (violin) and Ramkumar Misra (tabla) // String – music by John Luther Adams, “Dark Waves”

Lumières : Clifton Taylor

Costumes : Deanna Berg MacLea

Durée : 60'

Nos suggestions de videos
03:46

La Valse de Vaslav

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
04:07

Icons

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
03:01

Hard to be soft

Doherty, Oona (France)

  • Ajouter à la playlist
03:01

Peekaboo

Goecke, Marco (France)

  • Ajouter à la playlist
03:07

Skin

Tchouda, Bouba Landrille (France)

  • Ajouter à la playlist
01:57

Walk

  • Ajouter à la playlist
06:24

Colin Dunne & eRikm Project

Dunne, Colin (France)

  • Ajouter à la playlist
05:05

Locus Focus

Tanaka, Min (France)

  • Ajouter à la playlist
48:04

Peuplé, dépeuplé

Ben Aïm, Christian & François (France)

  • Ajouter à la playlist
02:13

Peuplé, dépeuplé - Teaser

Ben Aïm, Christian & François (France)

  • Ajouter à la playlist
03:17

Ferry

Keller, Jennifer (United States)

  • Ajouter à la playlist
02:40

Cartes postales de Chimère

Bédard, Louise (Canada)

  • Ajouter à la playlist
08:04

Yellow Towel

Michel, Dana (France)

  • Ajouter à la playlist
07:07

Its not a thing

Gaskin, Keyon (France)

  • Ajouter à la playlist
06:30

Sorrow Swag

Lewis, Ligia (France)

  • Ajouter à la playlist
03:41

Heimat - focus

Brabant, Jérôme (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
06:25

Body Without A Brain

Rianto (Indonesia)

  • Ajouter à la playlist
00:00:30

Didier Labbé Quartet - DCN 2013

  • Ajouter à la playlist
02:02

La Minute du spectateur (2016) : Tao Dance Theater

Ye, Tao (France)

  • Ajouter à la playlist
09:26

Zenzana (la cellule)

Dhaou, Hafiz (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

fr/en/

Partenaires artistiques de K. Danse

Exposition virtuelle

fr/en/

La compagnie Dyptik

Exposition virtuelle

fr/en/

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

fr/en/

CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM ET L'ÉLAN VITAL - échappées chorégraphiques salvatrices

Exposition virtuelle

fr/en/

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Exposition virtuelle

fr/en/

Latitudes contemporaines

Exposition virtuelle

fr/en/

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

fr/en/

Danses indiennes

Une découverte de la danse indienne au travers de créations chorégraphiques qui la dévoilent, la suggèrent, la revisitent ou la transforment !

Parcours

fr/en/

Le corps et les conflits

Regard sur les liens qui semblent émerger entre le corps dansant et le monde envisagé comme un organisme vivant.

Parcours

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

James Carlès

Exposition virtuelle

fr/en/

Rencontres avec la littérature

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Parcours

fr/en/

Quand le réel s'invite

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Parcours

fr/en/

Danse et performance

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Parcours

fr/en/

Le Butô

Une découverte de la danse japonaise du Butô. 

Parcours

fr/en/

Folklores dites-vous ?

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Parcours

fr/en/

Les états de corps

Explication du terme « état de corps » pour la danse.

Parcours

fr/en/

La danse au Québec : Les corps déraisonnables

Première partie du Parcours consacré à la danse au Québec, voici un ensemble d’extraits présentant l’utilisation très physique du corps.

Parcours

fr/en/

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus