Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Songlines

Teaser

WLDN / Joanne Leighton 2021 - Réalisateur-rice : WLDN, Réalisation

Chorégraphe(s) : Leighton, Joanne (Belgium)

Présentée dans la/les collection(s) : WLDN / Joanne Leighton

en fr

Songlines

Teaser

WLDN / Joanne Leighton 2021 - Réalisateur-rice : WLDN, Réalisation

Chorégraphe(s) : Leighton, Joanne (Belgium)

Présentée dans la/les collection(s) : WLDN / Joanne Leighton

en fr

Songlines

Quel monde créons-nous, à la mesure de nos pas ? Pièce pour huit danseurs, créée sur la composition musicale fascinante, In C de Terry Riley, Songlines  saisit ce mouvement fondateur qu’est la marche. Chemin faisant, l’homme lit le monde et multiplie les perceptions. La marche compose, la marche écrit, la marche invente un lien indissoluble avec l’environnement. Chez les aborigènes australiens, les Songlines sont les sentiers qui sillonnent la terre, inscrits dans le paysage par d’anciens êtres totémiques légendaires, créant les chemins conservés jusqu’à nos jours par le chant et la danse. Quels totems contemporains dresser en résonance aux pas d’aujourd’hui ? En étroite relation avec la partition musicale, la chorégraphe Joanne Leighton travaille à la migration des gestes et des espaces.

Leighton, Joanne

Joanne Leighton est une chorégraphe et  pédagogue belge, d’origine australienne, installée en Ile-de-France,  dont le parcours est étroitement lié à une vision de la danse originale  et évolutive. Sa démarche explore les notions d’espace et de site comme  un tout, un commun peuplé de territoires, d’identités, d’espaces  interdépendants. Elle propose une ouverture vers un travail sur scène et  hors scène où chaque lieu au-delà des frontières, concret ou virtuel et  où chaque corps au-delà des individualités, deviennent le champ de  l’expérimentation chorégraphique et interpellent la notion du même et de  l’autre.

Artiste chorégraphique au sein de l'Australian Dance Theater  (1986–1991), Joanne Leighton habite Londres pendant 2 ans, puis crée sa  compagnie Velvet à Bruxelles (1993-2010), pour œuvrer à ses projets  chorégraphiques pendant 18 ans. Pendant cette période, elle est  notamment en résidence à La Raffinerie Charleroi/Danse (2003-2005) et  aux Halles de Schaerbeek (2005-2007). En 1994 et en 2010, elle reçoit le  Prix de la SACD Belgique pour son parcours. Joanne Leighton a également  répondu à plusieurs commandes pour des compagnies internationales ou  théâtres tels que le Dance Theater of Ireland (2001); Charleroi Danse  (2005); Le Ballet de Lorraine (2014) ou la compagnie Marchepied (2015).

Joanne Leighton dirige le Centre Chorégraphique National de  Franche-Comté à Belfort entre 2010 et 2015. Depuis 2015, sa compagnie  WLDN, projet et philosophie, est implantée en Ile-de-France. Ses pièces  sont présentées sur les plateaux de théâtre, espaces urbains et  industriels, galeries d’art, jardins, écrans de smartphones ou encore  toits d’immeubles, en France et à l’étranger comme en Allemagne,  Autriche, Belgique, Danemark, Pays-Bas, Royaume-Uni et à Cuba. 

Joanne Leighton créé des pièces comme Corps Exquis (2019) pour 3 danseurs et 58 chorégraphes, sur le principe du cadavre exquis ; I am sitting in a room (2016), quatuor sur le texte éponyme d’Alvin Lucier ; Exquisite Corpse (2012) un cadavre exquis pour 7 danseurs ; Made in... Séries,  pièce in situ avec 99 habitants et créée dans 20 villes différentes en  France, Belgique, Autriche, Allemagne, Danemark et à Cuba ; Les Modulables, des courtes pièces, aux formats divers, en perpétuelle invention depuis 10 ans.
  Joanne Leighton et le metteur en scène Christoph Frick cosignent en 2014 le spectacle Melting Pot pour  9 jeunes interprètes, tous issus de l’immigration, un échange culturel  entre le Theater Freiburg, le CCN de Belfort et le Junges Theater Basel.
Chair Dances, une galerie virtuelle évolutive comprenant plus  de 30 courts métrages de divers chorégraphes mettant en scène des  chaises, a été initiée par Joanne Leighton en 2010.

En 2015, Joanne Leighton débute une trilogie qui s’étend sur 5 ans en créant 9000 Pas (2015), sextet dansé sur un parterre de sel sur Drumming, de Steve Reich ; Songlines (2018), pièce pour huit danseurs, créée sur la composition musicale In C de Terry Riley, qui saisit le mouvement fondateur de la marche ; et People United (2021), pièce pour 9 danseurs qui pose nos gestes comme fondation du collectif. 

En 2011, Joanne Leighton crée Les Veilleurs pour 732  participants à Belfort : une personne chaque matin et une chaque soir  veillent sur sa ville et sa région pendant une heure, au lever et au  coucher du soleil, et ainsi de suite pendant 366 jours. Sur ces mêmes  principes, Joanne Leighton remonte cette œuvre chorégraphique pour créer  Les Veilleurs de Laval (sept 2012 – sept 2013) ; Les Veilleurs de Rennes (sept 2012 – sept 2013) ; Les Veilleurs de Haguenau (jan 2015 – déc 2015), Les Veilleurs de Freiburg - Die Türmer von Freiburg (20 juin 2015 – 19 juin 2016), Les Veilleurs d’Évreux (sept 2017 - sept 2018), Les Veilleurs de Dordrecht – Waarnemer van Dordrecht (1er mai 2019 – 30 avril 2020), Les Veilleurs de Graz - The Graz Vigil (1er janvier 2020 - 31 décembre 2020), Les Veilleurs de Munich - Türmer München (12 décembre 2020 - 12 décembre 2021),  Les Veilleurs de Hull – The Hull Vigil  (3 mai 2021 - 3 mai 2022).  

En parallèle et dès 2014, elle instaure une pratique de marche performative avec WALK #1  Belfort-Freiburg, un parcours de 127 kilomètres le long des cours  d’eau. Cette pratique se poursuit depuis avec différentes WALK imaginées  en collaboration avec les lieux partenaires. 

Pédagogue internationalement reconnue, Joanne Leighton donne  régulièrement des cours, ateliers, interventions pédagogiques et  conférences autour de son travail artistique. Elle a enseigné pour les  compagnies de Jean-Claude Gallotta, Catherine Diverrès, Angelin  Preljocaj, Trisha Brown Company, Batsheva Company, AMNT à Tokyo, Need  Company, Rosas, Wim Vandekeybus ainsi qu’à Charleroi/Danse, au Seoul  International Choreographic Center ; la Ménagerie de Verre à Paris, le  Centre National Danse à Paris, PARTS, Dansens House à Copenhague ou le  Croatian Institute for Movement and Dance / Zagreb Dance Center. 

De 2018 à 2021, Joanne Leighton est Administratrice à la chorégraphie  et membre du Conseil d'Administration de la SACD ainsi que membre du  Conseil d'Administration Beaumarchais. En 2020, Joanne Leighton est  nommée Officier de l'ordre des Arts et des Lettres par la Ministre de la  Culture Roselyne Bachelot. Elle est également membre du Conseil  d’Administration de la Maison du Geste et de l’Image à Paris. 

WLDN / Joanne Leighton est en résidence triennale 2018-2021 à  l’Espace 1789 de Saint-Ouen, Scène conventionnée d'intérêt national -  art et création - pour la danse, avec le soutien du Département de la  Seine-Saint-Denis | Joanne Leighton est membre du Grand Ensemble aux  Quinconces - L'Espal, Scène nationale du Mans | En résidence 2020-2024  avec le Oerol Festival de Terschelling, Pays-Bas. WLDN est subventionnée  par la DRAC Ile-de-France au titre des compagnies conventionnées et par  la Région Ile-de-France au titre de la Permanence Artistique et  Culturelle.

WLDN, Réalisation

WLDN / Joanne Leighton

WLDN est un projet et une philosophie. Walden est le titre du roman d’Henry David Thoreau (1817-1862),  essayiste, enseignant, philosophe, naturaliste et poète américain.  Publié en 1854, ce roman influença de nombreux courants de pensée et  servit de référence à ceux qui cherchaient à renouer avec des valeurs  fondamentales. Henry David Thoreau y raconte son expérience durant deux  ans de sa vie autonome au milieu de la nature. 

WLDN peut être décrit comme une sorte de “strip-tease  transcendantal”, ce qui représente l’acte de revenir à la matière  fondamentale et à une simplification du travail, à l’essence d’un  spectacle en termes de danse, de mouvement et de site. Cette simplicité  peut et doit inclure un travail sur scène ainsi qu’un travail hors scène  et dans l’espace public. Elle peut aussi inclure des productions de  documentation et publication, par exemple sur les réseaux sociaux  Facebook ou Twitter... 

Comment l’acte de Thoreau résonne-t-il dans notre paysage culturel  contemporain en mutation et comment travailler avec les outils simples  d’aujourd’hui pour créer, enregistrer, noter, éditer et disséminer ?

Songlines

Direction artistique / Conception : Joanne Leighton

Chorégraphie : Joanne Leighton

Assistance à la chorégraphie : Marie Fonte

Interprétation : Lauren Bolze, Marion Carriau, Alexandre Da Silva, Marie Fonte, Yannick Hugron, Flore Khoury, Sabine Rivière, Bi-Jia Yang

Scénographie : Alexandra Bertaut

Musique originale : In C de Terry Riley ©Associated Music Publishers, INC représenté par Première Music Group

Lumières : Sylvie Mélis

Costumes : Alexandra Bertaut avec la collaboration de Lionel Bousquet

Direction technique : François Blet

Son : Peter Crosbie

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Production WLDN | Coproduction : Paris Réseau Danse (CDCN / Atelier de Paris, l’Etoile du Nord – Scène conventionnée pour la danse, Micadanses/ADDP et Le Regard du Cygne – AMD XXe) | le Collectif Essonne Danse | Theater Freiburg, Museum für Neue Kunst Freiburg | Accueil en résidence : Le Pacifique - CDCN de Grenoble | La Briqueterie - CDCN du Val-de-Marne | La Ménagerie de Verre dans le cadre du dispositif StudioLab | Le CND, Centre National de la Danse | Avec le soutien de la Région Ile-de-France | ARCADI Ile-de-France |

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Captation vidéo réalisée le 11 février 2018 à l'Atelier de Paris / CDCN L'adami à contribué au financement de la réalisation technique de ce film promotionnel | Images Arnaud Emery et Stéphane Nota | Son Peter Crosbie | Réalisation Stéphane Nota

Durée : 1h10

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus