Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Beast of Nonation [transmission 2015]

CN D - Centre national de la danse Danse en amateur et répertoire 2015 - Réalisateur-rice : Zeriahen, Karim

Chorégraphe(s) : Carlès, James (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse , Danse en amateur et répertoire

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Beast of Nonation [transmission 2015]

CN D - Centre national de la danse Danse en amateur et répertoire 2015 - Réalisateur-rice : Zeriahen, Karim

Chorégraphe(s) : Carlès, James (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse , Danse en amateur et répertoire

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Beast of Nonation [transmission 2015]

Chorégraphie James Carlès
Extrait chorégraphique remonté par la compagnie Périphéri’k (Elven), coordinatrice artistique Kaylie Le Trionnaire, dans le cadre de Danse en amateur et répertoire (2014)


Le groupe
Dans le Morbihan, l’association Périphéri’K regroupe neuf danseuses qui ont aujourd’hui entre treize et vingt-et-un ans, dans le prolongement de l’enseignement reçu en école de danse, dirigée par Kaylie Le Trionnaire (en classique, contemporain, danse africaine et danse jazz). Elles ont entre cinq et dix ans de pratique, et leur parti esthétique est de se consacrer à des projets inscrits dans le temps présent, nourris d’une compréhension approfondie des croisements actuels entre danses africaines, hip-hop, jazz. Leur pratique passe par un questionnement des origines, pour lequel l’apport de James Carlès se fait précieux au moment de donner de l’ancrage à leurs séances de travail hebdomadaires.


Le projet
Il n’y a pas de variation d’effectif, mais absence d’éléments masculins, dans l’extrait de treize minutes choisi de « Beast of Nonation ». Féru de formation, participant pour la deuxième fois à la rencontre nationale Danse en amateur et répertoire, James Carlès conduit personnellement le projet. Il considère cette pièce, traitant des racines africaines, comme propice à un questionnement fondamental pour des amateurs souvent enclins à reproduire des modèles d’énergie puisés dans l’imagerie de Broadway. Il transmet des techniques de regard, de circulation des flux d’énergie, de charge intentionnelle du sens interprétatif ; également d’ancrage et d’écoute musicale, débouchant sur une élaboration rythmique étudiée.


Le chorégraphe
D’origine franco-camerounaise, James Carlès a reçu un enseignement de style moderne anglo-saxon. Singulier dans sa danse jazz, il y introduit une préoccupation pour ce que sont les filiations afro-descendantes, dégageant une lecture historicisée des danses noires, aux perspectives très distinctes selon qu’on les envisage depuis le contexte américain ou européen, par exemple. James Carlès a créé sa première pièce en 1989, ouvert un lieu de formation à Toulouse dix ans plus tard, puis dix ans après le festival Danses et Continents noirs. Créée en 2001 sur une musique de l’artiste nigérian Fela Kuti, « Beast of Nonation » (« une bête qui n’a pas de territoire ») est emblématique de la quête d’un rythme jazz au prisme des racines africaines.


GÉNÉRIQUE

Création du 5 au 9 février 2002 au théâtre Altigone à Toulouse, dans le cadre du festival Toulouse Bahia Danse. Présenté en avant-première en mai 2001 au Centre Chorégraphique national de Biarritz (Malandain Ballet Biarritz)
Pièce pour 5 danseurs Thierry Croux, Laeticia Lequay, Saint Louis Rhino, Salima Rouibah, Blandine Ruiz
Musique Fela Kuti, « Swegbe & Pako », de l’album « Anthology 1 » (12 min. 30 s.), « Black Man’s Cry », de l’album « Fela Ransome-Kuti and the Africa ‘70 with Ginger Baker… Live ! » (1 min.)
Lumières (adaptation 2010) Arnaud Schulz
mise à jour : mai 2016

Carlès, James

James Carlès est chorégraphe, chercheur et conférencier. Il reçoit une formation initiale en danses et musiques d'Afrique et de sa Diaspora puis il se forme auprès des grands noms de la danse moderne à New York et à Londres principalement. Depuis 1992, il a engagé une démarche artistique et analytique qui explore les "lieux de jonctions" entre les danses, rythmes et philosophies d'Afrique et de sa Diaspora avec les techniques et les cadres de pensées occidentales. A ce jour, le répertoire de sa compagnie est riche de plus d'une cinquantaine de pièces de sa propre création et d'auteurs comme Katherine Dunham, Pearl Primus, Talley Beatty, Asadata Dafora, Géraldine Armstrong, Rick Odums, Wayne Barbaste, Carolyn Carlson, Robyn Orlin, etc.

Danseur soliste et performer hors pair, James Carlès a été interprète et collaborateur artistique pour non seulement, de nombreux "ensembles musicaux" allant du Baroque, à la musique contemporaine, en passant par le Jazz; mais également des chorégraphes tels que Carolyn Carlson, Robyn Orlin, Rui Horta, Myriam Naisy, etc.

Artiste associé à l'Astrada-Jazz In Marciac de 2012 à 2014, chercheur associé au laboratoire LLA Créatis de l'université Jean-Jaurès de Toulouse, James Carlès est particulièrement investit dans des projets patrimoniaux pour la diversité et la diffusion de la culture chorégraphique.
Il est également créateur et directeur artistique du festival "Danses et Continents Noirs".

Zeriahen, Karim

Un autre mouvement

Des images du spectacle vivant au vivant des images, le réalisateur et artiste vidéaste Karim Zeriahen semble avoir trouvé le chemin le plus court. Depuis le début des années 90, où il embarque sur la tournée Sud-Américaine du Cargo avec Philippe Decouflé, il met en mouvement l'art de la scène, la danse contemporaine le plus souvent.

Karim Zeriahen entame un compagnonnage fructueux avec Mathilde Monnier installée à Montpellier. Stop, Videlilah ou Le jour de nuit, courts films adaptés de créations de la chorégraphe puis La place du singe, captation d'un duo vivifiant où Mathilde Monnier y donne la réplique à l'écrivaine Christine Angot sont les témoins de ces échanges. A chaque fois la caméra de Karim Zeriahen investit ses territoires en mouvement, une gestuelle non pas figée mais magnifiée.

Le chorégraphe Herman Diephuis rejoint bien vite cette galerie de portraits dansants. On aura vu également des documentaires qui d'Albert Maysles à Hubert de Givenchy de Joe Dalessandro à Paul Morrissey imposent la signature de Karim Zeriahen. Une manière de filmer à la gestuelle assurée. Aujourd'hui, le réalisateur s'attache dans un projet nouveau à "aller chercher au delà des traits physiques dans les infimes mouvements du langage du corps". Soit une collection de portraits filmés comme autant de pièces uniques qui ne sont pas sans rappeler la tradition des portraits de maîtres ou de commande. Ces tableaux vivants voient les modèles poser devant la caméra de Karim Zeriahen pendant un temps donné quasiment immobiles laissant apparaître d'infimes traces de respiration, de battements de cils, de mouvements d'yeux. Filmés  puis retransmis en boucle sur une écran plat doté d'une carte mémoire.

Avec cette collection en train de se constituer, Karim Zeriahen s'interroge, à sa façon documentaire autant que plasticienne, sur ce monde virtuel abreuvé d'images. En prenant le temps de la pause, et ses modèles avec lui, il questionne notre regard.
A vue d'œil.


Source : Philippe Noisette, Site internet de Karim Zeriahen


En savoir plus : www.karimzeriahen.com

Beast of Nonation [transmission 2015]

Chorégraphie : James Carlès

Interprétation : Sophie Bougrat, Jeanne David, Johanne Gaugain, Margaux Grimaud, Laure Le Noël, Julie Lorgeoux, Louise Lorgeoux, Margaux Ribaud, Morgane Schveizer

Musique additionnelle : Fela Kuti, " Swegbe & Pako ", de l'album " Anthology 1 " (12 min. 30 s.), " Black Man's Cry ", de l'album " Fela Ransome-Kuti and the Africa '70 with Ginger Baker… Live ! " (1 min.)

Autres collaborations : Extrait chorégraphique remonté par la compagnie Périphéri'k (Elven), coordinatrice artistique Kaylie Le Trionnaire, dans le cadre de Danse en amateur et répertoire (2014) - Transmission James Carlès (chorégraphe), Tiphaine Jahier (assistante chorégraphique et répétitrice)

Danse en amateur et répertoire

Danse en amateur et répertoire est un programme d’accompagnement de la  pratique amateur au-delà du cours de danse et de la phase  d’apprentissage technique. Destiné à des groupes de danseurs amateurs,  il ouvre un espace de partage pour ceux qui désirent approfondir une  pratique et une connaissance de la danse en relation avec son histoire.


Laurent Barré
Responsable du service Recherche et Répertoires chorégraphiques
Anne-Christine Waibel
Assistante du service Recherche et Répertoires chorégraphiques
+33 (0)1 41 83 43 96 
danse-amateur-repertoire@cnd.fr


Source : CN D

En savoir plus : https://www.cnd.fr/fr/page/323-danse-en-amateur-et-repertoire-programme-d-aide

Nos suggestions de videos
01:22:46

Grenade, les 20 ans

Baïz, Josette (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

My favorite things

Sumbry Edwards, Dormeshia (France)

  • Ajouter à la playlist
08:23

« Echad Mi Yodea » (extrait)

Naharin, Ohad (France)

  • Ajouter à la playlist
21:04

"Du blues au Swing, du Broadway Jazz au Street Jazz Talons" & "Oh Lord" de Géraldine Armstrong

Carlès, James (France)

  • Ajouter à la playlist
04:23

Fan Dance : La Danse des éventails

De Groat, Andy (France)

  • Ajouter à la playlist
07:00

La Danse des éventails - Tribute to Andy de Groat

De Groat, Andy (France)

  • Ajouter à la playlist
05:21

On essaye

Rizzo, Christian (France)

  • Ajouter à la playlist
11:33

Ballet Actuel : Trans#lucid James Carlès et Natahlie Bard

  • Ajouter à la playlist
52:17

Babel 8.3

Hervieu, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
05:07

Passacaille

Jacobsson, Petter (France)

  • Ajouter à la playlist
03:11

C'est une colline

  • Ajouter à la playlist
04:25

Corpo de Baile - Lord Palace Hotel

  • Ajouter à la playlist
05:35

Quando Quebra Queima

Perrone, Martha Kiss (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Conoisseurs of Chaos

Armitage, Karole (United States)

  • Ajouter à la playlist
15:15

Ce que le jour doit à la nuit [transmission 2020]

Koubi, Hervé (France)

  • Ajouter à la playlist
15:26

« La Colère », extrait de La Collection [transmission 2020]

Pernette, Nathalie (France)

  • Ajouter à la playlist
18:01

Symfonia Piésni Załosnych [transmission 2020]

Attou, Kader (France)

  • Ajouter à la playlist
16:39

Ellipse [transmission 2020]

Brumachon, Claude (France)

  • Ajouter à la playlist
16:31

Tel Quel ! [transmission 2020]

Lebrun, Thomas (France)

  • Ajouter à la playlist
19:59

D’après une histoire vraie [transmission 2020]

Rizzo, Christian (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

fr/en/

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

fr/en/

(LA)HORDE : RÉSISTER ENSEMBLE

Exposition virtuelle

fr/en/

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Exposition virtuelle

fr/en/

La compagnie Vlovajobpru

Exposition virtuelle

fr/en/

Danses indiennes

Une découverte de la danse indienne au travers de créations chorégraphiques qui la dévoilent, la suggèrent, la revisitent ou la transforment !

Parcours

fr/en/

Amala Dianor : danser pour donner à voir

Exposition virtuelle

fr/en/

Le corps et les conflits

Regard sur les liens qui semblent émerger entre le corps dansant et le monde envisagé comme un organisme vivant.

Parcours

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

[1970-2018] Développements néoclassiques : diffusion mondiale, répertoires multiples et dialogues avec la danse contemporaine

Avec les années 1970, l’élan des artistes vers un nouveau classique a plus d’un demi-siècle et ainsi plusieurs générations se sont déjà déployées depuis les Ballets Russes. Au fil des décennies, chacun a défendu ou défend la danse classique sous le signe de la nouveauté, de la singularité, de la connexion avec les autres arts et avec les préoccupations de son temps.

Parcours

fr/en/

James Carlès

Exposition virtuelle

fr/en/

Folklores dites-vous ?

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Parcours

fr/en/

Le défilé de la Biennale de la danse

Exposition virtuelle

fr/en/

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

fr/en/

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

fr/en/

Corps dansants

Focus sur la variété des corps que propose la danse contemporaine et la manière de montrer ces corps : de la nudité complète au corps tout à fait caché ou recouvert.

Parcours

fr/en/

Danse et musique

Le rapport entre musique et création chorégraphique se décline différemment selon les courants, selon les siècles.

Parcours

fr/en/

La filiation « américaine » de la danse moderne. [1930-1950] De la Modern Dance expressive à une vision moderne abstraite.

Parcours

fr/en/

Le hip hop, un mouvement populaire

Parcours

fr/en/

Devenir spectateur de danse

Dans ce webdoc en forme d'enquête, Philippe Guisgand et ses étudiants répondent à une douzaine de questions que peut se poser tout apprenti spectateur. "Apprenti" ? En effet, pour ce chercheur en danse, spécialiste du débat esthétique, assister à un spectacle ne se résume pas à le voir. On ne naît pas spectateur mais on le devient.

Webdoc

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus