Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Blare

Jérémy Tran 2018 - Réalisateurs : Tran, Jérémy - Pogorzelski, Robin

Chorégraphe(s) : Tran, Jérémy (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Créations vidéos

Producteur vidéo : Block 8 Production

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin et à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Blare

Jérémy Tran 2018 - Réalisateurs : Tran, Jérémy - Pogorzelski, Robin

Chorégraphe(s) : Tran, Jérémy (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Créations vidéos

Producteur vidéo : Block 8 Production

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin et à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Blare

Blare s’ancre dans la volonté de croiser les disciplines artistiques et le souhait d’établir un contexte propice à la rencontre d’univers culturels. Aussi, c’est autour de l'oeuvre musicale de Vivaldi que les réalisateurs Jérémy Tran & Robin Pogorzelski ont décidé d’unir leurs univers pour ouvrir le champs des possibles et mélanger les genres. 


À travers la vidéo danse Blare, il s’agit avant tout d’aborder la « danse sociale » et plus particulièrement la danse Hip-Hop comme langage, comme rituel, comme élément fédérateur et enfin comme moyen d’émancipation ; afin de capter à travers elle l’essence de la street-culture pour la confronter et l’hybrider à d’autres langages artistiques que sont la danse contemporaine, la réalisation cinématographique et la musique classique.


Tran, Jérémy

Son parcours artistique et professionnel s’est construit grâce à des projets et collaborations hybrides et pluridisciplinaires, au point de rencontre de la danse, de la performance, de la photographie et de la vidéo. À travers la création, Jérémy Tran tente de saisir, amplifier et transformer l’énergie et la présence du corps — sur la base d’une recherche chorégraphique et cinématographique — afin d’en révéler les essences et les instincts.


Après avoir commencé la danse classique à l'âge de 8 ans, Jérémy Tran, ancien élève du Conservatoire Régional de Lille, décide en 2009 de s'orienter vers la danse contemporaine. C'est fort de ces années et des récompenses obtenues - triple médaillé d'or à la Confédération Nationale de Danse - qu'il intègre en 2010 le Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon. Il obtient en 2014 le Diplôme National Supérieur Professionnel de Danseur, la bourse ADAMI et le trophée talent prodij de la ville de Lyon. Il signe parallèlement de nombreux court-métrages dont Artificial Landscapes, regroupant 140 personnes, qu'il présente en septembre 2014 à la Biennale de la Danse de Lyon, ou encore Dissection sélection officielle du festival international 60secondsdance Danemark.

En 2015 il est sélectionné pour participer comme vidéaste et performer au Watermill Center Summer Program à New York et travailler sous la direction du metteur en scène Robert Wilson. Il chorégraphie également la performance Lagune pour 6 danseurs et une marionnetiste, en collaboration avec l'artiste plasticien Denis Savary à l'occasion du centenaire du DADA.
 

Il obtient en 2016 le Master 2 Développement de Projets Artistiques et Culturels Internationaux (mention Très Bien) de l'Université Lumière Lyon 2, au sein duquel il réalise un mémoire portant sur Les participations des artistes amateurs dans les créations du monde de la danse : les impacts et enjeux liés à ces interprètes. 


Après avoir travaillé comme chargé de suivi de projets au Centre national de la danse, il poursuit sa formation en intégrant l'École Normale Supérieure de Lyon en Conduite de Projet en Architecture de l'Information et occupe dans le même temps les fonctions de chargé d'administration dans un bureau de production artistique lyonnais.


En 2018, il crée son entreprise et devient directeur artistique ainsi qu'auteur indépendant, spécialisé dans la danse et la réalisation vidéo. Il est également admis pour les oraux du concours de sélection des pensionnaires de l'Académie de France à Rome – Villa Médicis, qui se déroulent à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.


Aujourd'hui Jérémy Tran participe à la fois comme intervenant, chorégraphe-réalisateur, au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon et la CinéFabrique - École Nationale Supérieure de Cinéma pour traiter de l'articulation entre langage chorégraphique et cinématographique, et poursuit ardemment la conception de nouveaux projets hybrides.


Il s'adonne notamment à la création de Ce qu'il nous reste, une pièce chorégraphique qui sera présentée et interprétée en juin 2020 par le Ballet du Grand Théâtre de Genève.

Tran, Jérémy

Son parcours artistique et professionnel s’est construit grâce à des projets et collaborations hybrides et pluridisciplinaires, au point de rencontre de la danse, de la performance, de la photographie et de la vidéo. À travers la création, Jérémy Tran tente de saisir, amplifier et transformer l’énergie et la présence du corps — sur la base d’une recherche chorégraphique et cinématographique — afin d’en révéler les essences et les instincts.


Après avoir commencé la danse classique à l'âge de 8 ans, Jérémy Tran, ancien élève du Conservatoire Régional de Lille, décide en 2009 de s'orienter vers la danse contemporaine. C'est fort de ces années et des récompenses obtenues - triple médaillé d'or à la Confédération Nationale de Danse - qu'il intègre en 2010 le Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon. Il obtient en 2014 le Diplôme National Supérieur Professionnel de Danseur, la bourse ADAMI et le trophée talent prodij de la ville de Lyon. Il signe parallèlement de nombreux court-métrages dont Artificial Landscapes, regroupant 140 personnes, qu'il présente en septembre 2014 à la Biennale de la Danse de Lyon, ou encore Dissection sélection officielle du festival international 60secondsdance Danemark.

En 2015 il est sélectionné pour participer comme vidéaste et performer au Watermill Center Summer Program à New York et travailler sous la direction du metteur en scène Robert Wilson. Il chorégraphie également la performance Lagune pour 6 danseurs et une marionnetiste, en collaboration avec l'artiste plasticien Denis Savary à l'occasion du centenaire du DADA.
 

Il obtient en 2016 le Master 2 Développement de Projets Artistiques et Culturels Internationaux (mention Très Bien) de l'Université Lumière Lyon 2, au sein duquel il réalise un mémoire portant sur Les participations des artistes amateurs dans les créations du monde de la danse : les impacts et enjeux liés à ces interprètes. 


Après avoir travaillé comme chargé de suivi de projets au Centre national de la danse, il poursuit sa formation en intégrant l'École Normale Supérieure de Lyon en Conduite de Projet en Architecture de l'Information et occupe dans le même temps les fonctions de chargé d'administration dans un bureau de production artistique lyonnais.


En 2018, il crée son entreprise et devient directeur artistique ainsi qu'auteur indépendant, spécialisé dans la danse et la réalisation vidéo. Il est également admis pour les oraux du concours de sélection des pensionnaires de l'Académie de France à Rome – Villa Médicis, qui se déroulent à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.


Aujourd'hui Jérémy Tran participe à la fois comme intervenant, chorégraphe-réalisateur, au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon et la CinéFabrique - École Nationale Supérieure de Cinéma pour traiter de l'articulation entre langage chorégraphique et cinématographique, et poursuit ardemment la conception de nouveaux projets hybrides.


Il s'adonne notamment à la création de Ce qu'il nous reste, une pièce chorégraphique qui sera présentée et interprétée en juin 2020 par le Ballet du Grand Théâtre de Genève.

Pogorzelski, Robin

Diplômé de l’ARFIS Lyon, école de cinéma et d'audiovisuel, Robin Pogorzelski réalise en 2014 le court-métrage, « les Souffles », financé grâce à l'obtention de la bourse « Prodij ». Il intègre dès la fin de son cursus, la société de production Block 8 où il travaillera en tant que réalisateur et chef opérateur sur des projets de publicités et de clips musicaux. En parallèle, il collabore également avec diverses agences basées à Paris en tant que réalisateur et commence une série de « portraits » documentaires entre la France et le Rwanda. En 2017, il est à la charge de l'image du documentaire « Everest Green », tourné au Népal et actuellement diffusé à la télévision. A présent, en partenariat avec Block8, il s’attelle à la production de son prochain court-métrage « Terre Brûlée » ainsi qu'à l'écriture d'un documentaire de 52' sur un pan de l'histoire Polonaise pendant la seconde guerre mondiale. 

Block 8 Production

Block 8 est une agence de création audiovisuelle. Innovant dans le film corporate, publicité, fiction, clip ou documentaire, Block 8 privilégie une esthétique de cinéma pour chaque projet.

De l'idée à la post-production, l’équipe Block8 maîtrise chaque étape de production audiovisuelle, ainsi que les dernières technologies de l'image et du son. Leurs réalisateurs et techniciens mettent leur expérience et leur talent au service de tout type de prestation : scénario, repérages, casting, storyboard, tournage, studio, motion-design, montage, VFX, étalonnage, enregistrement sonore, sound-design, composition musicale, mixage, sous-titrage, graphisme, DCP.

Blare

Direction artistique / Conception : Jérémy Tran & Robin Pogorzelski

Assistance direction artistique / conception : Ronnie Franco

Chorégraphie : Jérémy Tran

Interprétation : Lucille Mansas, Camille Cabanis, Adrien Martins, Born-For-Jacking, Bosco, Jack-Jack, Lucky Dra, Timo, Mazmaz, Pac-Pac

Mise en scène : Jérémy Tran

Musique additionnelle : Antonio Vivaldi - "Summer" Violin Concerto No. 2 in G minor

Conception vidéo : Jérémy Tran & Robin Pogorzelski

Lumières : Jean Combier

Costumes : Stanislas Hagen

Autres collaborations : VFX : Loic Foulon

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Block 8 Production

Durée : 2 minutes 57 secondes

Nos suggestions de videos
02:55

Relâche

  • Ajouter à la playlist
03:04

Lobby

Zebiri, Moncef (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Era Povera

Apergi, Patricia (Greece)

  • Ajouter à la playlist
05:05

Locus Focus

Tanaka, Min (France)

  • Ajouter à la playlist
44:45

Blas Payri - Tres visiones de Santa Teresa de Avila

Payri, Blas

  • Ajouter à la playlist
03:28

Kaz Bourbon - focus

Bulin, Nadjani (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
53:18

Ariadne Mikou - architecture en disparition

  • Ajouter à la playlist
04:26

Les arènes du hip-hop

  • Ajouter à la playlist
03:34

Du cercle à la scène

  • Ajouter à la playlist
04:10

Les arènes du hip-hop

  • Ajouter à la playlist
05:18

Du cercle à la scène

  • Ajouter à la playlist
03:04

BGirls

Harek, Nadja

  • Ajouter à la playlist
08:49

L'Atomurbin

  • Ajouter à la playlist
03:38

Crushing Weight

Sarmiento, Irupé (Brazil)

  • Ajouter à la playlist
18:51

Danses Macabres 5

  • Ajouter à la playlist
19:02

Danses Macabres 4

  • Ajouter à la playlist
18:41

Danses Macabres 3

  • Ajouter à la playlist
19:18

Danses Macabres 2

  • Ajouter à la playlist
13:33

Chambre double

  • Ajouter à la playlist
19:08

Danses Macabres 1

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

À corps et à cris

Exposition virtuelle

fr/en/

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

fr/en/

Danse sur Mobilier urbain dissuasif

Exposition virtuelle

fr/en/

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

fr/en/

LIL'ACTA

Exposition virtuelle

fr/en/

Noé Soulier : Repenser le mouvement

Exposition virtuelle

fr/en/

(LA)HORDE : RÉSISTER ENSEMBLE

Exposition virtuelle

fr/en/

La compagnie Vlovajobpru

Exposition virtuelle

fr/en/

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

fr/en/

[1930-1960] : Entre Europe et Etats-Unis, un néoclassicisme à l’écoute de son temps

Les Ballets russes ont ouvert la porte à ce qui sera nommé plus tard : le néoclassique. A l’époque, l’expression « ballet moderne » est souvent utilisée pour définir ce renouvellement esthétique : un savant mélange de tradition et d’innovation définit par chaque chorégraphe.

Parcours

fr/en/

Le corps et les conflits

Regard sur les liens qui semblent émerger entre le corps dansant et le monde envisagé comme un organisme vivant.

Parcours

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

James Carlès

Exposition virtuelle

fr/en/

les ballets C de la B et l'esthétique du réel

Exposition virtuelle

fr/en/

Rencontres avec la littérature

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Parcours

fr/en/

Quand le réel s'invite

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Parcours

fr/en/

Danse et performance

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Parcours

fr/en/

Folklores dites-vous ?

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Parcours

fr/en/

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

fr/en/

Pantomimes

Présentation de la pantomime dans les différents courants de la danse.

Parcours

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus