Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Keep calm

Projet mené par les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Keep calm

Projet mené par les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Keep calm

Ce film retrace le processus de création de la performance "Keep Calm" de Michel Schweitzer, présentée dans le cadre du festival Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis 2017. Michel Schweizer a proposé à des enfants de 9 à 12 ans de se réunir pour une création exclusivement destinée à un public d’adultes. Il a engagé avec eux un travail d’écriture mené au sein d’une série d’ateliers destinés à réfléchir à la relation qu’ils entretiennent avec le monde des adultes. Ces ateliers ont abouti à la constitution de trois listes de phrases communément élaborées, négociées et partagées par tous. Des listes de ce qu'ils savent faire, de ce qu'ils savent et pensent des adultes. Des connaissances nourries par des pensées et réflexions personnelles aiguës et souvent inattendues, et de séances de recherches sur internet. Parallèlement à ce travail de réflexion et d'écriture, Michel Schweizer amène les enfants sur le terrain artistique par un travail de pratique théâtrale ludique qui leur permet un entraînement à l'observation et à l'adresse au public, et les prépare à être les plus à l'aise et les plus libres possible pour la représentation. Lors de la performance, les adultes sont invités à s’asseoir, à rester tranquilles et à écouter. Chaque enfant choisit l'adulte auquel il souhaite s'adresser, saisit le micro relié au casque de cette personne et commence à lui parler en le regardant dans les yeux. L’adulte se retrouve dans un face à face avec l'enfant qui l'observe et s'adresse à lui de façon inédite. Un dispositif qui donne à voir et entendre autrement les enfants, et interroge par là-même aussi la place du spectateur du film. Précieux éclairage sur le monde des 9-12 ans, ce projet surprend, trouble et amuse en ce qu’il dévoile et révèle de nous-mêmes.


Performance proposée par un groupe d’enfants et présentée les 14 et 15 juin 2017 au Garde-Chasse, Théâtre Cinéma, Les Lilas dans le cadre du festival des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis.

Schweizer, Michel

Michel Schweizer n’est pas diplômé en biologie moléculaire. Ne cherche pas à  «susurrer la danse à l’oreille». Ne l’a jamais étudiée à Berlin, Paris ou New York. Ne l’a pas pour autant découverte à l’âge de quatre ans.  N’a toujours pas engagé de plan d’épargne logement. Ne refuse pas la  rencontre. N’a pas eu la chance de d’apprécier l’évidence de « la  première fois ». Ne saurait envisager son activité sans une profonde  méfiance. Ne pourrait trouver d’autre mot pour définir ce qu’elle lui  occasionne : du luxe. N’a toujours pas eu l’occasion de sourire de son  prochain investissement : un costume Hugo Boss. Ni celle de réagir à sa  paradoxale acclimatation au dehors. N’a toujours pas relu tout Deleuze.  N’a pas la prétention de dire qu’il se trouve prétentieux. Ne travaille  pas à «faire vibrer son sacrum». Ne suppose pas la production sans  ce(ux) qui la génère(nt) et l’autorise(nt). N’a pas lu La vie sexuelle  de Catherine M.. Ne feuillette que très rarement les Echos ou la tribune  pour les pages publicitaires ou offres d’emploi. Regrette de ne pas  avoir pu faire des études d’architecture, d’éthologie, de sciences du  langage ou de design. Profite de l’enchantement que lui procure son  appartenance à la « classe créative » de ce pays.

A abandonné tout hédonisme et égocentrisme ludique et accepté l’exubérance déclinante de ses capacités cérébrales. Absorbe chaque matin 4 grammes de Selenium ACE Progress 50 parce que l’âge n’est pas  une fatalité. Evite de penser que 7000 litres de sang circulent  quotidiennement dans son cœur. Evite aussi de penser que son « profil »  se dessine désormais en algorithmes. N’a pas entrepris d’audit pour  évaluer sa réputation numérique. Eprouve un certain appétit à  expérimenter les « choses » dont il se sent incapable…

Il convoque et organise des communautés provisoires. S’applique à en  mesurer les degrés d’épuisement. Ordonne une partition au plus près du  réel. Se joue des limites et enjeux relationnels qu’entretiennent l’art,  le politique et l’économie. Porte un regard caustique sur la  marchandisation de l’individu et du langage. Se pose surtout en  organisateur. Provoque la rencontre. Nous invite à partager une  expérience dont le bénéfice dépendrait de notre capacité à accueillir  l’autre, à lui accorder une place. Cela présupposant ceci : être capable  de cultiver la perte plutôt que l’avoir…


Source : La Coma


En savoir plus : La Coma

Dardé, Corinne

Opératrice de prise de vues et réalisatrice diplômée de l'école Louis lumière, Corinne Dardé réalise depuis 1998 des documentaires de création autour de l'art et de la danse, dont la plupart ont été sélectionnés par des festivals internationaux (Keep Calm, Madri e figli_Padri e figli, Gao Xingjian, La danse du corps qui parle, Notes Blanches, ect) 

Elle collabore notamment avec des chorégraphes, des metteurs en scène et des musiciens, pour des vidéos de création, des captations, des portraits filmés. (Sandrine Maisonneuve, Anne Nguyen, Nicolas Frize, Jacques Rebotier, Collectif Sauf le dimanche, Julie Nioche, Cie 29x27, ect)
Elle a été artiste associée à plusieurs résidences territoriales de chorégraphes proposées par les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine Saint-Denis, et à des CLEA (Contrat local d'éducation artistique) au CDC Val de Marne et dans l'Arpajonnais. 

Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Festival défricheur dédié aux écritures  chorégraphiques contemporaines, les Rencontres chorégraphiques  internationales de Seine-Saint-Denis présentent des œuvres portant un  regard aigu et poétique, un questionnement constant sur notre monde.

Les origines du festival remontent en 1969. Jaque Chaurand, un ancien danseur, crée un concours chorégraphique pour la nouvelle danse,  alors appelé Les Ballets pour Demain qui se déroulait à Bagnolet. C'est  la naissance du Concours de Bagnolet. Dominique Bagouet, Jean-Claude  Gallotta, Karine Saporta, Maguy Marin, Dominique Boivin, Régine  Chopinot, François Verret, puis Catherine Diverrès, Bernardo Montet,  Mark Tompkins, Mathilde Monnier, Angelin Preljocaj, Odile Duboc... se  font remarquer pendant ces années, entre 1976 et 1985. En 1988, le  concours prend une nouvelle envergure, internationale, sous l'impulsion  de Lorrina Niclas qui dirige alors ce qu’on appellera le CIBOC, le  Centre International de Bagnolet pour les Œuvres Chorégraphiques. En  1995, le Concours est rebaptisé Rencontres chorégraphiques  internationales de Seine-Saint-Denis et se déroule tous les deux ans à  la MC93 de Bobigny. A partir de 2002, Anita Mathieu prend la direction  des Rencontres et transforme le concours en festival. Le rythme devient  annuel à partir de 2003.

L’association Centre international de Bagnolet pour les œuvres chorégraphiques a été créée à l’initiative de la ville de Bagnolet et du Département de la Seine-Saint-Denis, avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France – ministère de la Culture. 

Source :  Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

En savoir plus : Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Keep calm

Direction artistique / Conception : Conception, direction et mise en scène : Michel Schweizer / LA COMA

Interprétation : Performance proposée par un groupe d’enfants et présentée les 14 et 15 juin 2017 au Garde-Chasse, Théâtre Cinéma, Les Lilas dans le cadre du festival des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis.

Musique originale : Yoko Higashi

Son : Mixage son : Hervé Guyader

Autres collaborations : Réalisation, image, montage : Corinne Dardé

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Projet mené en 2017 par Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis ; Président : Guy Ruaud ; Directrice : Anita Mathieu ; Service des relations avec les publics : Cécile Lemercier et Anne-Laure Perez ; publics@rencontreschoregraphiques.com. Soutiens au projet Département de la Seine-Saint-Denis ; Fondation d’entreprise Hermès ; Le Garde-Chasse - Théâtre Cinéma Les Lilas ; MC93 - Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis ; Ministère de la Culture / Direction générale de la création artistique / Délégation à la danse

Durée : 55 minutes

Nos suggestions de videos
02:55

Relâche

  • Ajouter à la playlist
02:58

Deux-mille-dix-sept

Marin, Maguy (France)

  • Ajouter à la playlist
02:02

Odile Duboc, une conversation chorégraphique

Duboc, Odile (France)

  • Ajouter à la playlist
02:12

Odile Duboc, une conversation chorégraphique

Duboc, Odile (France)

  • Ajouter à la playlist
02:35

ELEMENTEN I - Room

Van Acker, Cindy (France)

  • Ajouter à la playlist
03:58

Kafrine - focus

Bulin, Nadjani (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
41:18

Henriette & Matisse

Kelemenis, Michel (France)

  • Ajouter à la playlist
14:59

Quand la pierre est peau et que la peau est pierre - 2018

Alexandre, Yvann (France)

  • Ajouter à la playlist
05:42

L'orso e la luna

Carlson, Carolyn (Italy)

  • Ajouter à la playlist
03:55

Out of focus

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
16:51

K.i.S - Kube In Street / L'araignée

Soraya Thomas (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
20:35

K.I.S - Kube In Street / L'abeille

Soraya Thomas (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
03:47

Lois Greenfield, portrait d'une photographe de danse

Fleurot, Sylvie

  • Ajouter à la playlist
03:10

Plaisirs inconnus

  • Ajouter à la playlist
03:00

Moeder

Carrizo, Gabriela (France)

  • Ajouter à la playlist
07:53

Boomerang - Création à la Maison

Tchouda, Bouba Landrille (France)

  • Ajouter à la playlist
26:00

Brilliant Corners

Gat, Emanuel (France)

  • Ajouter à la playlist
27:19

Asobi

Ito, Kaori (Japan)

  • Ajouter à la playlist
26:00

Aringa Rossa

Senatore, Ambra (Italy)

  • Ajouter à la playlist
03:19

Chalet 1

Plassard, Denis (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

LIL'ACTA

Exposition virtuelle

fr/en/

Noé Soulier : Repenser le mouvement

Exposition virtuelle

fr/en/

(LA)HORDE : RÉSISTER ENSEMBLE

Exposition virtuelle

fr/en/

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Exposition virtuelle

fr/en/

Danses indiennes

Une découverte de la danse indienne au travers de créations chorégraphiques qui la dévoilent, la suggèrent, la revisitent ou la transforment !

Parcours

fr/en/

La Nouvelle Danse Française des années 80

En France, à l’aube des années 80, une génération de jeunes s’empare du corps dansant pour esquisser leur vision singulière du monde. 

Parcours

fr/en/

Le corps et les conflits

Regard sur les liens qui semblent émerger entre le corps dansant et le monde envisagé comme un organisme vivant.

Parcours

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

les ballets C de la B et l'esthétique du réel

Exposition virtuelle

fr/en/

Danse et performance

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Parcours

fr/en/

Les états de corps

Explication du terme « état de corps » pour la danse.

Parcours

fr/en/

La Fondation BNP Paribas

Exposition virtuelle

fr/en/

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

fr/en/

L'improvisation

 Découverte des spécificités de l’improvisation en danse.  

Parcours

fr/en/

Corps dansants

Focus sur la variété des corps que propose la danse contemporaine et la manière de montrer ces corps : de la nudité complète au corps tout à fait caché ou recouvert.

Parcours

fr/en/

Pantomimes

Présentation de la pantomime dans les différents courants de la danse.

Parcours

fr/en/

30 ANS DE GRENADE

Exposition virtuelle

fr/en/

Pourquoi je danse ?

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !

Webdoc

fr/en/

Genèse des oeuvres

Un spectacle de danse se crée en plusieurs étapes qui se situent entre le moment où s’énonce un désir initial qui lance le projet, et celui de la première représentation.

Parcours

fr/en/

Collaborations artistiques

Petit panorama de collaborations artistiques, des « couples » de chorégraphes aux créations impliquant des musiciens ou des plasticiens, via quelques rencontres atypiques

Parcours

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus