Bruit de couloir

2015
Année de création : 2013

En mêlant le jonglage à la danse contemporaine et à une gestuelle imprégnée du hip hop, Bruit de couloir évoque les étapes de la vie - de l'enfance à la vieillesse - et transcrit des états émotionnels à travers le corps et les balles.

 
close

Bruit de couloir

Plongée dans le clair obscur, comme suspendu à la lisière du monde, Bruit de couloir propose un voyage poétique questionnant nos sensations quand, proches de la mort, nous déroulons un dernier instant le film de notre vie.

En mêlant au jonglage et à la danse contemporaine une gestuelle imprégnée de hip-hop, le spectacle évoque des fragments d'émotions, de vie à travers le corps, les balles et le jonglages.

Bruit de couloir offre ainsi une partition entêtante et douce, aérienne et profonde, dans laquelle les boules blanches acquièrent une forme d'autonomie, et deviennent des partenaires à part entière comme pour mieux raconter des fragments d'émotion, de vie.

source : clémentdazin.fr

Générique

Jonglage et danse : Clément Dazin 
Création lumière : Freddy Bonneau
Création son : Grégory Adoir
Regards extérieurs chorégraphiques : Bruno Dizien, Aragorn Boulanger et Johanne Saunier
Régie générale et lumière : Tony Guérin
Régie son : Grégory Adoir

Production déléguée : Les Migrateurs, pôle national pour les Arts du Cirque Alsace, Strasbourg - Aides au projet Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Alsace, DRAC Champagne-Ardenne, Rectorat de Reims), Ville et Communauté urbaine de Strasbourg , Collège de Fère-Champenoise 

Coproductions et résidences : Parc de la Villette - Résidence d'Artistes 2013, La Brèche - Pôle National des Arts du Cirque de Basse-Normandie, Espace Athic à Obernai, CND de Pantin, Centre National des Arts du Cirque, le Manège de Reims- Scène Nationale. 

Réalisation vidéo : Fabien Plasson
Production : Maison de la Danse

Dazin, Clément

Très vite intéressé par le mouvement, Clément Dazin commence la gymnastique à l’âge de six ans. À seize ans, il se tourne vers le cirque et plus particulièrement vers le jonglage en intégrant la compagnie Point Bar, dans laquelle il découvre le plaisir de la création. Tout en poursuivant des études, il continue de se former au mouvement et à la scène en suivant des cours de hip-hop, de théâtre et en pratiquant le jonglage et l’acrobatie dans diverses structures. Ceci lui permet de rencontrer des univers très différents et de se rendre compte des cloisons qu’il existait entre chacune de ces techniques.
En 2008, il intègre Ménival, l’école de cirque de Lyon, puis le Centre national des arts du cirque en 2009. Au cours de ces formations, il côtoie des artistes comme Philippe Genty, Aragorn Boulanger, Johanne Saunier, Julien Clément ou Bruno Dizien.
Clément Dazin développe son univers en travaillant sur les liens entre la danse contemporaine, la danse hip-hop et le jonglage, et se rend compte de l’intérêt de croiser les disciplines pour les sortir de leur milieu. Ainsi, la jonglerie prend du sens et ne se limite pas à une démonstration technique. De même, les techniques de hip-hop permettent de créer des distorsions de temps sans qu’elles ne soient authentifiées comme appartenant au milieu hip-hop.
En 2012, il part en tournée avec le spectacle de fin d’études de la 23e promotion du CNAC, This is The End, mis en scène par David Bobee. En 2013, il crée Bruit de couloir, solo de jonglage dansé et travaille sur Saccades, un projet de cirque participatif en collaboration avec le collectif Microfocus et la Muchmuche company.


En savoir plus

Site de Clément Dazin


Mise à jour: septembre 2014

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Maison de la Danse de Lyon

Maison de la Danse de Lyon

Dès sa création, la Maison de la Danse a fait preuve d’une conscience patrimoniale en mettant en place une politique de l’image. Une grande partie des spectacles programmés sont filmés, une collection vidéo se constitue et la danse y apparaît dans sa dimension internationale, sous toutes ses formes, genres et styles.

Voir la collection