Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Evening songs

Maison de la danse 2011 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Kylián, Jiří (Czech Republic)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la danse , Saisons 2010 > 2019

Producteur vidéo : Maison de la Danse de Lyon

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Evening songs

Maison de la danse 2011 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Kylián, Jiří (Czech Republic)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la danse , Saisons 2010 > 2019

Producteur vidéo : Maison de la Danse de Lyon

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Evening Song

Pour cette chorégraphie raffinée et poétique pour trois couples, le maître chorégraphe Jiří Kylián a choisi la musique de son compatriote Antonín Dvořák. Les mouvements semblent, très subtilement, sortir du silence et se dissoudre ensuite subtilement dans le silence, créant une atmosphère de rêve. Il est merveilleux de voir comment Kylián «chorégraphie» les robes des danseurs, presque comme une extension sculpturale de leur corps. Kylián a créé Evening Songs en 1987 après le ballet occasionnel à grande échelle Joris en de Draak. Il ressentait le besoin, dit-il, de revenir au geste simple, aux idéaux de sa jeunesse et à ces choses qui comptent vraiment dans ce monde où l'intimité semble souvent perdue. 

Source : Introdans

En savoir plus :  www.introdans.nl 

Kylián, Jiří

Pendant plus de trente ans, le chorégraphe international Jiří Kylián (Tchécoslovaquie, 1947) a été directeur artistique et chorégraphe résident au Nederlands Dans Theater. Tout au long de sa carrière, il a créé un total de 75 chorégraphies pour le NDT. En 2009, sa pièce « Mémoires d’Oubliettes » a marqué la fin de leur collaboration. Depuis lors, il oriente son approche créative vers des projets à plus petite échelle. Kylián crée de nombreuses autres pièces pour des compagnies du monde entier, telles que le Stuttgart Ballet, l’Opéra de Paris, le Munich Bayerisches Staatsballett ou le Ballet de Tokyo. Il a reçu de nombreuses récompenses et distinctions internationales prestigieuses.

Jiří Kylián débute sa carrière à l’âge de neuf ans à l’École du Ballet national de Prague. En 1962, il est accepté au Conservatoire de Prague. Il quitte la ville en 1967 après avoir reçu une bourse de la Royal Ballet School de Londres. Il rejoint ensuite le Stuttgart Ballet dirigé par John Cranko et y fait ses débuts de chorégraphe avec « Paradox » pour le Noverre Gesellschaft. Après la création de trois ballets pour le NDT (« Viewers », « Stoolgame » et « La Cathédrale Engloutie »), il devient en 1975 le co-directeur artistique de la compagnie avec Hans Knill. Au cours du festival de Charleston de 1978, aux États-Unis, Kylián place le NDT sur la scène internationale avec « Sinfonietta » (Leoš Janácek). La même année, il fonde le NDT 2, aux côtés de Carel Birnie, dont l’objectif d’alors, et encore celui d’aujourd’hui, est de donner aux jeunes danseurs la possibilité de faire progresser leurs compétences et leurs talents. En 1991, il lance le NDT 3, une compagnie qui crée des opportunités pour les danseurs les « plus anciens ». Le NDT se distingue comme la première compagnie du monde à mettre en évidence les trois étapes de la vie d’un danseur. Après des états de service extraordinaires, Kylián cède la direction artistique en 1999 tout en restant associé à la compagnie de danse en tant que chorégraphe résident jusqu’en 2009.


Source : Site du NDT


En savoir plus : ndt.nl/en/home.html

Picq, Charles

Auteur, réalisateur et vidéaste, Charles Picq (1952-2012) entre dans la vie professionnelle dans les années 70 par le théâtre et la photographie. Après une reprise  d'études (Maîtrise de Linguistique - Lyon II, Maîtrise des Sciences et Techniques de la Communication - Grenoble III), il se consacre à la vidéo, d'abord dans le champ des arts plastiques à l'Espace Lyonnais d'Art Contemporain (ELAC) et avec le  groupe "Frigo", puis dans celui de la danse.

Dès la création de la Maison de la Danse à Lyon en 1980, il est sollicité pour y entreprendre un travail de documentation vidéo qu'il poursuit toujours depuis. Durant les années 80, marquées en France par l'explosion de la danse  contemporaine et le développement de l'image vidéo, il fait de nombreuses rencontres avec des artistes tels qu'Andy Degroat, Dominique Bagouet, Carolyn Carlson, Régine Chopinot, Susanne Linke, Joëlle Bouvier et Régis Obadia, Michel Kelemenis. Son activité se déploie dans le champ de la création avec des installations et des vidéos en scène, ainsi que dans celui de la télévision avec des spectacles filmés, des recréations et des documentaires. Avec Dominique Bagouet (80-90), la rencontre est particulière. Il documente sa création, l'assiste sur " Le Crawl de Lucien" et co-réalise avec lui les films "Tant Mieux, Tant Mieux" et "10 anges". 

Dans les années 90, il devient le directeur du développement vidéo de la Maison de la danse et œuvre, avec le soutien de Guy Darmet et son équipe, pour une place grandissante de l'image vidéo au sein du théâtre à travers plusieurs initiatives :

   • Il fonde une vidéothèque de films de danse, d'accès public et gratuit. C'est une première en France. Poursuivant la documentation vidéo des spectacles, il en organise la gestion et la conservation.
  •  Il impulse la création d'un vidéo-bar et d'une salle de projection vidéo dédiée à l'accueil scolaire.
  •  Il initie les "présentations de saisons" en image.
  •  Il conçoit l'édition du DVD "Le tour du monde en 80 danses", une vidéothèque de poche produite par la Maison de la Danse pour le secteur éducatif.

   •  Il lance la collection « Scènes d'écran » pour la télévision et le web,  il entreprend la conversion numérique de la vidéothèque et crée Numeridanse.
 

Ses principaux documentaires sont : "Enchaînement", "Planète Bagouet", "Montpellier le Saut de l'Ange", "Carolyn Carlson, a woman of many faces", "Grand Ecart", "Mama Africa", "C'est pas facile", "Lyon, le pas de deux d'une ville", "Le Défilé", "Un Rêve de cirque".
  Il a également réalisé des films de spectacle : "Song", "Vu d'Ici" (Carolyn Carlson),"Tant Mieux, Tant Mieux", "10 anges", "Necesito" et "So Schnell", (Dominique Bagouet), "Im bade wannen","Flut" et "Wandelung" ( Susanne Linke), "Le Cabaret Latin" (Karine Saporta), "La danse du temps"(Régine Chopinot), "Nuit Blanche"( Abou Lagraa), "Le Témoin" (Claude Brumachon), "Corps est Graphique" (Käfig), "Seule" et "WMD" (Françoise et Dominique Dupuy), " La Veillée des Abysses" (James Thiérrée), Agwa »(Mourad Merzouki), Fuenteovejuna (Antonio Gadès), Blue Lady revisted (Carolyn Carlson)…
 

Source : Maison de la Danse de Lyon

Introdans Ensemble for youth

Direction artistique: Roel Voorintholt

Année de création: 1989

Depuis 1971, Introdans a constitué un important répertoire de danse contemporaine et exécute des représentations professionnelles pour les adultes comme pour les enfants. Le concept Introdans, qui aspire à la variation, l'accessibilité, la qualité et l'allure, tant pour les jeunes que pour les adultes, s'est fait une réputation solidement établie et toujours croissante aux Pays-Bas comme à l'étranger. Depuis le mois de septembre 1989, Introdans a établi un ensemble autonome spécifiquement pour les jeunes : «Introdans Ensemble for Youth» (Introdans Ensemble pour les Jeunes), dont Roel Voorintholt est le directeur artistique. Sous sa direction dynamique, ce groupe connaît un grand essor. Avec un répertoire qui comprend entre autres des œuvres de Hans van Manen, JiriKylián et Nils Christe, la danse pour les jeunes atteint ici le plus haut niveau de qualité et d'exigence. Le directeur artistique d'Introdans, Roel Voorintholt fait ses débuts dans la compagnie en 1983 et en devient l'un des principaux interprètes. En 1989, il est nommé à la direction du «département jeunes» de la compagnie qui devient Introdans Ensemble for Youth. Les activités de la compagnie se développent rapidement et remportent un grand succès auprès du public. En reconnaissance de son travail pour la ville d'Arnhem, on remet à Roel Voorintholt le "Arnhems Meisje award" en 1993, et en 1997 le "Perspektiefprijs". En 2004, il a été fait le "Chevalier dans l'Ordre d'Orange-Nassau". En 2008 Roel Voorintholt a gagné le "Prix de la Critique de l'Association de Critiques néerlandaise de Théâtre" pour ses efforts de réévaluation de la danse pour le jeune public. En 2005 il est nommé directeur artistique d'Introdans

Source : Programme de salle de la Maison de la Danse

En savoir plus

introdans.nl

 

Evening Song

Chorégraphie : Jiří Kylián

Interprétation : Introdans Ensemble for Youth

Musique additionnelle : Antonín Dvořák

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Maison de la Danse de Lyon, Charles Picq - 2011

Nos suggestions de videos
53:17

ECHOA (2021 Edit / multicam)

  • Ajouter à la playlist
03:00

A Swan Lake

Ekman, Alexander (Norway)

  • Ajouter à la playlist
03:03

Hommage à Hoagy Carmichael

Bufalina, Brenda (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Pond

Nikolaïs, Alwin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Jazz Tap Ensemble

  • Ajouter à la playlist
03:00

Les pas perdus

Petit, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Espoir 95

Wolliaston, Elsa (France)

  • Ajouter à la playlist
17:55

Récits d'une création

Boussouf, Fouad (France)

  • Ajouter à la playlist
17:07

Rui Horta et Adrien Ouaki pour le JBTO

Horta, Rui (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Coréografia Para Ouvir

Rodovalho, Henrique (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Las Horas

Perez-Salas, Tania (France)

  • Ajouter à la playlist
02:52

Verbum

Jones, Bill T. (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Doxy

Weber, Sam (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

My favorite things

Sumbry Edwards, Dormeshia (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Solo X

K. Grant, Derick (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Solo

Dally, Lynn (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

You gotta move

Dally, Lynn (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Que reste-t-il de nos amours ?

Bugdahn, Michael (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Scène nomade / Poèmes

Tabakov, Sophie (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

En sus 13

Pericet, Olga (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

fr/en/

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

fr/en/

(LA)HORDE : RÉSISTER ENSEMBLE

Exposition virtuelle

fr/en/

CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM ET L'ÉLAN VITAL - échappées chorégraphiques salvatrices

Exposition virtuelle

fr/en/

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Exposition virtuelle

fr/en/

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Si le 19e siècle est celui du romantisme, l’entrée dans le nouveau siècle est synonyme de modernité ! Ce sera quelques décennies plus tard que lui sera attribué a posteriori un nom : « le néo-classique ».

Parcours

fr/en/

Latitudes contemporaines

Exposition virtuelle

fr/en/

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

fr/en/

[1930-1960] : Entre Europe et Etats-Unis, un néoclassicisme à l’écoute de son temps

Les Ballets russes ont ouvert la porte à ce qui sera nommé plus tard : le néoclassique. A l’époque, l’expression « ballet moderne » est souvent utilisée pour définir ce renouvellement esthétique : un savant mélange de tradition et d’innovation définit par chaque chorégraphe.

Parcours

fr/en/

Amala Dianor : danser pour donner à voir

Exposition virtuelle

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

[1970-2018] Développements néoclassiques : diffusion mondiale, répertoires multiples et dialogues avec la danse contemporaine

Avec les années 1970, l’élan des artistes vers un nouveau classique a plus d’un demi-siècle et ainsi plusieurs générations se sont déjà déployées depuis les Ballets Russes. Au fil des décennies, chacun a défendu ou défend la danse classique sous le signe de la nouveauté, de la singularité, de la connexion avec les autres arts et avec les préoccupations de son temps.

Parcours

fr/en/

les ballets C de la B et l'esthétique du réel

Exposition virtuelle

fr/en/

Quand le réel s'invite

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Parcours

fr/en/

La ronde

 De l’importance de la Ronde en danse aujourd’hui.

Parcours

fr/en/

Folklores dites-vous ?

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Parcours

fr/en/

La danse au Québec : identités multiples

Deuxième volet du parcours consacré à la danse au Québec, celui-ci est centré sur la notion de collectif, d’être-ensemble.

Parcours

fr/en/

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

fr/en/

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

fr/en/

Féminin - Masculin

Promenade entre les différentes conceptions et réceptions des genres dans les différents styles et époques de la danse.

Parcours

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus