La griserie de l'espace, soirée autour de Jerome Andrews

2008
Année de création : 2008

Enregistré au CND le 27 novembre 2008

 
close

Griserie de l'espace (La)

À l'occasion de l'anniversaire de la naissance de Jerome Andrews, Dominique Dupuy évoque son oeuvre lors d'une conférence dansée, en compagnie de son complice Wu Zheng, et part à l'assaut de l'espace au moyen de capes, de jupes, de bâtons et d'éventails.

Générique

avec Dominique Dupuy, Wu Zheng
réalisation Centre national de la danse

durée 79 minutes

Dernière mise à jour : novembre 2010

Andrews, Jerome

(1908-1992)

Star de la scène chorégraphique et du music-hall des années 1940 à New York, puis « gourou » à Paris des années 1950 jusqu'à sa mort en 1992, ces deux vies ont fait de Jerome Andrews une figure atypique de la danse moderne, au parcours balisé dans sa détermination et buissonnier dans son déroulement. Si une grande part de son œuvre a disparu, sa pensée ne cesse de tarauder ceux qui l'ont approchée hier et l'approchent encore aujourd'hui.

En savoir plus

Ressource électronique de la médiathèque du Centre national de la danse
Jerome Andrews

dernière mise à jour : novembre 2010


Dupuy, Dominique

Dominique Dupuy entre aux Ballets des arts de Jean Weidt à l'âge de 16 ans, où il interprète d'emblée des rôles de soliste comme celui du fils dans « La Cellule » de Jean Weidt qui reçut le premier prix du concours des Archives internationales de la danse à Copenhague en 1947, Après les années de danse en couple avec Françoise Dupuy sous le nom de « Françoise et Dominique », ils fondent ensemble les Ballets modernes de Paris où Dominique Dupuy interprète quelques rôles légendaires : le Faune, le Mandarin merveilleux, le Piéton de l'air, l'Homme et son désir…

Dominique Dupuy a créé six solos, dont le premier est né à l'instigation d'Amélie Grand et fut conçu pour la première semaine de la Danse d'Avignon, prémisse des Hivernales : « Le Cercle dans tous ses états » (1979), « Trajectoires » (1980), « En vol » (1983), « Ballum circus » (1987), « L'homme debout, il… » (1995), « Opus 67-97 » (1997). Il s'est exprimé à plusieurs reprises sur l'expérience du solo, soit dans les colloques, soit dans les publications. Le projet de passation de ses solos est né à la demande de Luc Petton pour lequel Dominique Dupuy a recréé la séquence du cube d'« En vol » pour le projet « Passeur de danse ». Puis il a reconstruit cinq autres séquences pour « Passeur de solitudes I », présenté en mai 2000 au Regard du cygne ainsi qu'aux Hivernales d'Avignon.

De 1995 à 2007, il dirige le Mas de la danse avec Françoise Dupuy, premier centre d'études et de recherches en danse contemporaine en France. Il se consacre depuis au classement de ses archives personnelles.

dernière mise à jour : novembre 2010