Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Sylphides

CN D - Centre national de la danse 2017 - Réalisateur-rice : Centre national de la danse, Réalisation

Chorégraphe(s) : Bengolea, Cecilia (Argentina) Chaignaud, François (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse , CN D - Spectacles et performances

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Sylphides

CN D - Centre national de la danse 2017 - Réalisateur-rice : Centre national de la danse, Réalisation

Chorégraphe(s) : Bengolea, Cecilia (Argentina) Chaignaud, François (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse , CN D - Spectacles et performances

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Sylphides

Les sylphides sont des créatures mythiques, symboles de beauté, intercesseuses entre les vivants et les morts, dont l’aspect diaphane a exercé une véritable fascination sur l’imaginaire littéraire et chorégraphique – et donné lieu à plusieurs ballets, dont celui de Michel Fokine dansé par Vaslav Nijinsky. Cette source sert tout autant à habiller les corps qu’à creuser un écart radical avec son référent classique. En effet, comme Pâquerette, Sylphides est avant tout une chorégraphie de la possibilité du mouvement – de sa révélation, de son avènement. Une chorégraphie où le mouvement n’est pas un « étant donné » mais le résultat d’un trajet, d’une « expérience-limite » d’où émerge un nouvel organisme, de nouvelles possibilités de l’habiter et de le faire bouger.

La puissance métaphorique de cette pièce tient sans doute aux paradoxes qu’elle adresse à l’idée même de danse : mis sous vide dans des sacs en latex noir, où leurs possibilités de bouger et de respirer sont réduites au minimum vital, les interprètes offrent au regard des corps vulnérables, léthargiques ; seul reste visible le rythme des respirations qui modèle le latex comme une seconde peau. Pures images sculpturales, vanités vitrifiées dans une sorte d’éternité fictive, ils deviennent la surface de projection d’une iconographie multiple : masque mortuaire, momies futuristes rappelant des navigateurs interstellaires tout autant qu’une étrange cérémonie sadomasochiste.

Le processus de passage auquel ils soumettent leurs dépouilles à l’hypnotique plasticité, symbolise une mue, une transmutation aussi bien physique que métaphysique. Cérémonie de la traversée, parabole du renouveau, de l’inerte vers le mouvant, Sylphides marque un seuil dans l’œuvre de Cecilia Bengolea et François Chaignaud : un sas vers une autre danse, comme le papillon sorti de sa chrysalide.

Mise à jour mars 2017

Bengolea, Cecilia

Née à Buenos-Aires, Cecilia Bengolea se forme aux danses urbaines et poursuit des études de danse anthropologique auprès d’Eugenio Barba avant d’étudier la philosophie et d’histoire de l’art à l’Université de Buenos-Aires. En 2001, elle s’installe à Paris et suit la formation Ex.e.r.c.e. à Montpellier, dirigée par Mathilde Monnier. En 2011, Cecilia Bengolea co-réalise deux courts-métrages en dialogue avec l’œuvre de Levi-Strauss Tristes Tropiques : La Beauté (tôt) vouée à se défaire avec Donatien Veisman et Cri de Pilaga avec Juliette Bineau. Cecilia Bengolea performe la danse comme une sculpture animée, avec la possibilité de devenir objet et sujet en même temps. Elle collabore régulièrement avec les artistes Dominique Gonzalez-Foerster, Monika Gintersdorfer, Knut Klassen ainsi qu’avec les artistes spécialistes du dancehall Damion BG Dancerz et Joan Mendy.

En 2016, Cecilia Bengolea est commissionnée par l’ICA à Londres pour la première édition de Art Night et présente au Covent Garden Market une installation vidéo à l’intérieur d’un dispositif constitué de miroirs holographiques ainsi qu’une performance participative de dancehall en collaboration avec la ballerine Erika Miyauchi et l’artiste dancehall Damion BG Dancerz. En collaboration avec l’artiste anglais Jeremy Deller, elle co-réalise le film RythmAssPoetry, commissionné par la Biennale d’art contemporain de Lyon 2015. Ensemble, ils tournent leur second film en Jamaïque, Bombom’s Dream, commissionné par la Hayward Gallery de Londres et la Biennale d’art contemporain de Sao Paulo 2016.

Source: Site de la compagnie Vlovajob Pru

En savoir plus

vlovajobpru.com

Chaignaud, François

Né à Rennes, François Chaignaud étudie la danse depuis l'âge de 6 ans.  Il est diplômé en 2003 du Conservatoire National Supérieur de Danse de  Paris et collabore ensuite auprès de plusieurs chorégraphes, notamment  Boris Charmatz, Emmanuelle Huynh, Alain Buffard, Dominique Brun. Depuis He's One that Goes to Sea for Nothing but to Make him sick (2004) jusqu'à Думи мої  (2013), il crée des performances, dans lesquelles s'articulent danses  et chants, dans les lieux les plus divers, à la croisée de différentes  inspirations. S'y dessinent la possibilité d'un corps tendu entre  l'exigence sensuelle du mouvement et la puissance d'évocation du chant,  et la convergence de références historiques hétérogènes – de la  littérature érotique (Aussi Bien Que Ton Cœur Ouvre Moi Les Genoux, 2008) aux arts sacrés.

Également historien, il a publié aux PUR L’Affaire Berger-Levrault : le  féminisme à l’épreuve (1898-1905). Cette curiosité historique le conduit  à initier des collaborations diverses, notamment avec la légendaire  drag queen Rumi Missabu des Cockettes, avec le cabarettiste Jérôme Marin  (Sous l'ombrelle, 2011, qui ravive des mélodies oubliées du début du vingtième siècle), avec l'artiste Marie Caroline Hominal (Duchesses,  2009), avec les couturiers Romain Brau et Charlie Le Mindu, avec le  plasticien Theo Mercier, avec le photographe Donatien Veismann…
Il poursuit actuellement une recherche sur les répertoires de polyphonies (géorgiennes, préchrétiennes et médiévales).

Source : CCN Ballet de Lorraine

En savoir plus : https://mandorleproductions.fr

Centre national de la danse, Réalisation

Depuis 2001, le Centre national de la danse (CND) réalise des captations de ses programmations de spectacle et de pédagogie et crée des ressources à partir de ces représentations filmées (interviews, conférences dansées, rencontres avec des artistes, démonstrations, grandes leçons, colloques spécialisés, montages thématiques, etc.). 

Vlovajobpru

Cecilia Bengolea et François Chaignaud collaborent depuis 2005. Ensemble, ils créent Pâquerette (2005-2008), Sylphides (2009), Castor et Pollux (2010), Danses Libres (2010), (M)IMOSA (coécrit et interprété́ avec Trajal Harrell et Marlene Monteiro Freitas, 2011), Altered Natives’ Say Yes To Another Excess – TWERK (2012), Dub Love (2013) et DFS (2016). Ils créent en septembre 2014 en ouverture de la Biennale de la Danse de Lyon How Slow The Wind  pour sept danseurs du Ballet de l’Opéra de Lyon et signent en 2015 deux  autres chorégraphies originales pour le Ballet de Lorraine (Devoted), sur une musique de Philip Glass et pour le Tanztheater Wuppertal (The Lighters’ Dancehall Polyphony).

Avec Sylphides, performance écrite  pour des corps évoluant dans des combinaisons de latex à air comprimé,  ils gagnent le Prix de la critique de Paris en 2009. Cinq ans plus tard,  François Chaignaud et Cecilia Bengolea reçoivent le prix Jeunes  Artistes à la Biennale de Gwangju pour l’ensemble de leur œuvre. Leurs  créations sont présentées entre autres au Festival d’Automne et au  Centre Pompidou à Paris, au festival Impulstanz à Vienne, à The Kitchen  et à l’Abrons Art Centre de New York, au Festival d’Avignon, à la Tate  Modern et l’ICA de Londres, au théâtre Sadler’s Wells de Londres, au  Tanz im August à Berlin, à la Biennale de Lyon, au festival Montpellier  Danse, au deSingel à Anvers, au Centre National de la Danse à Pantin, au  Teatro de la Ribera à Buenos Aires, au Panorama Festival à Rio de  Janeiro ou au SESC Sao Paulo et enfin plus récemment en octobre 2018 au  Festival international Kyoto Experiment, au Japon.


Source : Site de la Compagnie

En savoir plus : vlovajobpru.com

Sylphides

Direction artistique / Conception : Cecilia Bengolea et François Chaignaud

Interprétation : François Chaignaud, Erika Miyauchi, Elisa Yvelin et Valeria Lanzara

Conseil artistique / Dramaturgie : Berno Odo Polzer

Lumières : Erik Houllier

Costumes : Sothean Nhieim

Durée : 48 minutes

Nos suggestions de videos
03:00

A Swan Lake

Ekman, Alexander (Norway)

  • Ajouter à la playlist
19:48

VOYAGE EN EUROPE - 1/La France

Massé, Marie-Geneviève (France)

  • Ajouter à la playlist
02:58

Lykion Ton Hellinidon

Drandakis, Lefteris (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Almanach Bruitax

Biscuit, Karl (France)

  • Ajouter à la playlist
02:48

Liturgies

Nikolaïs, Alwin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Futari Daimyo (les deux seigneurs)

Motoaki, Kanze (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Han No - Tôru - Shakuno Mai

Motoaki, Kanze (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Gallery

  • Ajouter à la playlist
03:00

Mechanical Organ

Nikolaïs, Alwin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Noumenon

Nikolaïs, Alwin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Sanctum

Nikolaïs, Alwin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Passé Simple

Lancelot, Francine (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Eclat de verre

Bénet, Françoise (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Eclat de verre

Bénet, Françoise (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Eclat de verre

Bénet, Françoise (France)

  • Ajouter à la playlist
02:51

La collection épinglée

Angine, Veuve (France)

  • Ajouter à la playlist
05:12

Le corps de la ville à Nouméa

  • Ajouter à la playlist
04:56

Thomas Bradley - créateur de costumes

Gat, Emanuel (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Silent Collisions

Flamand, Frédéric (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Le Corsaire

Leimanis, Aivars (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

fr/en/

La compagnie Vlovajobpru

Exposition virtuelle

fr/en/

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Si le 19e siècle est celui du romantisme, l’entrée dans le nouveau siècle est synonyme de modernité ! Ce sera quelques décennies plus tard que lui sera attribué a posteriori un nom : « le néo-classique ».

Parcours

fr/en/

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

fr/en/

La Nouvelle Danse Française des années 80

En France, à l’aube des années 80, une génération de jeunes s’empare du corps dansant pour esquisser leur vision singulière du monde. 

Parcours

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

Quand le réel s'invite

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Parcours

fr/en/

Danse et performance

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Parcours

fr/en/

La ronde

 De l’importance de la Ronde en danse aujourd’hui.

Parcours

fr/en/

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

fr/en/

La Fondation BNP Paribas

Exposition virtuelle

fr/en/

Pantomimes

Présentation de la pantomime dans les différents courants de la danse.

Parcours

fr/en/

Féminin - Masculin

Promenade entre les différentes conceptions et réceptions des genres dans les différents styles et époques de la danse.

Parcours

fr/en/

Danse et arts plastiques

Danse et arts plastiques sont parfois en collaboration sur scène. Ce Parcours ne peut aborder toutes les formes de leurs relations ; il tente seulement de montrer l'importance de la création plastique dans certaines chorégraphies.

Parcours

fr/en/

La petite histoire de Numeridanse

Exposition virtuelle

fr/en/

La part des femmes, une traversée numérique

Exposition virtuelle

fr/en/

Une scène artistique hip hop en France

Parcours

fr/en/

Danser pour exister

Parcours

fr/en/

Sacré Sacre

Classique, tellurique, chamanique, révolutionnaire ? Le 29 mai 1913, la première du "Sacre du printemps" de Nijinski fit scandale. Ce webdoc vous raconte l'histoire de cette pièce majeure qui a inspiré tant de chorégraphes.

Webdoc

fr/en/

Écrire le mouvement

De nombreux systèmes ont été inventés pour analyser et mettre en perspective la danse et pour accompagner l’outil resté indispensable à sa mémoire, le corps du danseur. Ce webdoc vous présente les enjeux de la notation du mouvement.

Webdoc

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus