Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Roof and fire piece

Numeridanse.tv 1973 - Réalisateur-rice : Mangolte, Babette

Chorégraphe(s) : Brown, Trisha (United States)

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse.tv

en fr

Roof and fire piece

Numeridanse.tv 1973 - Réalisateur-rice : Mangolte, Babette

Chorégraphe(s) : Brown, Trisha (United States)

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse.tv

en fr

Early Works

Il y aura d'abord eu l'insoumission féconde des artistes nord- américains de la Judson Church. Lors des années 60 à 70, ils ont fait basculer toute une conception de l'art. Trisha Brown fait partie de cette communauté d'esprit qui trace de nouvelles voies à partir d'expérimentations menées hors des théâtres. Autant de pièces atypiques réunies sous le titre générique d'Early Works. A cette époque, elle explore le territoire de son quartier new-yorkais d'adoption, Soho, en recherche de lieux insolites, déroutants. Pour faire évoluer les corps, elle investit l'architecture urbaine (rues, façades et toits d'immeubles...), les espaces alternatifs (lofts, galeries...), la nature et ses éléments (forêt, arbres eau, air) et invente d'autres formes et rapports entre le corps et l'espace. Actes posés sans chorégraphie ou accumulations : gestes isolés et déclinés par répétition ou série. Ces actions dansées bousculent aussi d'autres notions : verticalité, horizontalité ; elles se jouent du poids et de la gravitation. Marches des danseurs le long des façades ou sur les arbres, corps allongés flottant sur des radeaux et autres Equipment Pieces, pour corps en suspension, font partie de ses plus célèbres Early Works.


Bien qu’elle ait été créée sur les toits du Soho de New York en 1971, Roof and Fire Piece est devenue légendaire au fil des ans grâce à la documentation photographique et filmique de Babette Mangolte en 1973. 


Source : Biennale de la Danse

Plus d'information : www.trishabrowncompany.org

Brown, Trisha

(1936-2017)

Trisha Brown, l'une des principales inspiratrices de la postmodern dance, s'est faite connaître du public, avec ses premières performances réalisées au Judson Dance Theater de New York dans les années 60. En compagnie d'artistes avec lesquels elle partage une communauté d'esprit, Yvonne Rainer, Steve Paxton et Simone Forti, elle repousse les limites du mouvement imposé jusqu'alors à la chorégraphie et transforme ainsi la danse moderne d'une manière définitive. Ce "lieu qui a révolutionné la danse", selon un critique de l'époque, est alors imprégné d'un esprit d'indépendance et de total irrespect envers la gestuelle affectée de l'époque, qualités qui sont toujours présentes chez Trisha Brown, même quand elle présente son travail dans les grands opéras du monde entier.
 

Avec sa compagnie, fondée en 1970, elle commence par explorer le territoire de son quartier new-yorkais d'adoption, Soho, en créant des pièces spécialement conçues pour des lieux alternatifs, toits et façades d'immeubles, où elle flirte avec la gravité, s'y pliant ou s'en affranchissant. Avec « Man Walking Down the Side of a Building », tout en annonçant la nouvelle manière de voler qu'elle a par la suite développée dans son « Orfeo » de Monteverdi, en 1998, elle inspire le travail de nombreux chorégraphes et metteurs en scène en quête de lieux insolites et déroutants pour faire évoluer les corps. Elle commence très tôt à explorer ses idées complexes sur le mouvement en travaillant à plusieurs pièces regroupées par cycles. En 1983, avec « Set and Reset », en collaboration avec Robert Rauschenberg et Laurie Anderson, elle complète son premier cycle de travail, « Unstable MolecularStructures », et établit le style géométrique fluide bien qu'imprévisible qui est une marque de son travail. Suit la « Valiant Serie », implacablement athlétique, peut-être le mieux incarnée par « Newark », oeuvre puissante dans laquelle elle pousse ses danseurs à leurs limites physiques et explore pour la première fois un mouvement sexué. Ensuite vient l'élégant et mystérieux cycle intitulé « Back to Zero », dans lequel la chorégraphe s'éloigne d'une virtuosité concrète pour investir le mouvement inconscient, cycle qui comprend le classique « For MG. : The Movie ».
 

Inspirée par l'expérience de l'opéra qu'elle connût grâce à Lina Wertmüller, qui l'invite à créer la chorégraphie de « Carmen », Trisha Brown se tourne vers la musique classique avec le dessein de mettre en scène sa propre production lyrique. « MO.», créé sur la monumentale Offrande Musicale de Jean- Sébastien Bach. 1998 voit la création mondiale à Bruxelles de sa production de l' « Orfeo » de Monteverdi, suivie par une tournée à guichet fermé à Londres, Paris, Aix-en- Provence et New York. Par la suite, Trisha Brown s'est adjointe deux nouveaux collaborateurs, l'artiste visuel Terry Winters et le compositeur Dave Douglas, pour donner naissance à une trilogie chorégraphique s'appuyant sur les sons et structures de la musique jazz. Complétée par l'éclairagiste Jennifer Tipton, cette équipe artistique a conçu une oeuvre à la fois pleine de sensualité et d'une totale modernité : « El Trilogy ». Parmi ses projets, une collaboration avec le chanteur Simon Keenlyside, créateur du rôle-titre de « l'Orfeo », pour une série « New Visions » au Lincoln Center et la mise en scène du nouvel opéra de Salvatore Sciarrino, « Luci mie Traditrici ». En 2002, une reprise pour une tournée internationale de « l'Orfeo » et l'organisation d'une importante exposition, consacrée à une autre facette de Trisha Brown, celle de la plasticienne, abordant aussi son influence sur les artistes avec qui elle a travaillé au fil des ans.
 

Trisha Brown est la première femme chorégraphe à avoir reçu une bourse de la Fondation MacArthur. Elle est également lauréate de nombreuses autres récompenses, parmi lesquelles cinq bourses du Centre National des Arts et deux bourses de la Fondation John Simon Guggenheim. En 1988, elle est nommée Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres par le gouvernement français puis, en janvier 2000, est élevée à la dignité d'Officier. Elle obtient en 1994 le Prix du Festival Américain de Danse Samuel H. Scripps et, à l'invitation du président Clinton, participe aux travaux du Conseil National des Arts de 1994 à 1997. En 1999, elle reçoit le Prix du Gouverneur de l'Etat de New York. Trisha Brown est également lauréate de nombreux doctorats honoris causa et membre honoraire de l'Académie Américaine des Arts et des Lettres.


Trisha Brown est décédée le 18 mars 2017 à San Antonio, au Texas.
 

Source : Site de la compagnie Trisha Brown

En savoir plus : trishabrowncompany.org

Mangolte, Babette

Babette Mangolte (américaine née en France) est une cinéaste expérimentale et une photographe de renommée internationale résidant à New York. Parmi ses collaborations les plus connues, on peut citer les chorégraphes et performers Marina Abramović, Yvonne Rainer, Steve Paxton ou encore Trisha Brown. 

Mangolte s'intéresse à la création d'espaces architecturaux, qui proposent différents modes d'interactivité pour les spectateurs avec les photographies, films et textes présentés dans ses installations. Mangolte est également connue pour ses archives photographiques, qui documentent la scène expérimentale de théâtre, de danse et de performance des années 1970 et 1980.  Elle a également publié des essais, théorisant sa pratique de cinéaste et de photographe et a écrit sur les transformations technologiques du cinéma avec l'avènement du numérique. 


En savoir plus : www.babettemangolte.com 

Trisha Brown Dance Company

Trisha Brown Dance Company (TBDC) est une compagnie de danse post-moderne dédiée à la performance et à la préservation du travail de la directrice artistique et chorégraphe fondatrice, Trisha Brown. Fondé en 1970, TBDC a effectué une tournée dans le monde entier pour présenter le travail, enseigner et nouer des relations avec le public et les artistes.

Brown engagea des collaborateurs qui sont eux-mêmes des chefs de file dans les domaines de la musique, du théâtre et des arts visuels. On compte parmi eux les artistes visuels Robert Rauschenberg, Donald Judd et Elizabeth Murray et les musiciens Laurie Anderson, John Cage et Alvin Curran, pour n'en nommer que quelques-uns. Avec ces partenaires, Brown a créé un corpus exceptionnellement varié, avec des premières et des performances pour des publics de New York et des homologues internationaux. Lorsque Brown a pris sa retraite à la tête de sa compagnie en 2013, le conseil a nommé Diane Madden et Carolyn Lucas, membres de longue date de la société, directrices artistiques associées, avec pour mandat de présenter ses danses dans divers espaces ; développer, approfondir et développer les initiatives éducatives de la société ; et traiter les archives de la Compagnie comme un organisme vivant à utiliser pour mieux comprendre son travail, en particulier, et la danse en général.

En 2009, la Trisha Brown Dance Company (TBDC) a créé les archives Trisha Brown. La collection contient près de 3 000 matériaux d'images en mouvement, y compris des séquences de performance de plus de 90 œuvres originales, ainsi que des « bandes de construction » - des vidéos réalisées pendant que Brown a créé ces œuvres. Les Archives conservent également d’importants objets tels que des photos, des articles de presse, des programmes ainsi que du matériel audio, des partitions, des décors et des costumes de la collaboration de Brown avec certains des plus grands artistes de l’époque. Les archives sont utilisées pendant les processus de répétition de la société et intégrées aux engagements de performance de TBDC afin de créer un contexte historique pour le travail présenté sur scène. Les archives fournissent également une assistance de référence aux membres du personnel, aux étudiants et aux chercheurs et facilitent les demandes de matériel d'exposition provenant de diverses institutions culturelles. Les Archives ont récemment collaboré à trois expositions majeures sur Robert Rauschenberg: Robert Rauschenberg à la Tate Modern, Robert Rauschenberg: parmi des amis de MOMA et Robert Rauschenberg: Effacer les règles à la SF MOMA.


Source : Site de la compagnie

En savoir plus : trishabrowncompany.org

Roof and Fire Piece

Chorégraphie : Trisha Brown

Interprétation : Carmen Beauchat, Trisha Brown, Douglas Dunn, Tina Girouard, Caroline Goodden, David Gordon, Nancy Green, Susan Harris, Elsi Miranda, Emmett Murray, Sylvia Palacios (Whitman), Eve Poling, Sarah Rudner, Nanette Seivert, Valda Setterfield, Liz Thompson

Nos suggestions de videos
03:38

Yvette Chauviré

Fokine, Michel (France)

  • Ajouter à la playlist
31:26

Montpellier, le saut de l'ange

Bagouet, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
04:28

20 Minutes for the 20th Century, but Asian

Lin
, River (France)

  • Ajouter à la playlist
04:21

DISPARUE (dehors)

Santander Corvalán, Marcela (France)

  • Ajouter à la playlist
02:55

Relâche

Börlin, Jean (France)

  • Ajouter à la playlist
44:40

ORIGAMI éclats performatifs Plié / Dépliés - 2018

Alexandre, Yvann (France)

  • Ajouter à la playlist
04:51

A Taxi Driver, an Architect and the High Line

Huynh, Emmanuelle (France)

  • Ajouter à la playlist
09:01

ORIGAMI éclats performatifs Le Solo | création 2018

Alexandre, Yvann (France)

  • Ajouter à la playlist
02:52

Chamber Dance

Richard, Alban (France)

  • Ajouter à la playlist
04:06

Collector [teaser]

Kelemenis, Michel (France)

  • Ajouter à la playlist
02:03

Distinguished Hits [extrait 1]

La Ribot (France)

  • Ajouter à la playlist
02:30

Distinguished Hits [extrait 2]

La Ribot (France)

  • Ajouter à la playlist
02:04

Distinguished Hits [extrait 3, n°26]

La Ribot (France)

  • Ajouter à la playlist
13:19

Hommage à Trisha [remontage 2014]

Baïz, Josette (France)

  • Ajouter à la playlist
03:09

Sacre

Gat, Emanuel (France)

  • Ajouter à la playlist
03:54

Set and Reset / Reset [extrait-remontage 2017]

Brown, Trisha (France)

  • Ajouter à la playlist
02:43

La Minute du spectateur (2018) : Alvin Ailey

Ailey, Alvin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:54

One Story as in Falling [remontage 2016]

Brown, Trisha (France)

  • Ajouter à la playlist
05:05

Locus Focus

Tanaka, Min (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

[1930-1960] : Entre Europe et Etats-Unis, un néoclassicisme à l’écoute de son temps

Parcours

Céline Roux

[1930-1960] : Entre Europe et Etats-Unis, un néoclassicisme à l’écoute de son temps

Parcours

Les Ballets russes ont ouvert la porte à ce qui sera nommé plus tard : le néoclassique. A l’époque, l’expression « ballet moderne » est souvent utilisée pour définir ce renouvellement esthétique : un savant mélange de tradition et d’innovation définit par chaque chorégraphe.

Découvrir
En savoir plus

Le corps et les conflits

Parcours

Olivier Lefebvre

Le corps et les conflits

Parcours

Regard sur les liens qui semblent émerger entre le corps dansant et le monde envisagé comme un organisme vivant.

Découvrir
En savoir plus

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Julie Charrier

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !
Découvrir
En savoir plus

Danse dehors

Parcours

Julie Charrier

Danse dehors

Parcours

La scène d’un théâtre et le studio ne sont pas les seuls lieux de travail ou de représentation d’une pièce chorégraphique. Parfois, les danseurs et les chorégraphes dansent à l’extérieur.

Découvrir
En savoir plus

Étranges spectacles

Parcours

Centre national de la danse

Étranges spectacles

Parcours

 Des spectacles atypiques de danse contemporaine qui réinventent le rapport à la scène.  

Découvrir
En savoir plus

L'improvisation

Parcours

Philippe Guisgand

L'improvisation

Parcours

 Découverte des spécificités de l’improvisation en danse.  

Découvrir
En savoir plus

James Carlès

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

James Carlès

Exposition virtuelle

© Emmanuel Tussore

Découvrir
En savoir plus

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

Découvrir
En savoir plus

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Parcours

Céline Roux

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Parcours

Si le 19e siècle est celui du romantisme, l’entrée dans le nouveau siècle est synonyme de modernité ! Ce sera quelques décennies plus tard que lui sera attribué a posteriori un nom : « le néo-classique ».

Découvrir
En savoir plus

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

K. Danse - Jean-Marc Matos

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

Créations de spectacles, performances participatives et installations mêlant danse contemporaine et arts numériques interactifs. Une constante dialectique entre le corps vivant (vécu) et le corps visuel (donné à voir ou virtuel). Une exposition proposée par Jean-Marc Matos, chorégraphe de la compagnie K. Danse.

Découvrir
En savoir plus

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

Centre chorégraphique James Carlès

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

La danse contemporaine désigne des courants artistiques succédant à la danse moderne. Mais il est difficile de cerner précisément cette expression, tant elle inclus différentes pratiques et esthétiques. Aujourd’hui, le mot « contemporain » intègre des danses actuelles, urbaines, théâtrales, de différentes origines géographiques ou «culturelles». Une exposition virtuelle signée par la Compagnie James Carlès Danse &Co.

Découvrir
En savoir plus

Noé Soulier : Repenser le mouvement

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

Noé Soulier : Repenser le mouvement

Exposition virtuelle

Découvrez le travail du chorégraphe Noé Soulier à travers cette exposition, réalisée par un groupe d'étudiants de l'Université de Lyon 2 issus du Master Arts de la scène et du spectacle vivant (théâtre et danse), en collaboration avec la Biennale de la danse - édition 2021 et Numeridanse. 

Découvrir
En savoir plus

(LA)HORDE : RÉSISTER ENSEMBLE

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv
Université Lyon 2 - Arts de la scène et du spectacle vivant

(LA)HORDE : RÉSISTER ENSEMBLE

Exposition virtuelle

Découvrez le collectif (LA)HORDE à travers cette exposition, réalisée par un groupe d'étudiants de l'Université de Lyon 2 issus du Master Arts de la scène et du spectacle vivant (théâtre et danse), en collaboration avec la Biennale de la danse - édition 2021 et Numeridanse. 

Découvrir
En savoir plus

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

Montpellier Danse

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

La collection Dominique Bagouet sur Numeridanse présente les œuvres les plus emblématiques de son répertoire et s’enrichit au fur et à mesure de films liés à la transmission de son répertoire grâce au travail mené par l’association Les Carnets Bagouet.

Découvrir
En savoir plus

LE FESTIVAL VAISON DANSES

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

LE FESTIVAL VAISON DANSES

Exposition virtuelle

Depuis plus de 20 ans, Vaison Danses accueille les plus grands noms de la danse. La scène du majestueux théâtre antique va à nouveau vibrer en juillet 2019 avec des compagnies internationales prestigieuses et des chorégraphes de renom. L’occasion pour Numeridanse de faire découvrir ce festival ! 

Découvrir
En savoir plus

Danse sur Mobilier urbain dissuasif

Exposition virtuelle

Nawel Oulad

Danse sur Mobilier urbain dissuasif

Exposition virtuelle

CEDEZ LE PASSAGE

Variations sur mobiliers urbains dissuasifs

Les documentaires dansés CEDEZ LE PASSAGE cherchent à rendre visibles des tentatives d’appropriation par le corps d’un espace qui semble a priori impossible pour la danse : le mobilier urbain anti-SDF.

Plusieurs danseurs-chorégraphes vont en duo à la rencontre de ces mobiliers urbains dissuasifs. Ils questionnent avec leurs corps et leurs voix ces architectures inhospitalières.

Découvrir
En savoir plus

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

Biennale de la danse

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

La Biennale de la danse est un événement lyonnais que la ville traverse toutes les années paires. Voici l’histoire de cette aventure et un historique de toutes ses éditions.

Découvrir
En savoir plus

Danse et performance

Parcours

Marie-Thérèse Champesme

Danse et performance

Parcours

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus