Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Demain

Maison de la Danse de Lyon 2013 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Noiret, Michèle (Belgium)

Producteur vidéo : Maison de la Danse

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

Demain

Maison de la Danse de Lyon 2013 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Noiret, Michèle (Belgium)

Producteur vidéo : Maison de la Danse

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

Demain

Pièce chorégraphique multiforme pour quatre assistants, un cameraman et une danseuse

"L'envie monte en moi de dire le malaise mêlé d'étonnement, causé par les spectacles du monde chaotique et violent qui est le nôtre. Je me pose de plus en plus la question de savoir comment ce monde qui m'entoure - et qui m'est si souvent étranger - influence mes créations, sur la forme comme sur le fond.
Certains événements, vécus ou constatés, m'atteignent avec une force insoupçonnée. Il devient difficile de les ignorer. Par exemple, sur tous les continents, les abeilles s'arrêtent de voler, épuisées, et meurent sans que l'on sache quelles étranges communications les lient. Elles ne produisent plus de miel, ne fertilisent plus les végétaux et disparaissent. Ce noble insecte est présent dans nos habitudes, nos images, nos souvenirs et nos mythes. Sa disparition fait naître en moi une émotion que je ne parviens pas encore à nommer. La mort des abeilles serait-elle une métaphore de notre monde et du destin de notre société?" Michèle Noiret

Dans la pièce chorégraphique multiforme DEMAIN, créée et présentée au Théâtre National du 24 au 28 mars 2009, Michèle Noiret se laisse habiter par un personnage saisi par l'inacceptable du monde. Ses questions, sa révolte, sa vie intérieure et sa sensualité à fleur de peau, sont au cœur de cette chorégraphie qui tisse des liens entre différentes écritures scéniques. La scénographie d'Alain Lagarde et les lumières de Xavier Lauwers installent le spectateur dans l'ambiguïté d'un laboratoire dont on ignore à quelle expérience il est destiné. Des images prises sur le vif ainsi que de courts films créés par l'artiste Aliocha Van der Avoort, plongent le plateau dans une «danse-cinéma» que Michèle Noiret explore au fil de ses créations. Un sens apparaît comme surgit une question, disparaît, revient métamorphosé. La musique originale développée par les compositeurs Todor Todoroff, Jarek Frankowski, Stevie Wishart transforme et entrelace les textures sonores du deuxième mouvement de la 7è symphonie de Beethoven.

La recherche de la chorégraphe, depuis ses débuts et dans toutes ses variations et métamorphoses, n'a pas cessé d'interroger l'humain, ainsi que, dans leurs multiples dimensions, les êtres. Mais quels êtres ?
Car si le propos de Michèle Noiret est indubitablement ancré dans la réalité actuelle dont elle est une observatrice à la fois tendre et ironique, parfois même incisive, elle cultive un art poussé de la transmutation, de la reformulation et de l'interprétation. Si elle peut prendre son inspiration dans le spectacle du monde, c'est en le métamorphosant dans son imaginaire qu'elle le transformant au contact d'un monde intérieur qui ne laisse rien inchangé. Ce qui en ressort est d'une densité étonnante.


Source : Compagnie Michèle Noiret

Noiret, Michèle

Après avoir étudié à l'école Mudra fondée à Bruxelles par Maurice Béjart, Michèle Noiret rencontre Karlheinz Stockhausen. Elle étudie la notation gestuelle du compositeur et travaille avec lui comme soliste durant une quinzaine d'années. Parallèlement à cette expérience aussi rigoureuse que précise, elle fonde sa propre compagnie en 1986.

Elle est l'auteur de près de trente chorégraphies qui, chacune, ouvrent sur un univers singulier à la fois poétique et troublant. Depuis 1997, elle introduit les technologies interactives du son et de l'image dans ses recherches chorégraphiques, en questionnant nos perceptions du temps et de l'espace. Elle aime, grâce à ces outils, brouiller les pistes et semer le trouble. Par ailleurs, elle a toujours consacré une part importante de ses recherches à l'élaboration d'une écriture chorégraphique fine et précise, tout à fait personnelle.

La création d'une véritable danse-cinéma ainsi que la construction de personnages chorégraphiques sont d'autres caractéristiques de son travail. 

Michèle Noiret est artiste associée au Théâtre National de la Communauté française de Belgique à Bruxelles, et membre de l'Académie Royale de Belgique.


Source : Compagnie Michèle Noiret


En savoir plus : michele-noiret.be

Plasson, Fabien

Fabien Plasson est réalisateur, principalement dans le domaine du spectacle vivant (danse, musique, etc.).

C’est au cours de sa formation à l’École Nationale Supérieur des Beaux-Arts de Lyon qu’il intègre en 1995 que Fabien découvre l’art vidéo. Il se forme alors auprès de divers artistes vidéastes (Joël Bartoloméo, Pascal Nottoli, Eric Duyckaerts, etc).
Son approche s’inscrit d’abord dans une recherche plastique avec la création d’installations et d’objets filmiques.

En 2001, il rejoint l’équipe de la Maison de la Danse de Lyon et s’occupe durant 10 ans de la programmation du Vidéo-Bar Ginger&Fred. Il découvre alors l’univers chorégraphique et les enjeux de la vidéo pour la diffusion et la transmission de la danse aux côtés de Charles Picq alors vidéaste et directeur du service vidéo de la Maison de la Danse.

En parallèle, il continue son activité de création plastique, réalise des vidéos de concerts, de pièces de théâtre et crée également des décors vidéos pour le spectacle vivant.

Aujourd’hui, Fabien Plasson est réalisateur vidéo au Pôle Image de la Maison de la Danse de Lyon et pour Numeridanse.tv, vidéothèque internationale de danse en ligne.


Source : Maison de la Danse, Fabien Plasson

Demain

Chorégraphie : Michèle Noiret

Assistance à la chorégraphie : Lise Vachon, Dominique Godderis

Interprétation : Michèle Noiret

Scénographie : Alain Lagarde, Christian Halkin (conseiller technique à la scénographie)

Texte : Mathias Jung

Musique originale : Todor Todoroff, Jarek Frankowski, Stevie Wishart

Musique additionnelle : Ludwig van Beethoven, 7ème symphonie, deuxième mouvement. Franz Liszt, transcription au piano de la 7ème symphonie de Ludwig van Beethoven

Conception vidéo : Aliocha Van der Avoort, Yves Pezet et Vincent Pinckaers (régisseurs),

Lumières : Xavier Lauwers, Marc Lhommel (assistant)

Costumes : Alain Lagarde

Décors : Ateliers du Théâtre National, Bruxelles

Direction technique : Christian Halkin

Son : Jarek Frankowski (ingénieur son)

Autres collaborations : Christian Halkin, Christophe Blacha, Jean-François Opdebeeck (Régisseurs plateau), Pascal Chabot (collaborations artistiques)

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Producteur délégué Compagnie Michèle Noiret/Tandem asbl. Coproducteurs Théâtre National de la Communauté française de Belgique • La Filature, Scène nationale-Mulhouse • Charleroi/Danses, Centre chorégraphique de la Communauté française de Belgique • La Comédie de l'Est, Centre Dramatique Régional d'Alsace-Colmar. Avec l'aide du Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles, Service de la Danse.

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Réalisation Fabien Plasson, Maison de la Danse 2013

Durée : 75'

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus