Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Men-Jaro

CN D - Centre national de la danse 1996 - Réalisateur-rice : Mantsoe, Vincent

Chorégraphe(s) : Mantsoe, Vincent (South Africa)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Men-Jaro

CN D - Centre national de la danse 1996 - Réalisateur-rice : Mantsoe, Vincent

Chorégraphe(s) : Mantsoe, Vincent (South Africa)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Men-Jaro

Créée en 1996, « Men Jaro » (« amitié » en argot des townships) est l'une des premières oeuvres chorégraphiées par Vincent S. K. Mantsoe, imaginée pour cinq danseurs de la compagnie Moving into Dance, que des musiciens accompagnent sur scène, interprétant des morceaux du compositeur et ethnomusicologue sud-africain Anthony Caplan. La pièce « célèbr[e] et redéfini[t] le rapport intrinsèque qui existe entre la danse contemporaine africaine, le rite et la musique rituelle africaine » [1].

Construite en douze tableaux alternant danses d'ensemble, trios, duos, solos, la chorégraphie de Vincent Mantsoe est « extrêmement travaillée pour répondre aux rythmes complexes de Caplan joués sur des instruments traditionnels d'Afrique du Sud tels que : mbrira (thum piano), umrhubbe (arc de boucehe), uhadi (arc de courge), botsorwane (instrument de corde), tambours, shakers et clappers que complètent parfaitement les chants de Sasa Magwaza » [2]. Le chorégraphe tient à rappeler dans le dossier qui accompagne la diffusion de « Men Jaro » que, malgré son enracinement dans les traditions sud-africaines, « elle s'inspire du patrimoine personnel de chaque interprète [venant du Japon, des Etats-Unis, d'Afrique du Sud ou de France] et de l'assimilation d'autres cultures par Vincent Mantsoe ».

Au mitan de la pièce, le chorégraphe se livre à un long solo, immédiatement rejoué dans le silence et au ralenti avant de se conjuguer en duo. La seconde partie de l'œuvre, caractérisée par une théâtralité et une lenteur plus marquées, se referme sur un solo féminin.

La pièce est reprise en 2006-2007 par la compagnie de Vincent Mantsoe lors d'une tournée en Amérique du Nord avec l'African Music Workshop Ensemble et figure encore aujourd'hui dans son répertoire. La composition originale d'Anthony Caplan sera récompensée d'un Bessie Award en 2007.

[1] Dossier de diffusion de « Men-Jaro », tournée 2007 en Amérique du Nord
[2] Ibid.

Notes d'intentions

« Pourquoi explorer dans “Men-Jaro” le lien entre la musique traditionnelle sud-africaine et la danse contemporaine. L'homme bien qu'il soit en harmonie avec la modernité de l'époque avec laquelle il vit, est aussi le fruit de traditions qui ont contribué à sa construction. Chaque homme, et dans la pièce chaque danseur, est le mélange de traditions et de modernité. Vincent Mantsoe veut montrer que cette dualité de la personnalité de chacun est présente dans la gestuelle, et que chaque interprète traduit dans sa relation à la tradition, guidé par sa propre perception de la musique sud-africaine, et à la modernité au travers de son langage corporel contemporain. Ce langage, comme la rencontre de la modernité et de la tradition passera par des moments conflictuels, ludiques, consensuels. »

« Notes descriptives de la pièce », dossier de diffusion de l'Association NOA - Cie Vincent Mantsoe pour « Men-Jaro », tournée 2007 en Amérique du Nord.

Plus d'informations

Roslyn Lucas, "Beyond the body, Making Spirit Move", The New York Times, 22 février 2007

dernière mise à jour : décembre 2013

Mantsoe, Vincent

Chorégraphe, interprète et professeur de danse, Vincent Sekwati Koko Mantsoe est né en 1971 à Soweto, township de Johannesburg (Afrique du Sud), dans le quartier de Diepkloof. Elevé dans une famille de guérisseuses (« sangomas » en zoulou) par sa mère, il assiste dès son plus jeune âge aux cérémonies rituelles de guérison lors desquelles il accompagne la transe des femmes (grand-mère, tante, mère) de ses percussions. Sa pratique chorégraphique personnelle se nourrit dans un premier temps des danses de rue influencées par les premiers clips vidéo, au nombre desquels ceux de Michael Jackson qu'il s'amuse à imiter aux côtés de son ami d'enfance Gregory Vuyani Maqoma. Ensemble avec d'autres camarades du township, ils créent un groupe de danse de rue, The Joy Dancers.

Dans cette période où il se décrit comme « punk with a perm », Vincent Mantsoe réchappe de justesse d'un grave accident de voiture grâce aux soins de sa mère. Cette « renaissance » comme il en parle, lui fait prendre conscience de la valeur de son héritage spirituel. Chacune de ses prises de parole sera dès lors l'occasion d'évoquer ses croyances ancestrales ou les voix auxquelles il se livre quand il danse.

Devenu un étudiant studieux grâce à l'obtention d'une bourse en 1989, il suit un stage de formation au sein de la Moving Into Dance Company Mophatong (MIDM), l'une des premières compagnies multiraciales d'Afrique du Sud dirigée par Sylvia Glasser qu'il intègre à l'issue du stage. Il y étudie une vaste palette de techniques et de formes de danse, tant asiatiques et occidentales qu'africaines, tant en Afrique du Sud qu'en Australie, au Victoria College of Arts. En 1995 il participe aux 1ères Rencontres chorégraphiques de l'Afrique et de l'Océan Indien à Luanda avec la compagnie MID, et signe la pièce « Gula Matari » qui remporte le premier prix.

Devenu directeur artistique associé de la compagnie MIDM en 1997, il y crée de nombreux solos et pièces d'ensemble, mais collabore aussi avec d'autres compagnies en Afrique du Sud (Ballet Theatre Afrikan), aux Etats-Unis (Dance Theatre of Harlem), en Suède (Skanes Dans Theatre), Israël (The Inbal Dance Company), et au Canada (Collective of Black Artists).

L'art chorégraphique qu'il développe alors marie la danse traditionnelle africaine à des influences contemporaines, aborigènes, asiatiques, indiennes, balinaises, s'ouvre au ballet, au Tai-chi et à différents arts martiaux, pour forger un style personnel dans la veine de l'afro fusion. Lauréat de nombreux prix, Vincent Mantsoe mène une carrière internationale, particulièrement au Japon, aux États-Unis, au Canada.

Les exigences de sa carrière internationale l'amenant à renoncer à ses responsabilités de directeur associé en 2001 pour en devenir consultant artistique, Vincent Mantsoe fonde par la suite sa propre compagnie en 2005, aux côté de son épouse, la danseuse Cécile Maubert, qu'il rencontre en travaillant avec le chorégraphe marseillais Michel Kelemenis en 1999. Basé à Saint Pont en Auvergne, il présente en ces termes la philosophie qui sous-tend le travail de l'Association Noa-Cie Vincent Mantsoe : « The spirit of dance and Ancestors are the source of the work, The free mind cannot be separated from the natural force, that ultimately create a unique way of executing different forces, which can lead to the process of transformation between the past and present ». 

Malgré cette implantation française, Vincent Mantsoe affiche clairement son identité sud-africaine : « I'm a South African choreographer in France, not a French choreographer ». La création de Skwatta lors du festival Jomba ! (Durban) en 2012 témoigne ainsi de son ancrage dans la société sud-africaine contemporaine : la pièce s'inspire en effet des campements de fortune qui fleurissent à travers l'Afrique du Sud. 


Sources : V. Mantsoe ; M.-C. Vernay, «Vincent Mantsoe : "Transmettre un message social de rébellion"», Libération, 2 juillet 1997 ; « City Press » d'août 2012 ; Martha Bremser, Lorna Sanders, « Fifty contemporary choreographers », Abingdon : Taylor & Francis, 2011 ; Salia Sanou. « Afrique danse contemporaine », Pantin : Centre national de la danse, 2008, p. 84-85

Mantsoe, Vincent

Men-Jaro

Chorégraphie : Vincent Sekwati Koko MANTSOE

Interprétation : Vincent Sekwati Koko MANTSOE, Aude ARAGO, Lesole Z. MAINE, Cecile MAUBERT-MANTSOE, Meri OTOSHI

Musique originale : Anthony CAPLAN

Nos suggestions de videos
04:54

La Nuit tombe quand elle veut

Laâbissi, Latifa (France)

  • Ajouter à la playlist
03:23

Quatuor n°4

De Keersmaeker, Anne Teresa (France)

  • Ajouter à la playlist
02:57

Die grosse Fuge

De Keersmaeker, Anne Teresa (France)

  • Ajouter à la playlist
02:36

Save the last dance for me

Sciarroni, Alessandro (France)

  • Ajouter à la playlist
53:17

ECHOA (2021 Edit / multicam)

Guerry, Thomas (echoa_equipe_A_MULTICAM_HD_H264_03.mp4)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Solo

Sumbry Edwards, Dormeshia (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Del Quivir

Angeles Galbaldon, Maria (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

You gotta move

Dally, Lynn (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Solo X

K. Grant, Derick (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Solo

Dally, Lynn (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Rythm Changes

K. Grant, Derick (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

My favorite things

Sumbry Edwards, Dormeshia (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Interface

Sumbry Edwards, Dormeshia (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Groove

Hines, Gregory (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

April in Paris

Cook Holmes, Channing (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Doxy

Weber, Sam (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

All blues

Dally, Lynn (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Conversations

Cook Holmes, Channing (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Interplay

Slide, Jimmy (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

En sus 13

Pericet, Olga (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

Chic planète, dansons dessus, oh oh oh

Chic planète, dansons dessus, oh oh oh

Chic planète, dansons dessus...

Et mettons-nous tous nus 

> Chanson de l’Affaire Louis Trio (1987)

Découvrir
En savoir plus

Danses indiennes

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Danses indiennes

Parcours

Une découverte de la danse indienne au travers de créations chorégraphiques qui la dévoilent, la suggèrent, la revisitent ou la transforment !

Découvrir
En savoir plus

James Carlès

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

James Carlès

Exposition virtuelle

© Emmanuel Tussore

Découvrir
En savoir plus

les ballets C de la B et l'esthétique du réel

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv
Université Lyon 2 - Arts de la scène et du spectacle vivant

les ballets C de la B et l'esthétique du réel

Exposition virtuelle

Découvrez les ballets C de la B à travers cette exposition, réalisée par un groupe d'étudiants de l'Université de Lyon 2 issus du Master Arts de la scène et du spectacle vivant (théâtre et danse), en collaboration avec la Biennale de la danse - édition 2021 et Numeridanse. 

Découvrir
En savoir plus

CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM ET L'ÉLAN VITAL - échappées chorégraphiques salvatrices

Exposition virtuelle

Christian et François Ben Aïm

CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM ET L'ÉLAN VITAL - échappées chorégraphiques salvatrices

Exposition virtuelle

Avec cette exposition virtuelle et à travers la démarche du tandem  fraternel, pénétrons dans le monde des BEN AÏM et dans l’univers de leur  dernière pièce : FACÉTIES

Découvrir
En savoir plus

Devenir spectateur de danse

Webdoc

Guisgand, Philippe ; Guisgand, Sébastien

Devenir spectateur de danse

Webdoc

Dans ce webdoc en forme d'enquête, Philippe Guisgand et ses étudiants répondent à une douzaine de questions que peut se poser tout apprenti spectateur. "Apprenti" ? En effet, pour ce chercheur en danse, spécialiste du débat esthétique, assister à un spectacle ne se résume pas à le voir. On ne naît pas spectateur mais on le devient.
Découvrir
En savoir plus

Danses noires

Webdoc

Julie Charrier

Danses noires

Webdoc

James Carlès, danseur et chorégraphe spécialiste de la danse afro-américaine, évoque l’origine des danses urbaines actuelles. De l’Afrique aux États-Unis en passant par l’Europe, il souligne leur caractère métissé et met en perspective leur dimension sociale et politique. De nombreuses vidéos, photos, dessins et ressources complémentaires accompagnent cette interview.
Découvrir
En savoir plus

Étranges spectacles

Parcours

Centre national de la danse

Étranges spectacles

Parcours

 Des spectacles atypiques de danse contemporaine qui réinventent le rapport à la scène.  

Découvrir
En savoir plus

Genèse des oeuvres

Parcours

Centre national de la danse

Genèse des oeuvres

Parcours

Un spectacle de danse se crée en plusieurs étapes qui se situent entre le moment où s’énonce un désir initial qui lance le projet, et celui de la première représentation.

Découvrir
En savoir plus

Collaborations artistiques

Parcours

Centre national de la Danse

Collaborations artistiques

Parcours

Petit panorama de collaborations artistiques, des « couples » de chorégraphes aux créations impliquant des musiciens ou des plasticiens, via quelques rencontres atypiques

Découvrir
En savoir plus

Rencontres avec la littérature

Parcours

Centre national de la danse

Rencontres avec la littérature

Parcours

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Découvrir
En savoir plus

Folklores dites-vous ?

Parcours

Sarah Nouveau

Folklores dites-vous ?

Parcours

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Découvrir
En savoir plus

La danse au Québec : Les corps déraisonnables

Parcours

Geneviève Dussault

La danse au Québec : Les corps déraisonnables

Parcours

Première partie du Parcours consacré à la danse au Québec, voici un ensemble d’extraits présentant l’utilisation très physique du corps.

Découvrir
En savoir plus

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

Créée à Lyon en 1980, la Maison de la Danse fut le premier théâtre en Europe dédié exclusivement la danse. Avec plus de 150 000 spectateurs par saison et près de 200 levers de rideaux, la Maison de la Danse rassemble aujourd’hui un large public de spectacles très fédérateurs mais aussi d’œuvres innovantes et de recherche. Théâtre de diffusion mais aussi pôle européen de création et d’innovations numériques, la Maison de la Danse vous ouvre ses portes et vous dévoile ses projets.

Découvrir
En savoir plus

L'improvisation

Parcours

Philippe Guisgand

L'improvisation

Parcours

 Découverte des spécificités de l’improvisation en danse.  

Découvrir
En savoir plus

Danse et musique

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Danse et musique

Parcours

Le rapport entre musique et création chorégraphique se décline différemment selon les courants, selon les siècles.

Découvrir
En savoir plus

Hip hop / Influences

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Hip hop / Influences

Parcours

Ce Parcours présente un aperçu des racines de la danse Hip Hop.

Découvrir
En savoir plus

Rituels

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Rituels

Parcours

Découvrez comment la notion de rituel prend sens dans diverses danses à travers ces extraits.

Découvrir
En savoir plus

La chorégraphie Belge contemporaine

Parcours

Philippe Guisgand

La chorégraphie Belge contemporaine

Parcours

Ce parcours présente les différents chorégraphes qui ont marqué le territoire belge.

Découvrir
En savoir plus

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

Montpellier Danse

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

La collection Dominique Bagouet sur Numeridanse présente les œuvres les plus emblématiques de son répertoire et s’enrichit au fur et à mesure de films liés à la transmission de son répertoire grâce au travail mené par l’association Les Carnets Bagouet.

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus