Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Badke

Tout commence dans le noir avec le son des voix, des corps qui se déplacent, des pieds qui frappent le sol. Premiers balbutiements d’une danse qui, bientôt, va surgir en pleine lumière et nous entraîner dans un tourbillon de musique, de couleurs et de plaisir.

Cette danse trouve ses racines dans la tradition du Moyen-Orient. Badke est en effet une inversion du mot Dabke, nom d’une danse folklorique pratiquée notamment dans les mariages et fêtes populaires au Liban, en Syrie, en Palestine… C’est aussi une danse pratiquée, de manière plus codifiée, par des groupes professionnels qui l’ont fait connaître dans le monde. Dans Badke, on met surtout en évidence le côté collectif de ce mode d’expression tout en le croisant avec des influences venues des quatre coins du monde. Capoeira, danse contemporaine, hip-hop, acrobaties circassiennes se glissent dans l’ensemble avec une fluidité parfaite.

C’est que le spectacle a été longuement travaillé dans le cadre d’une collaboration entre les Ballets C de la B, le KVS et l’A.M. Qattan Foundation à Ramallah. Depuis 2006, les trois organisations travaillent en commun pour former de jeunes danseurs et comédiens palestiniens, organiser des workshops et mettre sur pied des productions dans le domaine des arts de la scène. C’est dans ce cadre que la dramaturge Hildegard De Vuyst et les danseurs et chorégraphes Koen Augustijnen et Rosalba Torres Guerrero avait déjà monté en 2009 In the Park, fruit d’un workshop de trois semaines avec dix jeunes palestiniens.

Cette fois, le travail s’est étendu sur de plus longues périodes, tout d’abord en Palestine puis à Bruxelles avant une dernière série de répétitions et la création à Zurich. Ce travail sur la durée permet aux dix interprètes de livrer un spectacle compact, cohérent, débordant d’énergie mais truffé de petites touches singulières.

La première force de Badke tient évidemment à ses vastes mouvements de groupe, pleins de vie, de joie, de fougue. Dans la salle, la musique irrésistible de Naser Al-Faris, montée en boucle par Sam Serruys, fait tanguer les spectateurs. Les pieds battent le sol des gradins et nombreux sont ceux qui rejoindraient avec plaisir la sarabande des neuf performeurs.

Mais au-delà de cet effet collectif galvanisant, Badke est parsemé de séquences plus intimistes, en solo, en duo, en trio. Le regard ne cesse de sauter d’un côté à l’autre de la scène pour tenter de tout suivre. On surprend alors des moments inattendus de tendresse, de plaisir mais aussi de douleur, d’affrontement, de solitude. 


Source : mad.lesoir.be, Jean-Marie Wynants

Augustijnen, Koen

Né à Malines (Belgique) en 1967, Koen Augustijnen travaille en étroite collaboration avec les ballets C de la B depuis 1991. Tout d’abord, il était danseur dans des pièces d’Alain Platel, de Hans Van den Broeck et de Francisco Camacho. En 1997 il est devenu l’un des chorégraphes de la compagnie.

Avec "To Crush Time" (1997), il signe sa première production personnelle. Il s’attelle, ensuite, à "Plage Tattoo" (1999), en coproduction avec trois musiciens de Zita Swoon et Tamayo Okano. Ont suivi, "Ernesto" (2000), un solo de danse et un docudrame coréalisé avec son frère Sven Augustijnen et "Just another landscape for some jukebox money" (2002). "Bâche" (2004) lui donne la reconnaisance internationale, suivi par "Import/Export" (2006). Sa dernière production était "Ashes" (2009).

Koen Augustijnen a étudié l’histoire à l’ Université de Gand (1986-1988) et a suivi des ateliers de théâtre au conservatoire d’Anvers (1989), ainsi qu’auprès de Jan Decorte, à Bruxelles (1990). Il a suivi des ateliers de danse chez e.a. Wim Vandekeybus, Caro Lambert, Min Tanaka, Laurie Booth, Suzanne Linke, Francisco Camacho, Christine Quoiraud, Frank van de Ven et David Zambrano (1990-1999). Mais la plus grande partie de sa formation et de son expérience réside dans la mise en scène de pièces pour les ballets C de la B. 

Lorsqu’il ne travaille pas pour les ballets C de la B, il collabore parfois en tant que chorégraphe avec dEUS, Ivo Van Hove (Toneelgroep Amsterdam), Arne Sierens (Compagnie Cecilia) et Stalker Theatre Company.

En 2009 Koen a fait une chorégraphie de masse pour le videoclip "Dance for the climate" de Nic Balthazar.En 2011, il crée en collaboration avec "TG STAN Oogst" (ce qui signifie Récolte).

Source : Les ballets C de la B

En savoir plus

lesballetscdela.be

 

Torres Guerrero, Rosalba

Née en 1974, Genève, Suisse

« Je suis d'origine franco-espagnole et née en pays helvète en 1974. C'est donc à Genève au Conservatoire de musique que commence ma formation de danseuse. Puis, à la majorité, je suis acceptée au Centre National de danse Contemporaine d'Angers où en dernière année je collabore à la création de Marguerites de l'oubli de Bernardo Montet, aux reprises de "Visages de femmes" de Dominique Dupuis et Les petites pièces de Berlin  de Dominique Bagouet. En 1995-1996, c'est parti avec Philippe Découflé et la compagnie DCA avec Decodex! En 1996-1997 je collabore avec Ismaël Ivo au Deutsches National Teater à Weimar entre autres sur "Medeamaterial". En 1997 je fais mon retour en France avec la Compagnie Keli d'Annette Leday pour "Cinderella otherwise". Dans la même année je prends la route avec la compagnie Rosas d'Anne Teresa De Keersmaeker pour les créations de "Drumming",  "I said I", "In real time", "Rain", "April me", "Bitches Brew/Tacoma Narrows", "Kassandra" et "Raga for a rainy season/Love supreme" ainsi que les reprises de "Woud", "Achterland" et "Mozart/ Concert arias-un moto di gioia". En septembre 2005, je prends le train pour Gand et en avant avec "vsprs, pitié !" et "Out of Context-for Pina"…  En 2011, les ballets C de la B produisent mon premier projet chorégraphique Pénombre, un duo danse vidéo, en collaboration avec l'artiste visuel Lucas Racasse » (Rosalba Torres Guerrero).
 
Source: Site de la compagnie Les Ballets C de la B

En savoir plus

m.lesballetscdela.be

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus