Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Passo [transmission 2016]

CN D - Centre national de la danse Danse en amateur et répertoire 2016 - Réalisateur-rice : Zeriahen, Karim

Chorégraphe(s) : Senatore, Ambra (Italy)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse , Danse en amateur et répertoire

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Passo [transmission 2016]

CN D - Centre national de la danse Danse en amateur et répertoire 2016 - Réalisateur-rice : Zeriahen, Karim

Chorégraphe(s) : Senatore, Ambra (Italy)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse , Danse en amateur et répertoire

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Passo [transmission 2016]

Chorégraphie Ambra Senatore
Extrait remonté par l’Atelier (Fontenay-aux-Roses), responsable artistique Sylvie Horel, dans le cadre de Danse en amateur et répertoire (2015)


Le groupe
Intergénérationnel et pluridisciplinaire, l’Atelier, initié en 2008 à l’enseigne
de l’association l’Espérance de Fontenay-sous-Bois, rassemble huit danseurs pratiquant la danse contemporaine, classique ou le jazz ainsi que la musique
et le théâtre. Épris de rencontres, le groupe, piloté par Sylvie Horel, a collaboré avec une troupe de théâtre et de danseurs handicapés. Il se confronte pour la première fois à la question du répertoire en danse. Il est abrité pour les répétitions par la salle municipale de Fontenay-sous-Bois. 


Le projet
Ambra Senatore elle-même et la danseuse Aline Braz da Silva ont transmis au groupe une série d’extraits du spectacle « Passo »dans sa version pour cinq protagonistes intitulée « Passo Quintet ». Le choix de ces séquences, qui sont interprétées par huit danseurs, a été guidé par le désir de préserver le trouble et l’ambiguïté entre vérité et fiction et entre partition écrite et improvisée. La théâtralité,
 le sens de l’inattendu, l’humour espiègle de la chorégraphe ont séduit les membres de l’Atelier qui souhaite en priorité conserver l’esprit de jeu et de surprise qui est celui d’Ambra Senatore. 


La chorégraphe
À la tête du Centre chorégraphique national de Nantes depuis 2016, l’Italienne Ambra Senatore est apparue en France 
au festival Repérages, à Roubaix, en 2005. Elle s’est fait connaître avec « Passo »(2010), parade de poupées brunes en déroute, 
et « A Posto »(2011), pique-nique-polar qui finit mal. Son style, entre danse et théâtre, joue sur des récits elliptiques soufflés 
par une danse accidentée. Également chercheuse à l’université de Milan, Ambra Senatore possède le talent de faire basculer des situations apparemment ordinaires dans une bouffée délirante. 


GÉNÉRIQUE

Création les 8 et 9 février 2009
 à l’Auditorium Parco della Musica à Rome, dans le cadre du festival Equilibrio, prix Equilibrio 2009 
de la Fondazione Musica per Roma
Pièce pour 5 danseurs Caterina Basso, Claudia Catarzi, Matteo Ceccarelli, Elisa Ferrari, Tommaso Monza
Musique « Hello papa » de Brian Bellott et « Mister Tambourine Man »de Bob Dylan
Mise à jour juin 2016

Senatore, Ambra

Chorégraphe et performeuse italienne originaire de Turin, Ambra Senatore est depuis 2016 directrice du Centre Chorégraphique national de Nantes. Sa danse se trouve à cet endroit ténu entre la construction de l’action, la fiction dans la répétition et la vérité de la présence. Au fondement de toute sa gestuelle se trouve le quotidien « observé à la loupe » qu’elle décale, renverse jusqu’à ce que le geste se fictionnalise, jusqu’à ce que la danse se théâtralise. Adepte des surprises, des cut, et des répétitions, qui rappellent le cinéma, Ambra Senatore re-compose le réel à la manière d’un réalisateur. Elle dirige le regard du spectateur, à lui de recomposer ensuite le puzzle de cette matière chorégraphique et des indices qu’elle sème. Cette façon de jongler avec les situations jusqu’à l’absurde fait affleurer une douce ironie.

En Italie, elle se forme et collabore avec des artistes tels que Roberto Castello, Rafaella Giordano. En tant qu’interprète on la verra aussi travailler avec Jean-Claude Gallotta, Giorgio Rossi, Georges Lavaudant.

À la fin des années 90, elle crée des pièces en collaboration avec d’autres auteurs puis termine un doctorat sur la danse contemporaine (2004) avant d’enseigner l’histoire de la danse à l’Université de Milan. De 2004 et 2009, elle axe ses recherches chorégraphiques sur des soli qu’elle interprète : EDA solo, Merce, Informazioni Utili, Altro piccolo progetto domestico, Maglie, L’ottavo giorno (créé avec Antonio Tagliarini) avant de passer à des pièce de groupe : Passo (2010) en version duo puis quintet, A Posto (2011), trio féminin et John (2012).

Avec sa compagnie EDA, qu’elle créé en 2012 à Besançon, elle chorégraphie sa première pièce jeune public avec le texte de Fabrice Melquiot, Nos amours bêtes (2013), qui sera suivie en 2016 de Quante Storie, projet du dispositif « Au pied de la lettre », qu’elle compose en miroir avec Loic Touzé.

En 2014 elle présente Aringa Rossa, pièce pour neuf danseurs à la Biennale de Lyon faite de portés, de duos, de tableaux recomposés. Après Pièces (2016), elle crée au festival 2017 d’Avignon Scena madre*, spectacle pour sept danseurs où elle joue des codes cinématographiques.

Lorsqu’elle prend la direction du CCN de Nantes en janvier 2016, Ambra Senatore apporte dans ses bagages cette danse proche de l’humain, cette façon d’aller à la rencontre des personnes et des lieux. Sur le territoire nantais, elle propose des créations in situ dans les écoles (Petits pas et Pas au tableau) ou les musées, imagine des rendez-vous Primavera, Festival Trajectoires, chorégraphie les intermèdes dansés de l’opéra Cendrillon de Jules Massenet et se lance dans des Conversations (2019) avec des personnalités et des habitants pour partager des points de vue, des connaissances, des préoccupations autour de la démarche créative. Elle vient tout juste de présenter à la Maison de la musique de Nanterre, Giro di pista, bal participatif pour les enfants et les familles, co-écrit avec le danseur Marc Lacourt. C’est d’ailleurs avec ce dernier qu’elle est en train de créer un duo. 

Zeriahen, Karim

Un autre mouvement

Des images du spectacle vivant au vivant des images, le réalisateur et artiste vidéaste Karim Zeriahen semble avoir trouvé le chemin le plus court. Depuis le début des années 90, où il embarque sur la tournée Sud-Américaine du Cargo avec Philippe Decouflé, il met en mouvement l'art de la scène, la danse contemporaine le plus souvent.

Karim Zeriahen entame un compagnonnage fructueux avec Mathilde Monnier installée à Montpellier. Stop, Videlilah ou Le jour de nuit, courts films adaptés de créations de la chorégraphe puis La place du singe, captation d'un duo vivifiant où Mathilde Monnier y donne la réplique à l'écrivaine Christine Angot sont les témoins de ces échanges. A chaque fois la caméra de Karim Zeriahen investit ses territoires en mouvement, une gestuelle non pas figée mais magnifiée.

Le chorégraphe Herman Diephuis rejoint bien vite cette galerie de portraits dansants. On aura vu également des documentaires qui d'Albert Maysles à Hubert de Givenchy de Joe Dalessandro à Paul Morrissey imposent la signature de Karim Zeriahen. Une manière de filmer à la gestuelle assurée. Aujourd'hui, le réalisateur s'attache dans un projet nouveau à "aller chercher au delà des traits physiques dans les infimes mouvements du langage du corps". Soit une collection de portraits filmés comme autant de pièces uniques qui ne sont pas sans rappeler la tradition des portraits de maîtres ou de commande. Ces tableaux vivants voient les modèles poser devant la caméra de Karim Zeriahen pendant un temps donné quasiment immobiles laissant apparaître d'infimes traces de respiration, de battements de cils, de mouvements d'yeux. Filmés  puis retransmis en boucle sur une écran plat doté d'une carte mémoire.

Avec cette collection en train de se constituer, Karim Zeriahen s'interroge, à sa façon documentaire autant que plasticienne, sur ce monde virtuel abreuvé d'images. En prenant le temps de la pause, et ses modèles avec lui, il questionne notre regard.
A vue d'œil.


Source : Philippe Noisette, Site internet de Karim Zeriahen


En savoir plus : www.karimzeriahen.com

Passo [transmission 2016]

Interprétation : Sandrine Dupin, Millan Dupin, Pascal Dupin, Florence Salot, Mireille Atamian, Anouck Krajka, Michèle Suard, Maud Wurmser

Musique additionnelle : " Hello papa " de Brian Bellott et " Mister Tambourine Man "de Bob Dylan

Autres collaborations : Extrait remonté par l'Atelier (Fontenay-aux-Roses), responsable artistique Sylvie Horel, dans le cadre de Danse en amateur et répertoire (2015) - Aline Braz Da Silva, interprète, 
et Ambra Senatore, chorégraphe

Durée : 15 minutes

Danse en amateur et répertoire

Danse en amateur et répertoire est un programme d’accompagnement de la  pratique amateur au-delà du cours de danse et de la phase  d’apprentissage technique. Destiné à des groupes de danseurs amateurs,  il ouvre un espace de partage pour ceux qui désirent approfondir une  pratique et une connaissance de la danse en relation avec son histoire.


Laurent Barré
Responsable du service Recherche et Répertoires chorégraphiques
Anne-Christine Waibel
Assistante du service Recherche et Répertoires chorégraphiques
+33 (0)1 41 83 43 96 
danse-amateur-repertoire@cnd.fr


Source : CN D

En savoir plus : https://www.cnd.fr/fr/page/323-danse-en-amateur-et-repertoire-programme-d-aide

Nos suggestions de videos
02:53

Le Sacre du Printemps (1960)

Béjart, Maurice (Belgium)

  • Ajouter à la playlist
01:22:46

Grenade, les 20 ans

Baïz, Josette (France)

  • Ajouter à la playlist
17:55

Récits d'une création

Boussouf, Fouad (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

My favorite things

Sumbry Edwards, Dormeshia (France)

  • Ajouter à la playlist
08:23

« Echad Mi Yodea » (extrait)

Naharin, Ohad (France)

  • Ajouter à la playlist
21:04

"Du blues au Swing, du Broadway Jazz au Street Jazz Talons" & "Oh Lord" de Géraldine Armstrong

Carlès, James (France)

  • Ajouter à la playlist
04:23

Fan Dance : La Danse des éventails

De Groat, Andy (France)

  • Ajouter à la playlist
07:00

La Danse des éventails - Tribute to Andy de Groat

De Groat, Andy (France)

  • Ajouter à la playlist
04:08

Fan Dance

De Groat, Andy (France)

  • Ajouter à la playlist
03:39

Red Notes [extrait 1]

De Groat, Andy (France)

  • Ajouter à la playlist
05:06

Red Notes [extrait 2]

De Groat, Andy (France)

  • Ajouter à la playlist
04:54

Red Notes [extrait 3]

De Groat, Andy (France)

  • Ajouter à la playlist
05:21

On essaye

Rizzo, Christian (France)

  • Ajouter à la playlist
11:33

Ballet Actuel : Trans#lucid James Carlès et Natahlie Bard

  • Ajouter à la playlist
52:17

Babel 8.3

Hervieu, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
05:07

Passacaille

Jacobsson, Petter (France)

  • Ajouter à la playlist
03:11

C'est une colline

  • Ajouter à la playlist
04:25

Corpo de Baile - Lord Palace Hotel

  • Ajouter à la playlist
05:35

Quando Quebra Queima

Perrone, Martha Kiss (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Conoisseurs of Chaos

Armitage, Karole (United States)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

fr/en/

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

fr/en/

(LA)HORDE : RÉSISTER ENSEMBLE

Exposition virtuelle

fr/en/

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Exposition virtuelle

fr/en/

La compagnie Vlovajobpru

Exposition virtuelle

fr/en/

Danses indiennes

Une découverte de la danse indienne au travers de créations chorégraphiques qui la dévoilent, la suggèrent, la revisitent ou la transforment !

Parcours

fr/en/

Amala Dianor : danser pour donner à voir

Exposition virtuelle

fr/en/

Le corps et les conflits

Regard sur les liens qui semblent émerger entre le corps dansant et le monde envisagé comme un organisme vivant.

Parcours

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

[1970-2018] Développements néoclassiques : diffusion mondiale, répertoires multiples et dialogues avec la danse contemporaine

Avec les années 1970, l’élan des artistes vers un nouveau classique a plus d’un demi-siècle et ainsi plusieurs générations se sont déjà déployées depuis les Ballets Russes. Au fil des décennies, chacun a défendu ou défend la danse classique sous le signe de la nouveauté, de la singularité, de la connexion avec les autres arts et avec les préoccupations de son temps.

Parcours

fr/en/

James Carlès

Exposition virtuelle

fr/en/

Folklores dites-vous ?

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Parcours

fr/en/

Le défilé de la Biennale de la danse

Exposition virtuelle

fr/en/

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

fr/en/

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

fr/en/

Corps dansants

Focus sur la variété des corps que propose la danse contemporaine et la manière de montrer ces corps : de la nudité complète au corps tout à fait caché ou recouvert.

Parcours

fr/en/

Danse et musique

Le rapport entre musique et création chorégraphique se décline différemment selon les courants, selon les siècles.

Parcours

fr/en/

La filiation « américaine » de la danse moderne. [1930-1950] De la Modern Dance expressive à une vision moderne abstraite.

Parcours

fr/en/

Le hip hop, un mouvement populaire

Parcours

fr/en/

Devenir spectateur de danse

Dans ce webdoc en forme d'enquête, Philippe Guisgand et ses étudiants répondent à une douzaine de questions que peut se poser tout apprenti spectateur. "Apprenti" ? En effet, pour ce chercheur en danse, spécialiste du débat esthétique, assister à un spectacle ne se résume pas à le voir. On ne naît pas spectateur mais on le devient.

Webdoc

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus