Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La vidéo a été ajoutée avec succès.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter S'inscrire
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter S'inscrire
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist
La description est limitée à 500 caractères
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Modifier la playlist
La description est limitée à 500 caractères
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
Help Par défaut, la recherche retourne les résultats pour tous les mots trouvés. Pour une recherche avancée, préfixez votre recherche par ":"
(ex ":hiphop && breakdance").

Vous pouvez utiliser les opérateurs suivants: AND (&&), OR (||), NOT (! ou -)

Pour utiliser l'opérateur NOT correctement, le deuxième mot doit être écrit juste après le point d'exclamation, sans espace (e.g. ":merzouki !hip hop").


Documents
  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favoris Ajouter à vos favoris

Rétrospective : 2016 [EN]

Numeridanse.tv
2018 - Réalisateur-rice : Meinsohn, Bérénice

Chorégraphe(s) : Le Pladec, Maud (France) Richard, Alban (France) Marin, Andrés (Spain) Attou, Kader (France) Vo-Dinh, Emmanuelle (France) Swinston, Robert (United States)

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse.tv , 30 ans danse - Version Anglaise

en fr

Rétrospective : 2016 [EN]

Numeridanse.tv
2018 - Réalisateur-rice : Meinsohn, Bérénice

Chorégraphe(s) : Le Pladec, Maud (France) Richard, Alban (France) Marin, Andrés (Spain) Attou, Kader (France) Vo-Dinh, Emmanuelle (France) Swinston, Robert (United States)

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse.tv , 30 ans danse - Version Anglaise

en fr

Retrospective : 2016

À l'occasion des 30 ans des Centres Chorégraphiques Nationaux, 30 pastilles qui évoquent à travers un montage d’archives l’histoire des CCN, des chorégraphes et de la danse en France ces 30 dernières années ont été créées. 

De nouvelles pastilles sont désormais en ligne, résumant en quelques extraits les créations des CCN depuis 2014 jusqu'aujourd'hui. Découvrez ici le focus sur l'année 2016 avec les productions de Maud Le Pladec, Alban Richard, Andrés Marin, Kader Attou, Emmanuelle Vo-Dinh, Robert Swinston.

Le Pladec, Maud

Maud Le Pladec se forme à la danse contemporaine en 1999, en intégrant la formation ex.e.r.ce au Centre Chorégraphique National de Montpellier dirigé par Mathilde Monnier.
  En 2001, Maud Le Pladec entame son premier projet, dont les enjeux et les préoccupations principaux découlent directement de son séjour à Tokyo. Ce début de chantier marquera aussi l’amorce d’un désir : celui de collaborer et de mettre en place un cadre propice à la recherche chorégraphique. La rencontre avec Mickaël Phelippeau, Typhaine Heissat, Virginie Thomas et Maeva Cunci sera déterminante dans l’affirmation de ces choix. La même année, à l’initiative de ces cinq danseurs, naîtra le collectif Leclubdes5.
 

Parallèlement, Maud Le Pladec poursuit son parcours d’interprète et participe aux créations "Texture-composite", "Sagen" et "Décomposition" d’Emmanuelle Vo-Dinh. En 2000, elle rencontre Loïc Touzé qui l’invite à travailler, aux côtés de Mathieu Doze, Jennifer Lacey, et Latifa Laâbissi, sur "Morceau-les fondations", première étape du projet au long cours, "Morceau". Cette collaboration se poursuivra, trois ans plus tard, avec la création de la pièce "Love". En 2004, elle intègre la Formation Supérieure de Culture Chorégraphique auprès de la critique de danse Laurence Louppe.
 

En 2010, Maud Le Pladec créé "Professor", pièce chorégraphique pour trois interprètes sur la musique de Fausto Romitelli. Professor obtient, la même année, le prix de la Révélation Chorégraphique 2010 par le Syndicat de la Critique Française. En Novembre 2011, elle crée Poetry au festival « Mettre en Scène » au Théâtre National de Bretagne à Rennes, pièce qui forme avec "Professor" un diptyque autour de l’œuvre de Fausto Romitelli.
 

En février 2012 et 2013, elle est invitée par les Subsistances à Lyon à créer deux pièces autour et à partir de l’œuvre musicale des compositeurs David Lang et Julia Wolfe. "Ominous Funk" et "Demo", créées pour l’occasion, seront le point de départ d’un projet au long cours (2012-2015) autour du collectif de musique contemporaine new yorkais Bang on a can.
 

En mai 2012, elle crée pour le Festival Les Musiques au Théâtre de la Criée à Marseille une version live de "Professor", en collaboration avec l’Ensemble Ictus sous la direction de Georges-Elie Octors. En novembre 2013, elle poursuit son projet au long cours autour de Bang on a can, en créant "DEMOCRACY", pièce conçue pour cinq danseurs et un ensemble de quatre Batteries, l’Ensemble TaCTuS.
 

En 2013, elle est lauréate du programme Hors les Murs de l’Institut français et effectue dans ce cadre une recherche à New York sur le collectif Bang on a can et le courant de la musique post-minimaliste américaine. Cette recherche et cette immersion dans le contexte d’émergence de ce courant musical viendront alimenter la création de « DEMOCRACY » en 2013, pièce pour cinq danseurs et quatre batteries (Ensemble TaCtuS) et plus récemment de « CONCRETE » en novembre 2015 (créations Mettre en Scène), projet d’envergure conçu pour cinq danseurs et neuf musiciens de l’Ensemble ICTUS (Bruxelles). En octobre 2015, Maud Le Pladec est invitée par l’Opéra de Lille à collaborer à la création de l’Opéra XERSE (Cavalli/Lully, mise en scène Guy Cassiers, direction musicale Emmanuelle Haim/Concert d’Astrée).
 

Cette même année, elle initie un nouveau cycle de créations autour de la parole donnée aux femmes en cocréant Hunted avec la performeuse et auteur New Yorkaise Okwui Okpokwasilli dans le cadre d’une commande des Subsistances pour le festival Aire de Jeu. Ce projet ouvre un nouveau chantier de recherche et de création autour du texte, et de la façon dont l’écriture des mots croise celles du mouvement et de la musique, Maud Le Pladec travaille actuellement sur sa prochaine création « MOTO-CROSS » (2017).


Source: Site de Maud Le Pladec


En savoir plus : http://www.ccn-orleans.com/

Richard, Alban

Parallèlement à des études musicales et littéraires Alban Richard  rencontre la danse contemporaine. Il sera interprète entre autre pour  Odile Duboc, Christine Gaigg, Olga de Soto et Rosalind Crisp.

Il fonde l’ensemble l’Abrupt en 2000 et crée un répertoire d’une  trentaine d’œuvres. Son écriture est processuelle, tramée de plusieurs  partitions – pour la danse, la musique, la lumière et les costumes.

Depuis sa création, l’ensemble l’Abrupt a été en résidence au Théâtre  de Vanves, au Centre National de la Danse de Pantin, au Forum du  Blanc-Mesnil, au Théâtre Louis Aragon de Tremblay-en-France, à la Scène  Nationale d’Orléans, au Prisme centre de développement artistique de  Saint-Quentin-en-Yvelines, au Théâtre National de Chaillot, au Théâtre  Paul Eluard (tpe) à Bezons puis au Théâtre 71, scène nationale de  Malakoff.

En lien avec le monde musical, il collabore avec l’ensemble Alla  francesca, les Talens Lyriques, les Percussions de Strasbourg, les  ensembles Instant Donné, Alternance, l’IRCAM, et les compositeurs  Laurent Perrier, Raphaël Cendo, Jérôme Combier, Robin Leduc…

Alban Richard est également un artiste de commandes. Depuis quelques  années des installations-performances ont été déposées au Musée d’Art  Moderne de la Ville de Paris, au Musée du Louvre, au Musée du Quai  Branly, au Musée Guimet, à la Abu Dhabi Art Fair…

En septembre 2015, Alban Richard prend la direction du centre chorégraphique national de Caen en Normandie.


Source : CCN de Caen


En savoir plus : https://ccncn.eu/

Marin, Andrés

Fils du danseur Andrés Marín et de la chanteuse Isabel Vargas, il commence à danser dès son plus jeune âge. C’est un autodidacte, il ne s’est jamais présenté à aucun concours de danse d’où sa grande personnalité et son charisme naturel. En 1999, la danseuse gitane Manuela Carrasco l’invite en tant que soliste dans son spectacle La Raiz del Grito. En janvier 2002, il crée sa première compagnie et présente le spectacle Mas alla del tiempo. En 2004, il présente son deuxième travail de compagnie, Asimetrias. En octobre 2006, il lance El Alba del Ultimo Dia, à la Biennale de Séville. L’été suivant, il crée, sous la direction de Blanca Li, le rôle de Federico Garcia Lorca, dans Poeta en Nueva York. En parallèle avec sa carrière de danseur, Andrés Marín dirige des masterclass et sa propre école de danse « Andrés Marín Flamenco Abierto » à Séville.

Attou, Kader

Directeur du CCN de La Rochelle et du Poitou-Charentes, directeur artistique, danseur et chorégraphe de la cie Accrorap.

La création hip hop d’aujourd’hui, danse d’auteurs et nouvelle scène de danse, porte l’image de la culture française dans le monde entier. Kader Attou revendique une pleine appartenance à cette nouvelle scène de danse. Il est l’un des représentants majeurs de la danse française hip hop, la cie Accrorap, une compagnie emblématique.


Contemporanéité, mélange de cultures, engagement humaniste, Kader Attou signe une danse de son temps où la rencontre, l’échange et le partage sont les moteurs et les sources créatrices.


 Dès 1989, dans la fièvre de la découverte de la breakdance et avec les premiers spectacles d’Accrorap, naît le désir d’approfondir la question du sens et de développer une démarche artistique. Athina, en 1994, marque les grands débuts d’Accrorap sur la scène de la Biennale de la danse de Lyon. Créée en 1996 Kelkemo, hommage aux enfants de réfugiés bosniaques et croates, est le fruit d’une expérience très forte dans des camps à Zagreb en 1994 et 1995. Prière pour un fou (1999), pièce charnière dans l’univers chorégraphique de Kader Attou, tente de renouer le dialogue que le drame algérien rend à cette période de plus en plus douloureusement improbable. La cie Accrorap se donne alors la liberté d’inventer une danse riche et humaine avec Anokha (2000), au croisement du hip hop et de la danse indienne, de l’Orient et de l’Occident. Composée de saynètes où se côtoient performance, émotion, musicalité, Pourquoi pas (2002), aborde un univers fait de poésie et de légèreté. Douar (2004), conçu dans le cadre de l’année de l’Algérie en France, interroge les problématiques de l’exil, de l’ennui, écho des préoccupations de la jeunesse des quartiers de France et d’Algérie. Les corps étrangers (2006), projet international - France, Inde, Brésil, Algérie, Côte d’Ivoire - évoque la condition humaine et cherche les points de rencontres possibles entre cultures et esthétiques, pour construire avec la danse un espace de dialogue qui puisse questionner l’avenir. Petites histoires.com (2008), succès critique et public, raconte une France populaire à partir de saynètes burlesques, tout en gardant un propos engagé et sensible.


En 2008, Kader Attou est nommé directeur du CCN de La Rochelle et du Poitou-Charentes, devenant ainsi le premier chorégraphe hip hop à la tête d’une telle institution.
 

Trio (2010) renoue avec l’univers du cirque. Symfonia Piésni Załosnych (2010) s’attache à l’intégralité de la Symphonie n°3 dite des Chants plaintifs, du compositeur polonais Henryk Mikołaj Górecki. Cette création en explore l’ensemble des aspects compositionnels, se laisse transporter par la voix, traverser par la force mélodique et s’unit au message d’espoir.


 En 2013, Kader Attou revient aux sources du hip hop, à ses premières sensations : The Roots est une aventure humaine, un voyage, un grand plongeon dans son univers poétique. Onze danseurs hip hop d’excellence en sont les interprètes, ils créent un groupe en totale symbiose.


 Créée en aout 2014 pour la 10ème édition des Nuits Romanes en Poitou-Charentes, Un break à Mozart, née de la rencontre du CCN de La Rochelle et de l’Orchestre des Champs-Elysées, se pose en véritable dialogue entre danse d’aujourd’hui et musique des Lumières avec comme œuvre musicale directrice : le Requiem de Mozart.


En septembre 2014 à l’occasion de la Biennale de Lyon, Kader Attou crée OPUS 14 pour seize danseurs, hommes et femmes, qui allient puissance, altérité, engagement, poétique des corps en une pièce fondamentalement hip hop.


 Sur le socle de Un break à Mozart, Un break à Mozart 1.1 - nouvelle création de Kader Attou pour 11 danseurs et 10 musiciens de l’Orchestre des Champs-Elysées - est donnée en première en novembre 2016 à La Coursive La Rochelle dans le cadre de Shake La Rochelle ! première édition du Festival hip hop@ du CCN. En janvier 2013, Kader Attou est promu au rang de chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres puis au nouvel an 2015, il est nommé chevalier dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur.


Source : Site du CCN de la Rochelle


En savoir plus : http://www.ccnlarochelle.com/kader-attou-cie-accrorap/

Vo-Dinh, Emmanuelle

Après avoir été interprète, essentiellement auprès de François Raffinot au sein du Centre chorégraphique national du Havre, Emmanuelle Vo-Dinh crée la compagnie Sui Generis au Havre en 1998. Si l'écriture des « débuts » inscrit un corps « figuratif » (Anthume ou la sensation du membre fantôme, 1998) qui privilégie la singularité de chaque interprète, la chorégraphe aborde progressivement un travail plus abstrait, par le biais de thématiques comme la neurologie ou la psychiatrie (Texture/Composite, 1999, Sagen, 2001). Avec Décompositions (2003), Emmanuelle Vo-Dinh aborde un cycle de pièces (CROISéES 2004 ; White Light, 2005 ; ici/Per.For, 2006) qui marque une rupture très nette avec les pièces précédentes. Le principe de « répétition » alors à l'œuvre offre une réflexion autour du rythme et de l'espace. De facture plus abstraite et contemplative, ce travail invite le spectateur à vivre des pièces au caractère hypnotique. Au-delà des principes d'écriture chorégraphique, dont le mode se renouvelle dans une thématique autour de la perception du temps (la fugue, la mémoire), la chorégraphe associe régulièrement d'autres disciplines à ses pièces, à travers des collaborations artistiques suivies comme avec la compositrice Zeena Parkins, le plasticien Laurent Pariente ou l'écrivain Frédéric-Yves Jeannet. Depuis 2007, Emmanuelle Vo-Dinh aborde des recherches qui s'appuient principalement sur l'écriture musicale (Aboli Bibelot…rebondi, 2007 ; 5'24, 2008), s'innervant aussi de certains aspects de l'histoire de la peinture (Eaux-fortes, 2007). Se déploient par ailleurs des interrogations qui croisent et recoupent ses expériences antérieures, pour en faire une synthèse, tout en remettant en jeu systématiquement les modes opérationnels.
Les désirs de création de la chorégraphe se portent aujourd'hui autour d'une écriture qui questionne la figuration dans l'abstraction, et place l'interprète au cœur du processus d'écriture (Ad Astra, 2009 et - transire -, 2010). Emmanuelle Vo-Dinh mène également un travail pédagogique auprès de différents publics (étudiants, enseignants, danseurs professionnels...) au sein de stages, ateliers, conférences ou répétitions publiques ainsi qu'au travers de véritables créations conçues spécifiquement pour des danseurs amateurs (Double-jeux, Metz, 2001 ; Rainbow, Rennes, 2008). La compagnie Sui Generis était installée à Rennes de 2004 à 2011, elle a été en résidence au Triangle, scène conventionnée pour la danse de 2007 à 2009. Emmanuelle Vo Dinh é été désignée en juillet 2011 par le ministère de la Culture et de la Communication pour succéder, à partir de janvier 2012, à Hervé Robbe à la direction du centre chorégraphique national du Havre – Haute Normandie.


Plus d'informations

Site du Phare, CCN du Havre

Dernière mise à jour : juillet 2013

Swinston, Robert

Diplômé de la Juilliard School d’un BFA en danse, ses expériences en tant que danseur débutent avec la Martha Graham Apprentice Group. Il fût interprète de la compagnie de Kazuko Hirabayashi, de José Limón, avant de rejoindre la Merce Cunningham Dance Company (MCDC) en 1980.


En 1992, il devient assistant du chorégraphe américain. Après le décès de Cunningham en 2009, Robert Swinston devient Directeur de la Chorégraphie et entretient le répertoire de la compagnie pendant le Legacy Tour (2010-2011). Durant cette période, il réalisera 25 Events pour la MCDC ; série se concluant par une performance au Park Avenue Armory à New-York.


En tant que Directeur de la Chorégraphie du Merce Cunningham Trust (2012), il créé Four Walls / Doubletoss Interludes pour le Baryshnikov Arts Center New-York, adaptation qui réunit l’oeuvre musicale Four Walls de John Cage (1944) et la partition chorégraphique Doubletoss de Merce Cunningham (1993).


En janvier 2013, il devient Directeur artistique du Centre national de danse contemporaine – Angers (CNDC). Avec la compagnie du CNDC, il adapte un Event (scénographie de Jackie Matisse), Four Walls / Doubletoss Interludes, Deli Commedia Variation (adaptation d’une vidéo danse de Merce Cunningham et Elliott Caplan), et créé La Boîte à joujoux (inspiré de l’oeuvre musicale du compositeur Claude Debussy). En 2015, il adapte deux autres pièces de Merce Cunningham : Place et How to Pass, Kick, Fall and Run.


Les 10 et 11 juin 2016, il a présenté à Angers, en collaboration avec l’Orchestre national des Pays de la Loire (ONPL), une création intitulée Paysages poétiques sur un programme musical du compositeur Henri Dutilleux.


Robert Swinston a également mis en scène des oeuvres de Cunningham pour différentes compagnies telles que le White Oak Dance Project, Rambert Dance Company, New York City Ballet, et l’Opéra de Paris.


En 2003, il reçut un « Bessie Award » pour son travail de reconstruction et son interprétation de la pièce How to Pass, Kick, Fall and Run (1965).


La compagnie du CNDC – Angers a été créée en 2013 sous la direction de Robert Swinston (assistant chorégraphique de Merce Cunningham de 1992 à 2009). Les danseurs interprètent aussi bien les créations de Robert Swinston (La Boîte à joujoux, Paysages poétiques), que les adaptations du répertoire de Merce Cunningham (Event, Four Walls Doubletoss Interludes, Deli Commedia Variation) et présenteront au Joyce Theater de New-York en avril 2017 un programme incluant la reconstruction de Inlets 2 (1983), Place (1966) et How To Pass, Kick, Fall and Run (1965).


Source : CNDC d'Angers


En savoir plus : www.cndc.fr/

Meinsohn, Bérénice

Auteur, réalisatrice & monteuse.

Ma démarche artistique est axée sur le réel et son détournement, avec une fascination pour les archives et les acteurs.

Après avoir signé une série sur de faux entretiens d’embauche pour  des métiers insolites, j’ai poursuivi avec des court-métrages  docu-fiction qui ont suscité l’intérêt du milieu publicitaire. Je me  suis donc mise à réaliser des réclames pour la toile.

Actuellement je me concentre sur l’écriture et la mise en scène avec  des acteurs professionnels ou non, ainsi que le cinéma du réel dans des  formes très courtes.

Je travaille avec des acteurs culturels et des ONG.


Source : Site de Bérénice Meinsohn


En savoir plus : meinsohn.film

Retrospective : 1984 - 2018

Direction artistique / Conception : Julie Charrier (production et direction artistique), Laurent Duret (production et idée originale), Bérénice Meinsohn (montage et réalisation), Christophe Parre (chef de projet)

Assistance direction artistique / conception : Jérémy Aubert

Conseil artistique / Dramaturgie : Céline Roux (conseillère historique et recherche archives)

Texte : Sabine Glon

Musique additionnelle : Charlie Adamopoulos

Autres collaborations : Hortense Volle (voix)

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : L’Association des Centres Chorégraphiques Nationaux Le Ministère de la Culture et de la Communication / Direction Générale de la Création Artistique La SACD et copie privée avec la participation du Centre National de la Cinématographie et de l’image animée Et en partenariat avec Le Théâtre National de Chaillot Les Inrocks www.numeridanse.tv La Gaïté Lyrique

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus