Skip to main content
Back to search
  • Add to playlist

Sing Sing

Sing Sing (2002) - Contemporary Music

Music: Kronos Quartet

Duration: 10 min

Piece created in response to the attacks
September 11, 2001. She questions the
relation beetwen power , authority and procedures
draconian .

Carlès, James

James Carles is a choreographer, researcher and lecturer. He received initial training in dance and music of Africa and its Diaspora and then trained with the great names of modern dance in New York and London mainly. Since 1992, he hired an artistic and analytical approach that explores the “places junctions” between the dances, rhythms and philosophies of Africa and its Diaspora with technical and western thoughts frames. To date, his company’s directory contains more than fifty pieces of his own creation and authors like Katherine Dunham, Pearl Primus, Talley Beatty, Asadata Dafora, Geraldine Armstrong, Rick Odums, Wayne Barbaste, Carolyn Carlson, Robyn Orlin, etc.


Dancer soloist and outstanding performer, James Carles was performer and artistic collaborator for not only numerous “all music” ranging from Baroque to contemporary music, through jazz; but also choreographers such as Carolyn Carlson, Robyn Orlin, Rui Horta, Myriam Naisy, etc.

Artist associated with Astrada- Jazz In Marciac 2012-2014, research associate in the laboratory of the University LLA Créatis Jean Jaures Toulouse, James Carles is particularly invests in heritage projects for diversity and diffusion of choreographic culture. He is also founder and artistic director of the festival “Dances and Black Continents”.

Carlès, James

Since 2016, James Carlès has made the choice to make available to the public a selection of its videos.

Centre chorégraphique James Carlès

L’histoire

C’est en 1992 que James Carlès crée l’Apca-Compagnie.
Petit à petit, le projet a évolué :
– en 1998 avec le Centre de Danse, afin de transmettre et perpétuer un travail artistique et culturel engagé.
–  en 1999 le Festival “Danse à Toulouse” qui deviendra en 2007 le  festival « Danses et Continents Noirs » fait son apparition, vitrine de  cette démarche atypique de valorisation des danses sociales.
– en 2000 vient à son tour la Formation Professionnelle, interdisciplinaire et interculturelle.


Le rayonnement à l’international et les partenaires.

Le centre bénéficie désormais d’un  positionnement fort à l’international. En effet, son rayonnement au fil  des années s’est installé grâce à la qualité du travail pédagogique et  artistique réalisé, les tournées internationales de la Compagnie James  Carlès Danse & Co et les différentes compagnies venues des 4 coins  du monde que nous accueillons chaque saison lors du Festival Danses et  Continents Noirs. Enfin, grâce à des partenariats actifs tissés avec des  structures qui comptent à la fois sur le plan artistique, pédagogique  et institutionnel.
On peut citer entre autre : Les Compagnies ATDK  & Parts en Belgique, Hofesh Schester ou Akram Khan en Angleterre,  Batsheva en Israël, Alvin Ailey aux USA, l’Université Jean Jaurès à  Toulouse, les Centres Chorégraphiques Nationaux, l’Association des  Centres de Développement Chorégraphiques (ACDC), l’Institut National de  l’image (INA), le Centre National de la Danse (CND), le Centre National  de la Danse Contemporaine d’Angers, etc.
 

Le nouveau projet

En 23 ans, le projet artistique a  trouvé sa force grâce à son contenu, sa cohérence et la qualité des  partenaires impliqués. Dans un souci de donner une meilleure lisibilité  au projet et un nouvel élan au projet, de faire face aux nouveaux enjeux  (économiques, artistiques, sociaux) que le monde actuel nous offre,  James Carles a redéfini son projet artistique en lui donnant une  nouvelle identité. Le Centre James Carles devient le Centre  Chorégraphique James Carles.
Cette nouvelle entité regroupe dans une ligne artistique cohérente :
– L’école de danse
– Le centre de formation professionnelle
– La compagnie James Carles Danse & Co (ex James Carles)
– Le festival international Danses et Continents Noirs
– Des temps de résidence pédagogique avec des artistes (stages et master classes)
Cette nouvelle »identité » artistique, traduit les points suivants :
1/  Une volonté de rendre lisible l’articulation et la cohérence du projet  global. En effet, c’est la même ligne artistique qui se décline sur tous  les projets.
2/ Une ligne artistique redéfinie ainsi :
– S’affranchir des catégorisations esthétiques existantes (jazz/contemporain/danses urbaines actuelles)
–  Affirmer une identité « contemporaine » à racines multiples; c’est à  dire, une identité dynamique, ouverte, qui se nourrit pleinement de  différentes traditions chorégraphiques et artistiques.
– Etre  attentif aux liens qui existent entre des « circulations corporelles »  (techniques du corps), les « circulations scéniques » (écritures  chorégraphiques, discours, etc…) et les cultures sociales qui les sous  tendent.
– Construire et accompagner des artistes et pédagogues dotés  d’une grande technique, au fait des enjeux de l’altérité, versatiles,  autonomes, libres, singuliers, confiants, capables de porter leur  parole, leur réflexion (ou celle de l’autre) sur le plateau et/ou en  studio.
3/ Se donner les moyens de développer significativement le contenu, la quantité artistique et pédagogique grâce à :
– Un meilleur maillage de collaboration avec des artistes et structures culturelles du territoire
–  Une confirmation et un développement des partenariats artistiques et  pédagogiques avec des compagnies, structures pédagogiques et culturelles  qui rayonnent sur le plan international
4/ Créer des conditions qui permettent d’offrir de meilleures opportunités professionnelles à nos étudiants
5/  Redéfinir le projet de la compagnie : le cycle de travail autour de  répertoire et du patrimoine étant achevé, les productions se feront  désormais par « projets », sous forme de « collaborations » avec des  individus ou des collectifs artistiques.
6/Orienter la programmation  du Festival sur des petites formes, mais qui interroge toujours les  enjeux de l’altérité sur la scène contemporaine et dans notre société.

Sing Sing

Choreography : James Carlès

Additionnal music : Kronos Quartet

Duration : 10 minutes

Our videos suggestions
05:55

Dance, if you want to enter my country!

Matsune, Michikazu (France)

  • Add to playlist
05:56

All the misery in the world

All the misery in the world (France)

  • Add to playlist
03:00

D.opa! [Dopamines of post-Athenians]

Apergi, Patricia (Greece)

  • Add to playlist
02:01

The spectator's moment (2022): Hofesh Shechter

Shechter, Hofesh (France)

  • Add to playlist
02:13

The spectator's moment (2015): Bill T. Jones

Jones, Bill T. (France)

  • Add to playlist
01:36:33

DANCE IS NOT ENOUGH

Winkler, Christoph (Germany)

  • Add to playlist
01:13:15

Absalon the Insurgent

Brumachon, Claude (France)

  • Add to playlist
26:09

Songook Yaakaar

Acogny, Germaine (Senegal)

  • Add to playlist
04:36

An encounter with Alain Platel

Platel, Alain (France)

  • Add to playlist
07:50

It's going to get worse and worse and worse, my friend

Gruwez, Lisbeth (Belgium)

  • Add to playlist
06:08

Waxtaan

Acogny, Germaine (Senegal)

  • Add to playlist
02:54

Waxtaan

Acogny, Germaine (Senegal)

  • Add to playlist
06:22

Corps politique

Léveillé, Daniel (Canada)

  • Add to playlist
Our themas suggestions

les ballets C de la B et l'esthétique du réel

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv
Université Lyon 2 - Arts de la scène et du spectacle vivant

les ballets C de la B et l'esthétique du réel

Exposition virtuelle

Découvrez les ballets C de la B à travers cette exposition, réalisée par un groupe d'étudiants de l'Université de Lyon 2 issus du Master Arts de la scène et du spectacle vivant (théâtre et danse), en collaboration avec la Biennale de la danse - édition 2021 et Numeridanse. 

Discover
Know more

Do you mean Folklores?

Parcours

Sarah Nouveau

Do you mean Folklores?

Parcours

Presentation of how choreographers are revisiting Folklore in contemporary creations.

Discover
Know more

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

Créée à Lyon en 1980, la Maison de la Danse fut le premier théâtre en Europe dédié exclusivement la danse. Avec plus de 150 000 spectateurs par saison et près de 200 levers de rideaux, la Maison de la Danse rassemble aujourd’hui un large public de spectacles très fédérateurs mais aussi d’œuvres innovantes et de recherche. Théâtre de diffusion mais aussi pôle européen de création et d’innovations numériques, la Maison de la Danse vous ouvre ses portes et vous dévoile ses projets.

Discover
Know more

Dance and percussion

Parcours

Camille Rocailleux

Dance and percussion

Parcours

Découvrez de quelles manières ont collaboré chorégraphes et éléments percussifs.

Discover
Know more

The committed artist

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

The committed artist

Parcours

In all the arts and here especially in dance, the artist sometimes creates to defend a cause, to denounce a fact, to disturb, to shock. Here is a panorama of some "committed" choreographic creations.

Discover
Know more

Contemporary techniques

Parcours

Centre national de la danse

Contemporary techniques

Parcours

This Parcours questions the idea that contemporary dance has multiples techniques. Different shows car reveal or give an idea about the different modes of contemporary dancer’s formations.

Discover
Know more
By accessing the website, you acknowledge and accept the use of cookies to assist you in your browsing.
You can block these cookies by modifying the security parameters of your browser or by clicking onthis link.
I accept Learn more