Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Mouvements #04

A l’occasion des 30 ans des Eurockéennes de Belfort, VIADANSE - Direction Fattoumi-Lamoureux, le CCN de Bourgogne Franche-Comté à Belfort - a invité 18 chorégraphes représentatifs de la diversité du champs chorégraphique à rencontrer la caméra du réalisateur Nicolas Habas sur la Presqu’île du Malsaucy, depuis le début des préparatifs jusqu’à la fin du festival.

Les chorégraphes sont amenés à traverser tous les temps et tous les espaces du festival (plateaux de scène, régies de stockage technique, voies de circulation, foule de spectateurs, backstages…) pour autant de portraits dansés qui documentent de manière ludique l’imposante machinerie déployée pour l’évènement.

L’interstice #04 a été tourné autour de l’emplacement de la grande scène des Eurockéennes avant qu’elle ne soit montée, avec Hafiz Dhaou et Aïcha M’Barek de la Cie Chatha.

Dhaou, Hafiz

Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou sont nés à Tunis, et vivent et travaillent aujourd’hui à Lyon. Ils constituent la Compagnie CHATHA en 2005 et créent depuis ce jour leurs spectacles ensemble.


Après avoir intégré le Conservatoire de Musique et Danse de Tunis, ils rejoignent en 1995 le Sybel Ballet Théâtre, et participent aussi aux différents projets de Fadhel Jaziri. Il étudient en parallèle le cinéma au sein de l’Institut Maghrébin de Cinéma (IMC) à Tunis.

C’est en 2000 qu’ils intègrent le CNDC d’Angers, à la faveur de bourses de l’Institut Français de Tunis.


Aicha obtient ensuite un Master IUP Métiers des Arts et de la Culture à l’Université Lyon 2, et devient danseuse interprète de la chorégraphe Sophie Tabakov / Cie Anouskan.


Hafiz quant à lui, danse pour Abou Lagraa dès 2003, et suit la formation E.X.E.R.C.E dirigée par Mathilde Monnier au CCN de Montpellier.


Il participe aussi a plusieurs pièces de Héla Fattoumi et Eric Lamoureux et est Interprète associé au CCN de Caen sur divers projets.

Les deux chorégraphes créent leur premier duo Khallini Aïch en 2004, puis Khaddem Hazem en 2006, VU en 2008, à la Biennale de danse de Lyon, puis Kawa, solo à deux en 2010. En 2011, à l’invitation des Ballets de Lorraine-CCN Nancy ils créent Un des Sens, pièce pour 28 danseurs.


KHARBGA - jeux de pouvoir et Do You Believe me ? sont créés en 2011, puis le duo Toi et Moi en 2013. Ils créent le septet Sacré printemps ! en 2014 et Narcose en 2017, enfin Ces Gens-là! en 2018 et L’Amour sorcier avec le musicien Jean-Marie Machado en 2019.

2010 est une année charnière, durant laquelle se créé pour la compagnie une ouverture à l’international : en Afrique, Asie, Moyen Orient, Amérique du nord... C’est l’occasion aussi pour les deux chorégraphes d’établir une correspondance à distance, qui sera la matrice de Kawa, solo écrit à deux mains. Pièce marquant de manière plus globale un tournant dans la vie et l’évolution de la compagnie.

En 2011 et 2012, ils sont nommés directeurs artistiques du Festival Les Rencontres Chorégraphiques de Carthage Tunis Capitale de La Danse. Ils se voient aussi confié plusieurs cartes blanches au MUCEM – Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée à Marseille, également au Kampnaguel à Hambourg, à Limoges au festival des Francophonies en Limousin. Ils collaborent au symposium Dewan en Jordanie, intègrent tous deux le comité d’Orientation de l’Institut Français Paris pour la Triennale Danse l’Afrique Danse jusqu’en 2020.


Ils interviennent au sein de formations universitaires pour lesquelles ils sont chorégraphes-enseignants, à Tunis et à Grenoble.

Enfin la compagnie a été en résidence au Theatre Work Theater Singapore en 2009, au Toboggan, Décines en 2010, au Théâtre Louis Aragon, Tremblayen- France en 2012 et 2013, au MOUSSEM, centre Nomade des Arts Anvers & Bruxelles en 2014, à la Maison de la Danse de Lyon en 2014 et 2015, aux 2 scènes, Scène Nationale, Besançon en 2016 et 2017, à Bonlieu, Scène Nationale d’Annecy – résidence longue de 2016 à 2018, Artistes Associés au CCN, Belfort Franche Comté Viadanse de 2016 à 2018.

Ils sont aujourd’hui Artistes en résidence à l’Arsenal - Cité musicale-Metz en 2019 et 2020, en résidence à l’Esplanade de Divonne et dans le département de l’Ain de 2020 à 2023, en résidence à l’Université Lyon 3 également, et enfin Artistes associés à l’Espace des Arts scène nationale de Chalon-sur-Saône de 2020 à 2025.


Source : Cie Chatha - Avril 2020

M'Barek, Aïcha

Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou sont nés à Tunis, et vivent et travaillent aujourd’hui à Lyon. Ils constituent la Compagnie CHATHA en 2005 et créent depuis ce jour leurs spectacles ensemble.


Après avoir intégré le Conservatoire de Musique et Danse de Tunis, ils rejoignent en 1995 le Sybel Ballet Théâtre, et participent aussi aux différents projets de Fadhel Jaziri. Il étudient en parallèle le cinéma au sein de l’Institut Maghrébin de Cinéma (IMC) à Tunis.

C’est en 2000 qu’ils intègrent le CNDC d’Angers, à la faveur de bourses de l’Institut Français de Tunis.


Aicha obtient ensuite un Master IUP Métiers des Arts et de la Culture à l’Université Lyon 2, et devient danseuse interprète de la chorégraphe Sophie Tabakov / Cie Anouskan.


Hafiz quant à lui, danse pour Abou Lagraa dès 2003, et suit la formation E.X.E.R.C.E dirigée par Mathilde Monnier au CCN de Montpellier.


Il participe aussi a plusieurs pièces de Héla Fattoumi et Eric Lamoureux et est Interprète associé au CCN de Caen sur divers projets.

Les deux chorégraphes créent leur premier duo Khallini Aïch en 2004, puis Khaddem Hazem en 2006, VU en 2008, à la Biennale de danse de Lyon, puis Kawa, solo à deux en 2010. En 2011, à l’invitation des Ballets de Lorraine-CCN Nancy ils créent Un des Sens, pièce pour 28 danseurs.


KHARBGA - jeux de pouvoir et Do You Believe me ? sont créés en 2011, puis le duo Toi et Moi en 2013. Ils créent le septet Sacré printemps ! en 2014 et Narcose en 2017, enfin Ces Gens-là! en 2018 et L’Amour sorcier avec le musicien Jean-Marie Machado en 2019.

2010 est une année charnière, durant laquelle se créé pour la compagnie une ouverture à l’international : en Afrique, Asie, Moyen Orient, Amérique du nord... C’est l’occasion aussi pour les deux chorégraphes d’établir une correspondance à distance, qui sera la matrice de Kawa, solo écrit à deux mains. Pièce marquant de manière plus globale un tournant dans la vie et l’évolution de la compagnie.

En 2011 et 2012, ils sont nommés directeurs artistiques du Festival Les Rencontres Chorégraphiques de Carthage Tunis Capitale de La Danse. Ils se voient aussi confié plusieurs cartes blanches au MUCEM – Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée à Marseille, également au Kampnaguel à Hambourg, à Limoges au festival des Francophonies en Limousin. Ils collaborent au symposium Dewan en Jordanie, intègrent tous deux le comité d’Orientation de l’Institut Français Paris pour la Triennale Danse l’Afrique Danse jusqu’en 2020.


Ils interviennent au sein de formations universitaires pour lesquelles ils sont chorégraphes-enseignants, à Tunis et à Grenoble.

Enfin la compagnie a été en résidence au Theatre Work Theater Singapore en 2009, au Toboggan, Décines en 2010, au Théâtre Louis Aragon, Tremblayen- France en 2012 et 2013, au MOUSSEM, centre Nomade des Arts Anvers & Bruxelles en 2014, à la Maison de la Danse de Lyon en 2014 et 2015, aux 2 scènes, Scène Nationale, Besançon en 2016 et 2017, à Bonlieu, Scène Nationale d’Annecy – résidence longue de 2016 à 2018, Artistes Associés au CCN, Belfort Franche Comté Viadanse de 2016 à 2018.

Ils sont aujourd’hui Artistes en résidence à l’Arsenal - Cité musicale-Metz en 2019 et 2020, en résidence à l’Esplanade de Divonne et dans le département de l’Ain de 2020 à 2023, en résidence à l’Université Lyon 3 également, et enfin Artistes associés à l’Espace des Arts scène nationale de Chalon-sur-Saône de 2020 à 2025.


Source : Cie Chatha - Avril 2020

Habas, Nicolas

Nicolas Habas vient du cinéma d’abord, comme scénariste et réalisateur de plusieurs courts métrages de fiction dont Le mal de Claire, diffusé sur France 3 et de documentaires (La Parole en chantier, triptyque sur un quartier populaire en renouvellement urbain). Il est très intéressé par les tensions entre le réel et l’imaginaire, la société et l’intime, la géographie et les territoires. Fort d’un apprentissage en autodidacte qui le mène à une compréhension profonde des codes du métier, il revient avec Le Corps de la Ville à ses premiers amours, puisqu’il a réalisé sa première vidéo danse en 1998.  Diffusée pendant un an sur Arte Concert, Mouvements est sa deuxième web série.

Chatha

Direction artistique: Aïcha M'Barek, Hafiz Dhaou
Année de création: 2005

Tous les deux nés à Tunis et vivant à Lyon, Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou travaillent et créent ensemble depuis 1995. Parallèlement à leur carrière professionnelle, ils ont développé une approche commune de la composition chorégraphique. En 2004, cela a conduit à créer le duo "Khallini Aïch" (Let Me Live) pour Repérages de Danse, Lille. En 2005, ils fondent la compagnie CHATHA à Lyon et l'année suivante ils créent ensemble leur première pièce de groupe, le quatuor "Khaddem Hazem" (les ouvriers du bassin) et le quintet "Vu" en 2008, présentés à la Biennale de danse de Lyon. Ils déposent leurs valises véritablement à Lyon.

En 2008, invités une nouvelle fois à la Biennale de la Danse de Lyon, ils créent le quintet "VU". En 2009, il crée la pièce "Mon corps est un pays" dans le cadre d'un projet universitaire Franco-Tunisien impliquant pendant une année en aller-retour des étudiants de Grenoble et de Tunis.
En 2010, ils voyagent beaucoup et crée à distance "Kawa solo à deux", interprété par Hafiz. Ils participent au Défilé 2010 de la Biennale de la danse de Lyon et créent "Mon c(h)oeur qui bat" avec 150 habitants de Décines-Meyzieu dans le cadre de leur résidence au Toboggan, Décines. Ils font cette même année la première au Bonlieu Scène Nationale d’Annecy.
En 2011, ils créent "KHARBGA - jeux de pouvoir", une pièce pour six danseurs qui représente un virage dans le travail en tandem.
En 2012 et 2013, Aïcha et Hafiz sont en résidence au Théâtre Louis Aragon de Tremblay-en-France où ils créent le projet pluridisciplinaire  "TRANSIT" et signent en 2013 la création d’un duo "Toi et Moi".
Pour la saison 2014-2015 Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou sont artistes associés à la Maison de la Danse de Lyon, ils créent "Sacré Printemps !", pièce pour 7 danseurs, hors les murs au Toboggan, Décines. Toujours en 2015, suivant la commande de l’Institut Français de Tunisie, ils développent un projet de formation et de création et mettent en scène leur première pièce de théâtre "la Vie est un Songe" de Caldéron en invitant David Bobée à co-signer la pièce.
En 2016/2017, ils seront présents à Avignon avec "Narcose" création Bonlieu Scène National d’Annecy. Le musée des Beaux-arts de Besançon ainsi que la scène Nationale de Besançon les 2 scènes, invitent les deux chorégraphes et leur équipe à concevoir et mettre en scène un projet participatif autour de la ville, sa population et leur relation avec les œuvres du musée des beaux arts de Besançon. Ils sont également invités par le Kampnaguel pour créer "Ces gens là !" à Hambourg, un projet imaginer autour du grand port de Hambourg.


Source : VIADANSE - Centre Chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort

En savoir plus : www.chatha.org (site en construction)

Le festival des Eurockéennes de Belfort

 Fidèle à son esprit d’éternelle jeunesse, le festival n’a pas pris une  ride à l’aube de sa quatrième décennie et s’illustre une nouvelle fois  comme le miroir de son époque en conservant sa place parmi les grands  rassemblements historiques musicaux européens… Depuis 1989, ce sont déjà  1777 concerts à l’éclectisme revendiqué, ayant fait le plaisir de près  de 2.813.000 festivaliers, de tous âges, tous horizons et de toutes  nationalités ! Cette mixité sociale et diversité de styles foisonnants,  rassemblées au creux d’un cocon verdoyant, petite parenthèse hors du  temps, sont chaque année synonymes d’émotions partagées et de belles  rencontres. Une communion festive dans le respect de la nature, fidèle  aux engagements solidaires d’un festival 100% associatif et de  l’ensemble de ses partenaires, collectivités et associations locales. 

VIADANSE - Direction Fattoumi-Lamoureux - CCN de Bourgogne Franche-Comté à Belfort

Le Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort est un lieu dédié à la création contemporaine. Le label CCN (centre chorégraphique national) a vu le jour en 1984. Il y a actuellement 19 centres chorégraphiques nationaux en activité en France.

Héla Fattoumi et Éric Lamoureux ont été nommés à la direction du Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort le 1er mars 2015. Leur projet VIADANSE est construit dans la perspective d’un centre chorégraphique de 3ème génération, autour d’un concept dynamique qui évoque la circulation des projets et la constitution de réseaux à travers la région Bourgogne Franche-Comté, la Suisse et l’Union européenne. Ce projet trace des axes forts en matière de création et de diffusion, en diversifiant les propositions, en travaillant à la construction d’un réseau de production et d’accompagnement d’artistes, tant sur le plan régional qu'international. 

En parallèle des productions des deux directeurs-chorégraphes, VIADANSE accueille chaque année une quinzaine d’équipes artistiques de France et de l’étranger pour des temps de résidences artistiques allant d’une à trois semaines. Les espaces de travail sont ainsi occupés en permanence par la Cie Fattoumi-Lamoureux ou par des équipes artistiques nationales ou internationales invitées, faisant de VIADANSE un lieu de création ouvert sur le monde et sur la multitude des esthétiques de la danse contemporaine du XXIème siècle. 

VIADANSE a aussi pour ambition de réinventer le lien avec les publics, en particulier les jeunes, et de rechercher de nouvelles voies en matière d’éducation artistique et culturelle (EAC), notamment par la mise en œuvre de programmes de formation destinés aux acteurs de l’EAC en région Bourgogne Franche-Comté et sur le territoire trans-frontalier franco-suisse. A ce titre, VIADANSE co-pilote le projet « Territoires Dansés en Commun », financé au travers du programme Interreg IV France-Suisse, entre 2018 et 2021.

Mouvements #04

Direction artistique / Conception : Nicolas Habas

Interprétation : Aïcha M'Barek, Hafiz Dhaou

Son : Valentin Scion

Autres collaborations : Montage : Léna Pradelle

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Cette web-série est produite par VIADANSE, Les Eurockéennes et Séquence, en partenariat avec Arte Concert et avec le soutien du Ministère de la Culture, Direction générale de la création artistique.

Nos suggestions de videos
04:42

Save the date(s) 2017/18

Save the date(s) 2017/18 (France)

  • Ajouter à la playlist
18:40

Workshop 2017 - Students' Studies

Workshop 2017 - Students' Studies (France)

  • Ajouter à la playlist
05:40

Workshop 2017

Workshop 2017 (France)

  • Ajouter à la playlist
02:28

+ DE DANSE, L'épaisseur du geste

Kelemenis, Michel (+ DE DANSE, L'épaisseur du geste)

  • Ajouter à la playlist
43:30

Analyse des types de sols en vidéo-danse

Analysis of ground types in Screendance (Spain)

  • Ajouter à la playlist
03:14

Question de danse 2016

Question de danse 2016 (France)

  • Ajouter à la playlist
01:31

Cie Pedro Pauwels - DCN 2013

Pauwels, Pedro (France)

  • Ajouter à la playlist
16:13

Festival Montpellier Danse 2016

Festival Montpellier Danse 2016 (France)

  • Ajouter à la playlist
20:08

Workshop 2016

Workshop 2016 (France)

  • Ajouter à la playlist
01:45

Danse avec moi Jazz in Marciac

Carlès, James (France)

  • Ajouter à la playlist
02:52

Question de danse 2015

Question de danse 2015 (France)

  • Ajouter à la playlist
01:13:31

Suresnes cités danse

Suresnes cités danse (France)

  • Ajouter à la playlist
18:32

Carnets d'un rêveur

Gallotta, Jean-Claude (France)

  • Ajouter à la playlist
01:41:21

Rei Dom ou la légende des Kreuls

Gallotta, Jean-Claude (France)

  • Ajouter à la playlist
28:01

Un chant presque éteint

Gallotta, Jean-Claude (France)

  • Ajouter à la playlist
07:26

Trisolistice

Omerzo, Irma (Croatia)

  • Ajouter à la playlist
15:51

Dans notre ville

Omerzo, Irma (Croatia)

  • Ajouter à la playlist
01:11

Carnets d'un rêveur

Gallotta, Jean-Claude (France)

  • Ajouter à la playlist
03:36

Mammame à l'Est

Gallotta, Jean-Claude (Hungary)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

K. Danse - Jean-Marc Matos

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

Créations de spectacles, performances participatives et installations mêlant danse contemporaine et arts numériques interactifs. Une constante dialectique entre le corps vivant (vécu) et le corps visuel (donné à voir ou virtuel). Une exposition proposée par Jean-Marc Matos, chorégraphe de la compagnie K. Danse.

Découvrir
En savoir plus

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

Centre chorégraphique James Carlès

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

La danse contemporaine désigne des courants artistiques succédant à la danse moderne. Mais il est difficile de cerner précisément cette expression, tant elle inclus différentes pratiques et esthétiques. Aujourd’hui, le mot « contemporain » intègre des danses actuelles, urbaines, théâtrales, de différentes origines géographiques ou «culturelles». Une exposition virtuelle signée par la Compagnie James Carlès Danse &Co.

Découvrir
En savoir plus

Partenaires artistiques de K. Danse

Exposition virtuelle

K. Danse - Jean-Marc Matos

Partenaires artistiques de K. Danse

Exposition virtuelle

Artistes danseur.e.s, performeur.e.s, chorégraphes, plasticiens, compositeurs, vidéastes, codeurs créatifs, créateurs de lumière, photographes,  ... 

Découvrir
En savoir plus

À corps et à cris

Exposition virtuelle

Ministère de la Culture

À corps et à cris

Exposition virtuelle

"Comme nous le savons, l’une des plus importantes limitations du corps dans le ballet est qu’il danse sans voix, planant et défiant les lois de la gravité sans bruit.’’
(Bojana Kunst)

Découvrir
En savoir plus

Danse sur Mobilier urbain dissuasif

Exposition virtuelle

Nawel Oulad

Danse sur Mobilier urbain dissuasif

Exposition virtuelle

CEDEZ LE PASSAGE

Variations sur mobiliers urbains dissuasifs

Les documentaires dansés CEDEZ LE PASSAGE cherchent à rendre visibles des tentatives d’appropriation par le corps d’un espace qui semble a priori impossible pour la danse : le mobilier urbain anti-SDF.

Plusieurs danseurs-chorégraphes vont en duo à la rencontre de ces mobiliers urbains dissuasifs. Ils questionnent avec leurs corps et leurs voix ces architectures inhospitalières.

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus