Lamento, solo pour Gabriella

2012
Année de création : 2012

De l’Arianna, deuxième opéra de Monteverdi, seule la partition de la scène centrale, Lamento, subsiste. L’objet en est le mythe grecque d’Ariane qui, abandonée par Thésée, pleure cette partie d’elle-même qui lui a été arrachée à jamais.

 
close

Lamento, solo pour Gabriella

MICHÈLE ANNE DE MEY

2012 / 40'

Lasciatemi morire!
E chi volete voi che mi conforte
In così dura sorte,
In così gran martire?
Lasciatemi morire

Partant de l'unique fragment retrouvé de L'Arianna, opéra disparu de Monteverdi, Michèle Anne De Mey crée pour sa collaboratrice de longue date - l'interprète d'exception Gabriella Iacono - une partition chorégraphique cousue à même la peau. Adoptant dans un premier temps le parti pris de la stricte transposition chorégraphiée du texte, la chorégraphe en fait le point de départ d'une exploration plus vaste, variation sur le thème de l'abandon et de la perte de l'être aimé. Gabriella Iacono y incarne avec force la figure tragique d'une Ariane dévastée par la trahison. Une pièce poignante qui revisite les codes de la tragédie antique pour mieux les propulser dans notre biotope contemporain.

Créé pour et interprété par Gabriella Iacono Concept, chorégraphie et mise en scène Michèle Anne De Mey Assistée de Grégory Grosjean Lumières et scénographie Simon Siegmann Répétitrice Manuela Rastaldi Technicien lumière Rémy Nelissen Technicien plateau Clément Bonte Son Boris Cekevda Régisseur de tournée Bruno Olivier Constructeur plancher François Maréchal Costume Zouzou Leyens Couturiers Samuel Dronet, Maylis Duvivier, Nalan Kosar Accessoires Anne Masset
Musique Lamento di Arianna de Monteverdi - Roberta Invernizzi & Academia Strumentale Italiana, Lasciatemi qui solo de Caccini - Marie Cristina Kiehr, Jean-Marc Aymes & Concerto Soave, Amore mio, non piangere - Choeur "Gruppo Padano di Padena", Gaspare de Lama & Giovanna Marini, Bang Bang - Nancy Sinatra, O surdato nnammurato - Anna Magnani, Cade l'uliva - Choeur "Gruppo Padano di Piadena", Gaspare de Lama & Giovanna Marini, Lasciatemi morire de Monteverdi - The Consort of Musicke & Anthony Rooley, Si Dolce E'I Tormento de Monteverdi - Delitiae Musicae & Marco Longhini, Lamento d'Arianna (vocal), Lasciatemi morire de Monteverdi - Delitiae Musicae, Marco Longhini & Paolo Costa, Le Rappel Des Oiseaux de Rameau - Mordecai Shehori Merci à Dominique Warnier - Production Charleroi Danses, Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles

En savoir plus

www.charleroi-danses.be

Dernière mise à jour : mai 2013

De Mey, Michèle Anne

Chorégraphe belge, Michèle Anne De Mey (Bruxelles - 1959) étudie de 1976 à 1979 à Mudra, l'école fondée par Maurice Béjart (Bruxelles).
Elle donne une nouvelle orientation à la danse contemporaine en signant ses premières chorégraphies : Passé Simple (1981), les duos Ballatum (1984) et Face à Face (1986). Parallèlement, elle collabore durant 6 ans à la création et à l'interprétation de plusieurs pièces d'Anne Teresa de Keersmaeker dont Fase (1982), Rosas danst Rosas (1983), Elena's Aria (1984) et Ottone, ottone (1988). Bien qu'une attention particulière soit toujours portée au lien entre la danse et la musique, la structure chorégraphique des créations de Michèle Anne De Mey nourrit un contenu dramaturgique fort et place le danseur dans un rapport scène/public spécifique et novateur. En 1990, à l'occasion de la création de Sinfonia Eroica, elle fonde sa compagnie. Viennent ensuite une série de 15 créations rencontrant chacune un succès international. On citera 13 Reasons ...(to sing), création en collaboration avec Thierry De Mey pour le Folkwang Tanzstudio à Essen (2005), 12 Easy Waltzes (2004), Raining Dogs (2002), Utopie (2001), Katamenia (1997), Pulcinella (1994), Love Sonnets (1994), Châteaux en Espagne (1991), Cahier (1995), etc.

De plus, elle développe un important travail pédagogique (à Amsterdam, à l'INSAS-Bruxelles, au CNDC d'Angers, à l'École en Couleurs). Durant trois ans, elle travaille avec les enfants de l'École en Couleurs à l'élaboration de la création du Sacre en Couleurs présentée à l'occasion de Bruxelles/Brussel 2000.
Son travail chorégraphique est le point de départ de la réalisation de plusieurs films dont Love Sonnets et 21 Études à danser de Thierry De Mey, Face à Face d'Eric Pauwels. Créant son univers chorégraphique à partir de musiques fortes et des compositeurs de renom, elle a travaillé avec Thierry De Mey, Robert Wyatt, Jonathan Harvey. Depuis plusieurs années, elle développe des collaborations étroites avec d'autres artistes comme le plasticien-scénographe Simon Siegmann et le réalisateur-compositeur Thierry De Mey ainsi que Stéphane Olivier, membre du collectif Transquinquennal et Grégory Grosjean. Ils signent en collectif, le duo 12 Easy Waltzes.


En juin 2006 elle a recréé pour neuf danseurs Sinfonia Eroica, une de ses pièces phares des années 1990. Depuis lors, la pièce s'est produite plus de 100 fois, partout dans le monde. En décembre 2007 elle crée le spectacle P.L.U.G, sur la mécanique de l'accouplement. En juin 2009, Michèle Anne présente Koma, un solo pour une danseuse, dans le cadre du festival Made in Korea initié par BOZAR. Ce solo fait partie d'une série de quatre dont les trois autres sont de Sidi Larbi Cherkaoui, Arco Renz et Thomas Hauert. Neige, a fait l'ouverture de la Biennale de Charleroi Danses en novembre 2009 et poursuit ses tournées.

A l'occasion du festival VIA, en mars 2011, elle créé avec Jaco Van Dormael et en collectif avec Gregory Grosjean, Thomas Gunzig, Julien Lambert, Nicolas Olivier et Sylvie Olivé, Kiss & Cry - NanoDanses, un spectacle inédit et ambitieux qui met en confrontation cinéma, danse, texte, théâtre et bricolages de génie. Plus de 20 dates sont déjà annoncées.

Michèle Anne De Mey est aujourd'hui artiste associée à Charleroi Danses, Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

En mai 2012, elle présente sa dernière pièce Lamento, solo créé pour et interprété par la danseuse Gabriella Iacono à partir du Lamento d'Arianna de Monteverdi.

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Charleroi Danses, Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Charleroi Danses, Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Institution de référence sur le plan international, Charleroi Danses est dirigé depuis 2006 par Vincent Thirion, intendant général et directeur artistique et compte 3 artistes associés qui aux côtés de ce dernier, contribuent à forger les orientations et la politique artistique du Centre : les chorégraphes Michèle Anne De Mey et Pierre Droulers et le compositeur et réalisateur de films de danse Thierry De Mey.

Voir la collection