Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

La Minute du spectateur (2014) : La fille mal gardée

Maison de la danse 2014 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Dauberval, Jean (France) Cramér, Ivo (Sweden)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la danse , La minute du spectateur

Producteur vidéo : Maison de la Danse de Lyon

en fr

La Minute du spectateur (2014) : La fille mal gardée

Maison de la danse 2014 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Dauberval, Jean (France) Cramér, Ivo (Sweden)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la danse , La minute du spectateur

Producteur vidéo : Maison de la Danse de Lyon

en fr

La Minute du Spectateur

La Minute du Spectateur, un rendez-vous vidéo à visionner avant chaque spectacle pour découvrir en deux minutes un chorégraphe, sa compagnie, son vocabulaire, son œuvre.

Une collection présentée par Dominique Hervieu, produite par la Maison de la Danse de Lyon et réalisée par Fabien Plasson.
 

© Maison de la Danse de Lyon

Dauberval, Jean

Jean Dauberval (1742-1806). Danseur, chorégraphe et pédagogue français.
Fils d'un acteur de la Comédie-Française, il est formé à l'École de danse de l'Académie royale de musique (ARM) à Paris. Il se produit à Bordeaux, Lyon (où il travaille avec J. G. Noverre) et Turin avant de débuter sur la scène de l'ARM en 1761. S'il rejoint Noverre à Stuttgart (1762-1764) puis à Londres (1764), il fait l'essentiel de sa carrière d'interprète à l'ARM, où il est nommé premier danseur de demi-caractère en 1763, puis premier danseur noble en 1770. Devenu maître de ballet de l'ARM conjointement avec M. Gardel en 1781, il démissionne en 1783, faute de pouvoir s'entendre avec celui-ci. Il est engagé comme maître de ballet au King's Theatre de Londres (1783-1784) puis au Grand Théâtre de Bordeaux, où il crée, de 1785 à 1790, un répertoire mettant en vedette son épouse, la danseuse Mlle Théodore, et au Pantheon Theatre de Londres en 1791-1792, où il signe son dernier ballet.

Danseur fort apprécié de Noverre, qui le juge doté d'esprit, de goût et d'intelligence, il excelle dans les danses allègres. Partenaire de J.-B. Lany, de Mlles Allard et Guimard, il paraît dans de nombreux divertissements d'opéras (dont ceux de J.-Ph. Rameau et de C. Gluck ) et participe à la création de ballets pantomimes de M. Gardel (« la Chercheuse d'esprit », 1777) et Noverre (« les Petits Riens », 1778).

Il règle sa première chorégraphie en 1759 à Turin (Il Trionfo di Bacco in Tracia), mais donne toute sa mesure à partir de 1785 à Bordeaux. Il commence par créer des œuvres de genre sérieux puis s'oriente vers des sujets plus légers, anacréontiques (inspirées du poète grec Anacréon)- « Pygmalion », 1785 ; « Psyché », 1788 ; « Télémaque dans l'île de Calypso », 1791 - ou mettant en scène des personnages ordinaires sur le mode comique (« le Page inconstant » et « l’Épreuve villageoise », 1787 ; « la Fille mal gardée », 1789 ; « la Foire de Smyrne » ou « les Amants réunis », 1792).

Plutôt que d'éblouir les spectateurs, il cherche à toucher leur cœur. Habile à caractériser les personnages, il entremêle danse et pantomime, exigeant de ses interprètes une technique solide alliée à des dons expressifs variés. S. Viganò, C.-L. Didelot, J.-P. Aumer et E. Hus figurent parmi ses élèves.

Source: Source: Dictionnaire de la Danse, Larousse, éd. 1999, en ligne

En savoir plus

larousse.fr

Cramér, Ivo

(1921-…)

Danseur, chorégraphe et directeur de ballet suédois.

Élève de S. Leeder et disciple de B. Cullberg, il développe une méthode personnelle influencée par la technique Laban-Jooss. En 1946, il fonde une première compagnie, itinérante, avec B. Cullberg et obtient le second prix au Concours chorégraphique de Copenhague en 1947. Directeur du ballet Verde Gaio à Lisbonne (1948-1949), il travaille ensuite pendant une dizaine d'années comme metteur en scène et chorégraphe pour des opérettes et des comédies musicales.

En 1957, il signe pour le Ballet royal suédois « le Fils prodigue » (1957, mus. Alfven), ballet inspiré de peintures rurales du XVIIIe siècle considéré comme un chef-d'œuvre « national » et toujours inscrit au répertoire de la compagnie. Avec sa femme Tyyne Talvo, il fonde une compagnie (1967-1986) qui sillonne le pays avec leurs productions, sans exclure les scènes modestes. Il dirige ensuite le Ballet royal suédois (1975-1980).

Chorégraphe fécond, habile, doté d'un grand sens théâtral, il aborde souvent des thèmes liés à l'Histoire, à la vie populaire ou encore empreints d'une profonde religiosité. Dans les années 1980, il se spécialise dans la reconstruction de ballets anciens, dont « Arlequin, magicien d'amour » (1984, d'apr. Marcadet), « la Dansomanie » (1985, d'apr. P. Gardel), « Médée et Jason » (1992, d'apr. Noverre), présentés au Théâtre historique de Drottningholm, mais aussi en France, grâce à R. Noureev, tel « la Fille mal gardée » (1989) remonté à Nantes sur la musique d'origine.

Source: Dictionnaire de la Danse, Larousse, éd. 1999, en ligne

Plasson, Fabien

Fabien Plasson est réalisateur, principalement dans le domaine du spectacle vivant (danse, musique, etc.).

C’est au cours de sa formation à l’École Nationale Supérieur des Beaux-Arts de Lyon qu’il intègre en 1995 que Fabien découvre l’art vidéo. Il se forme alors auprès de divers artistes vidéastes (Joël Bartoloméo, Pascal Nottoli, Eric Duyckaerts, etc).
Son approche s’inscrit d’abord dans une recherche plastique avec la création d’installations et d’objets filmiques.

En 2001, il rejoint l’équipe de la Maison de la Danse de Lyon et s’occupe durant 10 ans de la programmation du Vidéo-Bar Ginger&Fred. Il découvre alors l’univers chorégraphique et les enjeux de la vidéo pour la diffusion et la transmission de la danse aux côtés de Charles Picq alors vidéaste et directeur du service vidéo de la Maison de la Danse.

En parallèle, il continue son activité de création plastique, réalise des vidéos de concerts, de pièces de théâtre et crée également des décors vidéos pour le spectacle vivant.

Aujourd’hui, Fabien Plasson est réalisateur vidéo au Pôle Image de la Maison de la Danse de Lyon et pour Numeridanse.tv, vidéothèque internationale de danse en ligne.


Source : Maison de la Danse, Fabien Plasson

Nos suggestions de videos
59:42

Swan Lake

Masilo, Dada (France)

  • Ajouter à la playlist
02:13

La Minute du spectateur (2019) : Le Ballet Jazz de Montréal

Foniadakis, Andonis (France)

  • Ajouter à la playlist
05:07

Dispositifs 3.1

Buffard, Alain (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Giselle

Masilo, Dada (France)

  • Ajouter à la playlist
02:58

Carmen(s)

Montalvo, José (France)

  • Ajouter à la playlist
03:58

Bienvenue

Rebetez, Eugénie (France)

  • Ajouter à la playlist
02:40

Casse-Noisette

Ivanov, Lev (France)

  • Ajouter à la playlist
47:13

D'Eux Sens

  • Ajouter à la playlist
03:33

Pillar of fire

Tudor, Antony (United States)

  • Ajouter à la playlist
03:33

Boléro le refrain du monde

Ek, Mats (France)

  • Ajouter à la playlist
04:35

An Najwa

  • Ajouter à la playlist
02:01

7 Dialogues [Christopher Roman et Ivo Dimchev]

Fargion, Matteo (France)

  • Ajouter à la playlist
02:55

Lil'Acta (2019) — teaser + interview

Pick, Yuval (France)

  • Ajouter à la playlist
01:00

Ce qu'il nous reste — Trailer

Tran, Jérémy (France)

  • Ajouter à la playlist
05:46

Suspiria

Capdevielle, Jonathan (France)

  • Ajouter à la playlist
04:11

Core Meu

Maillot, Jean-Christophe (Monaco)

  • Ajouter à la playlist
02:56

Corps est Graphique

Merzouki, Mourad (France)

  • Ajouter à la playlist
03:24

Appalachian Spring

Graham, Martha (United States)

  • Ajouter à la playlist
05:59

Éloge et défense de la routine

  • Ajouter à la playlist
02:56

Don Quixote

Martínez, José Carlos (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

À corps et à cris

Exposition virtuelle

fr/en/

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

fr/en/

CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM ET L'ÉLAN VITAL - échappées chorégraphiques salvatrices

Exposition virtuelle

fr/en/

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Si le 19e siècle est celui du romantisme, l’entrée dans le nouveau siècle est synonyme de modernité ! Ce sera quelques décennies plus tard que lui sera attribué a posteriori un nom : « le néo-classique ».

Parcours

fr/en/

[1930-1960] : Entre Europe et Etats-Unis, un néoclassicisme à l’écoute de son temps

Les Ballets russes ont ouvert la porte à ce qui sera nommé plus tard : le néoclassique. A l’époque, l’expression « ballet moderne » est souvent utilisée pour définir ce renouvellement esthétique : un savant mélange de tradition et d’innovation définit par chaque chorégraphe.

Parcours

fr/en/

Danses indiennes

Une découverte de la danse indienne au travers de créations chorégraphiques qui la dévoilent, la suggèrent, la revisitent ou la transforment !

Parcours

fr/en/

La Nouvelle Danse Française des années 80

En France, à l’aube des années 80, une génération de jeunes s’empare du corps dansant pour esquisser leur vision singulière du monde. 

Parcours

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

[1970-2018] Développements néoclassiques : diffusion mondiale, répertoires multiples et dialogues avec la danse contemporaine

Avec les années 1970, l’élan des artistes vers un nouveau classique a plus d’un demi-siècle et ainsi plusieurs générations se sont déjà déployées depuis les Ballets Russes. Au fil des décennies, chacun a défendu ou défend la danse classique sous le signe de la nouveauté, de la singularité, de la connexion avec les autres arts et avec les préoccupations de son temps.

Parcours

fr/en/

James Carlès

Exposition virtuelle

fr/en/

les ballets C de la B et l'esthétique du réel

Exposition virtuelle

fr/en/

Rencontres avec la littérature

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Parcours

fr/en/

Quand le réel s'invite

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Parcours

fr/en/

Danse et performance

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Parcours

fr/en/

Le ballet poussé à bout

L'évolution du ballet, de sa forme romantique au néo-classique.

Parcours

fr/en/

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

fr/en/

Corps dansants

Focus sur la variété des corps que propose la danse contemporaine et la manière de montrer ces corps : de la nudité complète au corps tout à fait caché ou recouvert.

Parcours

fr/en/

Pantomimes

Présentation de la pantomime dans les différents courants de la danse.

Parcours

fr/en/

Féminin - Masculin

Promenade entre les différentes conceptions et réceptions des genres dans les différents styles et époques de la danse.

Parcours

fr/en/

Danse et percussions

Découvrez de quelles manières ont collaboré chorégraphes et éléments percussifs.

Parcours

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus