Orifice Paradis

2012
Année de création : 2012

Création d'Ana Rita Teodoro, présentée lors de l'École ouverte 2 de la formation Essais 4.

 
close

Orifice Paradis

Création et interprétation : Ana Rita Teodoro

 

« Quand nous mourons, nous n’allons pas vers le paradis, la mort est le paradis. »
Clarice Lispector
Je sens l’espace vide à l’intérieur de la bouche. La langue est un peu élevée, elle
touche légèrement le palais mou et refuse de se reposer sur le plancher de la
bouche. L’air froid pénètre dans la bouche chaude.
Est-ce que quand on mord on ferme les yeux ?
Faire un paradis présent, non quelque chose à venir. multibouches, un corps
qui parle par tous les côtés, un corps qui mange de tous côtés. Hommage à la
bouche, le paradis qui vient au galop.

Peler et Orifice Paradis font partie d’une collection d’hommages dansants à des
parties du corps que je suis en train de construire. Ces hommages sont des
secrets à dévoiler, cachés dans le potentiel de notre constitution physique.
Entendre les rêves d’anatomie, aller vers la spécificité du corps sans être piégé
là-dedans. A travers la capacité de lier je chorégraphie des jardins de sensations.

(extrait de la feuille de salle de l'Ecole ouverte des 24 et 25 mai 2012)

 

Vendredi 25 mai 2012, Le Quai, Angers, dans le cadre du festival Jours étranges.

formation Essais

Deux formations sont proposées par le CNDC sous la direction d’Emmanuelle Huynh (2004-2012) : la Formation d’Artiste Chorégraphique en deux ans et la formation Essais (d’abord en un an puis en deux ans).

Essais est une formation expérimentale qui tente des points de vue et des orientations fortes en lien avec l’actualité artistique en danse. C’est un lieu de fabrique intensive de travaux issus de la pensée chorégraphique contemporaine, ouverte et en lien avec le cinéma, les arts plastiques, la littérature, les arts connexes. Il s’agit de favoriser la capacité d’autonomie dans la définition du contenu d’un projet, de savoir se situer dans le champ artistique contemporain et ainsi de prendre le risque d’être auteur. Cette formation allie le développement d’une pratique artistique autonome à un travail de recherche avec des artistes invités. C’est dans la collaboration avec des artistes exigeants, dans la rencontre avec des univers artistiques affirmés, que l’essayiste construit son parcours singulier. Les artistes présents ont pour tâche d’inviter les étudiants à partager les questionnements qui animent leur propre création et de les aider à élaborer en retour leur problématique de travail.

Le cursus est ponctué de phases d’atelier avec des artistes et de phases de travail autonome. Des présentations publiques d’étapes de recherche, sous la forme d’écoles ouvertes, ont lieu régulièrement.

Durant le semestre dit de « mobilité », le CNDC constitue un point d’ancrage auquel chaque essayiste reste lié. Ces temps d’ancrage à Angers leur permettent de développer leur travail ou d’enclencher de nouveaux projets. Les essayistes sont encouragés à créer des liens avec des artistes et des lieux de résidence pour diffuser leur travail et nourrir leur recherche de rencontres et de confrontations hors du cadre de l’école. Leur temps est partagé entre des phases de mobilité de groupe allant à la rencontre d’un autre groupe et des phases de mobilités individuelles plus spécifiques à la recherche personnelle en cours : résidence d’artiste en France ou en Europe, diffusion du travail, performance in situ en dialogue avec une structure, stage d’observation d’un processus de création.

À partir de 2011, la formation passe d’un an à deux années. Elle permet l’obtention d’un master danse, création-performance, en partenariat avec l’Université Paris VIII et l’École des Beaux-arts d’Angers - EPCC Tours Angers Le Mans. Deux charges de cours sont dispensées chaque année par le département danse de Paris VIII, qui supervise également l’élaboration du mémoire de master. Ce mémoire est un écrit qui soutient la recherche et la création artistique de l’étudiant. Le mémoire peut prendre la forme d’un dossier artistique. Il fait partie de l’évaluation globale de l’étudiant.

 

PROFIL DES ÉTUDIANTS

Essais s’ouvre à une promotion de quinze étudiants :

-   issus du champ chorégraphique ou d’autres arts et dont les préoccupations restent les questions du corps et du mouvement,

-   âgés de 24 à 30 ans,

-   ayant traversé une expérience professionnelle d’artistes (interprètes, chorégraphes).

Cette formation nécessite une maturité certaine dans le travail de recherche que les étudiants sont conduits à mener. Il leur est demandé une recherche pratique et théorique intensive.

En accord avec le règlement de l’Université Paris VIII, l’entrée en Master se fait :

-   soit à partir d’un niveau L3,

-   soit après un DNSEP (jeunes artistes issus des écoles d’art françaises),

-   soit par validation des acquis professionnels (témoigner d’une expérience ou d’un parcours artistique équivalent à un niveau de licence).

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

CNDC Angers

CNDC Angers

Le Centre national de danse contemporaine - Angers est un centre chorégraphique national (CCN). Il est doté de cinq missions à partir desquelles se définit son projet artistique et pédagogique mis en œuvre par Robert Swinston, directeur du CNDC depuis janvier 2013 : création, résidences, programmation, sensibilisation et formation avec l’École supérieure.

Voir la collection