Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Mountain/Fountain

CN D - Centre national de la danse 1995 - Réalisateur-rice : Steyaert, Michel

Chorégraphe(s) : Droulers, Pierre (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Mountain/Fountain

CN D - Centre national de la danse 1995 - Réalisateur-rice : Steyaert, Michel

Chorégraphe(s) : Droulers, Pierre (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Mountain/Fountain

Mountain / Fountain est le fruit d'une collaboration entre Pierre  Droulers et le plasticien Michel François, auteur du récit qui  sous-tend cette pièce : l'empereur japonais Mikkaddo ordonna de  rassembler dans son palais tous les objets de son royaume afin d'en  faire l'inventaire définitif. Une tâche bien évidemment impossible et  absurde qui entraîne des classifications aberrantes, comme celles entre  objets pleins et objets creux.  Vingt-cinq ans plus tard, lorsqu'on se risque à interroger l'Empereur  sur le sens de cette entreprise, il avait disparu sous la multitude  d'objets amoncelés. Cette montagne de matériaux morts (Mountain dans le titre) contrastait avec l'activité humaine (Fountain) qui se déployait autour. 

Mountain
Des  métarieux et des objets sont disposés au sol et forment un inventaire.  Un mouvement s'organise pour un rangement. Cette activité,  obsessionnelle, a quelque chose de vain autant que d'essentiel. S'en  imprégner comme d'un rituel dont le sens resterait mystérieux. Danses,  jeux, formes nouvelles naissent de ces objets tirés de leur sommeil et  forment une suite de pièces qui s'enchaînent. Simultanément aux danses,  et comme autant d'objets, les images vidéo (dûes à Michel François) sont  des rêves de matière qui se combinent : terre, trou, bois, mains,  pieds, elles saisissent le geste : prendre, passer, ramasser, tordre,  écraser, plier, déchirer, empiler.

Fountain
reprend les formes de Mountain.  Les objets ont disparu, les corps en ont gardé en mémoire et se jouent  de leur absence. À la tyrannie des objets succède l'apaisement. La  chorégraphie comme flux perpétuel draine une suite de matières rêvées.  Versant liquide à la minéralité de Mountain, métaphore de ce qui ne cesse de couler, Fountain figure l'élément liquide qui épouse les contours, arrondit les angles, remplit les trous, et se régénère dans cesse.

Source : programme du Théâtre de la Bastille (1995)

Extrait de presse

Inspiré par la légende de l’empereur Mikkaddo, qui inventoria tous les objets de son royaume, Mountain/Fountain  procède par accumulation et déblaiement de pierres, de boîtes de  conserve, de billes. Un jeu physique, très sonore, de faux rangements,  qui bouscule l’espace, le brutalise ; les danseurs n’hésitant pas à se  jeter sur scène à la volée. La danse avance donc par brusques sautes  d’humeurs, accès de rage, pour se suspendre dans des arrêts sur image.

Source : https://www.chronicart.com (Rostita Boisseau, 01/08/1999)

Droulers, Pierre

Après  une formation artistique de trois ans à Mudra, école multidisciplinaire  fondée à Bruxelles par Maurice Béjart, Pierre Droulers continue sa  formation par un voyage en Pologne chez Grotowski. À Paris, il participe  aux ateliers de Robert Wilson. Un voyage à New York lui fait découvrir  le travail de la Judson Church en 1978 et le ramène à la danse après  avoir vu Steve Paxton à St Mark’s Church. Il crée un solo à Bruxelles avec Steve Lacy, saxophoniste et compositeur (Hedges, 1979). 

Après différents projets en tant que chorégraphe (Tao, avec Sheryl Sutton, 1980 - Tips avec le futur Grand Magasin, 1982 - Pieces for Nothing avec Minimal Compact, 1983 - Miserere avec Winston Tong et Sussan Deyhim, 1985 - Remains  avec Steve Lacy,1991,...) ou interprète (entre autres chez Anne Teresa  De Keersmaeker et Michèle Anne De Mey, de 1986 à 1989), il crée  un  diptyque à partir de Finnegan's Wake de James Joyce, jouant dans ses spectacles d’une pluralité de modes : joués, dansés, parlés, “musicalisés”  (Comme si on était leurs Petits Poucets, 1991, et Jamais de l'Abîme, 1993). 

En 1995, avec Michel François, il règle le compte des objets dans la pièce Mountain/Fountain.  Cette création inaugure un nouveau cycle dans lequel la question de la  forme amorce l’abstraction et évacue la théâtralité. Il poursuite sa  collaboration sur les rêves de matières avec la plasticienne Ann  Veronica Janssens, dans la pièce suivante De l’Air et du Vent, 1996. Il alterne petites et grandes formes, ressentant la nécessité d’être plus proche de l’interprète. Petites Formes  en 1997 invite quatre interprètes, Stefan Dreher, Thomas Hauert, Tijen  Lawton et Celia Hope-Simpson à produire chacun une petite forme  parallèlement à celle que Pierre Droulers crée pour eux. Multum in Parvo, au Kunstenfestivaldesarts en 1998, réinterroge le collectif en invitant 26 danseurs. 

En 2000, Pierre Droulers monte MA  au Festival d’Automne avec Michel François, Ann Veronica Janssens et  Yuji Oshima, une exploration de la flânerie urbaine dans l’architecture  contemporaine des villes. En 2001, il reprend la scène avec Sames,  un duo avec Stefan Dreher, autour de la question du double, du même et  du différent. Pierre Droulers ouvre simultanément un lieu à Marseille,  le studio Bird, un lieu de résidences d’artistes et de migrations  nord/sud dans le site de Cap 15, qui regroupe différents ateliers  d’artistes. 

En 2003, il programme une Carte Blanche à la Balsamine à Bruxelles. Ouvert sur plusieurs lieux, moments et artistes (vélos et Scrub Color II d’Ann Veronica Janssens ; Alu de Michel François, La maison  de Jan Hoet de Koen Theys), cet événement d’un seul tenant propose un  itinéraire, une trame entre la danse, les arts plastiques et le son,  reprenant la petite forme (Parades) et la composition-improvisation de groupe (Appartement). Il crée Inouï en 2004 qui est présentée en Belgique, France et Allemagne. En 2005, il participe au projet Agora  présenté au cœur du Parc royal de Bruxelles dans le cadre du  Kunstenfestivaldesarts, qui le réunit au plasticien Simon Siegmann, au  compositeur George van Dam et à l’écrivain Jean-Michel Espitallier. 

Nommé  co-directeur artistique puis artiste associé au sein du Centre  chorégraphique de Charleroi Danses de 2005 à 2016, il développe à La  Raffinerie deux projets de programmation : le festival  pluridisciplinaire Compil d’Avril et le programme DANSEUR qui remet  l’interprète en lumière. Durant cette période, ses créations explorent  des voies plus intimes et souterraines. Flowers, pièce pour 8 danseurs, propose une recherche sur le désir. 

En 2007, il reçoit une commande du Ballet de l’Opéra de Lyon, qui donne lieu à la création de All in All. Avec Walk Talk Chalk en 2009, il s’empare des thèmes de la chute et de l’effondrement. En 2010, il reprend la pièce de l'air et du vent, présentée notamment au Théâtre de la Cité internationale de Paris. En 2013, avec un ensemble de neuf jeunes danseurs, il crée Soleils,  jouant de l’ombre et de la lumière, et des rituels carnavalesques. Pour  clore ce parcours à l’intérieur de l’institution et fêter ses quarante  ans de créations, le chorégraphe revisite en 2016 son parcours de  manière originale et transversale avec l’édition d’une publication  ("Sunday", edité par le Fonds Mercator et Charleroi Danses), qui a été  suivie d’une installation ("Dimanche") et d’une performance en 2017.

Steyaert, Michel

Mountain/Fountain

Chorégraphie : Pierre Droulers

Interprétation : Aurélien Desclozeaux, Stefan Dreher, Pierre Droulers, Cella Hope Simpson, Barbara Manzetti, Harry Theaker

Conseil artistique / Dramaturgie : Michel François

Mise en scène : Pierre Droulers - asistant à la mise en scène Xavier Leton

Scénographie : conception de la scénographie Michel François, Pierre Droulers, Thibault Vancraenenbroeck, Christine Grégoire réalisation Thibault Vancraenenbroeck, Christine Grégoire

Musique originale : Baudouin De Jaer, Fabian Fiorini

Musique additionnelle : Thierry De Mey - Chaîne pour deux pianos

Conception vidéo : Michel François

Lumières : Xavier Lauwers

Costumes : Sabine Kumeling

Direction technique : régie générale Thyl Beniest coordinateur technique Richard Joukovsky

Son : Ricardo Castro, Christian Schreurs

Nos suggestions de videos
02:59

Eins Zwei Drei

Zimmermann, Martin (France)

  • Ajouter à la playlist
02:56

Ligne de crête

Marin, Maguy (France)

  • Ajouter à la playlist
03:04

Lobby

Zebiri, Moncef (France)

  • Ajouter à la playlist
01:39

Mirages — Les âmes boréales - Teaser

Ben Aïm, Christian & François (France)

  • Ajouter à la playlist
02:48

Questcequetudeviens ?

Bory, Aurélien (France)

  • Ajouter à la playlist
05:53

Stäbetanz

Wavelet, Christophe (France)

  • Ajouter à la playlist
04:10

La Bête

Schwartz, Wagner (France)

  • Ajouter à la playlist
05:05

Deus ex Machina

Seyoung, Jeong (France)

  • Ajouter à la playlist
03:16

Park de 1998 à aujourd'hui [extrait 2]

Triozzi, Claudia (France)

  • Ajouter à la playlist
05:17

Les Serrenhos du Caldeirão, exercices en anthropologie fictionnelle

Mantero, Vera (France)

  • Ajouter à la playlist
02:42

Dialogo

Pericet, Olga (France)

  • Ajouter à la playlist
04:28

Park de 1998 à aujourd'hui [extrait 1]

Triozzi, Claudia (France)

  • Ajouter à la playlist
05:51

Mauvais genre

Buffard, Alain (France)

  • Ajouter à la playlist
05:17

Fan Dance [Danse des éventails] [remontage 2014]

De Groat, Andy (France)

  • Ajouter à la playlist
15:01

Quai de l'arrivée [remontage 2017]

Reynaud, Anne-Marie (France)

  • Ajouter à la playlist
02:51

La légèreté des tempêtes - Teaser

Ben Aïm, Christian & François (La légèreté des tempêtes - Teaser)

  • Ajouter à la playlist
04:14

Priyèr' Sï Priyèr' - focus

Boutiana, Didier (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
02:26

Rock & Goal [teaser]

Kelemenis, Michel (France)

  • Ajouter à la playlist
01:00

Concours Gene Kelly - 21

Miralles, Alfredo (Spain)

  • Ajouter à la playlist
47:07

Priyèr' Sï Priyèr'

Boutiana, Didier (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Käfig, portrait d'une compagnie

Webdoc

Agathe Dumont

Käfig, portrait d'une compagnie

Webdoc

À l’occasion des 20 ans de la compagnie Käfig, Mourad Merzouki revient sur l'évolution singulière du mouvement hip-hop en France, du succès populaire à la conquête de la scène, et sur les spectacles qui ont marqué l'histoire de Käfig.
Découvrir
En savoir plus

La Fondation BNP Paribas

Exposition virtuelle

Fondation BNP Paribas

La Fondation BNP Paribas

Exposition virtuelle

Depuis sa création en 1984, la Fondation BNP Paribas soutient les arts de la scène. Attentive à la qualité de son engagement auprès de ses partenaires,  elle veille à accompagner leurs projets dans la durée.  Découvrez les engagements de la Fondation.

Découvrir
En savoir plus

Hip hop / Influences

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Hip hop / Influences

Parcours

Ce Parcours présente un aperçu des racines de la danse Hip Hop.

Découvrir
En savoir plus

La danse à la croisée des arts

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

La danse à la croisée des arts

Parcours

Certains spectacles sont le lieu de rencontre de différents métiers. Voici un aperçu de certains spectacles où les arts se croisent sur la scène d’une pièce chorégraphique.

Découvrir
En savoir plus

Danses noires

Webdoc

Julie Charrier

Danses noires

Webdoc

James Carlès, danseur et chorégraphe spécialiste de la danse afro-américaine, évoque l’origine des danses urbaines actuelles. De l’Afrique aux États-Unis en passant par l’Europe, il souligne leur caractère métissé et met en perspective leur dimension sociale et politique. De nombreuses vidéos, photos, dessins et ressources complémentaires accompagnent cette interview.
Découvrir
En savoir plus

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Julie Charrier

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !
Découvrir
En savoir plus

Rencontres avec la littérature

Parcours

Centre national de la danse

Rencontres avec la littérature

Parcours

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Découvrir
En savoir plus

LATITUDES CONTEMPORAINES

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

LATITUDES CONTEMPORAINES

Exposition virtuelle

Latitudes Contemporaines, festival de la scène contemporaine internationale, se déroule tous les ans au mois de juin sur le territoire dense de la métropole lilloise et frontalier de la région Hauts-de-France. 

Découvrir
En savoir plus

CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM ET L'ÉLAN VITAL - échappées chorégraphiques salvatrices

Exposition virtuelle

Christian et François Ben Aïm

CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM ET L'ÉLAN VITAL - échappées chorégraphiques salvatrices

Exposition virtuelle

Avec cette exposition virtuelle et à travers la démarche du tandem  fraternel, pénétrons dans le monde des BEN AÏM et dans l’univers de leur  dernière pièce : FACÉTIES

Découvrir
En savoir plus

Féminin - Masculin

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Féminin - Masculin

Parcours

Promenade entre les différentes conceptions et réceptions des genres dans les différents styles et époques de la danse.

Découvrir
En savoir plus

Danse et musique

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Danse et musique

Parcours

Le rapport entre musique et création chorégraphique se décline différemment selon les courants, selon les siècles.

Découvrir
En savoir plus

Danse et arts plastiques

Parcours

Marie-Thérèse Champesme

Danse et arts plastiques

Parcours

Danse et arts plastiques sont parfois en collaboration sur scène. Ce Parcours ne peut aborder toutes les formes de leurs relations ; il tente seulement de montrer l'importance de la création plastique dans certaines chorégraphies.

Découvrir
En savoir plus

Rituels

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Rituels

Parcours

Découvrez comment la notion de rituel prend sens dans diverses danses à travers ces extraits.

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus