Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Le Corsaire

Maison de la danse 2005 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Leimanis, Aivars (Latvia)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la danse

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Le Corsaire

Maison de la danse 2005 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Leimanis, Aivars (Latvia)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la danse

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Le Corsaire

Bienvenue à la Lettonie, son opéra national de la capitale Riga, son ballet, son orchestre. Durant une semaine, cinquante-huit danseurs et quarante-deux musiciens investissent la Maison pour donner deux chefs-d’œuvre du répertoire classique dans sa plus pure expression : Le Lac des cygnes et Le Corsaire.Une première en France pour cet ensemble de musiciens et de danseurs dirigé et formé dans la plus exigeante tradition.

C’est ici qu’Alexander Godunov et Mikhail Baryshnikov firent leurs premiers pas ! Le Lac… sur la partition de Tchaïkovski, demeure un symbole d'harmonie et de perfection. La rigueur, l'exigence, la grande technique et la précision que son interprétation nécessite soulèvent l'admiration et l'adhésion. Le Corsaire quant à lui est surtout connu grâce à son fameux Pas de deux -en fait un Pas de trois !- donné dans tous les galas ou concours internationaux. Très rares sont les occasions de découvrir le ballet dans son intégralité. Et pourtant l’univers convoqué ici est des plus pittoresques : des corsaires en Méditerranée sur un navire qui coule dans la tempête, le palais du pacha qui profite des plaisirs de son harem… Dans ces deux joyaux romantiques, l’Opéra de Riga impose la discipline de ses ensembles, l’exemplarité de ses étoiles virtuoses et la brillance des mises en scène. Une occasion unique de retrouver la danse

classique au plus haut niveau avec ses partitions jouées en direct dans l’écrin d’un théâtre.


Source : programme de la Maison de la Danse de Lyon


"Les jeunes danseurs du Ballet de l’Opéra de Riga, rompus à toutes les subtilités 

de la danse et à l’intensité dramatique du livret, excellent dans ce Lac magistral."

Dance Magazine


"Une intrigue pleine de rebondissements, un cadre exotique. (…) La chorégraphie du

Corsaire semble jaillir de la musique d’Adolphe Adam, et suit ses courbes capricieuses,

son dynamisme ou son lyrisme."

Ballet Magazine

Leimanis, Aivars

AIVARS LEIMANIS est le directeur artistique de la compagnie nationale de ballet de Lettonie depuis 1993. 

En 1976, il est diplômé de l'école de chorégraphie de Riga. De 1989 à 1995, il a étudié à la Faculté des maîtres de ballet de l'Académie russe des arts du théâtre (GITIS), spécialité de chorégraphe. En 1995, il obtient le diplôme de Master of Arts. 

Il a été soliste de ballet du Ballet national de Lettonie de 1976 à 1996 où son répertoire comprenait des rôles principaux dans les ballets Casse-Noisette, Giselle, Don Quichotte, La Belle au bois dormant, Le Corsaire, Cendrillon entre autres. En tant que soliste invité, il a dansé avec le ballet Bolchoï, le Ballet Philippines, le Ballet du Festival de Moscou et d'autres compagnies de ballet en République tchèque, en Russie et en Azerbaïdjan. 

De 1989 à 1993, il a dansé dans le Star Group de Vladimir Vasilyev et Yekaterina Maksimova. Au Ballet national de Lettonie, il a chorégraphié et mis en scène de nombreux ballets : Francesca da Rimini, La Vie, Fuete, Atlantis, La Bayadère, Le Corsaire, Le Lac des cygnes, Casse-Noisette, La Belle au bois dormant, Giselle, Raymonda, Don Quihote, Coppélia, La Fontaine de Bakhchisaray, Karlsson Flies et Antonija# Silmači. Cette dernière a reçu un prix de la danse lettone 2019 en tant que meilleure production de ballet et Karlsson Flies a reçu le prix de la grande musique lettone et le prix spécial de "Latvijas Gāze" en tant que meilleure performance de l'année.

En 2008, Aivars Leimanis a reçu le prix Helēnas Tangijevas - Birznieces pour ses réalisations exceptionnelles dans l'art du ballet, en 1999, il a reçu le prix de la nuit des joueurs pour la chorégraphie du ballet Coppélia. En 2003, il a reçu l'Ordre letton des trois étoiles.  Aivars Leimanis a mis en scène des danses pour l'opéra Aida (productions à Riga et en Slovénie) et l'opéra Rose and Blood, ainsi que des miniatures de ballet (Prix du meilleur chorégraphe à Budapest '98). 

De 1999 à 2005, il a combiné le travail au sein du Ballet national de Lettonie avec le poste de membre du conseil d'administration du conseil municipal de Riga. De 1999 à 2001, il a été président du comité de la culture, de l'art et de la religion au conseil municipal de Riga. Il est président du jury du Concours international de ballet de la Baltique, membre du jury de concours de ballet en Corée, en Russie, en Suède et aux États-Unis. 


Source : Latvian National Opera

Picq, Charles

Auteur, réalisateur et vidéaste, Charles Picq (1952-2012) entre dans la vie professionnelle dans les années 70 par le théâtre et la photographie. Après une reprise  d'études (Maîtrise de Linguistique - Lyon II, Maîtrise des Sciences et Techniques de la Communication - Grenoble III), il se consacre à la vidéo, d'abord dans le champ des arts plastiques à l'Espace Lyonnais d'Art Contemporain (ELAC) et avec le  groupe "Frigo", puis dans celui de la danse.

Dès la création de la Maison de la Danse à Lyon en 1980, il est sollicité pour y entreprendre un travail de documentation vidéo qu'il poursuit toujours depuis. Durant les années 80, marquées en France par l'explosion de la danse  contemporaine et le développement de l'image vidéo, il fait de nombreuses rencontres avec des artistes tels qu'Andy Degroat, Dominique Bagouet, Carolyn Carlson, Régine Chopinot, Susanne Linke, Joëlle Bouvier et Régis Obadia, Michel Kelemenis. Son activité se déploie dans le champ de la création avec des installations et des vidéos en scène, ainsi que dans celui de la télévision avec des spectacles filmés, des recréations et des documentaires. Avec Dominique Bagouet (80-90), la rencontre est particulière. Il documente sa création, l'assiste sur " Le Crawl de Lucien" et co-réalise avec lui les films "Tant Mieux, Tant Mieux" et "10 anges". 

Dans les années 90, il devient le directeur du développement vidéo de la Maison de la danse et œuvre, avec le soutien de Guy Darmet et son équipe, pour une place grandissante de l'image vidéo au sein du théâtre à travers plusieurs initiatives :

   • Il fonde une vidéothèque de films de danse, d'accès public et gratuit. C'est une première en France. Poursuivant la documentation vidéo des spectacles, il en organise la gestion et la conservation.
  •  Il impulse la création d'un vidéo-bar et d'une salle de projection vidéo dédiée à l'accueil scolaire.
  •  Il initie les "présentations de saisons" en image.
  •  Il conçoit l'édition du DVD "Le tour du monde en 80 danses", une vidéothèque de poche produite par la Maison de la Danse pour le secteur éducatif.

   •  Il lance la collection « Scènes d'écran » pour la télévision et le web,  il entreprend la conversion numérique de la vidéothèque et crée Numeridanse.
 

Ses principaux documentaires sont : "Enchaînement", "Planète Bagouet", "Montpellier le Saut de l'Ange", "Carolyn Carlson, a woman of many faces", "Grand Ecart", "Mama Africa", "C'est pas facile", "Lyon, le pas de deux d'une ville", "Le Défilé", "Un Rêve de cirque".
  Il a également réalisé des films de spectacle : "Song", "Vu d'Ici" (Carolyn Carlson),"Tant Mieux, Tant Mieux", "10 anges", "Necesito" et "So Schnell", (Dominique Bagouet), "Im bade wannen","Flut" et "Wandelung" ( Susanne Linke), "Le Cabaret Latin" (Karine Saporta), "La danse du temps"(Régine Chopinot), "Nuit Blanche"( Abou Lagraa), "Le Témoin" (Claude Brumachon), "Corps est Graphique" (Käfig), "Seule" et "WMD" (Françoise et Dominique Dupuy), " La Veillée des Abysses" (James Thiérrée), Agwa »(Mourad Merzouki), Fuenteovejuna (Antonio Gadès), Blue Lady revisted (Carolyn Carlson)…
 

Source : Maison de la Danse de Lyon

Ballet national de Lettonie

 Le Ballet national de Lettonie est la seule compagnie de ballet professionnelle en Lettonie. L'histoire de plus de quatre-vingt-dix ans du ballet letton est étroitement liée aux plus belles traditions de l'école russe de ballet classique. De cette façon, les traditions du ballet classique russe ont été transmises de génération en génération et ont finalement donné au monde des stars du ballet telles que Mikhail Baryshnikov, Māris Liepa et Alexandr Godunov, formés à Riga. 


Le ballet letton est né le 1er décembre 1922 (bien que la compagnie ait commencé à se former beaucoup plus tôt - elle a été fondée en 1918 dans le cadre de la compagnie d'opéra letton sous la direction du maître de ballet Voldemārs Komisārs). Cette nuit-là, le rideau s'est ouvert sur la première production complète de la compagnie, La Fille mal gardée de Peter Ludwig Hertel, basée sur la production de l'œuvre de Marius Petipa à Saint-Pétersbourg en 1885 et mise en scène par Nikolai Sergeyev. Dans les années 1920, l'ex-prima ballerine du théâtre Mariinsky Alexandra Fyodorova, membre de la célèbre famille Fokine, a commencé à travailler comme danseuse de ballet et chorégraphe en mettant en scène de nombreux spectacles de ballet sur la base de la chorégraphie de Marius Petipa, Lev Ivanov et Mikhail Fokine. Sous sa direction, la compagnie a acquis une respectabilité artistique et des progrès techniques considérables. En 1932, Anatole Viltzak, ancien soliste de ballet du Théâtre Mariinsky, de la Compagnie de ballet russe Serge Diaghilev et d'autres célèbres compagnies de ballet européennes, prend la tête du Ballet LNO. Le talentueux danseur et chorégraphe Osvalds Lēmanis était le maître de ballet en chef du LNO Ballet en 1934-1944. Après la Seconde Guerre mondiale, le ballet est confié à Helēna Tangijeva-Birzniece ; elle avait étudié à Saint-Pétersbourg avec la légendaire professeur de ballet Agrippina Vaganova. Helēna Tangijeva-Birzniece était le prédécesseur de Yevgeny Čanga, Irēna Strode, Aleksandrs Lembergs, Janīna Pankrate, Modris Cers, Lita Beiris dans les années suivantes et Aivars Leimanis qui est le directeur artistique du LNO Ballet depuis 1993.


Aujourd'hui, le répertoire du Ballet national de Lettonie est fondé sur les "perles" du ballet classique - comme Giselle, Le Lac des cygnes, Casse-Noisette, Don Quichotte, Le Corsaire, La Bayadère - ainsi que sur des productions classiques de chorégraphes contemporains devenus les favoris du public, comme Coppélia, La fontaine de Bakhchisaray et The Bright Stream. Le ballet complexe et raffiné du légendaire chorégraphe Boris Eifman Anna Karenina, le Messie du chorégraphe argentin Mauricio Wainrot et l'exceptionnelle chorégraphe russe Alla Sigalova Othello enrichissent le répertoire avec des éléments de danse moderne et montrent l'habileté de nos danseurs dans le ballet contemporain. 


Source : The Latvian National Opera

Le Corsaire

Direction artistique / Conception : Aivars Leimanis

Chorégraphie : Aivars Leimanis

Musique originale : Piotr Illitch Tchaïkovsky

Lumières : David Harvey

Costumes : Vecella Varslavane

Décors : Liga Purmale

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Maison de la Danse de Lyon - Charles Picq, 2005

Durée : 165'

Nos suggestions de videos
02:55

Relâche

  • Ajouter à la playlist
03:04

Lobby

Zebiri, Moncef (France)

  • Ajouter à la playlist
01:39

Mirages — les âmes boréales - teaser

Ben Aïm, Christian & François (France)

  • Ajouter à la playlist
48:04

Peuplé, dépeuplé

Ben Aïm, Christian & François (France)

  • Ajouter à la playlist
02:13

Peuplé, dépeuplé - Teaser

Ben Aïm, Christian & François (France)

  • Ajouter à la playlist
01:18:58

Heroes

Huynh, Emmanuelle (France)

  • Ajouter à la playlist
15:34

Cendrillon

Malandain, Thierry (France)

  • Ajouter à la playlist
03:58

Impair - focus

Brabant, Jérôme (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
14:31

DéBaTailles [transmission 2015]

Plassard, Denis (France)

  • Ajouter à la playlist
24:23

Triton (audiodescription)

  • Ajouter à la playlist
04:00

Tschägg

Eidenbenz, Lucie (France)

  • Ajouter à la playlist
04:52

Commedia

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
10:54

Carolyn Carlson et Michel Portal

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
03:48

Synchronicity

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

L'après-midi d'un faune

Nijinsky, Vaslav (France)

  • Ajouter à la playlist
03:18

Under my skin

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
04:56

Altered Natives' Say Yes to Another Excess - TWERK

Bengolea, Cecilia (France)

  • Ajouter à la playlist
04:26

Думи мої - Dumy Moyi

Chaignaud, François (France)

  • Ajouter à la playlist
03:10

Et mon cœur a vu à foison

Richard, Alban (France)

  • Ajouter à la playlist
03:02

Lointain

Richard, Alban (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

fr/en/

CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM ET L'ÉLAN VITAL - échappées chorégraphiques salvatrices

Exposition virtuelle

fr/en/

La compagnie Vlovajobpru

Exposition virtuelle

fr/en/

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Si le 19e siècle est celui du romantisme, l’entrée dans le nouveau siècle est synonyme de modernité ! Ce sera quelques décennies plus tard que lui sera attribué a posteriori un nom : « le néo-classique ».

Parcours

fr/en/

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

fr/en/

[1930-1960] : Entre Europe et Etats-Unis, un néoclassicisme à l’écoute de son temps

Les Ballets russes ont ouvert la porte à ce qui sera nommé plus tard : le néoclassique. A l’époque, l’expression « ballet moderne » est souvent utilisée pour définir ce renouvellement esthétique : un savant mélange de tradition et d’innovation définit par chaque chorégraphe.

Parcours

fr/en/

La Nouvelle Danse Française des années 80

En France, à l’aube des années 80, une génération de jeunes s’empare du corps dansant pour esquisser leur vision singulière du monde. 

Parcours

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

[1970-2018] Développements néoclassiques : diffusion mondiale, répertoires multiples et dialogues avec la danse contemporaine

Avec les années 1970, l’élan des artistes vers un nouveau classique a plus d’un demi-siècle et ainsi plusieurs générations se sont déjà déployées depuis les Ballets Russes. Au fil des décennies, chacun a défendu ou défend la danse classique sous le signe de la nouveauté, de la singularité, de la connexion avec les autres arts et avec les préoccupations de son temps.

Parcours

fr/en/

Quand le réel s'invite

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Parcours

fr/en/

Danse et performance

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Parcours

fr/en/

La ronde

 De l’importance de la Ronde en danse aujourd’hui.

Parcours

fr/en/

Le ballet poussé à bout

L'évolution du ballet, de sa forme romantique au néo-classique.

Parcours

fr/en/

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

fr/en/

La Fondation BNP Paribas

Exposition virtuelle

fr/en/

Pantomimes

Présentation de la pantomime dans les différents courants de la danse.

Parcours

fr/en/

Féminin - Masculin

Promenade entre les différentes conceptions et réceptions des genres dans les différents styles et époques de la danse.

Parcours

fr/en/

Danse et arts plastiques

Danse et arts plastiques sont parfois en collaboration sur scène. Ce Parcours ne peut aborder toutes les formes de leurs relations ; il tente seulement de montrer l'importance de la création plastique dans certaines chorégraphies.

Parcours

fr/en/

La petite histoire de Numeridanse

Exposition virtuelle

fr/en/

La filiation « américaine » de la danse moderne. [1930-1950] De la Modern Dance expressive à une vision moderne abstraite.

Parcours

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus