Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Speak Boldly - The Julius Eastman Dance Project / GAY GUERRILLA

Dachverband Tanz Deutschland e.V. 2018 - Réalisateur-rice : Winkler, Christoph

Chorégraphe(s) : Winkler, Christoph (Germany)

Présentée dans la/les collection(s) : Dachverband Tanz Deutschland e.V.

en fr

Speak Boldly - The Julius Eastman Dance Project / GAY GUERRILLA

Dachverband Tanz Deutschland e.V. 2018 - Réalisateur-rice : Winkler, Christoph

Chorégraphe(s) : Winkler, Christoph (Germany)

Présentée dans la/les collection(s) : Dachverband Tanz Deutschland e.V.

en fr

Speak Boldly - The Julius Eastman Dance Project / GAY GUERRILLA

Le projet est une exploration musicale et chorégraphique de l’œuvre du compositeur afro-américain Julius Eastman décédé en 1990. Il porte une attention particulière à l’histoire de la musique minimale et de la danse contemporaine. Le projet élargit le champ du Canon établi des chorégraphies musicalement inspirées par l’art minimal et le complète par une nouvelle voix, peu entendue jusqu’à présent. Pour cela, il réunit plus de 20 artistes d’horizons culturels variés. Julius Eastman, né en 1940 à Ithaca dans l’Etat de New York est un des rares artistes aux multiples talents de l’histoire de la musique. Il était musicien, compositeur, chanteur et danseur. Dès son plus jeune âge, il reçoit des leçons de piano et commence une formation en danse peu de temps après. Il avait une voix grave exceptionnelle. Très vite ses talents firent parler de lui et c’est ainsi qu’il se mit à travailler avec des artistes très différents tels que Morton Feldman, Pierre Boulez, Meredith Monk ou encore Arthur Russel. Ses compositions ont été interprétées avec succès en Amérique et en Europe. En tant qu’afro-américain ouvertement gai au sein d’un milieu artistique dominé par les Blancs, il n’a jamais vraiment réussi à faire partie de la scène musicale minimale. Il est finalement mort seul et sans-abri après une longue période d’abus de drogues. Avec sa disparition, une grande partie de ses compositions a également été perdue. Grâce à un grand travail de reconstruction, son œuvre a été redécouverte ces dernières années et jouit enfin d’une reconnaissance internationale. Ce projet est une recherche qui vise à traduire chorégraphiquement trois de ses morceaux, « Gay Guerilla », « The holy Presence of Joan d’Arc » et « Femenine » en se concentrant davantage sur les aspects rythmiques et les grands thèmes de la musique d’Eastman. Le point de départ est la question hypothétique suivante : Que se serait-il passé si Eastman était devenu un Classique de la musique ? Quelles inspirations la danse aurait-elle pu puiser dans son œuvre ? Toutes les pièces sont interprétées en direct par le célèbre ensemble Zafraan

http://www.christoph-winkler.com/produktionen/eastman/

Winkler, Christoph

Christoph Winkler est l'un des chorégraphes les plus polyvalents d'Allemagne. Son travail couvre un large éventail de formats et traite de sujets à la fois très personnels et de contributions hautement politiques au discours social actuel.
 

Né à Torgau dans l'ancienne RDA, il a été plusieurs fois vainqueur de la Spartakiade dans les disciplines haltérophilie et judo à l'adolescence. Il étudie ensuite les arts martiaux et la breakdance, avant d'être accepté à l'École nationale de ballet de Berlin. Après la chute du mur, il a dansé dans des productions vidéo pour MTV et a travaillé comme garde du corps et travailleur de la construction. Au début des années 1990, il se produit dans des clubs de techno underground. Il a ensuite étudié la chorégraphie pendant quatre ans à la prestigieuse école de théâtre "Ernst Busch" et a fondé Klangkrieg Productions, une plateforme de musique expérimentale. Sous cette étiquette, il produit des œuvres de nombreux musiciens de renom tels que Venetian Snares ou Current Value. Dans le même temps, il a également organisé le festival AvantPop et organisé des soirées et des concerts, par ex. pour le Fuckparade.
 

Diplômé de l'Ernst Busch en 1998, il a consciemment choisi de continuer à travailler comme chorégraphe indépendant à Berlin. Dès le début, il a reçu de nombreux éloges de la critique et de nombreuses invitations à des festivals pour son style de danse innovant et ses drames de danse minimalistes, rigoureusement composés et discursifs.
 

En 2007, il a fondé l'agence BERLIN GOGOS avec "ehrliche arbeit - bureau indépendant pour la culture" comme moyen de commercialiser commercialement la danse contemporaine et de répondre à la situation économique des danseurs contemporains d'aujourd'hui.
 

Ses œuvres traitent régulièrement de sujets qui font référence à des questions actuellement discutées dans la société en général, mais qui concernent et affectent également directement la forme artistique de la danse.
 

Les œuvres récentes sont: «Dance! Copie! Droite?" (2012) sur le droit d'auteur dans l'art, en particulier dans la danse, «RechtsRadikal» sur les femmes néonazies et «The True Face - Dance Is Not Enough», un aperçu divertissant des formes d'art protestataire, toutes deux de 2013. Le solo «Baader - A Choreography of Radicalization »a été invité à la German Dance Platform en 2012 et le danseur Martin Hansen a été nommé Dance of the Year par le principal journal de danse allemand« tanz »la même année pour son rôle dans la pièce. En 2014, Winkler a produit le solo «Hauptrolle» avec Ahmed Soura du Burkina Faso sur le rôle des personnes de couleur sur les scènes allemandes, ainsi que l'héritage de la danse Tanzfonds Erbe pièce «Abendliche Tänze» sur le processus subjectif de la mémoire. La même année, «The True Face» remporte le prix FAUST de la Deutsche Bühnenverein dans la catégorie «Meilleure chorégraphie»; c'était la première fois que ce prix était décerné à une pièce produite entièrement en dehors du système de théâtre municipal et d'État allemand.
 

Au printemps 2015, il crée avec Emma Daniel le solo très intime «La Fille- Portrait d'un enfant», dans lequel Christoph Winkler réfléchit sur sa relation avec sa propre fille, suivi de «Golden Stars on Blue» sur la communauté européenne et son symbolisme. En 2016, il a produit une série de pièces plus courtes intitulées «Studies on Postcolonialism», questionnant la domination blanche dans une forme d'art qui se targue de son internationalisme. La même année, il est à nouveau présent aux FAUST Awards, quand Aloalii Tapu est nommé «Best Dancer» pour le solo «Urban Sou Café». En outre, il a également initié un «The Witch Dance Project» avec Franziska Werner / Sophiensaele. En 2017, en trois mois, il crée cinq nouvelles pièces: un projet d'ensemble, deux nouveaux solos, son premier travail pour un public plus jeune et sa première collaboration avec le Cantus Domus Chor. Pour CTM 2018, il présentera le vaste projet „The Complete Expressionist“, un hommage en musique et en danse au pionnier et pédagogue aux multiples facettes Ernest Berk.

Ces dernières années, il a joué avec succès dans un certain nombre de productions inspirées par la musique, telles que "Julius Eastman - Speak Boldly" ou "We Are Going To Mars". 

En 2020, Christoph Winkler a reçu l'un des prix Tabori et en 2022, il a obtenu le Deutschen Tanzpreis.

Winkler, Christoph

Speak Boldly - The Julius Eastman Dance Project / GAY GUERRILLA

Direction artistique / Conception : Christoph Winkler

Chorégraphie : Christoph Winkler

Assistance à la chorégraphie : Zen Jefferson

Scénographie : Valentina Primavera

Musique originale : Zafraan Ensemble & Guests

Musique additionnelle : Clemens Hund-Göschel

Conception vidéo : Walter Bickmann

Costumes : Raki Fernandez

Direction technique : Claes Schwennen

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : A production by Company Christoph Winkler. Funded by Hauptstadtkulturfonds, the Senatsverwaltung für Kultur und Europa und the Augstein-Stiftung. Media partner: taz.die tageszeitung

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Tanzforum Berlin - tanzforumberlin.de

Nos suggestions de videos
03:20

La Minute du spectateur (2022) : Lucinda Childs

Childs, Lucinda (France)

  • Ajouter à la playlist
03:15

(In)secure

Siwa, Carmelita (Benin)

  • Ajouter à la playlist
03:57

IT'S ALL FORGOTTEN NOW - A performative mixtape for Mark Fisher

Winkler, Christoph (Uganda)

  • Ajouter à la playlist
03:49

IT'S ALL FORGOTTEN NOW - A performative mixtape for Mark Fisher

Winkler, Christoph (Uganda)

  • Ajouter à la playlist
06:50

IT'S ALL FORGOTTEN NOW - A performative mixtape for Mark Fisher

Winkler, Christoph (Uganda)

  • Ajouter à la playlist
07:03

IT'S ALL FORGOTTEN NOW - A performative mixtape for Mark Fisher

Winkler, Christoph (United States)

  • Ajouter à la playlist
02:52

Revelations

Ailey, Alvin (France)

  • Ajouter à la playlist
24:15

6-9

Moukendi Misenga, Christine (Mali)

  • Ajouter à la playlist
52:58

Au nom du refus du courage et de la révolte

Ouattara, Djibril (Mali)

  • Ajouter à la playlist
17:54

L'âme d'un fou

Merveilles Gall Toutou (Mali)

  • Ajouter à la playlist
24:09

Persian Hair - Cheveux persans

Winkler, Christoph (Germany)

  • Ajouter à la playlist
07:42

Coupé décalé [1ère partie] - Robyn Orlin

Orlin, Robyn (France)

  • Ajouter à la playlist
07:58

Coupé décalé [2e partie]

Carlès, James (France)

  • Ajouter à la playlist
04:02

Dancing my cancer [Out of boundaries]

Halprin, Anna (United States)

  • Ajouter à la playlist
02:54

Clair de lune

Momboye, Georges (France)

  • Ajouter à la playlist
03:06

Clair de lune

Momboye, Georges (France)

  • Ajouter à la playlist

Cartes postales chorégraphiques : Grenoble #2

Hervieu, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
01:07:56

IT'S ALL FORGOTTEN NOW - A performative mixtape for Mark Fisher

Winkler, Christoph (Germany)

  • Ajouter à la playlist
07:33

Senedon (inspired by Steve Reich's Piano Phase)

Winkler, Christoph (Germany)

  • Ajouter à la playlist
30:43

Speak Boldly - The Julius Eastman Dance Project / THE HOLY PRESENCE OF JOAN D'ARC

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Rencontres avec la littérature

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Parcours

fr/en/

Folklores dites-vous ?

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Parcours

fr/en/

La filiation « américaine » de la danse moderne. [1930-1950] De la Modern Dance expressive à une vision moderne abstraite.

Parcours

fr/en/

Dansons Maintenant ! Festival de danse contemporaine au Bénin

Exposition virtuelle

fr/en/

EIVV 2022 Danse avec la caméra

Exposition virtuelle

fr/en/

Danses noires

James Carlès, danseur et chorégraphe spécialiste de la danse afro-américaine, évoque l’origine des danses urbaines actuelles. De l’Afrique aux États-Unis en passant par l’Europe, il souligne leur caractère métissé et met en perspective leur dimension sociale et politique. De nombreuses vidéos, photos, dessins et ressources complémentaires accompagnent cette interview.

Webdoc

fr/en/

Pourquoi je danse ?

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !

Webdoc

fr/en/

Danse dehors

La scène d’un théâtre et le studio ne sont pas les seuls lieux de travail ou de représentation d’une pièce chorégraphique. Parfois, les danseurs et les chorégraphes dansent à l’extérieur.

Parcours

fr/en/

Rituels

Découvrez comment la notion de rituel prend sens dans diverses danses à travers ces extraits.

Parcours

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus