Aller au contenu principal
Retour à la recherche

Mouvements #16

A l’occasion des 30 ans des Eurockéennes de Belfort, le CCN de Franche-Comté à Belfort - VIADANSE a invité 18 chorégraphes représentatifs de la diversité du champs chorégraphique à rencontrer la caméra du réalisateur Nicolas Habas sur la Presqu’île du Malsaucy, depuis le début des préparatifs jusqu’à la fin du festival.

Les chorégraphes sont amenés à traverser tous les temps et tous les espaces du festival (plateaux de scène, régies de stockage technique, voies de circulation, foule de spectateurs, backstages…) pour autant de portraits dansés qui documentent de manière ludique l’imposante machinerie déployée pour l’évènement.

L'interstice chorégraphique #16 a été réalisé sur tous le site du Malsaucy, dans la boue du festival, suite à une nuit de pluie, avec la complicité du danseur et chorégraphe Bouziane Bouteldja de la Cie Danse6T

Bouteldja, Bouziane

Bouziane Bouteldja est né le 3 septembre 1980 à Tarbes. Il est le dernier d’une famille de 9 enfants. Il grandi dans un quartier populaire de la périphérie de Tarbes. Après un bac S, il entreprend un Deug en géographie, qu’il ne termine pas, car son engagement associatif auprès de DANS6T qu’il crée en 2001, lui prend tout son temps. Cette association œuvre dans les quartiers populaires et s’engage dans la Politique de la Ville en partenariat avec la préfecture des Hautes-Pyrénées, la Ville de Tarbes et la Drac Occitane. Au sein de l’association se crée en 2007, sous sa direction, la compagnie DANS6T.


Bouziane entreprend alors un travail d’auteur en s’interrogeant sur l’actualité. Depuis quelques années, ses recherches se précisent : il cherche à amener à la scène, par le corps, ses engagements et ses convictions.

Bouziane Bouteldja a découvert la danse hip hop en 1998 en pratiquant le break dance. Il s’est formé auprès des chorégraphes Tayeb Benamara, Kader Attou, Karim Amghar et Olé Khamchanla.


Ces rencontres l’on très vite conduit à s’intéresser à la scène et à s’ouvrir à l’univers de la danse contemporaine, sans perdre de vue l’univers des compétitions hip hop (il est membre de la Zulu Nation).


Au fil du temps, grâce à son ouverture et à sa curiosité, les rencontres avec des artistes d’horizons divers se sont multipliées.

En 2009, il crée sa première pièce PAS SI COMPLIQUÉ.


En 2010, c’est la création de KIF L’ÉQUILIBRE, une pièce de groupe à destination du jeune public sur le thème de l’alimentation et de la danse comme moyen d’activité physique. Cette pièce a été récompensée par plusieurs prix nationaux.

Ce projet a pour but de promouvoir l’activité physique, l’équilibre alimentaire et la tolérance entre les personnes. Il s’agit d’un spectacle ludique, interprété par trois danseurs utilisant la danse et le théâtre. Ensuite a lieu un échange en présence d’enseignants et d’une infirmière scolaire ou d’un(e) diététicien.


En 2011, à l’initiative de la Scène Nationale de Tarbes, il rencontre Coraline Lamaison auprès de qui il va se former en tant qu’interprète et chorégraphe. Cette rencontre est déterminante.
En 2012, il la sollicite pour l’écriture de la pièce ALTÉRITÉ avec laquelle il remporte le prix du jury au concours de danse contemporaine (Re)connaissances. Cette pièce questionne les différences. Cette pièce a été jouée 35 fois.



En 2014, pour créer la pièce RÉVERSIBLE, il s’associe à Gilles Rondot, avec qui il mène une réflexion sur l’émancipation de l’individu dans le monde arabo- musulman, mais aussi dans le cadre des débats français sur la laïcité, la liberté de conscience...

Cette pièce a été jouée plus de 40 fois dans plusieurs festivals en France et à l’étranger et dans le réseau culturel. Elle existe aussi en version courte afin de pouvoir aller à la rencontre de publics éloignés de l’offre culturelle.

En 2016, avec FAUX SEMBLANTS, Bouziane Bouteldja se pose la question :

« pouvons-nous être nous-mêmes, devons-nous jouer des rôles pour être acceptés ou écoutés ? ». Cette pièce est crée le 10 novembre 2016 au Parvis, Scène Nationale de Tarbes et est ensuite jouée en France et au Maroc.
L’écriture de cette pièce a fait l’objet d’allers et retours entre la France et le Maroc, dans le cadre d’un projet de formation de danseurs interprètes.


En 2016, Bouziane Bouteldja est nommé par la Ministre de la Culture Chevalier des Arts et lettres.

En 2018, c’est la création de FACE À TERRE, une pièce chorégraphique et musicale avec une danseuse brésilienne (Ana Pi) et un chanteur de l’île de la Réunion (Bastien Picot). Cette pièce s’est nourri de lectures, de rencontres et de deux voyages d’études : l’un au Mexique pour assister à la fête des morts et l’autre au Brésil pour comprendre une religion afro-brésilienne, le candomblé, et pour s’imprégner d’une culture où la joie de vivre si intense permet de supporter la présence de la mort liée aux violences urbaines.

En 2018 est conçu DANSE ET PENSÉE, un dispositif de danse-forum conçu en partenariat avec Thomas Branthôme, universitaire et Elsa Poissonet.


Ce dispositif est labellisé en 2019 par le Comité Interministériel de Prévention de la délinquance et de la Radicalisation.

En 2019 voit le jour à Tarbes un projet participatif avec une vingtaine de femmes étrangères à la scène et au monde du spectacle. La pièce CHEFFE est jouée le 15 avril 2019 au Parvis-Scène Nationale de Tarbes.

En 2019, Bouziane Bouteldja poursuit le travail de formation en direction de jeunes danseurs marocains. Cinq danseurs sont engagés et participent aux côté de deux danseurs français à la création de la pièce TELLES QUELLES /TELS QUELS au festival Kalypso à Créteil en novembre 2019 puis au festival Suresnes Cités danse 2020 avant de partir en tournée au Maroc.

De nombreux projets pédagogiques permettent de rester en contact avec le terrain et de poursuivre, grâce à la danse, la réflexion sur l’émancipation et les valeurs de la république.

Habas, Nicolas

Nicolas Habas vient du cinéma d’abord, comme scénariste et réalisateur de plusieurs courts métrages de fiction dont Le mal de Claire, diffusé sur France 3 et de documentaires (La parole en chantier, triptyque sur un quartier populaire en renouvellement urbain). Il est très intéressé par les tensions entre le réel et l’imaginaire, la société et l’intime, la géographie et les territoires. 

En 2014, il développe la web série dansée Le corps de la ville, accompagné par le Festival La Rochelle Cinéma, qui l’emmène aux quatre coins de la France et dans plusieurs pays européens. Réalisée dans le cadre du 30° anniversaire des Eurockéennes de Belfort et diffusée sur Arte Concert, Mouvements est sa deuxième web série.

Le corps de la ville, décliné au format documentaire 52’, est aujourd’hui un programme diffusé par France Télévision, la RTS en Suisse et Radio-televizija Srbije (Serbie). Parallèlement, Nicolas continue de développer une approche personnelle de l’écriture corps/caméra dans l’espace, notamment au travers de sa collaboration avec le chorégraphe Bouziane Bouteldja, dont il vient d'adapter la pièce Ruptures.

Plus d'informations : cliquez ici

Filmographie sélective :

2023 L'envol - Court métrage documentaire d'après Ruptures de Bouziane Bouteldja (support : 4k, durée 28' © Cie Dans6T/Cie CinéDanse). Best Cinematography Award , 2024 Breaking Walls Dance Film Festival, Le Caire, Égypte.

2022 Danse ton île - Documentaire 52’ (support : HD, © JPL Productions/ AV Com Productions/ France Télévision).

2021 Le corps de la ville en Martinique - Documentaire 52 ‘ et web série (support : HD, durée : 10 x 5’, © JPL Productions/ WIPS Productions/ France Télévision).

2020 Pères en prison - Court métrage documentaire (support HD, durée 5’ © Festival La Rochelle Cinéma/ studio Un Poil Court)

2019 Le corps de la ville à Nouméa - Documentaire 52 ‘ et web série (support : HD, durée : 10 x 5’, © JPL Productions/ AV Com Productions/ France Télévision).

2018 Mouvements - Documentaire 26’ et web série (support : HD, durée : 18 x 3’, © Séquence SDP/ Eurockéennes de Belfort/ Viadanse/ Ccn de Belfort/ Arte Concert).

2014/2019 Le corps de la ville - web série (support : HD, durée : 36 x 4’, © studio Un Poil Court en partenariat avec le Festival La Rochelle Cinéma, Studio Chérie (Berlin), le Périscope (Lyon), Le Festival Nocte Graus (Espagne), le Festival DAN.CIN.FEST, Le Ccn de La Rochelle, la Cie En Knap (Slovénie), la Cie Hors Série, la Cie Propos, la Cie Jean Claude Gallotta et le CNSMD de Lyon).

2011 Mauvaise graine - Court métrage de fiction (support : 35 mm, durée : 21’, © CLC Productions/ Lyon TV).

2006/2012 La parole en chantier - Triptyque documentaire (support : HDV, durée : 3x40’, © Petits bolides films/ Espace Louis Aragon).

2004 Le mal de Claire - Court métrage de fiction (support : Super 16 mm, durée 14’, © Lumina Films/France Télévision).

2000 En attendant septembre - Court métrage de fiction (support : DV, durée : 30’, © Petits Bolides films/ Carré Image). 

1998 Marie au parc - Vidéo danse (support : S-VHS, durée 7’, auto production).

Le festival des Eurockéennes de Belfort

 Fidèle à son esprit d’éternelle jeunesse, le festival n’a pas pris une  ride à l’aube de sa quatrième décennie et s’illustre une nouvelle fois  comme le miroir de son époque en conservant sa place parmi les grands  rassemblements historiques musicaux européens… Depuis 1989, ce sont déjà  1777 concerts à l’éclectisme revendiqué, ayant fait le plaisir de près  de 2.813.000 festivaliers, de tous âges, tous horizons et de toutes  nationalités ! Cette mixité sociale et diversité de styles foisonnants,  rassemblées au creux d’un cocon verdoyant, petite parenthèse hors du  temps, sont chaque année synonymes d’émotions partagées et de belles  rencontres. Une communion festive dans le respect de la nature, fidèle  aux engagements solidaires d’un festival 100% associatif et de  l’ensemble de ses partenaires, collectivités et associations locales. 

VIADANSE - Direction Fattoumi-Lamoureux - CCN de Bourgogne Franche-Comté à Belfort

Le Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort est un lieu dédié à la création contemporaine. Le label CCN (centre chorégraphique national) a vu le jour en 1984. Il y a actuellement 19 centres chorégraphiques nationaux en activité en France.

Héla Fattoumi et Éric Lamoureux ont été nommés à la direction du Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort le 1er mars 2015. Leur projet VIADANSE est construit dans la perspective d’un centre chorégraphique de 3ème génération, autour d’un concept dynamique qui évoque la circulation des projets et la constitution de réseaux à travers la région Bourgogne Franche-Comté, la Suisse et l’Union européenne. Ce projet trace des axes forts en matière de création et de diffusion, en diversifiant les propositions, en travaillant à la construction d’un réseau de production et d’accompagnement d’artistes, tant sur le plan régional qu'international. 

En parallèle des productions des deux directeurs-chorégraphes, VIADANSE accueille chaque année une quinzaine d’équipes artistiques de France et de l’étranger pour des temps de résidences artistiques allant d’une à trois semaines. Les espaces de travail sont ainsi occupés en permanence par la Cie Fattoumi-Lamoureux ou par des équipes artistiques nationales ou internationales invitées, faisant de VIADANSE un lieu de création ouvert sur le monde et sur la multitude des esthétiques de la danse contemporaine du XXIème siècle. 

VIADANSE a aussi pour ambition de réinventer le lien avec les publics, en particulier les jeunes, et de rechercher de nouvelles voies en matière d’éducation artistique et culturelle (EAC), notamment par la mise en œuvre de programmes de formation destinés aux acteurs de l’EAC en région Bourgogne Franche-Comté et sur le territoire trans-frontalier franco-suisse. A ce titre, VIADANSE co-pilote le projet « Territoires Dansés en Commun », financé au travers du programme Interreg IV France-Suisse, entre 2018 et 2021.

Mouvements #16

Direction artistique / Conception : Nicolas Habas

Interprétation : Bouziane Bouteldja

Son : Valentin Scion

Autres collaborations : Léna Pradelle (montage)

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : VIADANSE - Direction Fattoumi-Lamoureux, les Eurockéennes de Belfort et Séquence, en partenariat avec ARTE Concert et avec le soutien du Ministère de la Culture DGCA

Nos suggestions de videos
03:44

Cécile ( work in progress )

Carlès, James (France)

  • Ajouter à la playlist
03:37

Mouvements #05

Moglia, Chloé (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Tiamat

Gaud, Delphine (France)

  • Ajouter à la playlist
04:31

Le corps de la ville #12

Attou, Kader (France)

  • Ajouter à la playlist
02:16

Sacrilège

Londoño, Jazmin (France)

  • Ajouter à la playlist
02:29

Evidence

  • Ajouter à la playlist
05:43

100m

Szpunar, Monika (Poland)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Les 2

Lagraa, Abou (France)

  • Ajouter à la playlist
03:05

De Patangome na Cidade

Moreira, Rui (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

L'oiseau qui n'existe pas

Waehner, Karin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Les marches

Waehner, Karin (France)

  • Ajouter à la playlist
00:00:45

Mellina Boubetra danse pour En corps et encore

BOUBETRA, Mellina (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Danse de l'enchanteresse - Mohini Attam

Kshemavati (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Récital de Bharata Natyam

Petit, Élisabeth (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Naï ou cristal qui songe

Diasnas, Hervé (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Le Bateleur

Deloche, Pierre (France)

  • Ajouter à la playlist
02:58

Phosphores

Delichères, Annie (France)

  • Ajouter à la playlist
03:13

L'ombre du doute

Santbergen, Feike (France)

  • Ajouter à la playlist
02:58

Placement libre

Collectif A/R

  • Ajouter à la playlist
02:59

VanThorhout

Vantournhout, Alexander (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

À corps et à cris

Exposition virtuelle

fr/en/

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

fr/en/

Partenaires artistiques de K. Danse

Exposition virtuelle

fr/en/

La compagnie Dyptik

Exposition virtuelle

fr/en/

Danse sur Mobilier urbain dissuasif

Exposition virtuelle

fr/en/

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

fr/en/

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

fr/en/

QUDUS ONIKEKU : Se réapproprier une mémoire oubliée

Exposition virtuelle

fr/en/

CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM ET L'ÉLAN VITAL - échappées chorégraphiques salvatrices

Exposition virtuelle

fr/en/

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Exposition virtuelle

fr/en/

Latitudes contemporaines

Exposition virtuelle

fr/en/

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

fr/en/

Danses indiennes

Une découverte de la danse indienne au travers de créations chorégraphiques qui la dévoilent, la suggèrent, la revisitent ou la transforment !

Parcours

fr/en/

Le corps et les conflits

Regard sur les liens qui semblent émerger entre le corps dansant et le monde envisagé comme un organisme vivant.

Parcours

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

James Carlès

Exposition virtuelle

fr/en/

Rencontres avec la littérature

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Parcours

fr/en/

Quand le réel s'invite

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Parcours

fr/en/

Danse et performance

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Parcours

fr/en/

La ronde

 De l’importance de la Ronde en danse aujourd’hui.

Parcours

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus