Skip to main content
Back to search
  • Add to playlist

LE ROI DANSE !

Auditorium de l'Abbaye Royale de Fontevraud

LE ROI DANSE !

Auditorium de l'Abbaye Royale de Fontevraud

LE ROI DANSE !

Note d'intention

Au crépuscule d'un roi soleil, ne restent que les souvenirs d'un jeune souverain danseur. Les danses se font rares, dans une cour vieillissante. La Chapelle royale devient l'écrin d'une musique sur laquelle ce roi ne danse plus. Cette musique c'est celle du Grand Couperin. Une musique raffinée, délicate, théâtrale ; des suites de danses dont certaines remuent nos solitudes ou bien les rejoignent.

Imaginez un roi nostalgique qui, le temps d’un soupir, éveille en lui le frisson de la danse à l'écoute d'un menuet ou d’une sarabande.

La postérité garde en mémoire le bal à la cour et le rôle d’Apollon mais le danseur passionné et fougueux qu’était ce roi se souvient aussi de ses rôles dansés en travesti dans des ballets de cour et des comédies ballet, ceux de filou ivre, ou ceux de diseuse de bonne aventure.

Danser à l'envi, s'entourer des meilleurs danseurs professionnels, préférer la compétence au rang social, en faire l'expression glorifiée de son pouvoir : l'histoire ne le sait pas encore mais le roi n'aura nul successeur. Aucun compositeur n'aura plus jamais le privilège d'avoir un souverain danseur !

Dans ce spectacle en triptyque, nous fantasmons la réunion de deux jeunesses anachroniques: l’impétuosité d’un roi danseur et l’élégance d'un Couperin magistral pour faire renaître ces facettes méconnues, burlesques, poétiques ou émouvantes du Roi Soleil :

Louis XIV et la "turquerie"

1670, le souvenir du rire et des larmes. Si le roi demande à Molière de faire rire avec la Turquerie du Bourgeois Gentilhomme et que Lully invente le tragédie lyrique, c'est aussi l'année des dernières représentations de Louis XIV sur scène. L'impétueuse Montespan à ses côtés, le roi reçoit le sultan et son ambassadeur. Parmi les cadeaux offert à Louis : une odalisque. Sentiments d'amour, d'humiliation et de jalousie troublent la cour...

Louis XIV masqué et travesti dans la comédie ballet

1664, cette fois-ci pas de drame, mais du travestissement, du burlesque. Comédie et danse sont entremêlées, la hiérarchie est renversée, les hommes jouent des femmes, les femmes interprètent des hommes. Le roi danse une diseuse de bonne aventure et s'applique à ne pas savoir combattre.

Louis XIV apollinien dans le Grand Ballet royal de la Nuit

Enfin, 1653, Louis est âgé de 15 ans et pour la première fois il incarne Apollon le Soleil levant. Chaque allégorie par sa poésie, sa grandeur, son souffle exalte la gloire du roi danseur : la Nuit, Vénus, le Sommeil, les Songes funestes, l'Aurore...C'est Le Grand Ballet royal de la Nuit à la fin duquel l'Aurore annonce "le Soleil qui me suit c'est le jeune Louis".

'' Je me suis plu à imaginer qu'en 171 5, à l'écoute de cette musique, Louis XIV se laisse envahir par les souvenirs. Il déleste ses épaules du poids des ans pour remonter le temps jusqu'à celui où jeune, il dansait, exultait, vivait en dansant .''

Marie-Geneviève Massé

Massé, Marie-Geneviève

Following a classical training with Daniel Frank and Yves Cassati, she studied contemporary dance with Aron Osbon, Sarah Sugwihara, Françoise Dupuy and Bernard Delattre.

In 1980 she fell in love with the dance she discovered through Françoise Lancelot – the baroque. She immediately joined the company “Ris et Danceries” and remained one of its principal artists until 1988, participating notably in the creation of  Atys ,  the Bal à la Cour de Louis XIV ,  La Suitte d’un Goût Etranger   with Dominique Bagouet and François Raffinot. From 1989 to 1992 she worked with François Raffinot as dancer and assistant in his company Barocco.

At the same time she taught baroque dance at the CNSM in Paris, the Conservatoire Royal in La Haye, the Sablé Academy, the Rio Academy and in the Cefedem. From 1995 to 1997 she directed the troop of dancers in the Théâtre Baroque de France.

Marie- Geneviève began choreographing in 1985 at the request of several directors and conductors, founding the company L’Eventail with Bernard Delattre. With this company, based in Sablé since 2001, granted national convention status in 2004, she has created more than thirty-five choreographies and collaborated with renowned artists.

In 2000, proposed by Didier Deschamps and Vincent Berthier de Lioncourt, she was named CHEVALIER DES ARTS ET DES LETTRES.

Following the presentation of  "Renaud et Armide | Médée et Jason"   at the Opéra Royal at Versailles and the Opéra Comique in December 2012, Marie-Geneviève created, amongst other things,  "La Sérénade Royale"  which was staged throughout the summer of 2014 in the Galerie des Glaces at Versailles.

For the past four years she has been continuing the project “De la plume à l’image" in partnership with the National Dance Centre. At the moment, she is working on three new creations:  « Les Amants Magnifiques » , « Fables à tiroir » et « Othello ou le ballet des apparences ».

She is also preparing the thirtieth anniversary of l’Éventail to be celebrated on December 12th 2015 with the Ballet des Fables at l’Entracte in Sablé-sur-Sarthe.

Source : The Company Eventail 's website

More information

compagnie-eventail.com

Les Folies françoises / Patrick Cohën-Akenine

  

Sous l’impulsion de ses membres fondateurs -Patrick Cohën-Akenine (violon), Béatrice Martin (clavecin), François Poly (violoncelle)- et avec la complicité des musiciens fidèles à l’ensemble depuis ses débuts, les Folies françoises ont construit leur parcours sur la recherche d’un son authentique et reconnaissable dans l’interprétation des répertoires baroque et classique sur instruments anciens. En musique de chambre comme en formation orchestrale, ils ont donné plus de 450 concerts en France et à l’étranger, et enregistré quatorze disques et un DVD.


En 2008, l’ensemble reconstitue, en collaboration avec le Centre de musique baroque de Versailles, les 24 Violons du Roy, orchestre de Louis XIV, outil de création du Son français par Jean-Baptiste Lully. 

Ces dernières années, le parcours de l’ensemble s’est enrichi de productions prestigieuses, telles que : l’opéra Appolon et Hyacinthe, mis en scène par Natalie van Parys à la Cité de la musique en 2014, l’opéra Armide, de Lully, au festival d’Innsbruck, mis en scène par Deda Cristina Colonna en août 2015 et repris l’année suivante à la Musikfestspiele de Potsdam SansSouci. En 2016, des concertos pour deux et trois clavecins de Johann Sebastian Bach réunissant Salle Gaveau et à la Scène nationale d’Orléans trois lauréats du Concours international de clavecin de Bruges (Béatrice Martin, Benjamin Alard, Jean Rondeau), et un oratorio d’Alessandro Scarlatti, avec Philippe Jaroussky, Valer Sabadus et Sonia Prina, donné sur les plus belles scènes européennes (Konzerthaus de Berlin, Bozar de Bruxelles, Théâtre des Champs-Elysées).


Animé par un réel esprit d’ouverture, l’ensemble fait régulièrement appel à des compositeurs contemporains : après Kaija Saariaho en 2009 et Thierry Pécou en 2013, le compositeur mexicain Antonio Juan Marcos compose en 2017 pour les Folies françoises des préludes autour des Quatre saisons de Vivaldi.

Depuis février 2008, Les Folies françoises sont installées à Orléans. En organisant sa propre saison de concerts en collaboration étroite avec les acteurs culturels de la ville, l'ensemble travaille au quotidien à la sensibilisation du public lors de rencontres, d’ateliers de sensibilisation et de stages de formations.


  

Les Folies Françoises bénéficient du soutien au titre de l'aide aux ensembles conventionnés du Ministère de la Culture (DRAC Centre), ainsi que de la Région Centre et de la Ville d'Orléans. L'ensemble est membre de la FEVIS (Fédération des ensembles vocaux et instrumentaux spécialisés) et du syndicat Profedim.

Grenier, Tom

Dance company L'Éventail

Artistic direction: Marie-Geneviève Massé and Bernard Delattre

Creation: 1985

Encouraged by Francine Lancelot L’Éventail Dance Company was founded in 1985 by Marie-Geneviève Massé and Bernard Delattre. From 1985 to 2000 the company was installed in the Paris region, thereof four seasons in residence at the Espace Carpeaux de Courbevoie. Since 2001, with its relocation in Sablé sur Sarthe, the company life has radically changed. In 2004 it receives the status of “compagnie conventionnée” – registered company – by the Ministry of Culture of the region Pays de la Loire (DRAC).

L’Éventail Dance Company is recognized as an essential reference point in the domain of Baroque Dance. Apart from contributing actively to the discovery of the richness and the vitality of this art form as well as to the spreading of the French choreographic culture the company shows a creative audacity: parting from roots of the past it initiates innovation and does not follow but blazes a trail.

The company develops two complementary intentions connecting memory and innovation, past and modernity with creations or reruns of choreographies in the spirit of the 17th and 18th century like (Don Juan by Gluck, Le Carnaval et la Folie opera-ballet by Destouches, Les Petits Riens by Mozart, Monsieur de Pourceaugnac comédie-ballet by Molière et Lully…) as well as the conception of original performances in baroque esthetic but with a contemporary concept like (Voyage en Europe, The Four Seasons, Metamorphosis)

Consisting of around twenty dancers, an acrobat, a marionette player and technicians, l’Éventail Dance Company cooperates regularly with international costume designers, musicians.

Source: L’Éventail Dance Company 's website

More information

compagnie-eventail.com

LE ROI DANSE !

Artistic direction / Conception : Marie-Geneviève MASSE

Choreography : Marie-Geneviève MASSE

Interpretation : Sarah BERREBY, Olivier COLLIN, Robert LE NUZ, Adeline LERME, Artur ZAKIROV

Live music : COUPERIN par les Folies françoises : Patrick Cohën-Akenine, violon / Christine Plubeau, viole de gambe / Béatrice Martin, clavecin / Christophe Mazeaud, flûte à bec et hautbois

Lights : Carlos PEREZ

Costumes : Olivier BERIOT

Settings : Claire GABARD

Other collaborations : Participation de Rafael BIANCIOTTO pour le travail du masque dans le 2ème tableau / Facteur de masques : Alaric CHAGNARD

Production / Coproduction of the choreographic work : Création coproduite par la Compagnie de Danse l’Eventail , les Folies françoises et l'Entracte Scène conventionnée de Sablé sur Sarthe. En partenariat avec le Centre de Musique Baroque de Versailles

Production / Coproduction of the video work : Compagnie de Danse l'Eventail / Les Folies françoises

Duration : 1h30

Our videos suggestions
02:55

Relâche

  • Add to playlist
03:38

Yvette Chauviré

Fokine, Michel (France)

  • Add to playlist
03:04

Lobby

Zebiri, Moncef (France)

  • Add to playlist
31:26

Montpellier, le saut de l'ange

Bagouet, Dominique (France)

  • Add to playlist
08:02

I think

  • Add to playlist
14:53

Counterpoint

  • Add to playlist
04:04

Cabaret Heels

  • Add to playlist
04:00

The birth of "coupé décalé"

Carlès, James (France)

  • Add to playlist
09:18

Accumulation

  • Add to playlist
06:08

Kwa Zulu Natal

  • Add to playlist
08:32

Signs and forms Perpetual Motion

  • Add to playlist
15:26

Look at me again!

  • Add to playlist
16:10

Boléro

  • Add to playlist
05:32

Sing Sing

Carlès, James (France)

  • Add to playlist
09:01

Canon 1

  • Add to playlist
12:23

Finale du Concours de Jeunes Chorégraphes - 1ère édition

Malandain, Thierry (France)

  • Add to playlist
15:34

Cinderella

Malandain, Thierry (France)

  • Add to playlist
03:58

Impair - focus

Brabant, Jérôme (Reunion)

  • Add to playlist
14:31

DéBaTailles [transmission 2015]

Plassard, Denis (France)

  • Add to playlist
19:21

Rosas danst Rosas [transmission 2015]

De Keersmaeker, Anne Teresa (France)

  • Add to playlist
Our themas suggestions

Roots of Diversity in Contemporary Dance

Exposition virtuelle

fr/en/

Noé Soulier Rethinking our movements

Exposition virtuelle

fr/en/

Vlovajobpru company

Exposition virtuelle

fr/en/

40 years of dance and music

Exposition virtuelle

fr/en/

[1930-1960]: Neoclassicism in Europe and the United States, entirely in tune with the times


Parcours

fr/en/

The “Nouvelle Danse Française” of the 1980s

In France, at the beginning of the 1980s, a generation of young people took possession of the dancing body to sketch out  their unique take on the world. 

Parcours

fr/en/

Body and conflicts

A look on the bonds which appear to emerge between the dancing body and the world considered as a living organism.

Parcours

fr/en/

The national choreographic centres

Exposition virtuelle

fr/en/

James Carlès

Exposition virtuelle

fr/en/

Meeting with literature

Collaboration between a choreographer and a writer can lead to the emergence of a large number of combinations. If sometimes the choreographer creates his dance around the work of an author, the writer can also choose dance as the subject of his text.

Parcours

fr/en/

When reality breaks in

How does choreographic works are testimonies of the world? Does the contemporary artist is the product of an era, of its environment, of a culture?

Parcours

fr/en/

Dance and performance

 Here is a sample of extracts illustrating burlesque figures in Performances.

Parcours

fr/en/

Butoh

On 24th May 1959, Tatsumi Hijikata portrayed the character of the "Man" in the first presentation of a play called Kinjiki (Forbidden Colours).
The Ankoku Butoh was born,

Parcours

fr/en/

Do you mean Folklores?

Presentation of how choreographers are revisiting Folklore in contemporary creations.

Parcours

fr/en/

The BNP Paribas Foundation

Exposition virtuelle

fr/en/

Maison de la danse

Exposition virtuelle

fr/en/

Pantomimes

Presentation of Pantomimes in the different types of dance.

Parcours

fr/en/

Dance and visual arts

Dance and visual arts have often been inspiring for each other and have influenced each other. This Parcours can not address all the forms of their relations; he only tries to show the importance of plastic creation in some choreographies.

Parcours

fr/en/

A Numeridanse Story

Exposition virtuelle

fr/en/

The American origins of modern dance: [1930-1950] from the expressive to the abstract

Parcours

fr/en/
By accessing the website, you acknowledge and accept the use of cookies to assist you in your browsing.
You can block these cookies by modifying the security parameters of your browser or by clicking onthis link.
I accept Learn more