Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Cygn etc... [Version Duboc]

CN D - Centre national de la danse 2000 - Réalisateur-rice : [s.n.],

Chorégraphe(s) : Pauwels, Pedro (Belgium) Duboc, Odile (France)

Producteur vidéo : PePau

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Cygn etc... [Version Duboc]

CN D - Centre national de la danse 2000 - Réalisateur-rice : [s.n.],

Chorégraphe(s) : Pauwels, Pedro (Belgium) Duboc, Odile (France)

Producteur vidéo : PePau

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Cygn etc...

Cygn etc... est un solo interprété par Pedro Pauwels chorégraphié par huit femmes chorégraphes. La Mort du cygne est un célèbre ballet chorégraphié par le russe Michel Folkine en 1907 pour la danseuse Anna Pavlova. Un siècle plus tard, Pedro Pauwels décide de réinterpréter ce mythe de la danse en changeant les données. Il demande à huit femmes chorégraphes avec lesquelles il avait envie de travailler et dont l’œuvre, l’univers, la philosophie l’intéressent de créer une chorégraphie sur ce thème. L’interprète initiale, Ana Pavlova, représentait la féminité à l’état pur. Pedro Pauwels, en reprenant cette danse, cherche à questionner l’identité féminine et masculine en chacun de nous. 

Selon lui : « il s’agit pour le danseur interprète de s’imprégner de l’univers très divers de chacune des chorégraphes, l’enjeu étant alors de créer un pont entre notre patrimoine et la création contemporaine. Un corps d’homme et une danse mythique sont les deux matériaux uniques de cette création, vue à travers le regard de femmes qui révèlent ainsi leur essence, leur écriture, leur signature ». 

Source : Médiathèque du CN D

Pauwels, Pedro

Pedro Pauwels est un danseur et chorégraphe né en 1965 à Quaregnon en Belgique. A 19 ans il découvre la danse et prend ses premiers cours à l'École Renate Peter de Bruxelles. En 1986, il obtient une bourse pour étudier au Centre de danse international Rosella Hightower à Cannes où il suit les cours de classique, de jazz, de moderne, de thérapie et de solfège. Plus tard il intègre le Jeune Ballet international où il travaille un répertoire contemporain et découvre le travail et les œuvres de Mathilde Monnier, Dominique Bagouet, Peter Goss, Jean-François Duroure, Viola Farber ou Bella Lewitsky.
 En 1989, engagé dans la Compagnie Karine Saporta, Il participe en 1989 et 1990 à plusieurs créations dont Les Taureaux de Chimène, ainsi qu'aux séquences dansées des films Prospero's Book de Peter Greenaway et Le Diable au corps de Gérard Vergez.
 Durant la même période, il collabore avec la Compagnie Alain Marty.
 A partir de 1991, au sein de la Compagnie Contrejour d'Odile Duboc, il participe à la création de La Maison d'Espagne, à la reprise de Repères, à l'élaboration d'une maquette pour Retours de scène pièce pour la compagnie de l'Opéra de Paris (1992), et à la création de Projet de la matière (1993).
 En 1990, en parallèle de son travail d'interprète, il fonde la compagnie PePau. En 1991 il présente sa première chorégraphie L'Insoupçonnée.
 L'année 1992 confirme son engagement dans la voie de la création chorégraphique. Il créé pour sa compagnie A mes côtés, mais aussi La Khovantchina pour l'Opéra du Rhin, Écume de rêve pour le Jeune Ballet International de Cannes et les ballets du Roméo et Juliette de Gounod monté en ouverture de la saison du nouvel Opéra-Théâtre de Massy.
 Dès lors, son parcours de chorégraphe incarne l'élan et la créativité : une à deux créations par an, conception de spectacles événements, diffusion régulière du répertoire (sélection par les Bancs d'Essais Internationaux en 94-95, Iles-de-danse 98, Festival International de Séoul en 98 et 2000). Parmi la quarantaine de créations qui tournera dans le monde entier, Sous la peau (1994), Cygn etc ... (2000), Spectres (2003), Sors (2013), Sens (2008) ou encore Sur le corps du monde (2010) feront date.
 Il n'hésite pas à créer en collaboration avec d'autres disciplines, théâtre, danse hip-hop, musiques improvisées ou techno, et continue de travailler régulièrement comme interprète ou comme chorégraphe invité, au Jeune Ballet de France du CNSMD de Paris (Junior Ballet), à Tunis, en Martinique.
 Pedro Pauwels n’est pas simplement interprète et chorégraphe, il est aussi directeur artistique pour le spectacle Éphémère – 24h (2009) ou encore costumier pour Sur le corps du monde… (2010) et Pliage’s II (2006).   
 Son travail se développe également autour d’interventions dansées dans l’espace public, du travail de sensibilisation auprès des publics, de la pratique amateur (par exemple en 2009, avec Banque de gestes), de la danse en milieu scolaire (avec le festival Petits pas en Limousin), des projets de culture à l’hôpital…
 En 2003, et durant trois ans Pedro Pauwels se tourne vers la science et la technologie. En se rapprochant de l'Université de Caen et du Centre Enghien-les Bains, il se lance, à travers le projet du triptyque, Sens, dans l'élaboration d'une écriture chorégraphique et d'un dispositif technique permettant de porter un regard sonore et sensoriel sur la danse.
 En 2004, une méningite foudroyante l’oblige à être plongé dans un coma artificiel de deux mois durant lequel il est amputé de doigts aux mains et aux pieds. S’ensuit une rééducation qui le pousse à redécouvrir son corps, à l’apprivoiser de nouveau pour continuer à danser. Il livrera cette expérience dans son ouvrage J'ai fait le beau au bois dormant, édité par le Centre national de la danse. Il reprend ses activités dès l’année suivante.
 En 2006, la compagnie entame une tournée en Afrique Centrale avec Sens I qui est sélectionné par la commission danse de l'AFAA. En 2007, Pedro Pauwels retournera en Afrique du Nord pour présenter Pliage(s), dans le cadre du festival international du Caire en Égypte et des Rencontres chorégraphiques de Carthage en Tunisie.
 Basée pendant de nombreuses années en Ile-de-France, en 2009, la compagnie PePau trouve son ancrage à Limoges dans le Limousin. En plus de son travail de création, il développe de nombreuses actions d’éducation artistique qui donne lieu chaque année au festival Petits Pas en Limousin. Il met en place des rendez-vous réguliers du groupe de danseurs amateurs Présence’s pour des entraînements et des performances. Il créé également la Biennale nationale de la photographie de danse dont la première édition a eu lieu en 2013.
 En 2017, il est nommé Chevalier des Arts et des Lettres par Madame Audrey Azoulay, Ministre de la Culture et de la Communication. En 2018, la compagnie PePau s’implante à Montauban où il transfère sa Biennale de photographie de danse (4ème édition en 2019).
 Pedro Pauwels est également pédagogue. Il est régulièrement invité à enseigner dans divers stages nationaux et internationaux au Centre Rosella Hightower de Cannes, au Centre national de la danse à Pantin et à Lyon, à Laval, Chartres, Venise, Séoul…
 

CHRONOLOGIE 

1991, « L’Insoupçonnée » 

1992, il chorégraphie les ballets de l’opéra « Roméo et Juliette » de Charles Gounod (1867) pour l’ouverture de la saison du nouvel Opéra-Théâtre de Massy. 

1992 "A mes côtés" 

1993 "Sous la peau de l'innocence" 

1994 "Etamine" 

1995 "Pattes de femmes", "Indice danse, jeu chorégraphique", "Eclipse" 

1996 "Shukke ou Les Moines renonçants" 

1997 "Echos ou Utopie de la solitude", "Larmes d'orgueil" 

1998-1999 "Les Miroirs du sommeil" 

2000 "Cygn etc..." 

2001 "Entropie" 

2002 "Spectres" 

2003 "Marche's", "Sens I" 

2004 "Sens II" 

2005 "Parcours sensoriels" 

2006 "Sens III", "Peaux", "Pliage's II" 

2007 "Entre mains" 

2009 "Ephémère 24h" 

2010 "Sur le corps du monde" 

2011 "Banques de geste", "Sous les feux", "Versus" 

2013 "Sors" 

2014 "Duo" 

2016 "Side(s)" 

2017 "Music visualization"

Dernière mise à jour : avril 2020

Duboc, Odile

Née en 1941, Odile Duboc baigne dès son plus jeune âge dans la danse classique avant de découvrir d'autres formes de danse. Dans les années 1970, elle crée à Aix-en-Provence sa propre école : les Ateliers de la danse. En 1983, elle crée à Paris, avec la créatrice lumières Françoise Michel, une compagnie baptisée « Contre Jour », en clin d'œil à leur collaboration. Elle est nommée en 1990 directrice du Centre chorégraphique national (C.C.N.) de Franche- Comté à Belfort, après le grand succès de sa pièce « Insurrection » (1989).
Au sein du C.C.N., elle crée plusieurs œuvres chorégraphiques très remarquées comme «Projet de la matière» (1993), «Trois boléros» (1996) ou «Rien ne laisse présager de l'état de l'eau» (2005), tout en honorant diverses commandes extérieures, avec Ludovic Lagarde notamment, tant dans le monde théâtral qu'à l'opéra, ou encore pour d'autres compagnies de danse (Ballet de l'Opéra de Paris, Ballet du Rhin, Opéra de Lyon, etc.).

Avec son équipe du Centre chorégraphique de Belfort, elle organise aussi de nombreuses actions favorisant le développement de la culture chorégraphique auprès des divers publics de la danse, et crée des événements dont certains associent de nombreux amateurs (« La Pierre et les songes » par exemple, en 2007).
Elle quitte le 31 décembre 2008 la direction du Centre chorégraphique national de Franche- Comté, auquel a été attaché pendant toute cette période le nom de sa compagnie, et prépare en 2009 la reprise de la pièce phare « Insurrection ».

Elle est décédée à Paris le 23 avril 2010 alors qu'elle préparait une création au Centre Pompidou sur une partition de Pierre Boulez.

Source : document de présentation des fonds d'archives et collections particulières, CND, 2010

[s.n.],

Cygn etc... [Version Duboc]

Direction artistique / Conception : Pedro Pauwels

Chorégraphie : Odile Duboc

Interprétation : Pedro Pauwels

Conseil artistique / Dramaturgie : Anne-Marie Reynaud

Musique additionnelle : Camille Saint-Saëns

Lumières : Evelyne Rubert

Costumes : Marie-Christine Franc

Nos suggestions de videos
03:46

La Valse de Vaslav

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
04:07

Icons

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
03:01

Hard to be soft

Doherty, Oona (France)

  • Ajouter à la playlist
03:01

Peekaboo

Goecke, Marco (France)

  • Ajouter à la playlist
03:07

Skin

Tchouda, Bouba Landrille (France)

  • Ajouter à la playlist
02:58

Un casse-noisette

Tchouda, Bouba Landrille (France)

  • Ajouter à la playlist
01:57

Walk

  • Ajouter à la playlist
06:24

Colin Dunne & eRikm Project

Dunne, Colin (France)

  • Ajouter à la playlist
05:05

Locus Focus

Tanaka, Min (France)

  • Ajouter à la playlist
48:04

Peuplé, dépeuplé

Ben Aïm, Christian & François (France)

  • Ajouter à la playlist
02:13

Peuplé, dépeuplé - Teaser

Ben Aïm, Christian & François (France)

  • Ajouter à la playlist
03:17

Ferry

Keller, Jennifer (United States)

  • Ajouter à la playlist
02:40

Cartes postales de Chimère

Bédard, Louise (Canada)

  • Ajouter à la playlist
08:04

Yellow Towel

Michel, Dana (France)

  • Ajouter à la playlist
07:07

Its not a thing

Gaskin, Keyon (France)

  • Ajouter à la playlist
06:30

Sorrow Swag

Lewis, Ligia (France)

  • Ajouter à la playlist
08:02

Decades

DECADES (France)

  • Ajouter à la playlist
03:41

Heimat - focus

Brabant, Jérôme (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
06:25

Body Without A Brain

Rianto (Indonesia)

  • Ajouter à la playlist
00:00:30

Didier Labbé Quartet - DCN 2013

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

fr/en/

Partenaires artistiques de K. Danse

Exposition virtuelle

fr/en/

La compagnie Dyptik

Exposition virtuelle

fr/en/

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

fr/en/

QUDUS ONIKEKU : Se réapproprier une mémoire oubliée

Exposition virtuelle

fr/en/

CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM ET L'ÉLAN VITAL - échappées chorégraphiques salvatrices

Exposition virtuelle

fr/en/

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Exposition virtuelle

fr/en/

Latitudes contemporaines

Exposition virtuelle

fr/en/

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

fr/en/

Danses indiennes

Une découverte de la danse indienne au travers de créations chorégraphiques qui la dévoilent, la suggèrent, la revisitent ou la transforment !

Parcours

fr/en/

Le corps et les conflits

Regard sur les liens qui semblent émerger entre le corps dansant et le monde envisagé comme un organisme vivant.

Parcours

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

James Carlès

Exposition virtuelle

fr/en/

Rencontres avec la littérature

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Parcours

fr/en/

Quand le réel s'invite

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Parcours

fr/en/

Danse et performance

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Parcours

fr/en/

La ronde

 De l’importance de la Ronde en danse aujourd’hui.

Parcours

fr/en/

Le Butô

Une découverte de la danse japonaise du Butô. 

Parcours

fr/en/

Folklores dites-vous ?

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Parcours

fr/en/

Les états de corps

Explication du terme « état de corps » pour la danse.

Parcours

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus