Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Eclipse

Extrait

Jaï Production 2012 - Réalisateur-rice : Fondation Zinsou

Chorégraphe(s) : Konaté, Abdoulaye Trésor (Cote d'Ivoire)

Présentée dans la/les collection(s) : Dansons Maintenant (Fondation Zinsou)

Producteur vidéo : Fondation Zinsou

en fr

Eclipse

Extrait

Jaï Production 2012 - Réalisateur-rice : Fondation Zinsou

Chorégraphe(s) : Konaté, Abdoulaye Trésor (Cote d'Ivoire)

Présentée dans la/les collection(s) : Dansons Maintenant (Fondation Zinsou)

Producteur vidéo : Fondation Zinsou

en fr

Eclipse

"Dès que l'homme naît, la course contre la mort s'engage... Les éclipses solaires sont des évènements très rares ne durant pas plus de huit minutes. Et s'il ne vous restait que huit minutes à vivre, quel serait votre choix ?".

Cette réflexion chorégraphique vise à interpeller l'être humain à connaître le but réel de son existence. 

L’éclipse représente aussi les périodes d’obscurité que la vie impose aux individus, lorsqu’ils croisent la solitude, le doute ou l’incertitude. De la même manière que l’éclipse vient couvrir le soleil, les ténèbres s’abattent sur nos vies mais un matin, la lumière revient et c’est un monde plus éclairé, plus gai que l’on découvre. 

Initialement sous-titrée « Des ténèbres à la lumière », la pièce Eclipse a d’abord été imaginée à Abidjan, sous la forme de courtes séquences, avant d’être créée dans un format scénique plus long, en Novembre 2011, à l’Institut Français du Bénin, à Cotonou. Reprogrammée le 30 Novembre 212 au Théâtre de Verdure de l’Institut Français du Bénin, la pièce figure dans le Festival « Dansons Maintenant 2! », organisé par la Fondation Zinsou. 

Source : Programme du spectacle, Festival "Dansons Maintenant !" , Fondation Zinsou, 2012. Interview Abdoulaye Trésor Konaté, par Anne Décoret-Ahiha, 23 mai 2022.

Konaté, Abdoulaye Trésor

Abdoulaye Trésor Konaté est un danseur, chorégraphe et designer ivoirien. Né à Korhogo, il assure dès l’âge de 14 ans sa propre subsistance grâce à son métier de carrossier. Ce n’est qu’à 22 ans qu’il se consacre pleinement à sa passion, la danse. Pratiquant les danses traditionnelles, urbaines, le modern jazz, il peaufine sa formation en danse contemporaine en 2004 lors des Rencontres chorégraphiques de Ouagadougou - Dialogues de Corps, initiées par Salia Sanou et Seydou Boro, au Burkina Faso. Sa rencontre avec ces deux derniers ainsi qu’avec Mathilde Monnier et Pierre Doussaint le marque profondément. Il devient interprète pour les compagnies Klozaï, Djiguiya et Georges Momboye dont il sera l’assistant. En 2009, il est sélectionné par le français Kamel Ouali qui chorégraphie la cérémonie d’ouverture du Festival Panafricain, à Alger. Entre-temps, en 2008, il fonde avec Roméo Bron Bi Tra et Anselme Mazou la compagnie Jasp, et crée un studio à Abidjan, dans le quartier des Deux plateaux. Il forme près de 300 danseurs de la troupe Cebafrica de Côte d’Ivoire et signe les chorégraphies de clips pour des chanteurs de gospel. La crise politique qui frappe la Côte d’Ivoire à l’issue des élections présidentielles fin 2010 met brutalement fin à ses activités. Début avril 2011, alors que la guerre civile fait rage et que le pays subit un blocage économique et monétaire, il part pour le Bénin, où il doit se rendre quelques mois plus tard, à l’invitation d’un grand festival de gospel. Durant cet exil de 2 ans, il crée la pièce Eclipse, jouée à l’Institut Français de Cotonou (2011) et lors du Festival « Dansons Maintenant ! » (2012), s’imprègne des danses traditionnelles béninoises et vodoun auprès de Koffi Kôkô, et anime de nombreux ateliers de danse contemporaine au Centre Chorégraphique Multicorps et à l’Hôtel Eldorado. Interprète dans les créations de Andréya Ouamba et Awoulath Alougbin, il participe également à des performances lors d’expositions de plasticiens organisées par le Laboratorio Art Contemporain, et signe les costumes de la chanteuse béninoise Kinzah.

En 2013, il s’installe à Strasbourg, France, et danse  pour la reprise d’ O’More, de Bernardo Montet (2017), pour Alfred Alert (2017) et Christiane Emmanuelle (2021).

En 2015, la Cie Jasp est rebaptisée ATeKa, à partir des initiales de son créateur.

De 2016 à 2019, Abdoulaye Trésor Konaté est artiste associé à Pôle Danse des Ardennes (Sedan). Il crée le duo Rien à aborder (2018), avec Myriam Soulanges (Prix « Matière Première » par le Grand Studio de Bruxelles du Festival Les Hivernales-Avignon) et Sucre, An ice cream for a nice crime (2019). En 2017–2018, il est Premier lauréat de la Ville de Cannes pour son appel à projet d’éducation artistique et culturelle. En 2020-2021, il bénéficie de l’Aide à la structuration DRAC Grand Est et est nommé Chevalier d’or de la danse en Côte d’Ivoire par la Fédération de Danse Ivoirienne Accor'danse en collaboration avec le Centre National des Arts et de la Culture (CNAC) de la Côte d’Ivoire. En 2021, il transforme son solo Humming Birds / colibri, créé en 2016, en une pièce pour 15 interprètes représentée au MASA (Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan) en Mars 2022.

Source : Site de la Compagnie ATeka, Interview Abdoulaye Trésor Konaté, par Anne Décoret-Ahiha, 23 mai 2022. 

Fondation Zinsou

La Fondation Zinsou a fait réaliser des captations de l'ensemble des représentations données dans l'événement "Dansons Maintenant!" qu'elle a organisé en 2011, 2012 et 2015 à Cotonou, au Bénin. Elle a également réalisé des interviews filmées des artistes et chorégraphes programmés lors de ces trois éditions.

Ces captations et interviews ont été mises, à titre gracieux, sur Numéridanse dans l’objectif de les rendre accessibles au plus grand nombre, étant donné leur caractère scientifique et leur contribution à la diffusion et à la promotion de l’art contemporain africain, plus particulièrement ici, le domaine de la danse contemporaine africaine. 

Fondation Zinsou

Présidée par Marie-Cécile Zinsou, la Fondation Zinsou a ouvert ses portes en juin 2005 à Cotonou, Bénin. Pionnière en Afrique de l’Ouest, cette fondation privée œuvre pour le rayonnement de l’art contemporain sur le continent à travers des expositions au Musée de Ouidah et au LAB de Cotonou. La Fondation agit aussi pour la promotion de l’éducation et du développement social au travers d’actions de médiation culturelle et d’activités pédagogiques destinées en particulier au jeune public, avec pour enjeu majeur l’accessibilité pour tous à l’art et pour principe premier la gratuité totale. 

En 2011, la Fondation Zinsou expose les photographies de danse d’Antoine Tempé et invite des chorégraphes à créer une œuvre in situ, en résonance avec les images de corps exposés. Le succès public de cet événement intitulé « Dansons Maintenant! » convainc la Fondation d’organiser une seconde édition, en 2012, dédiée uniquement à la danse, autour du thème de l’urbanité. En 2015, une troisième édition a lieu, en articulation avec l’Exposition « African Records » consacrée à la musique et à la photographie africaine des années 1950, 1970 et 1980, qui fournit le motif de nouvelles coproduction de spectacles. 

Les trois éditions de "Dansons Maintenant !", 2011, 2012 et 2015 ont fait l'objet de captations vidéo (spectacles, restitutions d'ateliers, entretiens) constituant un fonds d'archives de 120 vidéos. 

Les extraits des captations et interviews présents sur Numéridanse ont été mises à disposition à titre gracieux par la Fondation Zinsou.

http://fondation-zinsou.org

Eclipse

Chorégraphie : Abdoulaye Konaté

Assistance à la chorégraphie : Roméo Bron Ti Tra

Interprétation : Abdoulaye Konaté, Roméo Bron Bi Tra, Anselme Mazou

Scénographie : Anselme Mazou

Musique originale : Jasp' Company

Lumières : Jean-Claude Clarence Ouangbey

Costumes : Abdoulaye Konaté & Consty Design

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Jasp' Company

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Fondation Zinsou

Durée : 40 mn

En savoir plus - "Archives Dansons Maintenant !" - Fondation Zinsou

Le dépôt des archives vidéo de "Dansons Maintenant !", appartenant à la Fondation Zinsou a été rendue possible grâce à l'Aide à la Recherche et au Patrimoine en Danse, du Centre National de la Danse, accordée en 2021 à Anne Décoret-Ahiha dans le cadre du projet « Consolidation du champ chorégraphique africain : focus sur le Bénin » ainsi que grâce à l'aimable autorisation des artistes.

Nos suggestions de videos
01:01:30

LISA

  • Ajouter à la playlist
03:00

A Swan Lake

Ekman, Alexander (Norway)

  • Ajouter à la playlist
02:22

Unetsu, des œufs debouts par curiosité

Amagatsu, Ushio (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

#Hashtag

Fghani, Riyad (France)

  • Ajouter à la playlist
09:06

(S)Wing

  • Ajouter à la playlist
03:03

Hommage à Hoagy Carmichael

Bufalina, Brenda (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Pond

Nikolaïs, Alwin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Récital de Bharata Natyam

Petit, Élisabeth (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Käfig

Merzouki, Mourad (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Les stratégies obliques

Rivière, Valérie (France)

  • Ajouter à la playlist
17:55

Récits d'une création

Boussouf, Fouad (France)

  • Ajouter à la playlist
03:01

ab [intra]

Bonachela, Rafael (France)

  • Ajouter à la playlist
02:54

BackBone

Gravity & Other Myths (Australia) !

  • Ajouter à la playlist
03:01

État des lieux

Collectif A/R

  • Ajouter à la playlist
03:02

førm Inførms

Da Silva Ferreira, Marco (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Emaphakatini

Dianor, Amala (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

VanThorhout

Vantournhout, Alexander (France)

  • Ajouter à la playlist
10:29

3 in passacaglia

Endo, Yasuyuki (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Fleur de cactus

Berbessou, Catherine (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Ma

Rodrigues, Lia (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

fr/en/

Carolyn Carlson, a woman of many faces

Exposition virtuelle

fr/en/

Technique(s) contemporaine(s)

Ce parcours en forme de question part en quête de la ou des technique(s) que révèlent différents spectacles de danse contemporaine et donne une idée des modes de formation des danseurs contemporains.

Parcours

fr/en/

Käfig, portrait d'une compagnie

À l’occasion des 20 ans de la compagnie Käfig, Mourad Merzouki revient sur l'évolution singulière du mouvement hip-hop en France, du succès populaire à la conquête de la scène, et sur les spectacles qui ont marqué l'histoire de Käfig.

Webdoc

fr/en/

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

fr/en/

Latitudes contemporaines

Exposition virtuelle

fr/en/

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

fr/en/

les ballets C de la B et l'esthétique du réel

Exposition virtuelle

fr/en/

À corps et à cris

Exposition virtuelle

fr/en/

Danse sur Mobilier urbain dissuasif

Exposition virtuelle

fr/en/

(LA)HORDE : RÉSISTER ENSEMBLE

Exposition virtuelle

fr/en/

CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM ET L'ÉLAN VITAL - échappées chorégraphiques salvatrices

Exposition virtuelle

fr/en/

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Exposition virtuelle

fr/en/

Le Butô

Une découverte de la danse japonaise du Butô. 

Parcours

fr/en/

La ronde

 De l’importance de la Ronde en danse aujourd’hui.

Parcours

fr/en/

Rencontres avec la littérature

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Parcours

fr/en/

Quand le réel s'invite

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Parcours

fr/en/

Danse et performance

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Parcours

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus