Aller au contenu principal
Add video to a playlist

Title

Choreographer

The video has been added successfully.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter Register
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter Register
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist
La description est limitée à 500 caractères
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient des images qui pourraient heurter la sensibilité
Modifier la playlist
La description est limitée à 500 caractères
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favoris Ajouter à vos favoris

Epreuves de danse 2015. Danse classique. Variation 6 fille 1ère option

2015

Déposé par Ministère de la Culture

en fr

Epreuves de danse 2015. Danse classique. Variation 6 fille 1ère option

2015

Déposé par Ministère de la Culture

en fr

Epreuves de danse 2015. Classique. Variation 6 fille 1ère option

Ministère de la Culture et de la Communication

Direction générale de la création artistique

Les épreuves de danse 2015, sont conçus comme un outil pédagogique qui devrait permettre à chaque professeur de transmettre les danses dans le contexte d'une culture chorégraphique. Aussi la notice d'accompagnement présente-t-elle pour chaque chorégraphe, pour chaque musicien et pour chaque danseur une note biographique qui permettra aux professeurs de situer, auprès de leurs élèves, les auteurs et les interprètes. Par ailleurs, il est particulièrement recommandé de prendre connaissance des commentaires relatifs à chacune des danses. Des chorégraphes reconnus aux professeurs des établissements du secteur public ou du secteur privé, l'éventail des approches chorégraphiques témoigne de la diversité des approches pédagogiques qui sont ou qui peuvent être entreprises.

L'inspection de la création artistique spécialité danse

Les commentaires, remarques et suggestions des utilisateurs des Epreuves et de la notice d'accompagnement seront appréciés.

Merci de les adresser au :

Ministère de la culture et de la communication

Direction générale de la création artistique

Service de l'inspection de la création artistique – pôle danse

3, rue de Valois 75001 PARIS 3

EVALUATION

EXAMEN D'ENTREE DANS LE CYCLE D'ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL

INITIAL DE DANSE (CEPI)

L'examen d'entrée pour le CEPI comporte :

1) Une épreuve éliminatoire (voir le contenu des épreuves dans l'arrêté relatif à l'organisation du cycle d'enseignement professionnel initial de danse).

2) Une épreuve d'admission :

- interprétation de la variation de la fin du 2 èm e cycle ,

- interprétation d'une chorégraphie libre,

- un entretien avec le jury.

EXAMENS DE FIN DE CYCLE

Les examens de fin de cycle permettent d'assurer une partie de l'évaluation des élèves (voir schéma d'orientation pédagogique). Le contenu de ces examens comporte un travail collectif et deux autres épreuves de pratique corporelle dont une variation imposée.

Pour l'année 2015, la DGCA propose les variations imposées dans les disciplines danse classique, danse contemporaine et danse jazz pour :

- la fin du 1er cycle,

- la fin du 2ème cycle,

- la fin du 3ème cycle,

1) à vocation de pratique en amateur (CEC)

2) à vocation pré-professionnelle (DEC, DNOP)

- le baccalauréat F 11',

- l'examen d'aptitude technique (EAT) au diplôme d'État de professeur de danse.

Ainsi, pour l'examen de la fin du 3ème cycle à vocation de pratique en amateur (qui correspond à l'ancien cursus B), l'équipe pédagogique peut :

choisir la variation imposée dans un vidéogramme des années précédentes,

adapter les variations imposées pour le DEC ou DNOP d'une année précédente aux caractéristiques d'une variation destinée aux élèves d'un cycle à vocation de pratique en amateur,

composer la variation imposée.

Pour les épreuves autres que la variation imposée, notamment celles relatives au certificat d'études chorégraphiques (CEC) et au diplôme d'études chorégraphiques (DEC ou DNOP), voir le schéma d'orientation pédagogique de 2004 pour la danse.

NB : L'option danse jazz peut être choisie pour le baccalauréat F 11' au même titre que les options danse classique et danse contemporaine.

JURYS

Pour la fin du 1 er cycle et la fin du 2èm e cycle : le jury est présidé par le (la) directeur(trice) ou par le (la) coordinateur(trice) ou directeur(trice) des études chorégraphiques, si celui (celle)-ci n'assure pas en outre les fonctions de professeur(e) de danse dans l'établissement, assisté(e) d'au moins deux personnalités de la danse ou professeur(e)s qualifié(e)s extérieur(e)s à l'établissement, dont l'un(e) au moins est titulaire du C.A. dans la discipline considérée.

Pour l'entrée dans le CEPI : le jury de l'examen d'entrée est composé de la manière suivante :

le directeur de l'établissement ou d'un établissement du groupement, ou son représentant, président ;

un ou deux professeurs de l'établissement ou du groupement d'établissements ;

un ou deux personnalités qualifiées extérieures à l'établissement ou au groupement d'établissements.

Au sein du jury, deux personnes au moins sont spécialistes de la discipline choisie par le candidat. Les membres du jury sont nommés par arrêté de la collectivité territoriale responsable, ou des collectivités territoriales responsables en cas de groupement d'établissements sur proposition du ou des directeurs des établissements concernés.

Pour la fin du 3ème cycle à vocation de pratique en amateur : le jury est présidé par le (la) directeur(trice) ou par le (la) coordinateur(trice) ou directeur(trice) des études chorégraphiques, si celui(celle)-ci n'assure pas en outre les fonctions de professeur de danse dans l'établissement, assisté(e) d'au moins deux personnalités de la danse ou professeur(e)s qualifié(e)s extérieur(e)s à l'établissement, dont l'un(e) au moins est titulaire du C.A. dans la discipline considérée.

Sur proposition du jury, le (la) directeur(trice) décerne à l'élève l'UV technique du certificat d'études chorégraphiques (CEC).

Pour la fin du 3 e cycle d'orientation professionnelle : le jury est présidé par le (la) directeur(trice) ou par le (la) coordinateur(trice) ou directeur(trice) des études chorégraphiques, si celui(celle)-ci n'assure pas en outre les fonctions de professeur de danse dans l'établissement, assisté(e) d'au moins trois personnalités de la danse ou professeur(e)s qualifié(e)s extérieur(e)s à l'établissement, tous(toutes) trois spécialistes de la discipline évaluée dont deux au moins sont titulaires du C.A. dans celle-ci. Sur proposition du jury, le (la) directeur(trice) décerne à l'élève l' UV technique du diplôme d'études chorégraphiques (DEC ou DNOP).Pour l'évaluation des disciplines complémentaires obligatoires (formation musicale, histoire de la danse, anatomie – physiologie) et au choix (voir schéma d'orientation), le jury est composé du (de la) directeur(trice) de l'établissement ou du (de la) coordinateur(trice) ou directeur(trice) des études chorégraphiques, si celui (celle)-ci n'assure pas en outre les fonctions de professeur de danse dans l'établissement, et d'un(e) professeur(e) de la discipline. L'élève qui obtient une note au moins égale à 10 (ou plus selon règlement des études) sur 20, se voit décerner l'UV correspondante. Le (la) directeur(trice) de l'établissement décerne le diplôme d'études chorégraphiques, qui peut comporter une mention, à l'élève qui a obtenu les cinq UV. Il est envisageable que la mise en réseau des établissements conduise entre autres à la désignation de jurys communs à plusieurs structures.

NB:

1) Les enseignements reçus et épreuves relatifs aux disciplines associées, complémentaires obligatoires, au choix entrent en compte dans l'évaluation selon des modalités précisées dans le règlement des études de l'établissement. Néanmoins, les CEC et DEC ou DNOP sont délivrés dans une discipline chorégraphique principale (classique, contemporain ou jazz) autour de laquelle s'articulent les enseignements complémentaires pratiques et théoriques : les diplômes délivrés mentionnent clairement cette discipline.

2) L'UV technique du CEC et le CEC lui-même (sanction des études chorégraphiques de fin de troisième cycle à vocation de pratique en amateur), ne doivent être confondus ni avec l'UV technique du DEC, ni avec le DEC lui-même (sanction des études chorégraphiques de fin de 3ème cycle d'orientation professionnelle).

3) Les candidats au DEC ou DNOP, au baccalauréat F11' et à l'examen d'aptitude technique (E.A.T.) pour le diplôme d'État de professeur de danse choisissent leur variation imposée parmi deux (1ère ou 2ème option), proposées pour chaque sexe dans chacune des trois disciplines : danse classique, danse contemporaine, danse jazz).

DANSE CLASSIQUE

Variation n° 6

Fin du 3ème cycle, DNOP danseur, Bac TMD option danse, EAT fille – 1ère option

Chorégraphe : August BOURNONVILLE

Transmetteur : Guy VAREILHES

Compositeurs : Edvard HELSTED et Hoger Simon PAULLI

Interprète musical : Philippe-Marie CHRISTOPHE

Danseuse : Alizée SICRE

August BOURNONVILLE (1805-1879)

Né à Copenhague, fils du danseur et maître de ballet danois Antoine Bournonville, il entre à l'école de danse du Théâtre royal danois où il est formé par son père et par le maître de ballet italien Vincenzo Galeotti. De 1824 à 1830, il se perfectionne auprès des maîtres français Pierre Gardel et Auguste Vestris. Il débute à l'Opéra de Paris en 1826 et est engagé comme premier remplaçant de demi-caractère. En 1830, il retourne à Copenhague : il sera premier danseur (jusqu'en 1848) mais également maître de ballet et chorégraphe du Théâtre royal (jusqu'en 1877). Entre-temps, il quittera ce poste en 1855-56 pour aller exercer les fonctions de maître de ballet à l'Opéra de Vienne et de 1861 à 1864 pour assurer la direction artistique du Théâtre royal suédois. S'il reste fidèle à la danse élégante et harmonieuse que lui ont enseignée les maîtres français, il développe un romantisme optimiste qui se démarque quelque peu de celui plus tourmenté de ses contemporains européens.

Guy VAREILHES

Il débute ses études chorégraphiques à Béziers et les poursuit au conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où il obtient un premier prix en 1969. Admis en 1ère division de l'école de danse de l'Opéra national de Paris, puis engagé en 1970 dans le Ballet de ce théâtre, il gravit les échelons de la hiérarchie jusqu'au grade de Sujet, ce qui lui permet d'aborder des rôles de soliste. La Direction, après lui avoir confié des classes dans le Ballet, le désigne comme répétiteur de jeunes danseurs pour le concours international de danse de Varna. Il enseigne et remonte des extraits du répertoire dans différentes écoles et Junior Ballets. Par ailleurs, il signe plusieurs chorégraphies, à l'intention de danseurs professionnels. Titulaire du certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse classique et du diplôme pédagogique de l'école de danse de l'Opéra national de Paris, il s'oriente vers la pédagogie, se forme à l'enseignement en direction de publics différenciés et dirige un conservatoire de danse en région parisienne jusqu'en 1992. De 1992 à 2006, puis de 2012 à 2014, il est inspecteur de la création artistique – spécialité danse – au ministère chargé de la culture. De septembre 2006 à juillet 2012, il enseigne la danse classique au conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris : professeur principal des garçons de DNSP-1 (diplôme national supérieur professionnel de danseur-1ère année), il y transmet également le répertoire et assure le suivi de l'insertion professionnelle des étudiants.

Edvard HELSTED (1816-1900)

Violoniste et compositeur danois, il est employé dans la chapelle royale de 1838 à 1869, tout d'abord comme membre de l'orchestre, puis, à partir de 1863, comme chef d'orchestre assistant et répétiteur, mais il démissionne en 1869 pour raisons de santé. De 1869 à 1890, il enseigne au conservatoire de musique. Il devient chevalier de Dannebrog en 1866, et professeur titulaire en 1890. Après avoir composé des chansons dans sa jeunesse, il compose des musiques de ballet pour August Bournonville : Fantasiens, Le toréador, Napoli (avec Niels Gade et Holger Simon Paulli), Kirsten Arrow, Old Memories, Psyché et Fête des fleurs à Genzano (avec H.S. Paulli). Il compose en outre la musique de scène de L'oiseau dans le poirier par Hans Christian Andersen, et du vaudeville Un voyage à l'armée.

Holger Simon PAULLI (1810-1891)

Chef d'orchestre et compositeur danois, il commence par l'apprentissage du violon auprès de Noël Schall. Puis il rejoint l'Orchestre royal danois dont il devient le chef d'orchestre en 1864. Parallèlement, il dirige l'Orchestre de la Cecilia Foreningen, et prend la direction du Conservatoire de Copenhague (1866). Grâce à ses directions de Lohengrin et des Maîtres chanteurs de Nürenberg, il contribue grandement à la diffusion de l'œuvre de Richard Wagner au Danemark. Le 3 avril 1869, il dirige l'Orchestre royal danois au Casino Concert Hall de Copenhague à l'occasion de la première mondiale du Concerto pour piano en la mineur d'Edvard Grieg (soliste : Edmund-Neupert). Il laisse derrière lui un opéra, treize ballets, une ouverture, des pièces pour violon et des lieder.

Philippe-Marie CHRISTOPHE

Pianiste concertiste spécialiste du répertoire de Frédéric Chopin, il a voué l'essentiel de son parcours professionnel à l'accompagnement de la danse. Il a exercé son talent à l'école de danse et dans le Ballet de l'Opéra national de Paris, au CNSMDP, au CRR de Paris et dans quantité d'écoles privées et de grands stages de danse auprès de Maîtres réputés. Journaliste, historien, organisateur d'expositions artistiques, président d'une association de promotion des arts et de jeunes talents, il a été honoré de la médaille d'argent, à titre civil, de l'Union nationale des anciens combattants et de la médaille du mérite de l'ordre souverain de Malte.

COMMENTAIRE RELATIF A LA VARIATION N° 6

Extrait de Napoli (acte III – Pas de six – 4e variation femme)

Chorégraphe : August Bournonville

Compositeurs : Edvard Helsted et Holger Simon Paulli

Transmetteur : Guy Vareilhes

Danseuse : Alizée Sicre

Pianiste : Philippe-Marie Christophe

Recommandations pour l'interprétation de la variation :

Le travail et l'interprétation de cette variation nécessitent une jupe. Les moments où celle-ci sera attrapée et la façon dont elle le sera ne seront évidemment pas laissés au hasard et seront travaillés avec la même précision que les pas de danse constitutifs de la variation dans le but de donner une impression de naturel voire d'improvisation. Les tissus trop lourds et les coupes trop étroites seront bien évidemment évités.

Aucun aléa dans la relation musique – danse : pulsation et rythme de la danse illustreront ceux de la musique et vice-versa.

La précision des orientations et des directions sera particulièrement soignée, dans le respect du style d'August Bournonville.

Le plaisir de parcourir et de danser grand sera équilibré par la vélocité des petits pas, quelquefois en un même temps, comme dans la diagonale finale.

Veiller :

. au balancement du corps dans le jeté à la seconde et le pas de bourrée (genoux souples...) du début de la variation,

. à la position caractéristique du bras dans les assemblés soutenus en tournant : avant-bras comme posé sur un plateau, main en légère extension, aux coordinations.

Joie, jeunesse, fraîcheur, délicatesse, optimisme, mais également pudeur et mesure seront perceptibles (réfléchir à la notion de mesure dans toutes les acceptions du terme).

NAPOLI

Ballet en 3 actes

Livret et chorégraphie : August Bournonville

Musique : Actes I et III : Edvard Helsted et Holger Simon Paulli; acte II : Niels Gade

Création : 29 mars 1842 au Théâtre royal de Copenhague par le Ballet royal danois

Partie pêcher en mer avec Gennaro, Teresina se noie à la suite d'une violente tempête. Désespéré, Gennaro invoque la madone et se lance à la recherche de sa fiancée. Il la retrouve dans la Grotte bleue, transformée en naïade obéissante sous la coupe du roi des mers qui, la première colère passée, finit par se laisser attendrir et lever le sortilège. A l'acte III, le mariage est célébré, à grand renfort de danses. Les deux variations proposées sur le DVD 2015 font partie de ces danses, et plus précisément du pas de six, dont on dit la chorégraphie, qui a été régulièrement transmise de génération en génération, dans son état originel.

Guy VAREILHES

Les vidéos du moment

02:52

Yātrā

Marin, Andrés (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:00

Hourvari

Bourgeois, Yoann (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:47

Event

Meklin, Heli (Finland)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:55

Théorie des Prodiges

Biscuit, Karl (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
09:38

Sons of Sissy

Mayer, Simon (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:21

La Création du monde 1923-2012

Börlin, Jean (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
07:46

Drift

Van Acker, Cindy (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
05:16

Bruit de couloir

Dazin, Clément (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
01:38

Ibuki (extrait de Namasya)

Amagatsu, Ushio (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
}
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus