Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La vidéo a été ajoutée avec succès.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter S'inscrire
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter S'inscrire
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist
La description est limitée à 500 caractères
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Modifier la playlist
La description est limitée à 500 caractères
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
Help Par défaut, la recherche retourne les résultats pour tous les mots trouvés. Pour une recherche avancée, préfixez votre recherche par ":"
(ex ":hiphop && breakdance").

Vous pouvez utiliser les opérateurs suivants: AND (&&), OR (||), NOT (! ou -)

Pour utiliser l'opérateur NOT correctement, le deuxième mot doit être écrit juste après le point d'exclamation, sans espace (e.g. ":merzouki !hip hop").


Documents
  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favoris Ajouter à vos favoris

Nuit

Numeridanse.tv

Chorégraphe(s) : Perreault, Jean-Pierre (Canada)

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse.tv

Producteur vidéo : Fondation Jean-Pierre Perreault

en fr

Nuit

Numeridanse.tv

Chorégraphe(s) : Perreault, Jean-Pierre (Canada)

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse.tv

Producteur vidéo : Fondation Jean-Pierre Perreault

en fr

Nuit

Le dessin a toujours été un moteur de création pour Jean-Pierre Perreault, mais il en fera un emploi plus systématique à partir des années 1980. Ses explorations en dessin lui permettent d’élaborer des « lieux à danser» (1), qui sont d’abord des espaces de réflexion où il peut défier les lois de la gravité et où se manifestent des problématiques propres aux arts plastiques.
C’est avec le soutien de l’artiste visuel Richard Purdy que Perreault élabore pour Nuit son premier lieu scénique avec murs amovibles permettant des perspectives en point de fuite, thématique qui servira souvent à la création de nouvelles œuvres chorégraphiques.
Nuit (1986) est une œuvre dans laquelle quatre femmes et quatre hommes, aux prises avec les remous du quotidien, interagissent dans une « histoire sans récit» (2), elle-même annonciatrice d’œuvres à venir. Au cours de cette nuit âpre où chacun se pousse à bout, divers types d’interaction prennent forme et différentes tensions s’installent entre les matériaux, les masses, les volumes, les configurations. La danse devient ici une « matière sculpturale douée de mobilité». (3) Cette œuvre exigeante et impétueuse, qui se joue dans la pénombre, exprime une vulnérabilité aussi troublante que souterraine, qui découle de l’intégrité indéfectible de son auteur qui réussit à la transmettre à ses interprètes. Dans la foulée de Joe, ces derniers se transforment en instruments de percussion qui martèlent le sol jusqu’à l’ivresse puis l’épuisement. Issus de la danse et du théâtre, ces interprètes feront de Nuit une oeuvre dramatique qui aura un impact indélébile sur la mémoire des spectateurs. Parmi ces interprètes, Louise Bédard fut visiblement une source d’inspiration importante pour le chorégraphe qui l’inscrit de nouveau au cœur de son œuvre.
La profondeur du bleu utilisé par Jean Gervais dans l’éclairage qu’il a conçu pour Nuit fera désormais partie de la signature lumineuse des œuvres de Perreault.
Dans sa singulière matérialité, dans l’osmose qui s’opère entre ses multiples composantes que signe encore une fois Perreault, Nuit est une œuvre majeure non seulement dans son répertoire, mais aussi dans le paysage canadien de la chorégraphie.

(1) Laurier Lacroix, « L’invention de la danse », dans Michèle Febvre (dir.), Jean-Pierre Perreault. Regard pluriel, Montréal, Les heures bleues, 2001, p. 56.

(2) Michèle Febvre, « L’espace de la gravité », ibid., p. 32.

(3) Mathieu Albert, « Jean-Pierre Perreault », ETC Montréal, no 15 (août 1991).

Source : Fondation Jean-Pierre Perreault

Générique

"Nuit" (1986)
Œuvre de groupe pour 4 danseuses et 4 danseurs
Chorégraphie : Jean-Pierre Perreault
Musique, scénographie et costumes : Jean-Pierre Perreault
Éclairages : Jean Gervais
Répétitrice : Janet Oxley
Interprètes : Louise Bédard, Hélène Blackburn, Pierre-André Coté, Annie Dréau, Claude Godbout, Pierre-Paul Savoie, Daniel Soulières, Tassy Teekman
Première : 16 octobre 1986, Salle Marie-Gérin-Lajoie, Université du Québec à Montréal
Production : Fondation Jean-Pierre Perreault
Durée : 85 minutes

Perreault, Jean-Pierre

(Montréal 1947– id. 2002)

En 1966, à 19 ans, Jean-Pierre Perreault(JPP) fait une rencontre déterminante, celle de Jeanne Renaud qui s’apprête alors à fonder le Groupe de la Place Royale à Montréal. Perreault y recevra une formation de danseur classique et moderne, et fera partie de la compagnie de 1967 en 1981, après y avoir dansé, signé une vingtaine de chorégraphies et partagé la direction artistique avec Peter Boneham.

Ces années seront également marquées par sa fréquentation d’artistes plasticiens et de compositeurs, collaborateurs et amis de Jeanne Renaud, issus du mouvement automatiste : Marcelle Ferron, Serge Garant, Fernand Leduc, Françoise Sullivan, Gilles Tremblay. Ce milieu stimulant aura une influence durable sur son appréciation d’autres disciplines artistiques et sur sa conception personnelle de la création qui allie dessin, chorégraphie, scénographie, éclairage, musique et costumes.

De 1969 à 1983, ses séjours à travers le monde lui font découvrir les arts sacrés et traditionnels, en particulier l’influence de l’organisation sociale sur le vocabulaire de la danse et sur la chorégraphie. En 1981, il entreprend une carrière de chorégraphe indépendant. De 1984 à 1992, il enseignera au Département de danse de l’Université du Québec à Montréal où il crée Joe, son œuvre la plus célèbre. En 1984, il mettra sur pied la Fondation Jean-Pierre Perreault au sein de laquelle il créera quelque vingt œuvres et installations chorégraphiques. Longtemps nomade, la Fondation s’installera, en 1993, dans une ancienne église qui deviendra, après des rénovations, l’Espace chorégraphique Jean-Pierre Perreault en 2001.

Des compagnies prestigieuses ont commandé des œuvres au chorégraphe, notamment le Cullbergbaletten de Suède sous la direction de Mats Ek (1991), la Chrissie Parrot Dance Company d’Australie (1996) et le Ballet National du Canada sous la direction de James Kudelka. Sa production picturale a également fait l’objet d’expositions individuelles en Amérique de Nord et en Europe.

Jean-Pierre Perreault s’est mérité deux prix Jean A. Chalmers, le Grand Prix du Conseil des arts de la Communauté urbaine de Montréal, le Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène et l’insigne d’officier de l’Ordre national du Québec.

Source: Site de Jean-Pierre Perreault

En savoir plus

jeanpierreperreault.com

fondation-jean-pierre-perreault.org

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus