Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Antiquités

Maison de la Danse de Lyon 1987 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Appaix, Georges (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la Danse de Lyon

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Antiquités

Maison de la Danse de Lyon 1987 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Appaix, Georges (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la Danse de Lyon

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Antiquités

Gravité ? ... sans aucun  doute ; mais aussi ce sourire persistant, bien que du bord des lèvres,  et que Poseïdon doit partager, devant le spectacle d’Ulysse aux prises  avec d’inextricables pièges et d’infinies douleurs ! Pour comble de  bonheur, ces vers ne semblent attendre que d’être chantés ! Antiquités  est le fruit de ces sourires, de ces émotions, de ces désirs de  musique ; de leur confrontation avec une idée de la danse et avec  plusieurs personnalités de danseurs.

Georges Appaix - 1985


Source : La Liseuse

En savoir plus : www.laliseuse.org

Appaix, Georges

Né en 1953 à Marseille, smuciste section football, gaucher, il découvre  très tôt l’ennui, la rêverie et les voix de tierce des chansons  populaires italiennes.
Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers, il découvre  également au contact de Madeleine Chiche, Bernard Misrachi et d’Odile  Duboc, les mystères de l’improvisation et les joies difficiles du  travail sur le corps.
Il travaille parallèlement le saxophone qu’il renonce quelques années  plus tard à maîtriser, préférant écouter John Coltrane. Devient danseur  par effraction, puis chorégraphe sur le tas avec l’aide des danseurs.

Georges Appaix aime prendre la littérature au pied de la lettre, tout en  se jouant des arts plastiques. De A à Z, il égrène l’alphabet comme le  fil conducteur d’une danse musicale, donne du corps à la lettre, explore  la beauté du déséquilibre, la fragilité de la communication, et s’amuse  du sens, des sons et des mots.
En trente-cinq années de créations, il déroule son abécédaire chorégraphique de A comme Antiquités, pièce qui a fait sa réputation dès 1985, en passant par Gauche-Droite, Question de Goûts, Hypothèses Fragiles, M. Encore ! Immédiatement là tout de suite, Once Upon a time, Torgnoles, Vers un protocole de conversation ?, Basta ! jusqu’à XYZ ou comment parvenir à ses fins, son ultime création. 

Source : La Liseuse

En savoir plus : laliseuse.org

Picq, Charles

Auteur, réalisateur et vidéaste, Charles Picq (1952-2012) entre dans la vie professionnelle dans les années 70 par le théâtre et la photographie. Après une reprise  d'études (Maîtrise de Linguistique - Lyon II, Maîtrise des Sciences et Techniques de la Communication - Grenoble III), il se consacre à la vidéo, d'abord dans le champ des arts plastiques à l'Espace Lyonnais d'Art Contemporain (ELAC) et avec le  groupe "Frigo", puis dans celui de la danse.

Dès la création de la Maison de la Danse à Lyon en 1980, il est sollicité pour y entreprendre un travail de documentation vidéo qu'il poursuit toujours depuis. Durant les années 80, marquées en France par l'explosion de la danse  contemporaine et le développement de l'image vidéo, il fait de nombreuses rencontres avec des artistes tels qu'Andy Degroat, Dominique Bagouet, Carolyn Carlson, Régine Chopinot, Susanne Linke, Joëlle Bouvier et Régis Obadia, Michel Kelemenis. Son activité se déploie dans le champ de la création avec des installations et des vidéos en scène, ainsi que dans celui de la télévision avec des spectacles filmés, des recréations et des documentaires. Avec Dominique Bagouet (80-90), la rencontre est particulière. Il documente sa création, l'assiste sur " Le Crawl de Lucien" et co-réalise avec lui les films "Tant Mieux, Tant Mieux" et "10 anges". 

Dans les années 90, il devient le directeur du développement vidéo de la Maison de la danse et œuvre, avec le soutien de Guy Darmet et son équipe, pour une place grandissante de l'image vidéo au sein du théâtre à travers plusieurs initiatives :

   • Il fonde une vidéothèque de films de danse, d'accès public et gratuit. C'est une première en France. Poursuivant la documentation vidéo des spectacles, il en organise la gestion et la conservation.
  •  Il impulse la création d'un vidéo-bar et d'une salle de projection vidéo dédiée à l'accueil scolaire.
  •  Il initie les "présentations de saisons" en image.
  •  Il conçoit l'édition du DVD "Le tour du monde en 80 danses", une vidéothèque de poche produite par la Maison de la Danse pour le secteur éducatif.

   •  Il lance la collection « Scènes d'écran » pour la télévision et le web,  il entreprend la conversion numérique de la vidéothèque et crée Numeridanse.
 

Ses principaux documentaires sont : "Enchaînement", "Planète Bagouet", "Montpellier le Saut de l'Ange", "Carolyn Carlson, a woman of many faces", "Grand Ecart", "Mama Africa", "C'est pas facile", "Lyon, le pas de deux d'une ville", "Le Défilé", "Un Rêve de cirque".
  Il a également réalisé des films de spectacle : "Song", "Vu d'Ici" (Carolyn Carlson),"Tant Mieux, Tant Mieux", "10 anges", "Necesito" et "So Schnell", (Dominique Bagouet), "Im bade wannen","Flut" et "Wandelung" ( Susanne Linke), "Le Cabaret Latin" (Karine Saporta), "La danse du temps"(Régine Chopinot), "Nuit Blanche"( Abou Lagraa), "Le Témoin" (Claude Brumachon), "Corps est Graphique" (Käfig), "Seule" et "WMD" (Françoise et Dominique Dupuy), " La Veillée des Abysses" (James Thiérrée), Agwa »(Mourad Merzouki), Fuenteovejuna (Antonio Gadès), Blue Lady revisted (Carolyn Carlson)…
 

Source : Maison de la Danse de Lyon

La Liseuse

Georges Appeix fonde la compagnie La Liseuse en 1984, dont le nom évoquait avant  tout « La Liseuse sur fond noir » de Matisse qui est sur le mur du bureau et dont les couleurs avait servi pour les costumes de la pièce  « Le Bel Été », et, aussi, la littérature.

Installée à Marseille depuis 1991 et à la Friche la Belle de Mai  depuis 1993, La Liseuse a produit une quarantaine de pièces de danse  contemporaine, allant du solo à la pièce pour une dizaine  d’interprètes. 


Source : La Liseuse

En savoir plus : www.laliseuse.org

Antiquités

Chorégraphie : Georges Appaix

Interprétation : Catherine Rees / Georges Appaix / Jean-Pascal Gilly / Muriel Corbel / Pascale Luce / Sabine Macher

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Maison de la Danse de Lyon - Charles Picq, 1987

Nos suggestions de videos
03:01

Peekaboo

Goecke, Marco (France)

  • Ajouter à la playlist
03:42

Seeds (retour à la terre)

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

L'après-midi d'un faune

Nijinsky, Vaslav (France)

  • Ajouter à la playlist
12:17

Le beau mariage

Michard, Alain (Le beau mariage - extraits.mp4)

  • Ajouter à la playlist
02:37

Chronique d'une conversation sensible -TEASER

Edith Chateau, (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
02:58

Asobu

Nadj, Josef (Hungary)

  • Ajouter à la playlist
02:55

Removing

Soulier, Noé (France)

  • Ajouter à la playlist
02:45

Mouvement sur Mouvement

Soulier, Noé (France)

  • Ajouter à la playlist
01:00:52

Fragments d'Olympe

Brumachon, Claude (France)

  • Ajouter à la playlist
03:20

Fragments d'Olympe

Brumachon, Claude (France)

  • Ajouter à la playlist
04:29

Dance! Copy! Right?

Winkler, Christoph (Germany)

  • Ajouter à la playlist
06:41

Ces poussières

Diverrès, Catherine (France)

  • Ajouter à la playlist
05:17

Dance! Copy! Right?

Winkler, Christoph (Germany)

  • Ajouter à la playlist
29:02

Acte sans parole I

Dupuy, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
02:31

l'Étranger [Teaser]

Gallotta, Jean-Claude (France)

  • Ajouter à la playlist
01:27:28

Inanna

Inanna (France)

  • Ajouter à la playlist
02:52

Weaving Chaos

Carvalho, Tânia (Portugal)

  • Ajouter à la playlist
52:28

OZOON

Nadj, Josef (France)

  • Ajouter à la playlist
58:31

La jeune fille et la mort

Lebrun, Thomas (France)

  • Ajouter à la playlist
09:22

Insensiblement

Gourfink, Myriam (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Noé Soulier : Repenser le mouvement

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

Noé Soulier : Repenser le mouvement

Exposition virtuelle

Découvrez le travail du chorégraphe Noé Soulier à travers cette exposition, réalisée par un groupe d'étudiants de l'Université de Lyon 2 issus du Master Arts de la scène et du spectacle vivant (théâtre et danse), en collaboration avec la Biennale de la danse - édition 2021 et Numeridanse. 

Découvrir
En savoir plus

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

K. Danse - Jean-Marc Matos

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

Créations de spectacles, performances participatives et installations mêlant danse contemporaine et arts numériques interactifs. Une constante dialectique entre le corps vivant (vécu) et le corps visuel (donné à voir ou virtuel). Une exposition proposée par Jean-Marc Matos, chorégraphe de la compagnie K. Danse.

Découvrir
En savoir plus

Rencontres avec la littérature

Parcours

Centre national de la danse

Rencontres avec la littérature

Parcours

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Découvrir
En savoir plus

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Parcours

Céline Roux

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Parcours

Si le 19e siècle est celui du romantisme, l’entrée dans le nouveau siècle est synonyme de modernité ! Ce sera quelques décennies plus tard que lui sera attribué a posteriori un nom : « le néo-classique ».

Découvrir
En savoir plus

La petite histoire de Numeridanse

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

La petite histoire de Numeridanse

Exposition virtuelle

Comment ce projet un peu fou a-t-il été créé ? Et par qui ? Voici une exposition virtuelle qui nous permettra de répondre à toutes les questions que vous pourriez vous poser sur Numeridanse,  l’occasion aussi de vous raconter notre histoire, et surtout celle de la  plateforme...  

Découvrir
En savoir plus

La filiation « américaine » de la danse moderne. [1930-1950] De la Modern Dance expressive à une vision moderne abstraite.

Parcours

Céline Roux

La filiation « américaine » de la danse moderne. [1930-1950] De la Modern Dance expressive à une vision moderne abstraite.

Parcours

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus