Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Asa Nisi Masa

Maison de la danse 2016 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Montalvo, José (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la danse

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Asa Nisi Masa

Maison de la danse 2016 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Montalvo, José (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la danse

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Asa Nisi Masa

José Montalvo a gardé une grande part d’enfance. Et comme tous les  enfants, il adore les contes. Et comme il est chorégraphe, il s’invente  un terrain de jeu sur mesure. « Asa Nisi Masa », formule magique  empruntée à la petite fille du film de Federico Fellini, Huit et demi,  sert de fil conducteur à ce recueil de vingt contes chorégraphiques  miniatures.

Asa Nisi Masa, c’est la version moderne du bon vieux Il  était une fois… Il était une fois des humains et des animaux, il était  une fois le mystère, la cruauté, le merveilleux, le burlesque…

Tout peut arriver dans cet imaginaire où la réalité dialogue avec  l’illusion, où les personnages en chair et en os dansent avec des  créatures virtuelles, échappées d’un bestiaire que le démiurge et son  amie la vidéo écrivent depuis trente ans. C’est une pièce pour toutes  les parts d’enfance, qui se rit et se danse sur tous les tons et dans  tous les styles, un délire impressionniste dont il faut attendre le  point final pour mesurer le véritable dessein. Et, soudain, la joyeuse  féérie prend un autre sens.


Source : Théâtre-contemporain.net

Montalvo, José

Au sortir de l'adolescence, José Montalvo entreprend des études d'histoire de l'art et d'arts plastiques. Il est fasciné par la constellation dada et ses innombrables inventions. Il mène, parallèlement à ses études universitaires, l'apprentissage de la danse avec Jérôme Andrews et Françoise et Dominique Dupuy – dont il rejoint la compagnie, les Ballets modernes de Paris – et enrichit sa formation auprès de Carolyn Carlson, Lucinda Childs, Alwin Nikolais et Merce Cunningham.

Les premières créations de José Montalvo sont de courtes pièces ludiques, sortes d'aphorismes chorégraphiques, mini-romans d'émotions dansées pour lesquels il reçoit différents prix internationaux. L'une de ses interprètes s'appelle Dominique Hervieu : c'est le début d'une aventure artistique et d'une profonde complicité, qui donnera naissance à la compagnie Montalvo-Hervieu en 1988. En 1989, José Montalvo s'engage dans une voie nouvelle avec la création d'événements in situ : les Danses à voir et à danser. En juillet 1993, invité du festival Paris quartier d'été, il est l'un des premiers chorégraphes associés au Bal moderne qui voit le jour au Théâtre National de Chaillot à ce moment-là.

Autre moment décisif la même année : "Double Trouble", créé avec la complicité du vidéaste Michel Coste, inaugure un cycle de pièces confrontant l'image technologique et la présence physique des danseurs. Cette période amène la création d'un ensemble d'œuvres qui se répondent et qui, tout en se suffisant à elles-mêmes, pourraient être un jour saisies dans leur ensemble, à la manière d'une grande fresque baroque. Le succès est au rendez-vous. En 1998, José Montalvo et Dominique Hervieu sont nommés directeurs du Centre chorégraphique national de Créteil et du Val-de-Marne. En 2000, José Montalvo est nommé parallèlement directeur de la danse au Théâtre National de Chaillot alors dirigé par Ariel Goldenberg.

En 2001, "Le Jardin io io ito ito" est récompensé par le prix Laurence Olivier. En 2004, la chorégraphie et la mise en scène de l'opéra de Jean-Philippe Rameau Les "Paladins" sont unanimement saluées par la critique. Le spectacle est nominé pour le prix Laurence Olivier et reçoit à Prague le prix de la meilleure captation d'opéra pour le film réalisé par François Roussillon. Il sera repris à Shanghai, Athènes, Paris et Tokyo. Puis ce sont "On danƒe" (2005) et un diptyque consacré à George Gershwin en 2008, avec une mise en scène de Porgy and Bess pour l'Opéra de Lyon et, en écho, une pièce chorégraphique lumineuse créée pour la Biennale de la danse de Lyon : "Good Morning, Mr. Gershwin".

En 2006, il reçoit le prix SACD pour l'ensemble de son œuvre. En juin 2008, José Montalvo et Dominique Hervieu acceptent la direction du Théâtre National de Chaillot. "Orphée" et "Lalala Gershwin" y voient le jour en 2010 et scellent leurs dernières créations communes avant le départ de Dominique Hervieu pour la direction de la Maison de la danse et la Biennale de Lyon. José Montalvo poursuit aux côtés de Didier Deschamps ses missions au Théâtre National de Chaillot autour de ses propres créations et en faveur d'événements contribuant à renouveler le rapport de l'institution avec ses publics. En juin 2013, il est notamment le concepteur et le coordinateur d'une manifestation autour des pratiques amateurs.

En 2013, José Montalvo crée "Don Quichotte du Trocadéro". Il reçoit pour ce spectacle le prix spécial du Meilleur spectacle étranger présenté en Italie lors de la cérémonie des Maschere del teatro Italiano, l'équivalent transalpin des Molières.


Sources : Théâtre National de Chaillot ; Programme de salle de la Maison de la Danse (2014).

Picq, Charles

Auteur, réalisateur et vidéaste, Charles Picq (1952-2012) entre dans la vie professionnelle dans les années 70 par le théâtre et la photographie. Après une reprise  d'études (Maîtrise de Linguistique - Lyon II, Maîtrise des Sciences et Techniques de la Communication - Grenoble III), il se consacre à la vidéo, d'abord dans le champ des arts plastiques à l'Espace Lyonnais d'Art Contemporain (ELAC) et avec le  groupe "Frigo", puis dans celui de la danse.

Dès la création de la Maison de la Danse à Lyon en 1980, il est sollicité pour y entreprendre un travail de documentation vidéo qu'il poursuit toujours depuis. Durant les années 80, marquées en France par l'explosion de la danse  contemporaine et le développement de l'image vidéo, il fait de nombreuses rencontres avec des artistes tels qu'Andy Degroat, Dominique Bagouet, Carolyn Carlson, Régine Chopinot, Susanne Linke, Joëlle Bouvier et Régis Obadia, Michel Kelemenis. Son activité se déploie dans le champ de la création avec des installations et des vidéos en scène, ainsi que dans celui de la télévision avec des spectacles filmés, des recréations et des documentaires. Avec Dominique Bagouet (80-90), la rencontre est particulière. Il documente sa création, l'assiste sur " Le Crawl de Lucien" et co-réalise avec lui les films "Tant Mieux, Tant Mieux" et "10 anges". 

Dans les années 90, il devient le directeur du développement vidéo de la Maison de la danse et œuvre, avec le soutien de Guy Darmet et son équipe, pour une place grandissante de l'image vidéo au sein du théâtre à travers plusieurs initiatives :

   • Il fonde une vidéothèque de films de danse, d'accès public et gratuit. C'est une première en France. Poursuivant la documentation vidéo des spectacles, il en organise la gestion et la conservation.
  •  Il impulse la création d'un vidéo-bar et d'une salle de projection vidéo dédiée à l'accueil scolaire.
  •  Il initie les "présentations de saisons" en image.
  •  Il conçoit l'édition du DVD "Le tour du monde en 80 danses", une vidéothèque de poche produite par la Maison de la Danse pour le secteur éducatif.

   •  Il lance la collection « Scènes d'écran » pour la télévision et le web,  il entreprend la conversion numérique de la vidéothèque et crée Numeridanse.
 

Ses principaux documentaires sont : "Enchaînement", "Planète Bagouet", "Montpellier le Saut de l'Ange", "Carolyn Carlson, a woman of many faces", "Grand Ecart", "Mama Africa", "C'est pas facile", "Lyon, le pas de deux d'une ville", "Le Défilé", "Un Rêve de cirque".
  Il a également réalisé des films de spectacle : "Song", "Vu d'Ici" (Carolyn Carlson),"Tant Mieux, Tant Mieux", "10 anges", "Necesito" et "So Schnell", (Dominique Bagouet), "Im bade wannen","Flut" et "Wandelung" ( Susanne Linke), "Le Cabaret Latin" (Karine Saporta), "La danse du temps"(Régine Chopinot), "Nuit Blanche"( Abou Lagraa), "Le Témoin" (Claude Brumachon), "Corps est Graphique" (Käfig), "Seule" et "WMD" (Françoise et Dominique Dupuy), " La Veillée des Abysses" (James Thiérrée), Agwa »(Mourad Merzouki), Fuenteovejuna (Antonio Gadès), Blue Lady revisted (Carolyn Carlson)…
 

Source : Maison de la Danse de Lyon

Asa Nisi Masa

Chorégraphie : José Montalvo

Assistance à la chorégraphie : Delphine Caron, Joëlle Iffrig

Interprétation : Natacha Balet, Abdelkader Benabdallah, Lazaro Cuervo Costa, Lucie Dubois, Tina Durand, Fran Espinosa, Nathalie Fauquette, Sandra Geco Mercky, Blaise Kouakoul, Edwige Larralde, Alexandre Minet, Milo Muset-Cissé, Najda Sud, Jennifer Suire, Alissia Vaz

Mise en scène : José Montalvo

Musique additionnelle : Jean-Sébastien Bach, Sidiki Diabate, George Enescu, Felix Mendelssohn, Léon Minkus, Ayub Ogada, Peter Schubert

Conception vidéo : José Montalvo

Lumières : Gilles Durand, Vincent Paoli

Costumes : José Montalvo, Carmelina Peritore, Emilie Kayser, Atelier costumes du Théâtre National de Chaillot

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Théâtre national de Chaillot

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Maison de la Danse de Lyon - Fabien Plasson, 2016

Nos suggestions de videos
10:08

Belle, au bois dormant de larmes écarlate(s) - (extraits)

Saporta, Karine (France)

  • Ajouter à la playlist
56:31

Chotto Desh

Khan, Akram (France)

  • Ajouter à la playlist
08:05

Monster

Matos, Jean-Marc (France)

  • Ajouter à la playlist
02:20

Cygn etc... [Version Greenwood-Karagozian]

Pauwels, Pedro (France)

  • Ajouter à la playlist
02:53

Cygn etc... [Version Piollet]

Pauwels, Pedro (France)

  • Ajouter à la playlist
02:20

Cygn etc... [Version Reynaud]

Pauwels, Pedro (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Cygn etc... [Version Wolliaston]

Wolliaston, Elsa (France)

  • Ajouter à la playlist
03:07

Peer Gynt

Inger, Johan (France)

  • Ajouter à la playlist
04:03

Cygn etc... [Version Carlson]

Pauwels, Pedro (France)

  • Ajouter à la playlist
02:46

Cygn etc... [Version Disdier]

Pauwels, Pedro (France)

  • Ajouter à la playlist
02:53

Cygn etc... [Version Duboc]

Pauwels, Pedro (France)

  • Ajouter à la playlist
03:04

Cygn etc... [Version Dupuy]

Pauwels, Pedro (France)

  • Ajouter à la playlist
03:42

Seeds (retour à la terre)

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
02:53

La belle au bois dormant

Bart, Jean-Guillaume (France)

  • Ajouter à la playlist
48:05

Barry n'est pas complètement blanc

Soraya Thomas (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
02:56

Chotto Desh

Khan, Akram (United Kingdom)

  • Ajouter à la playlist
04:42

Save the date(s) 2017/18

  • Ajouter à la playlist
03:18

La Barbe bleue [teaser]

Kelemenis, Michel (France)

  • Ajouter à la playlist
03:02

Barbe-Neige et les Sept Petits Cochons au bois dormant

Scozzi, Laura (France)

  • Ajouter à la playlist
07:15

4+1 (little song)

Diverrès, Catherine (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus