Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La description est limitée à 500 caractères


Vos playlists

La vidéo a été ajoutée avec succès.

La vidéo est déjà présente dans la playlist.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter S'inscrire
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter S'inscrire
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist La description est limitée à 500 caractères


Intégrez la vidéo Intégrez la vidéo sur votre site web
Index
Voir la vidéo
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
Help Par défaut, la recherche retourne les résultats pour tous les mots trouvés. Pour une recherche avancée, préfixez votre recherche par ":"
(ex ":hiphop && breakdance").

Vous pouvez utiliser les opérateurs suivants: AND (&&), OR (||), NOT (! ou -)

Pour utiliser l'opérateur NOT correctement, le deuxième mot doit être écrit juste après le point d'exclamation, sans espace (e.g. ":merzouki !hip hop").


Documents
Information Votre soumission a été envoyé
Informations vidéo

La politique vidéo du navigateur Google Chrome a été modifiée depuis la version 6.6 : les playlists vidéo ne peuvent pas être lues automatiquement

Pour une meilleure expérience sur Numeridanse, nous vous recommandons d'utiliser Mozilla Firefox

offres

Offre PRO

Uniquement accessible aux artistes/compagnies, réalisateurs

les options :

  • Outil de création d’expositions virtuelles
  • Gestion et valorisation de ses ressources en autonomie
  • Nombre illimité de gestionnaires du compte "contributeur"
  • Création de comptes invités
  • Aucune publicité sur le site et les vidéos
  • Site bilingue français-anglais
  • Player HTML5 exportable
  • Bande passante illimitée
  • Partage de liens privés
  • Pas de limite de volume
  • Stockage sécurisé
  • + Assistance technique
offres

Offre PRO +

Artiste, compagnie, association, bureau de production, centre ressource, collectivité territoriale, festival, lieu de diffusion et de création, mécène et fondation, réalisateur, réseau.

les options :

  • Outil de création d’expositions virtuelles
  • Gestion et valorisation de ses ressources en autonomie
  • Nombre illimité de gestionnaires du compte "contributeur"
  • Création de comptes invités
  • Aucune publicité sur le site et les vidéos
  • Site bilingue français-anglais
  • Player HTML5 exportable
  • Bande passante illimitée
  • Partage de liens privés
  • Pas de limite de volume
  • Stockage sécurisé
  • + Assistance technique

+ Conseils et accompagnement dans la création de contenus vidéos, formation complémentaire en catalogage, navigation, recherche de documents et organisations de contenus vidéos (expositions virtuelles, playlists, etc.)

avantages

Promouvoir sa collection vidéo

Les plateformes vidéos généralistes sont utilisées pour la promotion d’un artiste et d’une œuvre. Mais Numeridanse offre un environnement dédié au monde de la danse, tant par ses outils de recherche que par l’éditorialisation du contenu que la plateforme propose. Ainsi les œuvres et leurs auteurs sont facilement accessibles et ce durablement.
Numeridanse est un site de référence reconnu et utilisé par les amateurs de danse, les professionnels de la culture, les pédagogues, les journalistes, les chercheurs, etc.

avantages

Garantir l’accès à un fonds vidéo unique

Seuls les professionnels de la danse peuvent ouvrir un compte PRO et PRO+ et proposer leurs ressources vidéo sur la plateforme. Vous êtes garants d’une histoire de la danse. En étant déposé sur Numeridanse votre fonds d’archive vidéo devient accessible à tous.

avantages

Partager son compte

Vous pouvez créer des comptes « contributeurs invités », ainsi, vos collaborateurs disposent des mêmes outils que vous, leurs collections vidéos sont rattachées à votre identité et toute publication vous sera soumise pour validation.

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Maison de la Danse de Lyon 2020 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Duncan, Isadora (United States) Fuller, Loïe (United States) Saint Denis, Ruth (United States) Shawn, Ted (United States)

en fr
04:28

Narcisse

Duncan, Isadora (France)

CN D - Centre national de la danse 2015 - Réalisateur-rice : Centre national de la danse, Réalisation

Chorégraphe(s) : Duncan, Isadora (United States) Schwartz, Elisabeth (France)

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

Découvrir l'œuvre dans la vidéothèque
02:59

Loïe Fuller - la danse des couleurs

Fuller, Loïe (France)

Biennale de la danse 1988 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Fuller, Loïe (United States) Ochaim, Brygida (Germany)

Producteur vidéo : Biennale de la danse

Découvrir l'œuvre dans la vidéothèque
01:55

Etude Révolutionnaire

Duncan, Isadora (France)

02:24

East Indian Nautch Dance

Saint Denis, Ruth (United States)

02:48

Spear dance japonesque

Shawn, Ted (France)

03:24

Appalachian Spring

Graham, Martha (United States)

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Maison de la Danse de Lyon 2020 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Duncan, Isadora (United States) Fuller, Loïe (United States) Saint Denis, Ruth (United States) Shawn, Ted (United States)

en fr

Découvrir

En Occident, les décennies 1890-1910 sont synonymes de fortes mutations. Les temps changent et la vitesse façonne l’entrée dans le 20e siècle ! Dans ce contexte, une nouvelle manière d’envisager le mouvement dansé émerge. Les historiens voient alors deux courants naître simultanément : une filiation « américaine » et l’autre « allemande » qui vont développer, en s’entrecroisant, les fondements de la danse moderne à travers l’Occident et au-delà.   Le terme de « danse moderne » est historiquement utilisé pour nommer ces filiations, non sans poser de questions quant à son emploi. A l’époque, le terme anglo-saxon « new dance » ou encore celui de « danse libre », largement utilisé en français, désignent  cette première phase d’élaboration de la danse moderne, fondée sur la recherche d’un corps nouveau, émancipé et expressif, s’appuyant sur des mouvements « naturels », par opposition au formalisme tel que perçu dans la danse classique par exemple. Danse portée surtout par des femmes, celles-ci vont être chorégraphes et interprètes de leurs œuvres et revendiquer une indépendance féministe affirmée. Beaucoup d’entre elles seront en lien avec les avant-gardes artistiques notamment européennes. 

La danse libre est issue de racines qui entremêlent plusieurs cultures : celle du cabaret avec les skirt dances ou les numéros de danses orientales, celle des pratiques gymniques de la fin du 19e siècle avec des méthodes diversifiées visant la découverte de son corps dans un rapport privilégié à la nature, et, enfin, celle issue de la pensée du français François Delsarte (1811-1871) chanteur, professeur de chant et de déclamation lyrique mais aussi théoricien du mouvement. Pour lui, le langage gestuel est l’expression la plus directe de l’âme. La danse moderne y voit l’essence de son devenir : parvenir à l’expression de son être profond. L’influence de Delsarte est importante en Europe et bien plus encore aux Etats-Unis, notamment par l’entremise de James Steele Mackaye et sa méthode de « gymnastiques harmoniques », puis par celle de Geneviève Stebbins. 

Description

Narcisse, Isadora Duncan (vers 1905, transmission d’Elisabeth Schwartz à François Chaignaud, 2015)


Narcisse, créé vers 1905, est dédié au personnage mythologique et à la nature qui l’a ensorcelé : l’eau dans laquelle son image s’est reflétée. C’est une valse de Chopin qui est choisie pour ce solo et le rythme de la danse combine celui de la partition musicale et celui naturel de la respiration. 

Considérée comme la « Mère de la danse moderne », Isadora Duncan est à la recherche d’un corps libre qui puise son énergie vitale dans le plexus solaire. Rien ne doit entraver le mouvement, ni dans le corps, ni dans la mise en scène. Son attachement, à l’antiquité comme modèle, à la nature comme quintessence de la vie et à la musique comme inspiration, est sans faille.

Dans cette transmission d’Elizabeth Schwartz à François Chaignaud, nous retrouvons les caractéristiques duncaniennes issues de longues improvisations : les mouvements se développent selon un flux continuel et ininterrompu, dans une alternance spatio-dynamique entre le ciel et la terre, entre tension et détente, entre ouverture et fermeture corporelle. Les spirales et les mouvements ascendants et descendants rappellent les postures de la statuaire antique. Le mouvement circule à travers le corps comme le va-et-vient des vagues sur la plage.
 

Loïe Fuller, Danse des couleurs,Brygida Ochaim (1988)


Brygida Ochaim redonne vie aux recherches de Loïe Fuller. Sur Sirènes de Claude Debussy et dans une création lumière de Judith Barry, elle nous partage le fruit de son étude sur la Fée électricité qui illumina et captiva le début du 20e siècle tant en Europe qu’aux Etats-Unis. 

Ce que nous remarquons tout de suite : l’important n’est pas la forme du mouvement du corps mais la dynamique du mouvement perçue au travers du tissu que la danseuse fait onduler, vibrer, tournoyer à l’aide de deux longues baguettes tenues dans ses mains. La danse est vibration et la danseuse « jette dans l’espace des vagues de musique visuelles » évoquant, par une abstraction captivant les sens, la nature universelle.

Le corps apparaît ou se dissout dans le noir du plateau. Seul le tissu se métamorphose : Eau, vent, feu, nuages, fleurs, oiseaux, papillons apparaissent au gré des vibrations. La scène, de théâtre comme de cabaret, est un laboratoire d’expérimentations de la fusion entre mouvement, musique, lumière et couleur. Par cette alchimie, entre modernité technique et recherche d’une symbiose avec la nature, Fuller transcende l'opposition entre l'art des masses et l'art cultivé. Et cela aussi est moderne ! 


Etude révolutionnaire, Isadora Duncan (1921, transmission d’Elisabeth Schwartz à Valérie Ferrando / Ballet de Lorraine, 2005)


Au début des années 1920, Isadora Duncan arrive à Moscou pour y fonder une école, en quête d’un rêve révolutionnaire pour une vie plus juste et égalitaire. Confrontée à une réalité éloignée des idéaux de la Révolution de 1917, elle crée 3 danses pour partager ses émotions. Etude révolutionnaire est éloignée de la légèreté et de la joie émanant souvent des danses duncaniennes.

C’est le corps de l’ouvrier qu’elle incarne sur l’Etude pathétique de Scriabine : le corps qui ramasse, presse, enfonce, celui qui répète les gestes du travail, mais aussi ceux de la lutte : les poings fermés, le martèlement du sol, les cris sortant de la gorge. Le corps est fort, dense, décidé, défendant la cause prolétaire face à l’adversité. 


East Indian Nautch Dance, Ruth Saint Denis (1906, film de 1944) 


1944 : Ruth Saint Denis a plus de 60 ans et offre à la postérité ce film de sa célèbre East Indian Nautch Dance de 1906. Cela fait plus de 4 décennies qu’elle transpose la philosophie et la poésie des danses indiennes en quête d’une danse moderne et spirituelle. Radha, The Cobra, The Incence, Nautch Dance sont autant de solos qui, dès 1906, font le tour de l’Europe et consacrent son travail au-delà du continent américain et de New York.

Au son des clochettes et rythmes indiens et dans un bain olfactif d’encens, le travail d’ondulations et de tournoiements répétés ainsi que la stylisation des mains et le travail des yeux en référence aux mudras sont inspirés des devadasis, ces danseuses sacrées des temples d’Inde du Sud. A partir de 1915, avec son époux Ted Shawn, elle partagera cette vision mystique de la danse au sein de la 1ere école de danse moderne américaine la Denishawn School. Installée à los Angeles, la compagnie fera une tournée en Inde en 1926.


Spear Dance japonesque, Ted Shawn (1919, reprise par la compagnie Joyce Trisler, 1980) 


Ted Shawn milite pour une danse masculine imprégnée des théories de Delsarte et de la culture orientale. Dans ce solo très populaire qu’il dansera toute sa vie, il s’emploie à inventer une danse qui déploie la physicalité des entraînements martiaux et le format des drames dansés japonais. 

Muni d’une lance, ses actions suggèrent un combat contre un ennemi invisible. Ce combat est aussi celui d’offrir la possibilité d’une danse masculine dans une Amérique qui associe la danse à la féminité. Soutenu par l’arrangement musical de Louis Horst, ce solo est une adaptation occidentale de l’esprit des danses japonaises. 

Variations toniques, mobilisation du corps tout entier, contrôle musculaire intense, introduction d’une danse de l’éventail suggérant une autre sensibilité… Avec Ted Shawn, le danseur moderne est né exposant virilité, expression et émotions dans une gamme sensible étendue. 


Appalachian spring, Martha Graham (1944, captation de 1958, Martha Graham company) 


Dès la fin des années 20, une première génération de danseurs quitte la Denishawn school, bien décidés à créer à partir de leur propre style : la Modern Dance est née ! Martha Graham en sera une des représentantes.  Appalachian spring est un exemple de dramatic piece : une pièce moderne inspirée de la culture américaine où les ressorts narratifs permettent de développer la puissance des passions et tragédies humaines. Le drame situe l’action dans une communauté protestante de Pennsylvanie et rappelle l’esprit pionnier du 19e siècle : Un couple, une femme pionnière incarnée ici par Matt Turney, un pasteur et sa congrégation féminine cherchent leur foi dans l’avenir à construire. La culture des Shakers est présente tant dans la scénographie d’Isamu Noguchi que dans la musique d’Aaron Copland.

Cette captation de 1958 expose la puissance du corps dansant puisant sa force dans le bas ventre, dans la contraction et la détente du plancher pelvien, source du pathos et des pulsions. Imprégnée des idées issues de la psychanalyse, il s’agit pour Graham de puiser dans le corps une puissance dramatique nécessaire à l’expression de l’Émotion, avec un grand E. 

Approfondir

Les références bibliographiques sur cette période sont très nombreuses. La bibliographie proposée ici résulte de choix pour permettre au lecteur d’approfondir ses connaissances, d’accéder à des témoignages iconographiques et d’approcher la parole des artistes et des témoins de leur temps. La langue française est privilégiée. Cependant l’anglais est proposé lorsque les traductions françaises sont manquantes sur un sujet.  


  Sources  
  Collectif Danser sa vie. Écrits sur la danse, sous la direction de Christine Macel et Emma Lavigne, Paris, éditions Centre Pompidou, 2011.  Duncan Isadora, Ma vie, Paris, Gallimard Folio, 1999.    Fuller Loïe, Ma vie et la danse, L’œil d’or, coll. mémoires & miroirs, 2002.  Graham Martha, Mémoire de la danse, Paris, Actes sud, 1993.  Humphrey Doris, Construire la danse, Arles, Coutaz, 1990.  Humphrey Doris, « Liste des contrôles », in Nouvelles de danse n°36/37 La composition, Bruxelles, éd. Contredanse, hiver 1998, p. 51-64.  Saint Denis Ruth, An Unfinished Life : an autobiography, New York, Dance horizons, 1969.  Shawn Ted, Chaque petit mouvement. A propos de François Delsarte, trad. Annie Suquet, Bruxelles, Éd. Complexe, coll. Nouvelle librairie de la danse, 2005.  
  Ouvrages monographiques  
  Arnoux Nicole, Repères en danse libre, François Malkovsky, coll. Histoire culturelle du sport, EP&S éditions et Librairie de la danse, 1998.  Collectif, La danse en solo, une figure singulière de la modernité (dir. C.Rousier), Pantin, coll. Recherches, éd. CND, 2002.  Collectif, Être ensemble. Figures de la communauté en danse depuis le XXème siècle (dir. C.Rousier), Pantin, coll. Recherches, éd. CND, 2003.  Lista Giovanni, Loïe Fuller, danseuse de la Belle Epoque, Paris, coll. Hermann Danse, Editions Hermann, 2007.  Martin John, La Danse moderne, trad. Sonia Schoonejans et Jacqueline Robinson, Arles, Actes Sud, 1991.  Michel Marcelle, Ginot Isabelle, La Danse au XXème siècle, Paris, Bordas, 1995.  Sherman Jane, Denishawn : The enduring influence, Boston, Twayne Publishers, 1983.  Suquet Annie, L’éveil des modernités (1870-1945), Pantin, CND, 2012.  
  Catalogues d’exposition  
  Feminine Futures- Valentine de Saint-Point – Performance, Danse, Guerre, Politique et Erotisme, édité par Adrien Sina, Dijon, coll. Nouvelles scène, Les presses du réel, 2011.  Isadora Duncan – une sculpture vivante, collectif, Musée Bourdelle, ed. Paris Musées, 2009.  Loïe Fuller, danseuse de l’Art nouveau, collectif, ed. Réunion des Musées Nationaux, 2002.  Rodin et la danse, collectif, coéd. Musée Rodin / Hazan, 2018.  
  Open sources  
  Les documents iconographiques, visuelles, audio et textuels présents sur le portail du Jacob’s Pillow. Voir : https://danceinteractive.jacobspillow.org/    Les documents iconographiques, visuelles, audio et textuels présents sur le portail de la médiathèque numérique du CND. Recherche par mots-clés.  Voir :http://mediatheque.cnd.fr/spip.php?page=mediatheque-numerique-rechercher    Servian Claudie, « Modernité(s) chez Martha Graham et Doris Humphrey, artistes fondatrices de la danse moderne étatsunienne dans les années 1930 », IdeAs [En ligne], 11 | Printemps/Été 2018, mis en ligne le 02 juillet 2018, consulté le 19 avril 2019.    URL : http://journals.openedition.org/ideas/2368 ; DOI : 10.4000/ideas.2368  

Générique

Sélection des extraits

Céline Roux


Textes et sélection de la bibliographie

Céline Roux


Production 

Maison de la Danse  

Votre avis nous intéresse
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus