Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Corpo de Baile - Lord Palace Hotel

CN D - Centre national de la danse 2004 - Réalisateur-rice : Pasquier, Arnold

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse

Producteur vidéo : Arnold Pasquier

en fr

Corpo de Baile - Lord Palace Hotel

CN D - Centre national de la danse 2004 - Réalisateur-rice : Pasquier, Arnold

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse

Producteur vidéo : Arnold Pasquier

en fr

Corpo de Baile - Lord Palace Hotel

Corpo de Baile-Lord Palace Hotel  (2004) est un documentaire d’Arnold Pasquier sur l’action dansée du groupe de performeurs brésiliens Corpo de Baile. Il a été réalisé au « Lord Palace Hotel », à São Paulo, au Brésil, le 7 novembre 2004. 

Note d’Arnold Pasquier en 2019 : 

"En 2004, je me rends à São Paulo, Brésil, pour cinq mois, dans le cadre d’une résidence « Villa Medicis  » Hors-les-murs afin de réaliser le film « Celui qui aime a raison ». Sur place, je rencontre ceux qui deviendront les acteurs du film, dont Marcos Gallon, danseur et chorégraphe. Par intérêt pour son travail et  pour entretenir une relation d’échange, je lui propose de filmer et de monter une captation du spectacle qu’il propose dans un hôtel désaffecté du centre-ville de São Paulo. Ce sera une des dernières productions de  ce chorégraphe, qui entrera l’année suivante au service de la galerie d’art contemporain Galeria Vermelho, où il s’occupe depuis du renommé festival de performances VERBO." 

Pasquier, Arnold

Arnold Pasquier est un vidéaste et réalisateur de cinéma, né en 1968 à Paris. Il est l’auteur d'une œuvre qui couvre les champs de la fiction, du documentaire, de l'essai et du cinéma expérimental. Il partage son activité entre projets personnels, enseignement et collaborations en tant que chef-opérateur et monteur. 

Dès ses études d’arts plastiques et de cinéma, il réalise des essais en Super 8 et en vidéo où il mêle journaux filmés et fictions. À vingt ans, il se rapproche de la danse contemporaine et collabore avec des chorégraphes comme documentariste (Mathilde Monnier, Josef Nadj, Dominique Boivin, Christian Rizzo) et comme danseur (Ami Garmon, Régis Huvier, Felix Ruckert, Julie Desprairies). 

En 1997, il est résident au Fresnoy, Studio national des arts contemporains à Tourcoing. En 2004, à la faveur d’une bourse « Villa Médicis hors-les-murs» de l’AFAA, il réalise au Brésil le film de long métrage « Celui qui aime a raison ».  Cette expérience marque un intérêt pour la représentation de la ville et de l’architecture qui se développera notamment avec « L'Italie »  (2012) ou « Borobudur » (2015), et avec plusieurs projets en lien avec l'oeuvre et la pensée de l'architecte Lina Bo Bardi (2016-2019). 

Biographie sensible d’Arnold Pasquier par lui-même (2019) : 

« Être né rue des Martyrs à Paris ne lui porte pas ombrage. Il passe les premières années de sa vie à jouer, à Paris puis à Yerres, charmante ville de banlieue, avantageusement proche de la capitale. Il aime alors les châteaux-forts et déjà Venise, les ruines, et veut être archéologue. Il incommode les guides de ses questions pressantes et toujours pertinentes lors de visites de sites remarquables, et son père n’hésite pas à le réveiller tôt un dimanche matin pour écouter le cinéaste Jean Renoir parler à la radio. Sa cinéphilie est dévorante et il voue un culte païen à quelques actrices, quelques acteurs, quelques films. Tous les matins sous la douche, il répète la bande-son du film "Les Enfants du paradis". Après s’être essayé à plusieurs sports, c’est la natation qui a ses faveurs et il s’entraine régulièrement au niveau régional puis national. L’option "Arts plastiques" qu’il choisit pour entrer en  seconde au Lycée de Montgeron lui offre des rencontres essentielles. Il s’essaye à la création de costumes, tout d’abord pour s’habiller, puis pour agencer des défilés-spectacles qui sont autant d’occasions de convoquer sa cinéphilie et les arts. A Senigallia, en Italie, il rencontre la belle Angela qui est son inspiratrice, son modèle, son actrice. Pour elle, il fait des robes, des films et l'évoque dans son premier roman, "Période Simple", qui rassemble, dans une maison de banlieue, une bande d’amis et d’amants. Sa disparition, sidérante et brutale, remue le champ de ses attentions. Il abandonne la mode qui le lui rend bien, transforme son manuscrit de roman en un scénario de long-métrage et s’adonne plus que jamais aux arts. Il découvre la danse contemporaine dont les spectacles l’enchantent. Il s’en approche en la filmant puis en dansant. La chorégraphie est un contour de son travail et elle s’invite dans l’ensemble d’une œuvre qui croise art vidéo, fiction, documentaire, émission de radio, spectacle. Il collabore régulièrement sur des films comme chef-opérateur ou monteur et enseigne le cinéma dans des écoles d’art, de design et d’architecture. Cette dernière discipline, l'architecture, rassemble en un même lieu ce qui l’attire aujourd’hui : une scène où se construit le rapport entre un lieu et un corps. » 

Source : https://arnoldpasquier.com 

Corpo de Baile - Lord Palace Hotel

Direction artistique / Conception : Arnold Pasquier

Interprétation : Avec le groupe chorégraphique « Corpo de Baile » : Juliana Araújo, Rafael Assef, Daniela Augusto, Thiago Azambuja, Marcio Banfi, Cris Bierenbach, Lia Chaia, Priscila Dias, Marcos Gallon, Joana Godoy, Leandro Lima, Gisela Motta, Danilo Rabelo, Julia Rodrigues, Ira Trevisan, coordination : Marcos Gallon.

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Arnold Pasquier

Nos suggestions de videos
01:46

Grand Finale

Shechter, Hofesh (United Kingdom)

  • Ajouter à la playlist
02:58

Un casse-noisette

Tchouda, Bouba Landrille (France)

  • Ajouter à la playlist
05:05

Locus Focus

Tanaka, Min (France)

  • Ajouter à la playlist
08:02

I think

  • Ajouter à la playlist
14:53

Contrepoint

  • Ajouter à la playlist
04:04

Cabaret Talon

  • Ajouter à la playlist
09:18

Accumulation spectacle de fin d'année 2016

  • Ajouter à la playlist
06:08

Kwa Zulu Natal

  • Ajouter à la playlist
08:32

Signes et Formes en Mouvement Perpétuel

  • Ajouter à la playlist
15:26

Regarde-moi encore!

  • Ajouter à la playlist
16:10

Boléro

  • Ajouter à la playlist
05:32

Sing Sing

Carlès, James (France)

  • Ajouter à la playlist
09:01

Canon 1

  • Ajouter à la playlist
08:02

Decades

DECADES (France)

  • Ajouter à la playlist
09:24

Circuito carmesi

  • Ajouter à la playlist
06:25

Body Without A Brain

Rianto (Indonesia)

  • Ajouter à la playlist
15:34

Cendrillon

Malandain, Thierry (France)

  • Ajouter à la playlist
20:08

Workshop 2016

  • Ajouter à la playlist
06:18

La Belle et la Bête - Le Bal - Ballet T

Malandain, Thierry (France)

  • Ajouter à la playlist
17:05

Salida [transmission 2015]

Le Batard, Anne (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

fr/en/

(LA)HORDE : RÉSISTER ENSEMBLE

Exposition virtuelle

fr/en/

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Exposition virtuelle

fr/en/

La compagnie Vlovajobpru

Exposition virtuelle

fr/en/

Amala Dianor : danser pour donner à voir

Exposition virtuelle

fr/en/

Le corps et les conflits

Regard sur les liens qui semblent émerger entre le corps dansant et le monde envisagé comme un organisme vivant.

Parcours

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

James Carlès

Exposition virtuelle

fr/en/

Folklores dites-vous ?

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Parcours

fr/en/

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

fr/en/

Corps dansants

Focus sur la variété des corps que propose la danse contemporaine et la manière de montrer ces corps : de la nudité complète au corps tout à fait caché ou recouvert.

Parcours

fr/en/

Danse et musique

Le rapport entre musique et création chorégraphique se décline différemment selon les courants, selon les siècles.

Parcours

fr/en/

Pourquoi je danse ?

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !

Webdoc

fr/en/

Käfig, portrait d'une compagnie

À l’occasion des 20 ans de la compagnie Käfig, Mourad Merzouki revient sur l'évolution singulière du mouvement hip-hop en France, du succès populaire à la conquête de la scène, et sur les spectacles qui ont marqué l'histoire de Käfig.

Webdoc

fr/en/

Collaborations artistiques

Petit panorama de collaborations artistiques, des « couples » de chorégraphes aux créations impliquant des musiciens ou des plasticiens, via quelques rencontres atypiques

Parcours

fr/en/

La chorégraphie Belge contemporaine

Ce parcours présente les différents chorégraphes qui ont marqué le territoire belge.

Parcours

fr/en/

Des genres et des styles

La danse est un terme bien vaste qui comprend beaucoup de spécificités. Ils dépendent de la culture d’un pays, d’une époque, d’un lieu. Ce Parcours propose une visite entre les genres et les styles de la danse.

Parcours

fr/en/

Le hip hop, un mouvement populaire

Parcours

fr/en/

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

fr/en/

[1970-2018] Développements néoclassiques : diffusion mondiale, répertoires multiples et dialogues avec la danse contemporaine

Avec les années 1970, l’élan des artistes vers un nouveau classique a plus d’un demi-siècle et ainsi plusieurs générations se sont déjà déployées depuis les Ballets Russes. Au fil des décennies, chacun a défendu ou défend la danse classique sous le signe de la nouveauté, de la singularité, de la connexion avec les autres arts et avec les préoccupations de son temps.

Parcours

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus