Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Chants et danses des pygmées Aka

Numeridanse.tv 2014

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse.tv

Producteur vidéo : Musée du Quai Branly

en fr

Chants et danses des pygmées Aka

Numeridanse.tv 2014

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse.tv

Producteur vidéo : Musée du Quai Branly

en fr

Chants et danses des pygmées Aka

Les pygmées habitent les forêts d'Afrique entre l'océan Atlantique et les grands Lacs et se répartissent en différents groupes commes les Baka, Bambuti, Batwa, Babongo, Efé et autres. Traditionnellement nomades, ils sont aujourd'hui en voie de sédentarisation.
Les pygmées AKA habitent quant à eux dans les forêtes du nor du Congo-Brazzaville et du sud de la Centrafrique. Ils parlent le aka et tentent de préserver leur mode de vie et leur culture en dépt de l'influence croissante du modernisme en milieu rural et de la raréfaction des ressources dans une sylve peu à peu dévastée par les agicultuers et les exploitants forestiers.
Marginalisés et souvent exploités comme la plupart des groupes pygmées, les Aka entretiennent des rapports de clientèle avec leurs voisins bantous accomplissant pour eux diverses tâches : chasse, pêche, collecte du miel, travaux agricoles et portage. Enfants de la forêt, les Aka savent en prendre soin car toute leur vie en dépend. Elle leur fournit le gibier et les plantes pour se nourrir, se soigner, conquérir une femme ou un homme et confectionner tous les objets nécessaires à la chasse, à la cuisine, à la récolte du miel etc...
La musique fait partie du quotidien et elle est pratiquée par tous.

Comme l'écrit Simha Arom : "À entendre chanter un choeur aka, c'est-à-dire l'ensemble d'un campement, on retient l'impression d'un extraordianire entrelacs de voix et de timbres vocaux où prédomine le procédé du jodel" (Encyclopédie des pygmées Aka)

Les Aka pratiquent en effet, et ce depuis l'enfance, une polyphonie vocale contrapuntique que le "jodel", avec ses brusques changements et registre, rend particulièrement spectaculaire. De même, leurs rythmes tambourinés, leurs danses, leur musique instrumentale pour harpe arquée, harpe-cithare, arc musical, flûte, témoignent d'une riche culture artistique aujourd'hui menacée d'extinction.

Source : Maison des cultures du monde

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus