Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Breu

Maison de la danse 2008 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Pederneiras, Rodrigo (Brazil)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la danse , Saisons 2000 > 2009

Producteur vidéo : Grupo Corpo ; Maison de la Danse

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Breu

Maison de la danse 2008 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Pederneiras, Rodrigo (Brazil)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la danse , Saisons 2000 > 2009

Producteur vidéo : Grupo Corpo ; Maison de la Danse

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Breu

Breu suit le tissu complexe et poignant des sons créé par le compositeur brésilien Lenine pour évoquer les sombres moments dans lesquels nous vivons. Le spectacle semble avoir commencé par sa fin car l'inertie mortelle du début est suivie par la chorégraphie la plus agressive, anxiogène et puissante créée jusqu'à présent par Rodrigo Pederneiras pendant la trentaine d'années où il a travaillé comme chorégraphe de GRUPO CORPO.

La musique créée par Lenine associe le meilleur de la tradition musicale du Nordeste brésilien à la modernité d'avant-garde. L'individualisme extrême, l'absence de communication, la quête de la victoire à tout prix et la volonté de voir la confrontation comme la principale stratégie de survie - des valeurs peut-être inhérentes à la nature humaine mais exacerbées à des niveaux apocalyptiques dans les gigantesques ensembles urbains de ce début de millénaire - semblent être les principes qui font se mouvoir les danseurs à travers Breu.


Source : Grupo Corpo

Pederneiras, Rodrigo

« Ce n'est qu'en 1988, alors que je travaillais avec l'ensemble Uakti, que j'ai commencé à entrevoir ce que pourrait être la danse plus intérieur du corps. »

Ces mots de Rodrigo Pederneiras, chorégraphe pour Grupo Corpo depuis 1978, évoquent ce moment qui fut crucial tant pour lui que pour cette fameuse compagnie brésilienne. Depuis, ils explorent ensemble avec diversité cette « danse intérieure au corps » propre au travail de l’artiste. Privilégiant le xaxado, la samba, la capoeira et les danses de salon, il en traduit les figures en un langage essentiellement moderne, les transposant dans un monde intime où l’équilibre et la dynamique gagnent en sens sur le mouvement. Il les empreint aussi d’humour et de joie, sans pour autant dissimuler la violence et l’ambiguïté de la condition de ce corps qui est le nôtre, qui a appris à danser dans la rue.

Toujours guidé par la musique, Rodrigo reconstruit les mouvements classiques de manière toute brésilienne, intensément, sans tomber dans l’exotisme, les stéréotypes ou la prétention. Ces quelques traits caractérisent bien son travail. Un ou plusieurs danseurs se séparent d’un groupe, comme puissamment magnétisés par une force invisible ; le groupe se reconstitue ensuite jusqu’à ce qu’une interférence semblable se produise à nouveau ; les révolutions sont rares ; la scène est conçue comme un point central avec une avant-scène bien définie ; les lignes résultent des mouvements exécutés par les danseurs dès le tout début du processus de réalisation de l’oeuvre, sans préméditation formelle.


Source : Danse Danse (traduction issue du site de la compagnie Grupo Corpo)


En savoir plus : grupocorpo.com.br/en

Picq, Charles

Auteur, réalisateur et vidéaste, Charles Picq (1952-2012) entre dans la vie professionnelle dans les années 70 par le théâtre et la photographie. Après une reprise  d'études (Maîtrise de Linguistique - Lyon II, Maîtrise des Sciences et Techniques de la Communication - Grenoble III), il se consacre à la vidéo, d'abord dans le champ des arts plastiques à l'Espace Lyonnais d'Art Contemporain (ELAC) et avec le  groupe "Frigo", puis dans celui de la danse.

Dès la création de la Maison de la Danse à Lyon en 1980, il est sollicité pour y entreprendre un travail de documentation vidéo qu'il poursuit toujours depuis. Durant les années 80, marquées en France par l'explosion de la danse  contemporaine et le développement de l'image vidéo, il fait de nombreuses rencontres avec des artistes tels qu'Andy Degroat, Dominique Bagouet, Carolyn Carlson, Régine Chopinot, Susanne Linke, Joëlle Bouvier et Régis Obadia, Michel Kelemenis. Son activité se déploie dans le champ de la création avec des installations et des vidéos en scène, ainsi que dans celui de la télévision avec des spectacles filmés, des recréations et des documentaires. Avec Dominique Bagouet (80-90), la rencontre est particulière. Il documente sa création, l'assiste sur " Le Crawl de Lucien" et co-réalise avec lui les films "Tant Mieux, Tant Mieux" et "10 anges". 

Dans les années 90, il devient le directeur du développement vidéo de la Maison de la danse et œuvre, avec le soutien de Guy Darmet et son équipe, pour une place grandissante de l'image vidéo au sein du théâtre à travers plusieurs initiatives :

   • Il fonde une vidéothèque de films de danse, d'accès public et gratuit. C'est une première en France. Poursuivant la documentation vidéo des spectacles, il en organise la gestion et la conservation.
  •  Il impulse la création d'un vidéo-bar et d'une salle de projection vidéo dédiée à l'accueil scolaire.
  •  Il initie les "présentations de saisons" en image.
  •  Il conçoit l'édition du DVD "Le tour du monde en 80 danses", une vidéothèque de poche produite par la Maison de la Danse pour le secteur éducatif.

   •  Il lance la collection « Scènes d'écran » pour la télévision et le web,  il entreprend la conversion numérique de la vidéothèque et crée Numeridanse.
 

Ses principaux documentaires sont : "Enchaînement", "Planète Bagouet", "Montpellier le Saut de l'Ange", "Carolyn Carlson, a woman of many faces", "Grand Ecart", "Mama Africa", "C'est pas facile", "Lyon, le pas de deux d'une ville", "Le Défilé", "Un Rêve de cirque".
  Il a également réalisé des films de spectacle : "Song", "Vu d'Ici" (Carolyn Carlson),"Tant Mieux, Tant Mieux", "10 anges", "Necesito" et "So Schnell", (Dominique Bagouet), "Im bade wannen","Flut" et "Wandelung" ( Susanne Linke), "Le Cabaret Latin" (Karine Saporta), "La danse du temps"(Régine Chopinot), "Nuit Blanche"( Abou Lagraa), "Le Témoin" (Claude Brumachon), "Corps est Graphique" (Käfig), "Seule" et "WMD" (Françoise et Dominique Dupuy), " La Veillée des Abysses" (James Thiérrée), Agwa »(Mourad Merzouki), Fuenteovejuna (Antonio Gadès), Blue Lady revisted (Carolyn Carlson)…
 

Source : Maison de la Danse de Lyon

Grupo Corpo

Direction artistique: Paulo Pederneiras

Année de création: 1975


Grupo Corpo a été créé par Paulo Pederneiras qui a invité ses frères (y compris Rodrigo) et des amis à le suivre. Paulo est, dès le début, le directeur artistique de la compagnie. Cherchant à faire surgir une autre forme de création, loin de l’in uence de Rio de Janeiro et de la prédominance de la tradition européenne, Grupo Corpo naît à Minas Gerais en 1975. La force du groupe est indissociable depuis l’origine du projet Grupo Corpo. Elle est visible particulièrement dans l’unicité entre chorégraphie, costumes, scénographie et musique, travail de création commun, en simultané. Cette compagnie « familiale » revendique une danse éminemment brésilienne, qui re ète toute la complexité de son pays. Dès sa première création, Maria Maria (1976), chorégraphiée par Oscar Araiz, Grupo Corpo devient une gure emblématique de la danse contemporaine au Brésil. En 1985, Rodrigo Pederneiras crée Preludios, sur les Préludes de Chopin. Il engage alors un tournant dans le travail de la compagnie, expérimentant une hybridation entre la technique classique et les danses traditionnelles brésiliennes, ainsi que des mouvements de danse de rue. Ensuite, la compagnie poursuit son travail dans cette dynamique, travaillant principalement avec des compositeurs contemporains, remettant en jeu son art, pour chaque création, sur le terrain de la réalité culturelle, sociale et économique du Brésil. Depuis quarante ans, Grupo Corpo a su développer son propre langage, reconnue sur la scène internationale comme l’une des grandes compagnies de danse contemporaine sachant conserver toute sa « saveur » brésilienne et volontairement se distinguer des ballets occidentaux.


Source : Programme de salle Maison de la Danse 2015


Source : grupocorpo.com.br/

Breu

Chorégraphie : Rodrigo Pederneiras

Scénographie : Paulo Pederneiras

Musique originale : Lenine

Lumières : Paulo Pederneiras

Costumes : Freusa Zechmeister

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Grupo Corpo

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Maison de la Danse - Charles Picq, 2008

Durée : 42'

Nos suggestions de videos
03:00

A Swan Lake

Ekman, Alexander (Norway)

  • Ajouter à la playlist
02:43

La Minute du spectateur (2022) : Machine de Cirque

  • Ajouter à la playlist
19:48

VOYAGE EN EUROPE - 1/La France

Massé, Marie-Geneviève (France)

  • Ajouter à la playlist
02:58

Lykion Ton Hellinidon

Drandakis, Lefteris (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Almanach Bruitax

Biscuit, Karl (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

#Hashtag

Fghani, Riyad (France)

  • Ajouter à la playlist
03:03

Hommage à Hoagy Carmichael

Bufalina, Brenda (France)

  • Ajouter à la playlist
02:48

Liturgies

Nikolaïs, Alwin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Futari Daimyo (les deux seigneurs)

Motoaki, Kanze (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Han No - Tôru - Shakuno Mai

Motoaki, Kanze (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Gallery

  • Ajouter à la playlist
03:00

Mechanical Organ

Nikolaïs, Alwin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Noumenon

Nikolaïs, Alwin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Pond

Nikolaïs, Alwin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Sanctum

Nikolaïs, Alwin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Passé Simple

Lancelot, Francine (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Eclat de verre

Bénet, Françoise (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Eclat de verre

Bénet, Françoise (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Eclat de verre

Bénet, Françoise (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Les pas perdus

Petit, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

La compagnie Vlovajobpru

Exposition virtuelle

fr/en/

Vidéo-danses mexicaines

Exposition virtuelle

fr/en/

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

fr/en/

Carolyn Carlson, a woman of many faces

Exposition virtuelle

fr/en/

Écrire le mouvement

De nombreux systèmes ont été inventés pour analyser et mettre en perspective la danse et pour accompagner l’outil resté indispensable à sa mémoire, le corps du danseur. Ce webdoc vous présente les enjeux de la notation du mouvement.

Webdoc

fr/en/

Technique(s) contemporaine(s)

Ce parcours en forme de question part en quête de la ou des technique(s) que révèlent différents spectacles de danse contemporaine et donne une idée des modes de formation des danseurs contemporains.

Parcours

fr/en/

Sacré Sacre

Classique, tellurique, chamanique, révolutionnaire ? Le 29 mai 1913, la première du "Sacre du printemps" de Nijinski fit scandale. Ce webdoc vous raconte l'histoire de cette pièce majeure qui a inspiré tant de chorégraphes.

Webdoc

fr/en/

Käfig, portrait d'une compagnie

À l’occasion des 20 ans de la compagnie Käfig, Mourad Merzouki revient sur l'évolution singulière du mouvement hip-hop en France, du succès populaire à la conquête de la scène, et sur les spectacles qui ont marqué l'histoire de Käfig.

Webdoc

fr/en/

La part des femmes, une traversée numérique

Exposition virtuelle

fr/en/

QUDUS ONIKEKU : Se réapproprier une mémoire oubliée

Exposition virtuelle

fr/en/

La Fondation BNP Paribas

Exposition virtuelle

fr/en/

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

Amala Dianor : danser pour donner à voir

Exposition virtuelle

fr/en/

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

fr/en/

Latitudes contemporaines

Exposition virtuelle

fr/en/

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

fr/en/

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

fr/en/

les ballets C de la B et l'esthétique du réel

Exposition virtuelle

fr/en/

À corps et à cris

Exposition virtuelle

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus