Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La vidéo a été avec ajoutée succès.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter Register
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter Register
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist
La description est limitée à 500 caractères
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Modifier la playlist
La description est limitée à 500 caractères
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favoris Ajouter à vos favoris

Plan B

2015 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Bory, Aurélien (France) Soltanoff, Phil (United States)

Déposé par Maison de la Danse de Lyon

Producteur : Maison de la Danse

Durée : 02:48

en fr

Plan B

2015 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Bory, Aurélien (France) Soltanoff, Phil (United States)

Déposé par Maison de la Danse de Lyon

Producteur : Maison de la Danse

Durée : 02:48

en fr

Plan B

PLAN B ?

C’est une expression utilisée essentiellement dans les polars ou les films d’actions. On passe au plan B quand le plan A n’a pas marché. Tout cela me plaît énormément : bâtir un plan, en prévoir un de rechange, en sachant que si ce dernier échoue également, il n’y aura pas de “plan C”. Les personnages de Plan B sont dans cet état d’esprit, d’action, d’espoir, de fragilité. Seuls avec leurs plans…

PLAN DE MASSE ?

Plan B est le deuxième spectacle d’une trilogie, qui met en rapport le jonglage et l’acrobatie avec des contraintes d’espace. Dans IJK, le travail sur le cube, sur le volume, avait révélé le rythme et la musicalité du jonglage et proposait de cette discipline une perception différente :  au lieu de le donner à voir, de l’aborder par son côté visuel, nous proposions de l’entendre. Avec Plan B, c’est le plan que nous explorons. Ce qui place la scénographie au centre de notre travail. Cette géométrie particulière impose un certain rapport au mouvement et à l’acrobatie, en lien ténu avec les lois de la physique. Nous tentons de l’investir de la manière la plus large possible, et de percevoir quels rêves, quelles qualités, quels écueils se cachent derrière ce dialogue avec la gravité.

PLAN-SÉQUENCE ?

La décomposition du mouvement nous renvoie au cinéma et à la photo, avec par exemple les travaux de Muybridge ou Marey – qui d’ailleurs se sont beaucoup intéressés à l’acrobatie. Pour le cinéma, je pourrais citer Méliès, qui a utilisé les artifices du cinéma au service de la magie et de l’illusion. Nous lui faisons un clin d’œil dans Plan B, à ceci près que chez nous l’artifice ne disparaît pas derrière l’illusion : à l’inverse, il s’agit même de mettre en évidence le dispositif, d’en souligner sa simplicité, la pauvreté des moyens techniques, pour ne retenir que son contenu poétique. Différents moments du spectacle sont inspirés du cinéma, citant par exemple Keaton, qui reste la référence de l’acteur, dans le sens où son travail a consisté à s’emparer de plusieurs pratiques artistiques. Cette démarche nous est chère : convoquer sur le plateau la musique, l’acrobatie, le jonglage et la danse, comme des moyens de mener à bien notre travail d’acteurs.

PLAN D’ATTAQUE ?

Concrètement, mon rôle a été de concevoir et d’imaginer les principaux axes de Plan B. Puis de réunir l’équipe artistique. J’ai alors eu l’idée de proposer la mise en scène à Phil Soltanoff, non habitué à ce type de projet. C’est un travail d’équipe. Les acteurs sont polyvalents. La lumière, le son sont très présents. Tous participent à la création à partir des contraintes de départ, principalement celles de la scénographie. Ce qui produit une matière artistique, sur laquelle s’appuie Phil Soltanoff pour développer la mise en scène.


Source : Entretien avec Aurélien Bory par Stéphane Boitel (Journal du Théâtre Garonne, janvier 2003)

Bory, Aurélien

Aurélien Bory, né en 1972, est metteur en scène. Il dirige la compagnie 111, fondée en 2000 et implantée à Toulouse. Parti du jonglage, Aurélien Bory développe un « théâtre physique » singulier et hybride, à la croisée de nombreuses disciplines (théâtre, cirque, danse, arts visuels, musique...). Il envisage la scène comme art de l'espace et s'appuie fortement sur la scénographie. Ses spectacles sont présentées dans le monde entier et cette reconnaissance internationale débute avec Plan B (2003) et Plus ou moins l'infini (2005), créés en collaboration avec Phil Soltanoff. Également inspiré par la danse, Aurélien Bory met en scène le chorégraphe Pierre Rigal dans Erection (2003) et Arrêts de jeu (2006). Il conçoit aussi deux portraits de femme, Questcequetudeviens? (2008) pour la danseuse de flamenco Stéphanie Fuster et Plexus (2012) pour la danseuse japonaise Kaori Ito. Pour Marseille 2013, il imagine un nouveau projet pour les acrobates marocains, Azimut (2013), dix ans après Taoub (2004), spectacle fondateur du Groupe acrobatique de Tanger. Les œuvres d'Aurélien Bory sont animées par la question de l'espace. Il ne conçoit son travail théâtral que « dans le renouvellement de la forme » et « en laissant de la place à l'imaginaire du spectateur ». Aurélien Bory reçoit le prix Créateur sans frontières en 2008. Depuis 2011, il est artiste associé au Grand T à Nantes. En 2016, il crée ESPÆCE, inspiré de l’œuvre de Georges Perec, lors de la 70è  édition du Festival d’Avignon.


Sources : Site de la Compagnie 111 ; Dossier de presse Plan Bey


En savoir plus : cie111.com

Soltanoff, Phil

Phil Soltanoff est un artiste hybride qui mélange et incorpore la danse, le théâtre, les arts visuels et les nouvelles technologies de façon à bousculer les formes familières et les étiquettes artistiques habituelles. Il est le directeur artistique de Mad dog, compagnie de théâtre expérimental. Parmi ses travaux, on trouve "LA Party" (programmée au festival Under The Radar en 2009) ; "Sitstandwalkliedown", créée spécifiquement pour un espace public de Governor Island, New-York, à la demande du festival Sitelines 2010 ; et "I/O", une collaboration avec l’artiste sonore Joe Diebes où 6 chanteurs lyriques dialoguent avec un ordinateur.
 

En 2002, Phil Soltanoff entame une collaboration avec Aurélien Bory et la Compagnie 111 pour une trilogie sur l’espace avec "Plan B" et "Plus ou moins l’infini". Sa collaboration avec le Festival Fusebox comprend le "12nineteen Library", une installation créée pour le Musée d’Arts de Austin et qui a reçu le prix Austin Critics Table Award en 2009. Phil Soltanoff est soutenu par le fond MAP, le Doris Duke Creative Exploration Fund, le fond Franco-Americain pour le Spectacle vivant (FACE), le Trust for Mutual Understanding, et le Newman’s Own. En 2009, la Mellon Foundation a récompensé le Center Theatre Group de Los Angeles pour encourager la création d’œuvres originales, notamment de Phil Soltanoff et son collaborateur Jim Findley. La première de leur dernière œuvre a eu lieu au CTG de Los Angeles en 2011. En 1999, Phil et l’artiste Hanne Tierney créent à Brooklyn l’espace d’exposition et de performances Five myles qui a reçu le prestigieux Obie Award en 2000.


Source : Théâtre du Rond-Point (Paris)


En savoir plus : cie111.com

Plasson, Fabien

Fabien Plasson est réalisateur, principalement dans le domaine du spectacle vivant (danse, musique, etc.).

C’est au cours de sa formation à l’École Nationale Supérieur des Beaux-Arts de Lyon qu’il intègre en 1995 que Fabien découvre l’art vidéo. Il se forme alors auprès de divers artistes vidéastes (Joël Bartoloméo, Pascal Nottoli, Eric Duyckaerts, etc).
Son approche s’inscrit d’abord dans une recherche plastique avec la création d’installations et d’objets filmiques.

En 2001, il rejoint l’équipe de la Maison de la Danse de Lyon et s’occupe durant 10 ans de la programmation du Vidéo-Bar Ginger&Fred. Il découvre alors l’univers chorégraphique et les enjeux de la vidéo pour la diffusion et la transmission de la danse aux côtés de Charles Picq alors vidéaste et directeur du service vidéo de la Maison de la Danse.

En parallèle, il continue son activité de création plastique, réalise des vidéos de concerts, de pièces de théâtre et crée également des décors vidéos pour le spectacle vivant.

Aujourd’hui, Fabien Plasson est réalisateur vidéo au Pôle Image de la Maison de la Danse de Lyon et pour Numeridanse.tv, vidéothèque internationale de danse en ligne.


Source : Maison de la Danse, Fabien Plasson


En savoir plus : fabione.fr

Plan B

Direction artistique / Conception : Aurélien Bory

Interprétation : Mathieu Bleton, Itamar Glucksmann, Jonathan Guichard, Nicolas Lourdelle

Mise en scène : Phil Soltanoff, Hugues Cohen (assistance)

Scénographie : Aurélien Bory

Musique originale : Phil Soltanoff, Olivier Alenda, Aurélien Bory

Musique additionnelle : Ryoji Ikeda, Lalo Schiffrin

Conception vidéo : Pierre Rigal (technique)

Lumières : Arno Veyrat, Carole China (régisseur)

Costumes : Sylvie Marcucci

Décors : Christian Meurisse, Harold Guidolin, Pierre Dequivre / Isadora de Ratuld (Peintures, patines)

Son : Joël Abriac (régie)

Autres collaborations : Olivier Alenda, Aurélien Bory, Loïc Praud, Alexandre Rodoreda (création des rôles) / Olivier Alenda, Loïc Praud (répétitions) / Arno Veyrat (Régie générale) / Thomas Dupeyron (régie plateau) / Florence Meurisse (Directrice des productions) / Christelle Lordonné (Administratrice de production) / Marie Reculon (Chargée de production) / Barbara Suthoff (Développement en international) Dorothée Duplan et Flore Guiraud assistées d’Eva Dias (Plan Bey) (Presse)

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Production Compagnie 111 – Aurélien Bory / Coproduction de la création Théâtre Garonne – scène européenne/Toulouse, Théâtre de la Digue/Toulouse, Le Train Théâtre – scène conventionnée Portes lès Valence / Aide à la création Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse/Midi-Pyrénées, Service culturel de l’Ambassade de France à New-York, TnBA – Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine / Soutiens Ministère de la culture et de la communication – Direction Générale de la Création Artistique, Convention Institut Français/Ville de Toulouse, ADAMI / Coproduction de la reprise en 2012 Le Grand T – Théâtre de Loire-Atlantique/Nantes, Le Théâtre du Rond-Point/Paris Aide à la reprise en 2012 Théâtre Garonne – scène européenne/Toulouse, TNT – Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées, L’Usine – scène conventionnée pour les arts dans l’espace public/Tournefeuille Toulouse Métropole

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Maison de la Danse de Lyon

Les vidéos du moment

02:31

La belle au bois dormant

Petipa, Marius (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:58

Milena & Michael

Gat, Emanuel (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:59

<<both, and >>

Maliphant, Russell (United Kingdom)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:59

Jessica and me

Morganti, Cristiana (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:46

100% polyester, objet dansant n°( à définir)

Rizzo, Christian (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
04:13

Tout morose

Hervieu, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:31

Soapéra

Monnier, Mathilde (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
}
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus