Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Les 2

Maison de la Danse de Lyon 1998 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Lagraa, Abou (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la Danse de Lyon , Saisons 1990 > 1999

Producteur vidéo : Maison de la Danse de Lyon

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Les 2

Maison de la Danse de Lyon 1998 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Lagraa, Abou (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la Danse de Lyon , Saisons 1990 > 1999

Producteur vidéo : Maison de la Danse de Lyon

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Les 2

 Le solo, ‘Les 2’ part tout d’abord d’une envie profonde de m’affirmer.   C’est la recherche de mon identité, c’est mon rêve qui devient réalité. J’ai travaillé en Allemagne pendant plusieurs années, j’ai découvert la  solitude, qui, avec du temps, est devenue l’une de mes meilleures  compagnes. J’ai eu envie de fouiller dans mon passé pour mieux comprendre le  présent.  Le but poursuivi par ce personnage est de se purifier pour  mieux croquer la vie et savourer les gens.  Ce solo révèle les aspects  opposés de ma personnalité : une grande force doublée d’une grande  sensibilité.  Toute la fragilité de l’être humain !  


Source : Abou Lagraa

En savoir plus : www.aboulagraa.fr

Lagraa, Abou

Né à Annonay, Abou Lagraa y débute la danse à 16 ans avant d'entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon. Il entame sa carrière de danseur interprète au S.O.A.P. Dance Theater Frankfurt auprès de Ruy Horta dont il devient l'assistant sur un projet au Gulbenkian de Lisbonne. Très vite remarqué, il travaille avec Robert Poole, Denis Plassard et Lionel Hoche.

Par deux fois, ses qualités d'interprète sont récompensées : en 1998 par le 2ème Prix d'interprétation au Concours International de Danse Contemporaine de Paris et en 2009, par le Prix du Meilleur Danseur International 2009 décerné par l'International Movimentos Dance Prize.


En 1997, il fonde La Baraka, sa propre compagnie. Une fois encore, la reconnaissance ne se fait pas attendre, de nombreuses scènes françaises programment le jeune chorégraphe et des collaborations lui sont proposées. Ainsi, après 4 années en tant qu'artiste associé à Bonlieu, Scène Nationale d'Annecy, Abou Lagraa et sa compagnie sont accueillis en résidence de production aux Gémeaux, Scène Nationale de Sceaux depuis 2009.


Rapidement, la renommée de la Compagnie franchit les frontières et les tournées s'enchaînent partout en Europe mais également aux Etats-Unis, en Algérie, en Tunisie et en Indonésie… Parallèlement à son travail au sein de sa compagnie, Abou Lagraa est régulièrement sollicité par de grandes structures.


En 2001, il crée Fly, Fly pour le CCN Ballet de Lorraine, cette pièce entrera par la suite au répertoire de l'ABC Dance Company de St Pölten en Autriche.


En 2003, il crée pour les étudiants de 2ème année du Centre National de Danse Contemporaine d'Angers, puis en 2007 pour les élèves de la Hochschule de Francfort et les élèves du Centre Méditerranéen de Danse Contemporaine de Tunis.


En 2006, il entre au répertoire du Ballet de l'Opéra National de Paris  avec Le Souffle du Temps, une création, pour 21 danseurs dont 3 étoiles. Enfin, en 2008, il est l'invité du Memphis Ballet (USA) pour lequel il écrit Everyone's one.


En collaboration avec le Ministère de la culture français, le Ministère de la culture algérien et l'Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel, il travaille avec Nawal Ait Benalla Lagraa, à l'élaboration d'un « Pont Culturel Méditerranéen », projet de coopération franco-algérienne pour le développement de la danse et d'échanges artistiques, fondé sur un programme de formation et de création. Dans ce cadre, il se voit confier pour Juillet 2009, la chorégraphie de Cérémonie de Clôture du 2ème Festival Culturel Panafricain d'Alger. En 2010, il crée le Ballet Contemporain d'Alger, sous la responsabilité pédagogique de Nawal Ait Benalla-Lagraa, avec une première pièce NYAdont le succès aboutit à plusieurs tournées nationales et internationales.


Cette pièce sera distinguée puisqu'en 2011, elle lui vaut de se voir décerner le Grand Prix de la Critique au titre de « La meilleure chorégraphie de l'année ».


Ce retour aux sources lui a inspiré sa création 2013 El Djoudour (Les racines). A la fois contemporaine et métissée, cette pièce, issue d’un compagnonnage fructueux entre sa propre compagnie française et le Ballet Contemporain d’Alger a ouvert la manifestation « Marseille- Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture ». 


En 2015, pour la première fois, Abou Lagraa
travaille sa chorégraphie à partir d’une narration
poétique préexistante au mouvement et s’associe
au metteur en scène Mikaël Serre pour créer Le
Cantique des Cantiques dont la première
mondiale a lieu en septembre 2015 pour
 l’ouverture de saison de la Maison de la Danse de
 Lyon. 


Depuis 2015, il est membre de la commission CNC pour les spectacles vivants. 


En 2016, il devient l’ambassadeur de la fondation BNP Paribas pour on programme de solidarité internationale « DREAM UP » pour la transmission de l’art chorégraphique en faveur de la jeunesse défavorisée. 


En septembre 2016, il est nommé Chevalier de l’ordre des arts et des lettres par la Ministre de la Culture, Mme Audrey Azoulay.


Source : Cie La Baraka


En savoir plus : https://www.aboulagraa.fr/ 

Picq, Charles

Auteur, réalisateur et vidéaste, Charles Picq entre dans la vie professionnelle dans les années 70 par le théâtre et la photographie. Après une reprise  d'études (Maîtrise de Linguistique - Lyon II, Maîtrise des Sciences et Techniques de la Communication - Grenoble III), il se consacre à la vidéo, d'abord dans le champ des arts plastiques à l'Espace Lyonnais d'Art Contemporain (ELAC) et avec le  groupe "Frigo", puis dans celui de la danse.

Dès la création de la Maison de la Danse à Lyon en 1980, il est sollicité pour y entreprendre un travail de documentation vidéo qu'il poursuit toujours depuis. Durant les années 80, marquées en France par l'explosion de la danse  contemporaine et le développement de l'image vidéo, il fait de nombreuses rencontres avec des artistes tels qu'Andy Degroat, Dominique Bagouet, Carolyn Carlson, Régine Chopinot, Susanne Linke, Joëlle Bouvier et Régis Obadia, Michel Kelemenis. Son activité se déploie dans le champ de la création avec des installations et des vidéos en scène, ainsi que dans celui de la télévision avec des spectacles filmés, des recréations et des documentaires. Avec Dominique Bagouet (80-90), la rencontre est particulière. Il documente sa création, l'assiste sur " Le Crawl de Lucien" et co-réalise avec lui les films "Tant Mieux, Tant Mieux" et "10 anges". Dans les années 90, il devient le directeur du développement vidéo de la Maison de la danse et oeuvre, avec le soutien de Guy Darmet et son équipe, pour une place grandissante de l'image vidéo au sein du théâtre à travers plusieurs initiatives:
 

• Il fonde une vidéothèque de films de danse, d'accès public et gratuit. C'est une première en France. Poursuivant la documentation vidéo des spectacles, il en organise la gestion et la conservation.
 •  Il impulse la création d'un vidéo-bar et d'une salle de projection vidéo dédiée à l'accueil scolaire.
 •  Il initie les "présentations de saisons" en image.
 •  Il conçoit l'édition du DVD "Le tour du monde en 80 danses", une vidéothèque de poche produite par la Maison de la Danse pour le secteur éducatif.

Plus récemment, il lance la collection « Scènes d'écran » pour la télévision et le web,  il entreprend la conversion numérique de la vidéothèque et crée le site « numeridanse.tv », vidéothèque internationale de danse en ligne.
 

Ses principaux documentaires sont : "Enchaînement", "Planète Bagouet", "Montpellier le Saut de l'Ange", "Carolyn Carlson, a woman of many faces", "Grand Ecart", "Mama Africa", "C'est pas facile", "Lyon, le pas de deux d'une ville", "Le Défilé", "Un Rêve de cirque".
 Il a également réalisé des films de spectacle : "Song", "Vu d'Ici" (Carolyn Carlson),"Tant Mieux, Tant Mieux", "10 anges", "Necesito" et "So Schnell", (Dominique Bagouet), "Im bade wannen","Flut" et "Wandelung" ( Susanne Linke), "Le Cabaret Latin" (Karine Saporta), "La danse du temps"(Régine Chopinot), "Nuit Blanche"( Abou Lagraa), "Le Témoin" (Claude Brumachon), "Corps est Graphique" (Käfig), "Seule" et "WMD" (Françoise et Dominique Dupuy), " La Veillée des Abysses" (James Thiérrée), Agwa »(Mourad Merzouki), Fuenteovejuna (Antonio Gadès), Blue Lady revisted (Carolyn Carlson)…
 

Source : Maison de la Danse

Compagnie La Baraka - Abou & Nawal Lagraa

La Compagnie La Baraka est née en 1997 à l'initiative d'Abou Lagraa. Dès sa première création en 1998, la compagnie est programmée à la Biennale de la Danse de Lyon et le succès est immédiat. Les créations s'enchaînent rapidement, les soutiens se multiplient parmi lesquels le Théâtre National de Chaillot, la Maison de la danse de Lyon, la Fondation BNP Paribas… Plébiscitée par le public et les professionnels, la compagnie se produit sur les plus grandes scènes de France mais aussi à l'étranger, notamment en Allemagne, Italie, Algérie, USA, Europe de l'Est, Asie... Elle a aujourd'hui plus de 30 pièces au répertoire, propose une création par saison et 90 représentations par an, en France et à l'international.


La création artistique, un travail de terrain

La Compagnie La Baraka travaille grâce à des résidences artistiques qui permettent de multiplier les rencontres, les expériences, les partenariats qui se fidélisent a au fil des ans. De 2004 à 2007, Abou Lagraa était artiste associé à la Scène Nationale Bonlieu d'Annecy. Entre 2009 et 2013, la compagnie est en résidence de production aux Gémeaux, Scène Nationale de Sceaux.

En parallèle au travail de création, elle développe un important travail de sensibilisation à l'art chorégraphique auprès du grand public : des rencontres, ateliers, stages sont mis en place lors des tournées dans des collèges, lycées, universités, facultés d'architecture, IUFM, grandes écoles… Des initiatives fortes et populaires ont vu le jour comme l'organisation d'une Boîte de Danse à Bonlieu (réunissant 3000 personnes) ou la présentation de conférences dansées au Musée du Louvre. Ces actions traduisent la volonté de la compagnie d'ouvrir un dialogue intergénérationnel et intercommunautaire pour partager et faire découvrir la danse et ses valeurs.


La création du Pont Culturel Méditerranéen Franco-Algérien
Responsable artistique Abou Lagraa, responsable pédagogique Nawal Aït Benalla-Lagraa

En  2008, à l'initiative de Nawal Aït Benalla-Lagraa, Abou Lagraa revient en Algérie pour retrouver ses racines, son passé et décide de s'y investir artistiquement. Ce retour se concrétise en 2009, alors qu'il se voit confierpar Mme Khalida Toumi, Ministre de la Culture algérienne, la chorégraphie de Cérémonie de Clôture du 2ème Festival Panafricain d'Alger qui a lieu en juillet 2009. La Compagnie La Baraka est par la suite missionnée pour développer l'art de la danse en Algérie.

Soutenus également par l'Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel, Abou Lagraa et Nawal Aït Benalla-Lagraa créent en 2010, le Pont Culturel Méditerranéen conçu comme un programme triennal de coopération algéro-française. Les principaux objectifs étant de créer un Ballet de danse contemporaine structuré autour de deux pôles indissociables que sont la formation et la création, d'encourager les échanges d'oeuvres chorégraphiques, de soutenir la professionnalisation des danseurs algériens... L'initiative s'appuie avant tout sur la formation (danse classique, contemporaine, yoga) avec un programme pédagogique dirigé par Nawal Aït Benalla-Lagraa et qui implique les danseurs de la Compagnie La Baraka.

En janvier 2010, une audition nationale a réuni en Algérie près de 400 candidats, issus de toutes les régions, afin de sélectionner 9 danseurs. Ce sont ces jeunes talents algériens qui constituent aujourd'huile Ballet Contemporain d'Alger et qui interprètent Nya.

Le succès pédagogique et artistique du projet aboutit, depuis septembre 2010, à plusieurs tournées nationales et internationales.

En Juin 2011, Abou Lagraa reçoit le Grand Prix de la Critique pour la meilleure chorégraphie attribuée à NYA.

Les dernières créations de la Compagnie La Baraka et du Ballet Contemporain d'Alger

Abou Lagraa, assistée de Nawal Aït Benalla-Lagraa, poursuit cette aventure humaine et artistique avec deux nouvelles pièces qui permettent une riche rencontre entre les danseurs de la Compagnie La Baraka et les danseurs algériens du Ballet Contemporain d'Alger.

Ainsi en Mai 2012 a été créée aux Gémeaux/Scène nationale, Univers… l'Afrique - tribute to Nina Simone, une pièce pour 8 danseurs (deux quatuors pour les danseurs de la Compagnie La Barakaet les danseurs du Ballet Contemporain d'Alger).  Pour parler de ses racines africaines et de l'amour, le chorégraphe a choisi un fil conducteur musical : la chanteuse Nina Simone.

En Janvier 2013, El-Djoudour a été créé au Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence, dans le cadre de l'ouverture de Marseille Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture. Cette pièce réunit pour la première fois sur scène 14 danseurs (neuf de la Compagnie La Baraka et cinq du Ballet Contemporain d'Alger). Le chorégraphe a souhaité centrer cette création sur sa propre perception du « vivre musulman » dans toute sa dimension originelle de générosité, de partage et de fraternité.


Les partenaires et soutiens de la compagnie La Baraka
Elle est conventionnée par le Conseil Régional Rhône-Alpes et subventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Rhône-Alpes et la Ville de Lyon.
 

Les 2

Chorégraphie : Abou Lagraa

Interprétation : Abou Lagraa

Musique originale : Eric Aldea

Lumières : Jean Tartaroli

Costumes : Albane Ducros

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Maison de la Danse de Lyon - Charles Picq, 1998

Nos suggestions de videos
03:46

La Valse de Vaslav

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
03:01

Hard to be soft

Doherty, Oona (France)

  • Ajouter à la playlist
03:01

Peekaboo

Goecke, Marco (France)

  • Ajouter à la playlist
04:07

Icons

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
02:50

Witness

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
03:18

Under my skin

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
05:59

STAYIN ALIVE

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Eins Zwei Drei

Zimmermann, Martin (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Dialogue with Rothko

Carlson, Carolyn (Dialogue with Rothko)

  • Ajouter à la playlist
02:52

Firebird

Goecke, Marco (France)

  • Ajouter à la playlist
02:45

Suite pour deux pianos

Scholz, Uwe (France)

  • Ajouter à la playlist
04:10

La Bête

Schwartz, Wagner (France)

  • Ajouter à la playlist
05:12

Savušun

Darabi, Sorour (France)

  • Ajouter à la playlist
04:28

20 Minutes for the 20th Century, but Asian

Lin
, River (France)

  • Ajouter à la playlist
05:55

Dance, if you want to enter my country!

Matsune, Michikazu (France)

  • Ajouter à la playlist
04:21

DISPARUE (dehors)

Santander Corvalán, Marcela (France)

  • Ajouter à la playlist
02:33

Everything Not in Its Right Place II

Bhu Bhu II (France)

  • Ajouter à la playlist
05:28

Your teacher, please

Teodoro, Ana Rita (France)

  • Ajouter à la playlist
04:46

Still waters

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
59:29

Double Vision

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

K. Danse - Jean-Marc Matos

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

Découvrir
En savoir plus

La compagnie Dyptik

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

La compagnie Dyptik

Exposition virtuelle


Découvrir
En savoir plus

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

Centre chorégraphique James Carlès

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

La danse contemporaine désigne des courants artistiques succédant à la danse moderne. Mais, il est difficile de cerner précisément cette expression, tant elle inclus différentes pratiques et esthétiques. Aujourd’hui, le mot « contemporain » intègre des danses actuelles, urbaines, théâtrales, de différentes origines géographiques ou «culturelles». Pour comprendre et illustrer la notion de diversité dans la danse contemporaine, nous utiliserons divers créations de la collection du Centre chorégraphique ou de la Compagnie James Carlès Danse &Co, qui a mis cette idée au cœur de ses préoccupations.

Découvrir
En savoir plus

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

Découvrir
En savoir plus

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Exposition virtuelle

Découvrir
En savoir plus

LE FESTIVAL VAISON DANSES

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

LE FESTIVAL VAISON DANSES

Exposition virtuelle

Découvrir
En savoir plus

LATITUDES CONTEMPORAINES

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

LATITUDES CONTEMPORAINES

Exposition virtuelle

Découvrir
En savoir plus

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

Chic planète, dansons dessus, oh oh oh

Chic planète, dansons dessus, oh oh oh

Chic planète, dansons dessus...

Et mettons-nous tous nus > Chanson de l’Affaire Louis Trio (1987)

Découvrir
En savoir plus

Danses indiennes

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Danses indiennes

Parcours

Une découverte de la danse indienne au travers de créations chorégraphiques qui la dévoilent, la suggèrent, la revisitent ou la transforment !

Découvrir
En savoir plus

Amala Dianor : danser pour donner à voir

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

Amala Dianor : danser pour donner à voir

Exposition virtuelle

Découvrir
En savoir plus

La Nouvelle Danse Française des années 80

Parcours

Francis de Coninck

La Nouvelle Danse Française des années 80

Parcours

En France, à l’aube des années 80, une génération de jeunes s’empare du corps dansant pour esquisser leur vision singulière du monde. 

Découvrir
En savoir plus

Le corps et les conflits

Parcours

Olivier Lefebvre

Le corps et les conflits

Parcours

Regard sur les liens qui semblent émerger entre le corps dansant et le monde envisagé comme un organisme vivant.

Découvrir
En savoir plus

[1970-2018] Développements néoclassiques : diffusion mondiale, répertoires multiples et dialogues avec la danse contemporaine

Parcours

[1970-2018] Développements néoclassiques : diffusion mondiale, répertoires multiples et dialogues avec la danse contemporaine

[1970-2018] Développements néoclassiques : diffusion mondiale, répertoires multiples et dialogues avec la danse contemporaine

Parcours

Avec les années 1970, l’élan des artistes vers un nouveau classique a plus d’un demi-siècle et ainsi plusieurs générations se sont déjà déployées depuis les Ballets Russes. Au fil des décennies, chacun a défendu ou défend la danse classique sous le signe de la nouveauté, de la singularité, de la connexion avec les autres arts et avec les préoccupations de son temps.

Découvrir
En savoir plus

James Carlès

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

James Carlès

Exposition virtuelle

© Emmanuel Tussore

Découvrir
En savoir plus

Charles Picq, réalisateur en danse

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

Charles Picq, réalisateur en danse

Exposition virtuelle

Rencontre avec Charles Picq, réalisateur et vidéaste de la danse. 

Découvrir
En savoir plus

Danses noires

Webdoc

Julie Charrier

Danses noires

Webdoc

James Carlès, danseur et chorégraphe spécialiste de la danse afro-américaine, évoque l’origine des danses urbaines actuelles. De l’Afrique aux États-Unis en passant par l’Europe, il souligne leur caractère métissé et met en perspective leur dimension sociale et politique. De nombreuses vidéos, photos, dessins et ressources complémentaires accompagnent cette interview.
Découvrir
En savoir plus

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Julie Charrier

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !
Découvrir
En savoir plus

Genèse des oeuvres

Parcours

Centre national de la danse

Genèse des oeuvres

Parcours

Un spectacle de danse se crée en plusieurs étapes qui se situent entre le moment où s’énonce un désir initial qui lance le projet, et celui de la première représentation.

Découvrir
En savoir plus

Collaborations artistiques

Parcours

Centre national de la Danse

Collaborations artistiques

Parcours

Petit panorama de collaborations artistiques, des « couples » de chorégraphes aux créations impliquant des musiciens ou des plasticiens, via quelques rencontres atypiques

Découvrir
En savoir plus

Rencontres avec la littérature

Parcours

Centre national de la danse

Rencontres avec la littérature

Parcours

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus