Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La vidéo a été avec ajoutée succès.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter Register
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter Register
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist
La description est limitée à 500 caractères
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Modifier la playlist
La description est limitée à 500 caractères
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
Retour aux themas

Le ballet poussé à bout

2018 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Pécour, Louis-Guillaume (France) Petipa, Marius (France) Balanchine, George (Russian Federation) Forsythe, William (United States) Lock, Édouard (Canada)

en fr
01:42

Entrée d’Apollon

Pécour, Louis-Guillaume (France)

02:51

Swan Lake

Makarova, Natalia (Russian Federation)

2010 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Makarova, Natalia (Russian Federation) Ivanov, Lev (Russian Federation) Petipa, Marius (France)

Déposé par Maison de la Danse de Lyon

Producteur : Maison de la Danse
Découvrir l'œuvre dans la vidéothèque
03:00

Agon

Balanchine, George (United States)

1993

Chorégraphe(s) : Balanchine, George (Russian Federation)

Déposé par Numeridanse.tv

Producteur : The Balanchine Trust
Découvrir l'œuvre dans la vidéothèque
03:04

One flat thing, reproduced

Forsythe, William (Germany)

07:20

Amelia

Lock, Édouard (Canada)

Le ballet poussé à bout

2018 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Pécour, Louis-Guillaume (France) Petipa, Marius (France) Balanchine, George (Russian Federation) Forsythe, William (United States) Lock, Édouard (Canada)

Auteur : Olivier Lefebvre
en fr

Découvrir

 Aplomb, symétrie, mesure, harmonie, maîtrise : voici quelques un des termes qui caractérisent le ballet, qu'il s'agisse de la « belle danse » au XVIIème siècle, du ballet romantique un siècle plus tard ou, dans une moindre mesure, de la danse néo-classique.

Il n'y a rien de bien surprenant à cela si l'on songe que le genre « ballet » devient une forme artistique constituée sous le règne d'un certain Louis XIV. 

Le roi qui gouverne seul un pays centralisé, fonde l'Académie royale de danse en 1661. Comme la musique, comme le théâtre, elle aura pour mission de chanter sa gloire et devra être codifiée à cette fin. Le roi danse, il est gracieux. Les maîtres de ballet le placent au centre de l’espace et, lorsqu’il n’apparaît pas sur scène, organisent la chorégraphie en fonction de son regard. Les règles de la perspective et de la hiérarchie s’imposent à la scène qui offre une vision métaphorique du monde. Le souverain rayonne sur un art qui vise à « civiliser » les corps, à les défaire de leurs passions, à les élever.

Description

 Entrée d'Apollon

Dans L'Entrée d'Apollon, Louis XIV manifeste avant tout son état de roi. Au centre de l'action, il organise l'espace autour de lui, se donne à voir de manière frontale à ses sujets et confère ainsi à la danse, art du divertissement, sa majesté royale.

Le Lac des cygnes – Marius Petipa

S'il est vrai que le ballet romantique réintroduit les passions au cœur de son argument, la technique qu'il met en œuvre ne fait que pousser les règles d'un art pensé par les maîtres à danser du Roi Soleil.

Louis XIV écrivait à l'époque que l'art de la danse devait être reconnu comme « l'un des plus honnêtes et des plus nécessaires à former le corps et à lui donner les premières et les plus naturelles dispositions à toutes sortes d'exercices et, entre autres, à ceux des armes ». Deux-cents ans plus tard, le corps de ballet est plus structuré que jamais et relève bien de l'académisme au sens où il réfère à une doctrine ou à un enseignement sanctuarisés… militaires ? N’allons peut-être pas jusqu’à l’affirmer.

Agon - Georges Balanchine

Agon, est sans conteste le prototype du ballet réinventé, télescopage entre les corps ancrés dans la modernité des comédies musicales américaine et la technique académique. Georges Balanchine donne à voir des corps qui disent l'identité américaine. Angularité des postures, chevilles et poignets cassés, distorsion des axes, rien ne semble impossible à ces athlètes inscrits dans la vitesse. 

C'est une histoire abstraite qui se passe de la narration dont l'Europe a si longtemps été friande. Pour autant, Balanchine ne met pas à mal tout l'édifice académique dans son travail.

One flat thing reproduced - William Forsythe

William Forsythe créé One flat thing reproduced et questionne la verticalité Dans cette chorégraphie, vingt tables couvrent la scène ; elles deviennent l'horizon des danseurs, « horizon » au sens propre du terme puisque c'est bien l'horizontal qui barre la route à la verticalité des corps en mouvement. L'espace dans son ensemble est exploré tant par les interprètes que par les spectateurs, sans hiérarchie aucune. Tel notre monde, il est dépourvu de centre et devient une toile de mouvements enchaînés, connectés les uns aux autres.

Amelia - Edouard Lock

Edouard Lock ne renie pas les pointes, bien au contraire. Chez lui, on a le sentiment que les interprètes sont comme des poupées mécaniques remontées, tendues à n'en plus pouvoir. Quand la partie haute du corps lâche, c'est comme si l'histoire du maintien, de la maîtrise, volait en éclat, cette histoire constitutive du ballet explicitement poussé à bout, chez Lock on peut en être certain. Au-delà de cette frontière, c'est l'affolement qui s'empare des corps. Comment pourrait-on encore pousser l'expérience plus avant ?

Approfondir

 Ouvrages

BEAUSSANT, Philippe. Louis XIV Artiste. Paris : Payot, DL 1999, cop. 1999. 287 p. (Portraits intimes).

BOISSEAU, Rosita. Panorama de la Danse Contemporaine : 100 chorégraphes. Paris : Textuel, 2008. 671 p.

GINOT, Isabelle, MICHEL, Marcelle. La Danse au XXᵉ siècle. Paris : Larousse, 2002. 264 p.

LE MOAL, Philippe (dir.). Dictionnaire de la Danse. Paris : Larousse-Bordas, 1999. 830 p.

MASSON, Nicole. Versailles et la Vie de Cour. Paris : Chêne, impr. 2013, cop. 2013. 239 p. (Esprit XVIIe).

NOISETTE, Philippe. Danse Contemporaine : mode d’emploi. Paris : Flammarion, impr. 2010, cop. 2010. 255 p. (Mode d’emploi).

Plus d'information

 Biographie de l’auteur :

Titulaire d'un "MA history of arts" de l'université de Bristol, agrégé d'anglais, Olivier Lefebvre est historien de la danse, conférencier et rédacteur. Il collabore, entre autres, au développement de la vidéothèque de danse en ligne Numeridanse.tv ainsi qu'au programme de conférences de l'Université Populaire en Normandie.

Le Parcours "Le ballet poussé à bout" a pu voir le jour grâce au soutien du Secrétariat général du Ministère de la Culture et de la Communication - Service de la Coordination des politiques Culturelles et de l'Innovation (SCPCI) 

Auteur

Olivier Lefebvre

Générique

 Sélection des extraits
Olivier Lefebvre

Textes et sélection de la bibliographie
Olivier Lefebvre

Production
Maison de la Danse

Votre avis nous intéresse
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus