Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La vidéo a été avec ajoutée succès.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter Register
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter Register
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist
La description est limitée à 500 caractères
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Modifier la playlist
La description est limitée à 500 caractères
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favoris Ajouter à vos favoris

Pas à pas

1982 - Réalisateur-rice : Delouche, Dominique

Chorégraphe(s) : Neumeier, John (United States)

Déposé par Ministère de la Culture

Producteur : films du Prieuré, cinémathèque française

Durée : 05:05

en fr

Pas à pas

1982 - Réalisateur-rice : Delouche, Dominique

Chorégraphe(s) : Neumeier, John (United States)

Déposé par Ministère de la Culture

Producteur : films du Prieuré, cinémathèque française

Durée : 05:05

en fr

Pas à pas

"C'est la structure, il faut travailler maintenant" sont les seuls mots qu'échangent Dupond et Neumeier en voix off après une danse à l'état brut. Instantané filmé dans le processus d'élaboration du duo entre le maître et l'esclave de Petrouchka sur la musique de Stravinski. Ces images crues, sans commentaire, permettent au spectateur de plonger en direct dans l'écriture du chorégraphe allemand.


Source : Patrick Bossatti

Neumeier, John

Après des études de danse classique dans sa ville natale, John Neumeier obtient un diplôme en arts, littérature et théâtre. Il travaille avec Vera Volkova puis part suivre les cours du Royal Ballet School de Londres. Il est découvert en 1963 par Maria Haydée et Ray Bara qui le recommandent à John Cranko, fondateur du Ballet de Stuttgart. Celui-ci l’embauche comme premier danseur. John Neumeier s'illustre rapidement en créant ses propres chorégraphies. En 1969, Ulrich Erfuth l'engage à la tête du Ballet de Francfort. Il se fait remarquer en remaniant Roméo et Juliette et Daphnis et Chloé. Sa version du Sacre de Printemps marque les esprits par son originalité. En 1973, il quitte Francfort pour la direction de l’Opéra de Hambourg. Il se livre à des interprétations de grands ballets classiques : Illusions sur le lac des cygnes, La Belle au bois dormant, Don Quichotte. Il monte Othello à l’Opéra national de Bavière, West Side Story et On the Town de Leonard Bernstein à Hambourg. John Neumeier ne délaisse pas pour autant la scène. Il tient souvent le rôle principal de La Passion selon saint Mathieu, et Maurice Béjart compose pour lui Les Chaises, d’après la pièce de Ionesco, en 1984. Depuis 1998, il se partage entre l'Opéra de Hambourg et l’Opéra national de Paris, qui intègre à son répertoire sa cinquième chorégraphie, ‘3e Symphonie de Mahler’, en 2009. Considéré comme un chorégraphe néoclassique, John Neumeier démontre ainsi savoir s’ouvrir aux langages contemporains.


Source : Le Figaro

Delouche, Dominique

"Venu de l’Ecole des Beaux-Arts et pourvu d’une excellente formation musicale, il fut l’assistant de Fellini et auteur de courts métrages couronnés dans tous les festivals avant de passer à la réalisation d’œuvres plus importantes dont l’élégance et le raffinement font ouvertement penser à Ophuls. Nul mieux que lui n’a su capter en images la Danse et rendre sensible sur le plan visuel le charme de la musique."   Jean Tulard (Dictionnaire des Cinéastes)


« Esprit classique, Dominique Delouche s'intéresse à la logique qui détermine les vocations et à la singularité des destinées qu'elles entraînent. Il ne s'est jamais contenté, comme tant d'autres, de filmer la danse ou l'opéra. Dès le commencement, son regard précis et passionné s'est consacré à l'observation des mécanismes subtils qui permettent aux gestes et à la voix d'atteindre leur métamorphose et à la mémoire d'en transmettre le secret. Seule une éthique rigoureuse et un amour absolu des interprètes guident cette démarche constamment aux prises avec l'invisible. » Patrick Bensard


Après des études de piano et de chant aux Beaux-Arts, Dominique Delouche fut l’assistant de Federico Fellini de 1955 à 1960 (« Les Nuits de Cabiria »). Il réalise son premier film « Le Spectre de la Danse » en 1960. Jusqu’en 1985, il produit et réalise d’autres court-métrages de danse dont « Aurore » et « La dame de Monte Carlo ». En 1968, il met en scène Danielle Darrieux dans une adaptation de la nouvelle de Stefan Zweig « 24h de la vie d’une femme » (Festival de Cannes 1968), et dans la comédie musicale « Divine » en 1975. Il réalise d’autres long-métrages comme « Une étoile pour l’exemple » (1988), « L’homme de désir » (1970). En 1971, il monte et filme pour la télévision française l’opéra « La Voix humaine » (texte de Cocteau, musique de Poulenc) avec la soprano Denis Duval avec qui il travailera de nouveau sur "Denise Duval revisitée, ou la "voix" retrouvée" (1999). Le dernier film de son répertoire est « Balanchine in Paris » (2011). Gabriel Dussurget dans les années 1970 ("Béatris, "Esther" et "Didon et Enée") ouvrit à Dominique Delouche les portes de la mise en scène d'opéra ; relayé par Rolf Libermann à l'Opéra de Paris en 1978 pour la production de "Werther" (mise en scène, décors, costumes).


Source: Site de Dominique Delouche


En savoir plus : dominique.delouche.pagesperso-orange.fr

Pas à pas

Chorégraphie : John Neumeier

Interprétation : John Neumeier, Patrick Dupond

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Films du Prieuré, Cinémathèque française

Le Spectre de la danse

Le  Spectre de la danse est le titre du film que Dominique Delouche réalise  sur la danse classique en 1961. Pour ce réalisateur qui  s'attache à  montrer les étoiles sous un jour différent sans entacher leur aura et leur image désincarnée, ce film fait figure de manifeste. Le titre est  ensuite repris comme générique de la série de sept courts  métrages réalisés entre 1961 et 1986 : 

Le spectre de la danse

L'Adage

Aurore

Autour de la Sylphide

Le Cygne

Leçon de ténèbres

Pas à pas

Les vidéos du moment

02:31

La belle au bois dormant

Petipa, Marius (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:58

Milena & Michael

Gat, Emanuel (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:59

<<both, and >>

Maliphant, Russell (United Kingdom)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:59

Jessica and me

Morganti, Cristiana (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:46

100% polyester, objet dansant n°( à définir)

Rizzo, Christian (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
04:13

Tout morose

Hervieu, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:31

Soapéra

Monnier, Mathilde (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
}
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus