Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

La Vie en Danse

Ministère de la Culture 2019 - Réalisateur-rice : Legay, Eric

Chorégraphe(s) : Bouchelaghem, Brahim (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Ministère de la Culture

Producteur vidéo : Téléssonne

en fr

La Vie en Danse

Ministère de la Culture 2019 - Réalisateur-rice : Legay, Eric

Chorégraphe(s) : Bouchelaghem, Brahim (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Ministère de la Culture

Producteur vidéo : Téléssonne

en fr

La Vie en Danse

  

Source de réalisation, de plénitude, de gratifications multiples, la vie du danseur est faite aussi d’exigence, de combat, de renoncements et de blessures. Pour cerner leur expérience dans toute sa richesse et sa diversité, Eric Legay s’est attaché à trois artistes d’exception, Brahim Bouchelaghem, Marion Ballester et Allister Madin – dont les pratiques, les univers sont radicalement différents.
 

Représentant de la première génération du hip-hop français, qui a émergé au cours des années 1980, Brahim Bouchelaghem a fait son apprentissage dans les rues de Roubaix. Longtemps interprète au sein des compagnies Käfig et Accrorap, il signe depuis 2004 ses propres créations. Également chorégraphe et pédagogue, Marion Ballester s’est formée au Centre national de danse contemporaine d’Angers. Elle débute avec Philippe Decouflé en participant aux cérémonies d’ouverture et de clôture des JO d’Albertville (1992), puis rejoint la compagnie Rosas d’Anne Teresa de Keersmaeker. Issu quant à lui de l’école de l’Opéra de Paris, Allister Madin, le plus jeune d’entre eux, est profondément attaché à cette institution dont il a réussi à intégrer le corps de ballet. Hip-hop, contemporain, classique – si leur rencontre initiale avec la danse relève du hasard, pour tous trois elle est apparue d’emblée comme une évidence. Et chacun à sa manière s’est engagé dans cette voie avec ferveur et détermination.

(Myriam Bloedé)

Zahrbat

 

Hommage à son père qu'il a perdu très tôt, parti en France brûler sa  vie autour de tables enfumées, rongé par l'obsession du jeu de cartes. 

La passion du jeu, le poker, le goût du risque qui animait ce père,  entrent en résonance avec l'histoire du fils, sa passion pour la danse et l'excitation qu'il ressent à entrer en scène. Le père et le fils se  confondent dans ce désir de partir, de foncer, de s'enivrer ! Dépouillé  de tous les fastes du hip-hop, entouré de très belles lumières, Brahim  Bouchelaghem, en virtuose et superbe danseur, nous fait aimer ce père...  Une confession publique pleine de sincérité et d'émotion.

“Tout fiévreux de liberté, pour sortir de l’adolescence, il s’en vint  en France, avec ou sans compagne et sa naïveté.” Le père de Brahim  Bouchelaghem, parti d’Algérie pour travailler dans le Nord de la France,  n’a jamais cessé de vivre à travers son fils.
Brahim Bouchelaghem, auteur de ce solo, tout à la fois souvenir et  hommage. Hommage à ce père qui n’a jamais cessé de vivre à travers son  fils… Hommage à l’indéfectible lien qui n’a cessé d’unir ces deux êtres.  Hommage à leurs passions respectives : pour le père, passion du jeu,  pour le fils, passion de la danse. Avec Zahrbat, Brahim offre un arrêt  sur mémoire, une pièce dédicace qui exprime ce qu’il n’a jamais pu dire à  son père qui lui a transmis une fièvre, un goût du risque et de la  lumière. Ce que le père a vécu les cartes à la main, de table de jeu en  table de jeu, le fils le poursuit étrangement de scène en scène.

C’est un voyage sans retour vers l’Algérie, à la fois terre, racines et héritage.
 

Ce solo, à la fois énergique et émouvant, est révélateur de l’ouverture  du hip hop à une sensibilité artistique portée par des histoires  personnelles : ici un hommage intime dont l’écriture chorégraphique, en  parfaite osmose avec la scénographie, les images, la musique et les  lumières, restitue le regard d’enfant d’un danseur virtuose. Un jeu le  temps d’une danse, entre pique, trèfle, coeur et carreau.

Bouchelaghem, Brahim

Né à Roubaix en 1972, Brahim Bouchelaghem découvre le hip hop en 1984. Il se forme et se perfectionne avant de connaître ses premières expériences professionnelles et de participer au Battle of the year 96. Remarqué par Farid Berki il intègre la Compagnie Melting Spot la même année.


En 1998, il rejoint la Compagnie Käfig. Grâce à
ses cinq années passées aux côtés de Mourad Merzouki, il approfondit son travail d'interprète et connaît une première expérience forte de formateur et d'assistant chorégraphe avec le projet « Mekech Mouchkin » organisé dans le cadre de l'année de l'Algérie.


En 2004, Kader Attou lui propose une reprise de rôle sur Pourquoi pas.... Cette pièce inaugure une collaboration et une complicité qui amène la Compagnie Accrorap à porter le solo Zahrbat, première création de Brahim Bouchelaghem.


En 2006, la Compagnie Frank ll Louise lui propose de reprendre un des rôles de Drop it.
En 2007, il rencontre Carolyn Carlson qui décide de soutenir son travail de chorégraphe, le qualifiant de poète.
 La même année il fonde la Compagnie Zahrbat qui bénéficie du compagnonnage du Centre Chorégraphique National Roubaix Nord-Pas de Calais. Sa collaboration avec Accrorap se poursuit à travers la création par Kader Attou de Petites Histoires.com.

Entre 2008 et 2009, il crée El Firak puis un solo en collaboration avec Carolyn Carlson What did you say ?. En 2009, lors d'une tournée de Zahrbat à Saint Pétersbourg, il rencontre le crew de danseurs hip hop TOP 9 avec lesquels il entreprend le projet de création de Davaï Davaï qui a vu le jour le 11 juillet 2010.

En 2011, il devient artiste associé au CCN de Roubaix dans le cadre du Red Brick project. Il rejoint notamment l'équipe de création pour we were horses de Carolyn Carlson et Bartabas. En janvier 2012, il crée une courte pièce pour le programme Dancewindows.

En 2013, il installe sa compagnie au Studio 28, 28 rue des Champs à Roubaix, en partenariat avec la Ville de Roubaix.

En septembre 2014, il reprend sa pièce Tracks (trio créé en 2012) pour 4 danseurs, sur le principe de la danse pour tous et partout. Il est short listé pour la direction du Centre Chorégraphique National Franche Comté Belfort.

En 2015, il poursuit son travail chorégraphique autour d’un projet de création jeune public CRIIIIC ! pour février 2016 et crée une pièce pour les étudiants de la Juste Debout School à Paris And Then….

Il est promu Chevalier des Arts et des Lettres par le Ministère de la Culture et de la Communication.


Sources : Programme de salle Maison de la Danse ; Site de la cie Zahrbat


En savoir plus : zahrbat.com 

Ballester, Marion

Après avoir terminé sa formation au Centre national de danse contemporaine d’Angers, Marion Ballester entame sa carrière de danseuse en 1989 avec Les leçons de l’Aube de Dominique Petit, puis avec Philippe Decouflé de 1989 à 1992. Elle rejoint  aussitôt la compagnie Anne Térésa De Keersmaeker – Rosas jusqu’en 1998 où elle participe à toutes les créations et reprise du répertoire  “ de la compagnie, “ danseuse phare de la compagnie “ M C Vernay- le monde jusqu’en 1998.

Elle décide alors  de fonder une  compagnie, “ Marion Ballester – Aoxoa” , et entame un travail de chorégraphe, parallèlement à une carrière de danseuse indépendante (Philippe Saire, Stéphanie Aubin, Nicole Mossoux, Lionel Hoche ,  Paolo Henrique….. ).

Elle part dix-huit mois à New York étudier auprès de la compagnie Trisha Brown et y créé un premier solo Blue Mathematics (Judson Church). En 2000, elle obtient la bourse “les Inclassables” de l’AFAA  pour un projet  conçu  en collaboration avec Louise Bourgeois  qui donnera lieu à la création Unconscious Landscape, projet Danse-Sculpture et Vidéo pour 4 danseurs inspiré de l’œuvre de l’artiste, créé à la Saint Mark’s Church de New York.

S’enchainent alors les créations : en 2001, solo Intimez-moi ; 2002  Bord à Bord, quatuor issu d’une collaboration avec les musiciens Steve Arguëlles et Benoît Delbecq, Convolvulus,  Continuum Fragmentum, autre solo.

Cette même année, Anne Teresa De Keersmaker lui propose de l’assister à la création d’un solo pour elle-même, solo inspiré de Joan Baez intitulé Once. La collaboration se poursuitlors de la mise en scène de I due Foscari de Giuseppe Verdi au Théâtre Royal de la Monnaie, Bruxelles.

En parallèle, Aoxoa poursuit son développement : la pièce Neptune coproduite par le festival des Antipodes à Brest, s’appuie sur  l’œuvre éponyme de Philippe Manoury; en 2005 Huit est une pièce pour la compagnie Frédéric Flammand.

Entre temps, Anne Térésa de Keersmaeker lui propose une collaboration avec elle-même et  Salva Sanchis dans le cadre de la création d’un trio Desh, seconde partie de la nuit, en 2005. La création sera en tournée  jusqu’à la fin de l’année 2007 à travers le monde.

En 2007, Marion Ballester achève le tryptique de solis « Trois solis pour Marion »  issu de la rencontre avec trois chorégraphes aux univers très différents : Osman Khelili, Benoit Lachambre et Odile Duboc.

En 2010, Raimund Hoghe l’engage pour une première création Si je meurs laissez le Balcon ouvert, qui se poursuit jusqu’en 2016 (Cantatas, Quartett, La Valse), puis Mathilde Monnier lui propose de faire partie de sa dernière pièce au CCN de Montpellier intitulée Twin Paradoxe

En parallèle, Marion Ballester n’a cessé d’approfondir et de poursuivre une pratique de pédagogue auprès de différents publics professionnels et amateurs. Elle est diplômée du CA depuis 2013  et directrice pédagogique de l’école supérieure du CNDC depuis 2013.

Madin, Allister

Legay, Eric

La Vie en Danse

Interprétation : Brahim Bouchelaghem, Marion Ballester, Allister Madin

Conception vidéo : Eric Legay

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Télésonne

Durée : 57'

Nos suggestions de videos
03:04

Lobby

Zebiri, Moncef (France)

  • Ajouter à la playlist
02:44

Transparent Monster

Teshigawara, Saburo (France)

  • Ajouter à la playlist
07:34

Influences

Mérion, Lino (France)

  • Ajouter à la playlist
02:31

La belle au bois dormant

Petipa, Marius (France)

  • Ajouter à la playlist
04:56

Altered Natives' Say Yes to Another Excess - TWERK

Bengolea, Cecilia (France)

  • Ajouter à la playlist
01:00:14

LE BALLET DE LA NUIT - First Watch - Night (1)

Calo'Livne, Yotam (Israel)

  • Ajouter à la playlist
02:13

De l'autre côté du miroir

Oulad, Nawel (France)

  • Ajouter à la playlist
02:44

El Djoudour

Lagraa, Abou (France)

  • Ajouter à la playlist
02:36

La Minute du Spectateur (2019) : Hip Hop de Show

Minute du Spectateur : Hip-Hop de Show (France)

  • Ajouter à la playlist
02:30

La Minute du spectateur (2017) : La belle au bois dormant

Petipa, Marius (France)

  • Ajouter à la playlist
02:27

La Minute du spectateur (2017) : Alonzo King

King, Alonzo (France)

  • Ajouter à la playlist
07:21

SOS

Carlès, James (SOS)

  • Ajouter à la playlist
12:23

Finale du Concours de Jeunes Chorégraphes - 1ère édition

Malandain, Thierry (France)

  • Ajouter à la playlist
08:45

Bliss

Égéa, Anthony (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

La FIlle mal gardée

Cramér, Ivo (France)

  • Ajouter à la playlist
01:00

Master Class de Vidéo Danse au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon

Tran, Jérémy (France)

  • Ajouter à la playlist
08:47

Sur les pas de Noureev

Noureev, Rudolf (France)

  • Ajouter à la playlist
02:18

La Minute du spectateur (2013) : Igor Moïsseïev

Moïsseïev, Igor (France)

  • Ajouter à la playlist
02:22

La Minute du spectateur (2020) : Kader Attou

Attou, Kader (France)

  • Ajouter à la playlist
03:27

In the Upper Room [teaser]

Tharp, Twyla (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Julie Charrier

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !
Découvrir
En savoir plus

La relecture des œuvres

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

La relecture des œuvres

Parcours

Certains grands spectacles sont revisités à travers les siècles. Voici deux exemples de pièces relues par différents chorégraphes.

Découvrir
En savoir plus

LE BALLET DE LA NUIT

Exposition virtuelle

Centre de Vidéo Danse de Bourgogne

LE BALLET DE LA NUIT

Exposition virtuelle

Film collectif composé de 13 segments d'une heure, basé sur Le Ballet Royal de la Nuit de 1653. Des artistes de vidéo-danse en provenance de divers pays ont relevé le défi du Centre de Vidéo Danse de Bourgogne de réaliser chacun un film venant illustrer une heure de la nuit, en s'appuyant sur des oeuvres musicales électroacoustiques composées exclusivement pour le projet.

Découvrir
En savoir plus

L’espace scénique

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

L’espace scénique

Parcours

Un spectacle de danse se déroule dans une zone spatiale définie ou non. Ce parcours permet de comprendre l’occupation de l’espace scénique en danse.

Découvrir
En savoir plus

Le ballet poussé à bout

Parcours

Olivier Lefebvre

Le ballet poussé à bout

Parcours

L'évolution du ballet, de sa forme romantique au néo-classique.

Découvrir
En savoir plus

Féminin - Masculin

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Féminin - Masculin

Parcours

Promenade entre les différentes conceptions et réceptions des genres dans les différents styles et époques de la danse.

Découvrir
En savoir plus

Pantomimes

Parcours

Sarah Nouveau

Pantomimes

Parcours

Présentation de la pantomime dans les différents courants de la danse.

Découvrir
En savoir plus

James Carlès

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

James Carlès

Exposition virtuelle

© Emmanuel Tussore

Découvrir
En savoir plus

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

K. Danse - Jean-Marc Matos

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

Créations de spectacles, performances participatives et installations mêlant danse contemporaine et arts numériques interactifs. Une constante dialectique entre le corps vivant (vécu) et le corps visuel (donné à voir ou virtuel). Une exposition proposée par Jean-Marc Matos, chorégraphe de la compagnie K. Danse.

Découvrir
En savoir plus

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

Centre chorégraphique James Carlès

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

La danse contemporaine désigne des courants artistiques succédant à la danse moderne. Mais il est difficile de cerner précisément cette expression, tant elle inclus différentes pratiques et esthétiques. Aujourd’hui, le mot « contemporain » intègre des danses actuelles, urbaines, théâtrales, de différentes origines géographiques ou «culturelles». Une exposition virtuelle signée par la Compagnie James Carlès Danse &Co.

Découvrir
En savoir plus

Memories (ou l'oubli)

Exposition virtuelle

Travelling & co Hervé Robbe

Memories (ou l'oubli)

Exposition virtuelle

Memories (ou l’oubli) présente différents matériaux d’archive, les propositions textuelles et sonores de près de 50 collaborateurs sollicités, et les regards extérieurs d’artistes et écrivains, explorant le répertoire, la mémoire du geste chorégraphique et les évolutions du statut et des désirs d’avenir de cinq générations de danseurs.

Découvrir
En savoir plus

La compagnie Vlovajobpru

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv
Université Lyon 2 - Arts de la scène et du spectacle vivant

La compagnie Vlovajobpru

Exposition virtuelle

Découvrez le travail de la compagnie Vlovajobpru à travers cette exposition, réalisée par un groupe d'étudiants de l'Université de Lyon 2 issus du Master Arts de la scène et du spectacle vivant (théâtre et danse), en collaboration avec la Biennale de la danse - édition 2021 et Numeridanse. 

Découvrir
En savoir plus

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

Comment sont nés les centres chorégraphiques nationaux (CCN) ? Que représentent-ils aujourd’hui ? 

Découvrir
En savoir plus

Partenaires artistiques de K. Danse

Exposition virtuelle

K. Danse - Jean-Marc Matos

Partenaires artistiques de K. Danse

Exposition virtuelle

Artistes danseur.e.s, performeur.e.s, chorégraphes, plasticiens, compositeurs, vidéastes, codeurs créatifs, créateurs de lumière, photographes,  ... 

Découvrir
En savoir plus

À corps et à cris

Exposition virtuelle

Ministère de la Culture

À corps et à cris

Exposition virtuelle

"Comme nous le savons, l’une des plus importantes limitations du corps dans le ballet est qu’il danse sans voix, planant et défiant les lois de la gravité sans bruit.’’
(Bojana Kunst)

Découvrir
En savoir plus

Danse sur Mobilier urbain dissuasif

Exposition virtuelle

Nawel Oulad

Danse sur Mobilier urbain dissuasif

Exposition virtuelle

CEDEZ LE PASSAGE

Variations sur mobiliers urbains dissuasifs

Les documentaires dansés CEDEZ LE PASSAGE cherchent à rendre visibles des tentatives d’appropriation par le corps d’un espace qui semble a priori impossible pour la danse : le mobilier urbain anti-SDF.

Plusieurs danseurs-chorégraphes vont en duo à la rencontre de ces mobiliers urbains dissuasifs. Ils questionnent avec leurs corps et leurs voix ces architectures inhospitalières.

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus