Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Quand la pierre est peau et que la peau est pierre - 2018

Documentaire sur la création "Les Fragments Mobiles"

Compagnie Yvann Alexandre 2018 - Réalisateur-rice : Toulemonde, Tom

Chorégraphe(s) : Alexandre, Yvann (France)

Producteur vidéo : Cie Yvann Alexandre

Quand la pierre est peau et que la peau est pierre - 2018

Documentaire sur la création "Les Fragments Mobiles"

Compagnie Yvann Alexandre 2018 - Réalisateur-rice : Toulemonde, Tom

Chorégraphe(s) : Alexandre, Yvann (France)

Producteur vidéo : Cie Yvann Alexandre

Quand la pierre est peau et que la peau est pierre

Documentaire réalisé en 2018 sur le processus de création de la pièce : "Les Fragments Mobiles".


Réalisation: Philippe Devilliers

Les Fragments Mobiles

LES FRAGMENTS MOBILES 

QUAND LA PIERRE EST PEAU ET QUE LA PEAU EST PIERRE, LES FRAGMENTS MOBILES S’ÉLANCENT À CET ENDROIT.

Les Fragments Mobiles, nouvelle création du chorégraphe Yvann Alexandre convoque, cherche le sensible dans la masse et s’attache à révéler la faille humaine comme l’endroit des possibles. Créée en version in situ pour des lieux prestigieux, des lieux d’Histoire tels la Conciergerie de Paris dans le cadre de Monuments en Mouvement ou pour le Palais des Papes en Avignon, c'est ici le second visage qui se découvre avec la version plateau.

Un visage puissant, romantique, sombre et d'orfèvre.

Par le jeu des disparitions et apparitions, par le choix de la vitesse dans un espace immobile, 12 interprètes se révèlent dans cette création-kaléidoscope comme autant d’éclats d’intimes. Une armée en action où les corps chutent, s’élancent, s’engagent et aiment.

L’espace de représentation, l’endroit du corps, en se servant de la mémoire de l’architecture des lieux de patrimoine traversés, est celui de l’imaginaire d’un Palais des Glaces.

Ces temples au cœur des fêtes foraines où le jeu des métamorphoses, déformations, transformations permet des combinaisons infinies, des volumes inédits et une réinvention de l'espace par le corps.

Contraction, explosion, structuration, vagues et vertige offrent ainsi au spectateur de vivre le déplacement de l’air lorsque les corps luttent face au piège de la perdition et de l’errance.

Au profit d’une fresque humaine, ce projet au corps haletant s’attache aux pluralités et aux différences des interprètes. Faire œuvre ensemble et survivre prend alors sens avec urgence.

Et se voir confier autant de fragments de vie, d’intimité, de parcours, là au cœur d’une grande humanité.

Alexandre, Yvann

Né à La Roche-Sur-Yon en 1976, Yvann Alexandre débute en amicale laïque et au conservatoire de sa ville de naissance avec Bernadette Gaillard, puis à celui de la Rochelle avec Colette Milner, Christine Girard et Brigitte Asselineau. Il poursuit son parcours à Montpellier au sein d'Epsedanse (dirigée par Anne-Marie Porras) et fréquente en parallèle le CCN de Montpellier nouvellement dirigé par Mathilde Monnier. A cette époque, la rencontre avec Christian Bourigault et d'autres enseignements fondateurs feront éclore les bases de son travail de créateur et de sa pédagogie. C'est donc à dix-sept ans qu'il compose ses premières pièces et crée sa cie en 1993 à Montpellier. Il réalise sa première création pour les Hivernales d'Avignon et Montpellier Danse.


En plus de ses créations, présentées sur de nombreuses scènes et festivals prestigieux en France et à l'étranger, il a aussi été l'invité des Conservatoires nationaux Supérieurs de Paris et de Lyon, de Québec et Montréal, ou encore du Centre Chorégraphique National de Nancy et de la Nordwest Tanzcompagnie en Allemagne. Il s'est imposé au cours de ces 25 saisons de création comme le représentant d'une danse abstraite, très préméditée, loin des performances et des improvisations de ceux de sa génération, et avec un attachement particulier à l'écriture du mouvement.

Encore aujourd'hui, son travail aborde une réflexion autour de la matière même de la danse, la notion de plasticité laissant place à l'énergie propre du mouvement, et ce, avec fidélité à la notion de ligne, élément déjà présent dès ses débuts. Ses pièces placent sur le même plan le mouvement et la scénographie, comme deux matières à égalité : la matière plastique en totale interaction avec la matière-corps.

Sa gestuelle très précise fourmille de détails et s'organise comme une calligraphie de l'intime.

En 2019, il prend la direction artistique du Théâtre Francine Vasse à Nantes avec un projet innovant qui démarre par la transmission pour arriver à l’oeuvre : Les Laboratoire Vivants.

Source : Compagnie Yvann Alexandre

En savoir plus : www.cieyvannalexandre.com

Toulemonde, Tom

Tom Toulemonde est un vidéaste-plasticien diplômé des Beaux-arts d’Angers. Tout d’abord, il observe la réalité. (C’est un témoin). Puis il la recompose, la transforme, la synthétise. (C’est un sculpteur). Toujours au bord du documentaire et jamais très loin du cinéma de fiction, il utilise le ton de l’un et s’amuse avec la fragilité des artifices de l’autre. La création commence lors du tournage et se poursuit lors du montage. Dans ce bain d’images et de sons, il organise une suite, un parcours vers une autre destination. (C’est un chorégraphe). La musique, la danse, le spectacle vivant en général s’avèrent souvent être un point de départ. Regarder, retravailler et retransmettre l’œuvre d’un autre. Il en dévoile l’envers du décor et s’approprie le processus de création pour l’appliquer à son propre travail. L’idée l’emporte sur la forme, qui doit être radicale. Elle reste pure, dépouillée. Il oblige à s’en accommoder.


Source : Cie Yvann Alexandre

Compagnie Yvann Alexandre

Créée en 1993, la Compagnie Yvann Alexandre est une compagnie professionnelle de danse contemporaine phare de la région des Pays de la Loire. Attachée depuis ses débuts aux allers-retours entre professionnels, amateurs et tout public, tout en proposant ses créations, la compagnie tisse une politique d’échanges, de rencontres et de formation. Au-delà de la simple diffusion, la compagnie mène un projet audacieux, exigeant et rayonnant à la croisée de la création, de la transmission et des territoires.

La compagnie développe ses créations, sur scène ou in situ, autant sur le territoire local qu’à l’international et les créations récentes pour la scène nationale de Sceaux, le Panama, la Tunisie ou le Centre des Monuments nationaux par exemple, témoignent de ces territoires investis. Un projet qui s’écrit ente fidélité assumée après 27 saisons chorégraphiques et nouvel élan avec des partenaires renouvelés.

Elle construit depuis 2004 un lien étroit avec le Québec, sous la forme de résidences de création, de diffusion et de développement de public et qui prendra un nouvel élan prochainement avec le lancement d’ARCHIPEL : un ensemble de partenaires culturels solidaires aux écosystèmes diversifiés et mutualisés pour un nouveau modèle de coopération culturelle.

Particulièrement attentive à l’ouverture sur l’art chorégraphique dès le plus jeune âge, la compagnie développe et construit à partir des créations des parcours multiples à destination du monde scolaire dans un projet novateur et reconnu. Des parcours conjugués, croisés et transversaux dont la Petite Université de la Danse en est le coeur.

Yvann Alexandre est un chorégraphe de lieux. Depuis ces débuts.

En 2019, la compagnie prend la direction artistique du Théâtre Francine Vasse à Nantes avec un projet innovant qui démarre par la transmission pour arriver à l’oeuvre : Les Laboratoires Vivants. Un lieu pour les autres, un lieu ensemble. Pour faire oeuvre ensemble.

www.cieyvannalexandre.com

Quand la pierre est peau et que la peau est pierre

Chorégraphie : Yvann Alexandre avec la complicité des interprètes

Interprétation : Steven Berg, Christian Bourigault, Lucile Cartreau, Anthony Cazaux, Guillaume Chevereau, Mohamed Chniti, Fabrizio Clemente, Lucie Garault, Emma Mouton, Claire Pidoux, Franck Ragueneau, Marie Viennot

Musique additionnelle : Jean-Louis Moissonnié (conseiller musical)

Lumières : Olivier Blouin et Mallory Duhamel assistés de Jérémie Guilmineau

Son : Christophe Sartori (inspirée de morceaux choisis de Bach, Schubert et Couperin) assisté de Jérémie Morizeau

Autres collaborations : Juliette Neveu et Manon Dubois (ACTS) - (Stagiaires)

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Carole Lanier-Deroo et Louisiane Pasquier (diffusion, production)

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus