Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Ce que le jour doit à la nuit

CN D - Centre national de la danse 2014 - Réalisateur-rice : Centre national de la danse, Réalisation

Chorégraphe(s) : Koubi, Hervé (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse , CN D - Spectacles et performances

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Ce que le jour doit à la nuit

CN D - Centre national de la danse 2014 - Réalisateur-rice : Centre national de la danse, Réalisation

Chorégraphe(s) : Koubi, Hervé (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse , CN D - Spectacles et performances

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Ce que le jour doit à la nuit

Ce que le jour doit à la nuit est l’histoire d’un prétexte idéal. celui d’un chorégraphe, Hervé Koubi, qui a choisi la danse pour faire lien avec ses origines. des origines algériennes, découvertes sur le tard et qui font logiquement écho au célèbre roman de Yasmina Khadra, dont la pièce porte le titre.

Sur scène, douze danseurs algériens et burkinabé se chargent donc d’évoquer ce passé méconnu, entre hip-hop, danse de rue et danse contemporaine. Au fur et à mesure que leurs longues jupes blanches s’entrecroisent, s’emmêlent, dévoilant la beauté de leurs corps en mouvement, c’est l’histoire d’Hervé Koubi qui se dessine.

De fait, Ce que le jour doit à la nuit tente, avec brio, d’établir une géographie commune : celle du grand bassin méditerranéen.


Dernière mise à jour : septembre 2014 

Koubi, Hervé

D’origine algérienne, Docteur en Pharmacie / Pharmacien biologiste, Hervé Koubi a mené de front sa carrière de danseur- chorégraphe et d’étudiant à la Faculté d’Aix-Marseille. Formé à l’École supérieure de danse Rosella Hightower de Cannes, puis à l’Opéra de Marseille, Hervé Koubi a travaillé avec Jean-Charles Gil, Jean-Christophe Paré, Emilio Calcagno et Barbara Sarreau. En 1999, il intègre le Centre chorégraphique national de Nantes dirigé par Claude Brumachon et Benjamin Lamarche pour la création Hôtel Central (2000). Il travaillera par la suite avec Karine Saporta au Centre chorégraphique national de Caen pour la création Le Garage, essai sur la mystique Rock (2001) et Thierry Smits (Compagnie Thor) à Bruxelles pour la création Reliefs d’un banquet (2003) et D’Orient (2008). En 2000, Hervé Koubi crée son premier projet, Le Golem. Depuis 2001, il collabore avec Guillaume Gabriel sur l’ensemble de ses créations. Il crée Ménagerie (2002) et Les abattoirs, fantaisie... (2004). En 2006, il collabore avec la musicienne Laetitia Sheriff pour la création 4’30’’. En 2007, il retravaille un déambulatoire créé sur la Croisette de Cannes en 1997, Les Heures Florissantes, pour le festival Cadences d’Arcachon et signe un essai mêlant écriture contemporaine et gestuelle, Hip-Hop Moon Dogs. En 2008, il entreprend des essais chorégraphiques autour des trois écritures : Coppélia, une fiancée aux yeux d’émail... / Les Suprêmes / Bref séjour chez les vivants. Il collabore avec l’écrivain Chantal Thomas pour la création Les Suprêmes et avec le notateur Romain Panassié (notation Benesh) sur l’œuvre Bref séjour chez les vivants. En 2009, il entame une collaboration avec les danseurs ivoiriens de la compagnie Beliga Kopé pour une création Un rendez-vous en Afrique et de 2010 à 2013, il accompagne une équipe de douze danseurs algériens et burkinabé pour un parcours jalonné de deux créations El Din (création 2010-2011) et Ce que le jour doit à la nuit (création 2013).

Il collabore également avec des vidéastes pour des projets de vidéo-danse : Max Vadukul, pour la marque Coming Soon de Yohji Yamamoto, avec le Chic Chef en 2009, Pierre Magnol pour Bodyconcrete (2010) et Ovoid Edges (2012), Pierre Magnol et Michel Guimbard pour Bodyconcrete 2 (2011) et Stéphane Chazelon pour Une Histoire de traces sur les années 2012 à 2015.

En savoir plus

https://www.cie-koubi.fr/

Mise à jour: septembre 2014

Centre national de la danse, Réalisation

Depuis 2001, le Centre national de la danse (CND) réalise des captations de ses programmations de spectacle et de pédagogie et crée des ressources à partir de ces représentations filmées (interviews, conférences dansées, rencontres avec des artistes, démonstrations, grandes leçons, colloques spécialisés, montages thématiques, etc.). 

Ce que le jour doit à la nuit

Chorégraphie : Hervé KOUBI

Interprétation : Hamza BENAMAR, Lazhar BERROUAG,
Nasserdine DJARRAD, Fayçal HAMLAT, Nassim HENDI, Amine Maamar KOUADRI, Riad MENDJEL, Issa SANOU, Ismail SEDDIKI, Reda TIGHREMT, Mustapha ZAHEM, Adel ZOUBA

Nos suggestions de videos
02:44

El Djoudour

Lagraa, Abou (France)

  • Ajouter à la playlist
02:17

La Vie en Danse

Bouchelaghem, Brahim (France)

  • Ajouter à la playlist
03:27

Paris-Alger

Belaza, Nacera (France)

  • Ajouter à la playlist
52:03

Faux Bond

Merzouki, Mourad (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

No results

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus