Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Au nom du refus du courage et de la révolte

Don Sen Folo 2022 - Réalisateur-rice : Quillet, Agnès

Chorégraphe(s) : Ouattara, Djibril (Burkina Faso)

Présentée dans la/les collection(s) : Don Sen Folo

Producteur vidéo : Don Sen Folo

en fr

Au nom du refus du courage et de la révolte

Don Sen Folo 2022 - Réalisateur-rice : Quillet, Agnès

Chorégraphe(s) : Ouattara, Djibril (Burkina Faso)

Présentée dans la/les collection(s) : Don Sen Folo

Producteur vidéo : Don Sen Folo

en fr

Au nom du refus du courage et de la révolte

La résidence de recherche GNININI est un laboratoire pour les jeunes chorégraphes d’Afrique, basé au Don Sen Folo - LAB, à Bancoumana au Mali.

GNININI c’est un espace ouvert inscrit sur un territoire propice à l’échange et à la rencontre avec les habitants. Pour les artistes, c’est chercher à restaurer un lien avec la population pour faire naître de nouveaux imaginaires communs.C’est replacer l’artiste-citoyen-acteur au cœur de la société.

"Au Nom du Refus du Courage et de la Révolte" de Djibril OUATTARA (Burkina-Faso)

Comment rester debout quand tout concours à vous faire chuter ? Comment rallumer et faire briller une jeunesse éteinte de lassitude? Comment donner corps à la parole, trouver en soi le redressement de l’espoir à l'heure où la peur de l’autre domine nos quotidiens ? De Léopold II à l’assassinat de Patrice Lumumba, la pièce au "Nom du Refus du Courage et de la Révolte" nous met en scène près d’un siècle d’une Histoire tragique. 

Au nom du refus du courage et de la révolte

    De la conférence de Berlin (15 Novembre 1884-26 Février 1885) à la suspension du Mali par la CEDAO, l’histoire de l’Afrique est au cœur d’une spirale de violences, de guerre et de dictatures. Entre combats ; douleurs, humiliations, la rage de vivre et l’urgence de prendre la parole ; la pièce au Nom du Refus du Courage et de la Révolte donne la parole à celui qui ne supporte plus l’indifférence des autres à travers une charge d’énergie ancestrale, tissée des pas de danse sacro-saint et contemporaine ; la puissance du verbe, l’engagement du corps, la force des images le tout orchestré dans une mise en scène émouvante. Conçu pour être présentée hors les murs ; la pièce Au Nom du Refus du Courage et de la Révolte est ce spectacle vivant et émouvant qui allie danse, musique et texte. Avec une scénographie plutôt légère et facilement démontable qui, comme toujours donne tout son sens à une création chorégraphique. Cette pièce met à la lumière un pan de l’histoire africaine, celle de la colonisation.


    

‘‘Les différences ne sont pas sens séparer, aliéner. Nous sommes justement différents afin de comprendre que nous avons besoin les uns des autres.’’ Desmond Tutu. 


    

Comment guérir son moi douloureux et épanouir son élan vital ? Comment s’affranchir de la haine de soi et rebâtir l’estime de soi ? Comment donner corps à la parole, trouver en soi le redressement de l’espoir à l’heure ou la peur de l’autre domine nos quotidiens ? 

Des siècles d’aliénations et d’asservissement ont laissé des traces dans la personnalité et la psyché de l’être africain. Ce dernier pour guérir des blessures narcissiques et psychologique qui lui ont été infligées et qui aujourd’hui s’expriment sous la forme d’une perte de l’estime de soi, d’un complexe d’infériorité, d’une absence en soi qui se traduit par une incapacité à penser, juger et évaluer les choses par soi-même ; se doit d’affronter son histoire, son passé qui a fait couler tant de sang et de larmes. Il se doit d’affronter sa peur la plus profonde afin de libérer ses démons pour les dompter, penser ses blessures, se dresser et tendre la main au futur. 

 

Au Nom du Refus du Courage et de la Révolte retrace un pan de l’histoire africaine à travers la barbarie coloniale (exploitation, travail forcé, dépouillement des richesses...) avec pour intention de rétablir les africains dans le temps long de leur mémoire et de leur histoire. 

Une création chorégraphique ou la puissance du verbe, l’engagement du corps, la force des images et du son servent une mise en scène innovante, esthétique et émouvante dans l’optique d’amener la génération africaine présente et future à refermer les parenthèses de ses heures sombres. A se guérir des blessures narcissiques et psychologique, rompre avec les dominations handicapantes, limitatives, réductionnistes afin de ne plus se poser en victime de l’histoire mais en sujet de sa propre histoire.


    

‘‘Ubuntu ; je suis parce que nous sommes.’’ Nelson Mandela 


Ouattara, Djibril

    Danseur-chorégraphe- comédien, enseignant certifié en art de l’enseignement, directeur artistique de la compagnie Ardji Ambiance et directeur artistique du projet de formation triennal en danse « Ankata Next Génération » du chorégraphe international Serge Aimé Coulibaly, Directeur artistique du festival international Masque en Fête; Djibril OUATTARA, comme bon nombre de jeune africain apprend la danse dans la rue en 2002. 

Conscient de l’importance de la formation et dans le but d’intégrer le monde professionnel de la danse et du théâtre, il participe à plusieurs stages et formations organisées à l’Institut Français de Bobo-Dioulasso, au Centre de Développement Chorégraphique la Termitière au Burkina Faso, à l’école des sables au Sénégal, auprès notamment de Aguibou Bougobali 

 

Sanou, Ibrahima Koumaré, Nicole Seiller, Paula Retchman et Mari Chaber, Zam Martino Ebale, Salia Sanou, Patrick Acogny, Serge Aimé Coulibaly, Ildevert Meda, Hassan Kouyaté... 

En tant que danseur et ou comédien interprète, Djibril OUATTARA a participé a travailler avec Salia Sanou en 2014, Iène Tassembedo en 2015; Olivier TARPAGA , Nicole Seiler, Aguibou Bougobali SANOU e n 2016, Hélène Ducharme en 2019, Touré en 2020-2021, Serge Aimé Coulibaly en 2021. 

En 2017, il crée son premier solo, les Dieux délinquants, qu’il présente lors de la soirée de restitution du projet Ankata Coaching en décembre 2017 à Bobo-Dioulasso, et respectivement à In-Out Dance Festival, les Rencontres chorégraphiques d’Abidjan, le festival international Dialogue de corps en 2018. Finaliste dans le concours international de solo Africa Simply the best en 2019, les dieux délinquants est une fois de plus retenu au festival In-Out dance en 2020, le festival international Théâtre des réalités au Mali en 2020, le festival international Modaperf au Cameroun en 2021. 

Le 17 Octobre 2020, Djibril Ouattara présente sa première création de groupe en danse contemporaine nommée La grande marche du retour. Une pièce qu’il a respectivement présentée au festival international théâtre des réalités au Mali, le Festival international Dialogue des corps en 2020 et le festival international In-Out Dance en 2021. 


‘‘L’espoir c’est d’être capable de voir la lumière malgré l’obscurité’’ ? Desmond Tutu. 

Quillet, Agnès

Don Sen Folo

A travers nos expériences de création, production, diffusion, partage et formation, notre structure s'est développée en se spécialisant ces dernières années dans le domaine de la danse contemporaine de création en espace public / In Situ/ In Vivo. Ce choix de spécialisation est le fruit de la réflexion et du constat suivant : si nous voulons contribuer au développement du secteur créatif nous devons faire en sorte que les artistes maliens et africains puissent se former, s'informer, apprendre, communiquer et transmettre leurs savoir-faire et leurs créations dans un espace qui appartient à tous, un espace public en accès libre pour tous les citoyens. 

     

La leçon que nous avons tirée de toutes nos expériences est que nous devons réfléchir à la création/production et diffusion de biens et services, et à de la formation adaptées à la situation de nos artistes, adaptés à nos contextes de vie, adaptés à notre culture en Afrique. L’Art vivant et l’expression contemporaine doivent demeurer dans notre quotidien, pour l’épanouissement de ceux qui créent, pour le bien être de nos populations, pour promouvoir la cohésion sociale de nos sociétés, et enfin pour ériger l’économie culturelle comme moteur de notre pays. 


Don Sen Folo organise des formations longues (Corps pour XXIIe siècle, sur 3 ans), des formations courtes (ateliers Djô Ka Filé, programme de professionnalisation implanté dans les localités pour permettre aux artistes locaux de développer leur travail chorégraphique en espace public), des résidences artistiques (Gninini dans son lieu le Don Sen Folo - LAB implanté sur la commune rurale de Bancoumana au Mali), un festival basé sur des résidences et des représentations dans les marchés de Bamako (Fila Ni Kélé - Bamako) afin de : 

- Soutenir l'émergence de nouvelles pratiques artistiques, tel que la création chorégraphique en espace public, adaptées à nos cultures et sociétés. 

-Faciliter l'accès à la culture aux populations. Promouvoir la danse contemporaine au niveau local. 

- Développer le secteur culturel avec des relations inter-Afrique. Mettre en commun des expériences et des expertises pour dessiner de nouvelles opportunités pour les artistes et les structures nationales et internationales. 

Au nom du refus du courage et de la révolte

Direction artistique / Conception : Djibril Outtara

Chorégraphie : Djibril Outtara

Interprétation : Djibril Outtara

Conception vidéo : Agnè Quillet

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Don Sen Folo

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Don Sen Folo

Durée : 55 minutes

Nos suggestions de videos
01:07:56

IT'S ALL FORGOTTEN NOW - A performative mixtape for Mark Fisher

Winkler, Christoph (Germany)

  • Ajouter à la playlist
06:50

IT'S ALL FORGOTTEN NOW - A performative mixtape for Mark Fisher

Winkler, Christoph (Uganda)

  • Ajouter à la playlist
03:49

IT'S ALL FORGOTTEN NOW - A performative mixtape for Mark Fisher

Winkler, Christoph (Uganda)

  • Ajouter à la playlist
02:28

Abraço

Desprairies, Julie (Brazil)

  • Ajouter à la playlist
07:33

Senedon (inspired by Steve Reich's Piano Phase)

Winkler, Christoph (Germany)

  • Ajouter à la playlist
02:12

RCO en extérieur

Fdili Alaoui, Sarah (France)

  • Ajouter à la playlist

Cartes postales chorégraphiques : Grenoble #2

Hervieu, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
01:29:36

Conférence de Germaine Acogny, James Carlès et Zora Snake au Corpus Africana 2018

Acoigny James Snake.mp4 (France)

  • Ajouter à la playlist
01:11

In Plain Site: Scallops

Brown, Trisha (France)

  • Ajouter à la playlist
03:29

In Plain Site: Locus Duet

Brown, Trisha (France)

  • Ajouter à la playlist
01:09

In Plain Site: Present Tense

Brown, Trisha (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Sunshine (version studio)

Gat, Emanuel (France)

  • Ajouter à la playlist
05:17

ORIGAMI - Abbaye Royale de l'Epau

Alexandre, Yvann (France)

  • Ajouter à la playlist
12:47

Camping 2019

Valerie Mrejan-Camping 2019_CND-intranet 169.mp4 (France)

  • Ajouter à la playlist
06:29

Metaphorá

Matos, Jean-Marc (France)

  • Ajouter à la playlist
02:21

Narcissus Reflected

Matos, Jean-Marc (France)

  • Ajouter à la playlist
02:38

RCO

Fdili Alaoui, Sarah (France)

  • Ajouter à la playlist
01:57

BodyFail

Matos, Jean-Marc (France)

  • Ajouter à la playlist
02:40

Fées³

Matos, Jean-Marc (France)

  • Ajouter à la playlist
04:51

Roof Piece

Brown, Trisha (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

K. Danse - Jean-Marc Matos

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

Créations de spectacles, performances participatives et installations mêlant danse contemporaine et arts numériques interactifs. Une constante dialectique entre le corps vivant (vécu) et le corps visuel (donné à voir ou virtuel). Une exposition proposée par Jean-Marc Matos, chorégraphe de la compagnie K. Danse.

Découvrir
En savoir plus

Partenaires artistiques de K. Danse

Exposition virtuelle

K. Danse - Jean-Marc Matos

Partenaires artistiques de K. Danse

Exposition virtuelle

Artistes danseur.e.s, performeur.e.s, chorégraphes, plasticiens, compositeurs, vidéastes, codeurs créatifs, créateurs de lumière, photographes,  ... 

Découvrir
En savoir plus

Rencontres avec la littérature

Parcours

Centre national de la danse

Rencontres avec la littérature

Parcours

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Découvrir
En savoir plus

Folklores dites-vous ?

Parcours

Sarah Nouveau

Folklores dites-vous ?

Parcours

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Découvrir
En savoir plus

Danses noires

Webdoc

Julie Charrier

Danses noires

Webdoc

James Carlès, danseur et chorégraphe spécialiste de la danse afro-américaine, évoque l’origine des danses urbaines actuelles. De l’Afrique aux États-Unis en passant par l’Europe, il souligne leur caractère métissé et met en perspective leur dimension sociale et politique. De nombreuses vidéos, photos, dessins et ressources complémentaires accompagnent cette interview.
Découvrir
En savoir plus

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Julie Charrier

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !
Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus